Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MEMOIRE ET SOUVENIRS

  • L’ANNIVERSAIRE DU JOUR A VANVES : Le 31 AOUT 1997 VU PAR UNE FRANCO-BRITANNIQUE VANVEENNE

    Hilary Devereux-Chibane se souvient très bien de ce dimanche 31 Août 1997 lorsqu’elle a appris le décès de la princesse Diana intervenu dans la nuit. Il était 10H dans son pavillon de la rue Victor Hugo : « Cela a été un choc. Je n’avais pas encore pris mon petit-déjeuner. J’ai cherché des informations sur d’autres radios, à la TV, mais il n’y avait pas encore ses chaînes d’informations comme aujourd’hui avec BFM, CNews. J’ai dû attendre les JT de la mi-journée » se souvient cette franco-britannique vanvéenne depuis de très nombreuses  années. « C’était un choc pour nous, les anglais, parce qu’ils aimaient beaucoup la princesse. Pour nous, elle était victime d’un certain ostracisme des membres de la famille royale. Ils ont cueilli une jeune fille riche, jolie, conforme pour leur donner un héritier. Quand vous savez que Camilla était présente à son mariage, au 3éme rang dans la cathédrale » constate-elle comme beaucoup de britanniques, en se rappelant de ses propos lors de son interview sur la BBC où elle parlait d’un « ménage à trois ».

    « Vous ne pouvez imaginer comment les britanniques ont aimé cette princesse, et encore aujourd’hui ! Regardez cette ferveur et cette émotion, 20 ans après qui s’empare de nous tous originaires de cette île, et bien d’autres à travers le monde. Ils l’ont aimé pour sa gentillesse et sa disponibilité. Cette femme était pleine de générosité. L’image que je garde d’elle qui m’a beaucoup marqué, c’est lorsqu’elle a serré la main de malades du Sida.» confie t-elle après avoir regardé toute cette série de documentaires diffusés sur de nombreuses chaînes depuis une semaine, avec notamment cette interview de ses deux fils, qui l’ont  beaucoup ému : «Elle a été une mère merveilleuse pour ses fils. D’ailleurs c’est son rôle de mère qui m’a impressionnée »

  • LA PHOTO DU JOUR A VANVES : PEU DE VANVEENS POUR LA CELEBRATION DE LA LIBERATION

    Si le 25 Août 1944 était ensoleillée, le 25 Août 2017 a été orageux avec un ciel noir, des pluies diluviennes, des éclairs et des coups de tonnerre le matin. Heureusement le temps s’est calmé pour devenir plus clément l’après midi et la cérémonie marquant le 73éme anniversaire de la Libération de Paris et de Vanves. Le maire, Bernard Gauducheau(UDI), Isabelle Debré (LR) vice présidente du Sénat mais pas de député, Gabriel Attal (LRM) bloqué dans son train de Bretagne  à la suite d’un suicide. « Voilà ce qui arrive à un député qui n’a pas de chauffeur » n’a pas manqué de persifler le maire à ses adjoints Goloubtzoff, Vertanessian, Saimpert, Kaazan pendant que la maitre des cérémonies annonçait le dépôt de gerbes du député qu’effectua seul Jean Cyril Le Goff conseil municipal LRM.  Trois portes drapeaux, les présidents des sections UNC et FNACA Vanves étaient présents avec quelques anciens combattants vanvéens pour cette cérémonie qui veut simple et marque la Rentrée à Vanves, alors que les vanvéens étaient encore sur la route. Mais certains d’entre eux ne veulent pas la manquer tout simplement parce qu’ils ont vécu ce jour là à Vanves, Paris ou ailleurs, ce qui marquait la fin d’un cauchemar

  • LA PHOTO DU WEEK-END DE L’ASCENSION A VANVES : DES SAINTS CYRIENS RENDENT HOMMAGE A LEUR PARRAIN VANVEEN

    Dans la matinée du jeudi de l’Ascension, quelques passants ont été étonnés de voir autant de jeunes Saint-Cyriens sur le parvis de l’hôtel de ville. C’était la 202éme promotion (2015/2018) de l’école militaire Saint Cyr qui rendait hommage à leur parrain de promotion, le général Bernard-Saint Hillier (1911-2004), compagnon de la Libération  qui est enterré dans le cimetière de Vanves. D’ailleurs ils se sont rendus au cimetiére pour une courte cérémonie avec dépôt de gerbes, en hommage à ce militaire qui s’est engagé dans les Forces Françaises Libre, au lendemain de l’armistice , a participé à toutes les campagnes de la 13 DBLE et notamment à la défense de Bir-Hakeim, puis chef d’Etat-Major de la 1ére division Française Libre, il a participé au débarquement en, Italie, puis en Provence à Cavalaire. Après la guerre, il a combattu en Indochine, pris part à l’expédition de Suez en 1956 et a connu des commandements en Algérie Constantine, puis à Aloger où il a commandé la 10éme division parachutiste en Algérie, ce qui lui vaudra  d’être arrêté par les mutins au moment du putsch d’Avril 1961 à Alger et interné à In Salah