Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Elections municipales

  • MUNICIPALES A VANVES : FACE A UNE LISTE LREM, LA MAJORITE MUNICIPALE INQUIETE

    Au lendemain de l’annonce de l’investiture de Séverine Edou comme tête de liste LREM, mardi dernier, une certaine inquiétude a gagné les rangs de la majorité municipale (LR/UDI) et des plus proches colistiers du maire, à tel point qu’ils se sont réunis autour d’un café mercredi matin, et qu’une réunion de crise est prévue ce soir.

    La déception est grande dans les rangs LR et UDI, car le maire sortant s’est démené jusqu’au dernier moment pour essayer de faire liste commune avec LREM, alors que son mentor Santini, qui n’a cessé de dire pire que prendre vis-à-vis du ministre et de la député LREM,  aurait passé un accord pour faire liste commune comme  le Canard Enchaîné l’a annoncé, en se trompant sur Vanves.

    Et contrairement à 2014, il n’est pas certain, dans ce contexte, qu’il passe dés le 1er tour avec 61% des voix comme en 2014, comme s’en gargarisait l’un de ses adjoints en disant à tout va «vous allez voir !» ses derniers temps. En tous les cas, pas avec une équipe comme elle se dessine, selon les rumeurs, avec des élus mis à une soi disante retraite en fin de liste en 2014 et qui se sont retrouvés siéger après quelques départs fracassants, et qui repartent sans coup frémir  en 2020, et des nouveaux venus, travaillés au corps pour certains, qui se sont aperçus dans quelle galére ils sont entraînés, sans parler de ceux qui sont prêt à vendre leur âme pour garder leur place de maire adjoint et leurs indemnités. 

    Tout cela n’apparait pas bien sérieux et solide pour une élection municipale, d’où cette inquiétude qui a saisie la majorité municipale face à une tête de liste LREM et bientôt des co-listiers qui tiendront la route, avec un tiers de vanvéens qui ont déjà eu une expérience d’élu local, un tiers d’associatifs, un tiers de personnes de la société civile aux réseaux multiples et divers. Du côté de la gauche, les écologistes et les socialistes seraient prêt à faire liste commune, les communistes n’ayant pas faire connaître leurs intentions

  • SEVERINE EDOU INVESTIE TETE DE LISTE LREM A VANVES

    Séverine Edou, a été investie par la commission d’investiture de la République en marche pour conduire la liste à Vanves, avec sûrement en second de liste Gabriel Attal : « Marcheuse de la 1ère heure, présidente d’association de parents d’élèves indépendants depuis de nombreuses années sur notre ville. À ses côtés pour porter un projet d’ambition et de dépassement » a tweeté le secrétaire d’Etat à la Jeunesse qui siége au Conseil municipal depuis 2014. L’objectif de lREM est de faire émerger de niuveaux talents issus de la société civile, et de rassembler les forces vives qui sont favorables à l’action du gouvernement

  • ELECTION A LEHRTE VILLE JUMELLE DE VANVES : SPD ET GRUNEN GARDE LA MAJORITE (RELATIVE) AU CONSEIL MUNICIPAL

    Il a été beaucoup question des élections régionales en Allemagne avec cette montée de l’AfD, et la fragilisation d’Angela Merckel. Elles ont occultées, dans les médias français et européens,   les élections locales au cours desquelles étaient renouvelé les conseils municipaux dont celui Lehrte bien  sûr, les conseils de quartiers ou intercommunaux et ce qui correspond aux conseils départementaux, autour de Hanovre. En en seul tour et non deux comme ce fut le cas le 11 Septembre dernier.

    Or par le hasard des choses, Boris  Amoroz, conseiller municipal (FG/PC) a eu l’opportunité d’être à Lehrte les 3 et 4  Septembre, et de participer au denier week-end  de campagne de Die Linke une semaine avant l’élection. Les résultats auraient changé quelque peu la donne pour le SPD et les Grunen qui s’étaient allié pour diriger la municipalité conduite par Klaus Sidortschuk, burgemeister depuis 2011, et qui  ne dispose plus que d’une majorité relative (15 SPD, 4 Grunen et le maire soit 20  sur 40 sièges :  le SPD serait passé de 16 à 15 élus, les verts de 7 à 4,  la CDU reste à 14 , le FDP (Les libéraux) passe de 1 à 2, Die Linke de 1 à 2 ( avec Christophe Lokotsch sortant en bas à gauche sur l'affiche et Thomas Schweger nouvel élu  en veste sur la photo au côté de Boris Amoroz venu leur rendre visite pendant la campagne)  avec un Pirate et 2 AfD.