Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MEMOIRE ET SOUVENIRS

  • FNACA VANVES : JACQUES DUMONT, UNE VIE CONSACREE A SES FRERES D’ARMES D’ALGERIE

    Ces jours-ci ont été terribles avec la disparition de figures symboliques comme Jean d’Ormesson, Johnny Halliday. Tous les vanvéens ont suivi hier, notamment, lorsqu’ils n’étaient pas sur place, les obséques de Johnny à la TV, avec bien sûr beaucoup d’émotions. Elles ont occultées tous les autres événements heureux ou malheureux bien sûr, et notamment les obséques d’une grande figure de Vanves et du quartier du Plateau Jacques Dumont (sur la photo à gauche avec Paul Hajder au milieu), président fondateur du comité de Vanves de la FNACA que beaucoup de vanvéens ont accompagnés à sa dernière demeure, Mardi dernier, à l'église Saint François d'Assises. Occasion pour le blog de Vanves Au Quotidien de rappeler son souvenir en ces jours de deuil 

    Jacques Dumont est né un 7 Avril 1932 dans le XIIIéme arrondissement de Paris, mais il a passé toute sa jeunesse dans le Périgord. A 20 ans, il est appelé pour le service militaire dans les Chasseurs où il a servi en Allemagne jusqu’en 1954. En 1956, il est appelé pour aller servir en Algérie pendant 8 mois, dans la zone hostile de Palestro, de sinistre mémoire avec cette fameuse embuscade du 18 Mai 1956, où il n’était pas, fort heureusement. Démobilisée, il rentra en France pour fonder une famille, retrouver une vie normale professionnelle dans l’enseignement technique. Mais il n’avait pas oublié ses frères d’armes. C’est pourquoi, il a fondé avec Claude Beaumont le 17 Octobre 1968 le Comité local FNACA de Vanves, et il a aidé à la création du Comité local de Malakoff. 14 ans plus tard, en 1982, il était élu président du Comité de Vanves à la suite du décès de Jean Claude Michonneau. Une présidence qu’il a assumé jusqu’à l’automne 2013, où il a passé le relais à Paul Hajder, devenant le président d’honneur de ce comité local

    Pendant 31 ans, il a animé ce Comité local, assumant en parallèle des responsabilités au sein du comité Directeur de la FNACA du 92 et de l’UDAC 92. Il a défendu le droit des combattants, obtenu des cartes de combattants alors que ce conflit de l’Algérie et des territoires de l’Afrique du Nord, n’étaient pas encore reconnu officiellement comme les guerres de 191418, 1939-45. Il s’est énormément battu pour obtenir des aides sociales de l’ONACVG (Office National des Anciens Combattants et Victimes de guerre). Il est à l’origine de l’édification d’un monument place du 19 Mars  sur le plateau, sous le mandat de Guy Janvier alors maire de Vanves. Evidemment, à cette époque, les relations étaient plutôt chaudes avec les responsables de l’UNC (René Selva, Jean Heuzé) qui ne reconnaissaient pas cette date du 19 Mars comme la fin de ce conflit, mais défendaient plutôt la date du 5 Décembre. Depuis quelques années, ses relations se sont apaisées car la plupart ont pris conscience de défendre le devoir de mémoire ensemble, alors que le nombre d’anciens combattants se raréfie face à des jeunes générations qui ont tendance à oublier et occulter

    «Il a consacré de très nombreuses heures à ce comité local de la FNACA Vanves. C’était un homme de conviction qui a défendu le monde du combattant » confie Paul Hajder qui lui a succédé à la tête de ce comité local. Mais c’était aussi quelqu’un qui s’intéressait de près à son quartier. Il a présidé l’amicale des locataires de sa résidence de la rue Jean Jaurés, il ne ratait aucune réunion publique du quartier du Plateau. Et si la station de métro la ligne 13 Malakoff-Plateau de Vanves a  un second escalier mécanique, inauguré en Juin dernier, c’est peut être aussi grâce à Jacques Dumont qui avait insisté lors d’une telle réunion, sur sa nécessité, pour les personnes qui ont des difficultés à se déplacer

  • LA PHOTO DU JOUR A VANVES : CLIN D’ŒIL DOULOUREUX DU DESTIN

    Les cérémonies se succèdent à Vanves, mais ne se ressemblent pas . Après la plantation d’un arbre de la Paix Dimanche par la section Licra de Vanves, dépôts de gerbe pour la Municipalité avec la section UNC/Vanves Malakoff présidé par Paul Guillaud qui rendaient ainsi hommage aux «Morts pour la France» de la guerre d’Algérie et des combats d’Afrique du Nord dans le square de l’avenue de Verdun en ce 5 Décembre. Clin d’œil douloureux du destin, le même jour, était  accompagné par de nombreux vanvéens, dont des représentants de l’UNC-Vanves,  à sa dernière demeure, Jacques Dumont qui a présidé pendant près de vingt ans la section FNACA de Vanves. Il avait milité pour rendre hommage à ces combattants d’Afrique du Nord, à la date du 19 Mars et a marqué ce quartier du Plateau de Vanves où d’ailleurs a été érigé un monument devant lequel les adhérents de cette association rendent hommage à leurs frères d’armes morts au combat à cette date du 19 Mars chaque année

  • INAUGURATION DE L’ARBRE DE LA PAIX AU SQUARE DU METRO A VANVES A L’INITIATIVE DE LA LICRA

    Les vanvéens étaient venus  nombreux, malgré une pluie entêtante, pour assister, Dimanche dernier, à l’inauguration tant attendue  de cet arbre de la Paix grâce à la volonté de la présidente et des militants de la LICRA de Vanves, dans le square (du 11 Novembre) à l’entrée du métro.  Après les remerciements d‘usage, le Maire de Vanves a ouvert la cérémonie en rappelant que « 2017 marque les 90 ans de la LICRA fondée en 1927 par Bernard Lecache. Depuis, la LICRA mène inlassablement un combat contre le racisme et l’antisémitisme, prône les valeurs de tolérance, de respect d’Autrui et de Paix. Quelles que soient nos croyances, nos opinions et nos origines, nous sommes aujourd’hui réunis pour partager ce combat. Poursuivons notre lutte contre la haine, soyons dignes du symbole que représente cet Arbre de la Paix et fidèles à l’unité et à l’indivisibilité de notre République »

    « Célébrer la Paix dans un monde de violence comme celui dans lequel nous vivons aujourd’hui peut sembler, une utopie... Mais nous Citoyens de Vanves, Croyants et non Croyants relevons le défi avec le ferme espoir que cet évènement ouvrira la voie à d’autres actions en faveur de la Paix. Cet arbre, enraciné dans notre sol à l’entrée de la ville, restera longtemps le vivant témoin de notre volonté de vivre ensemble, dans le respect de nos différences et le partage de nos espérances, pour notre avenir et celui de nos enfants. Formons le voeu que notre entente survive et s’épanouisse comme s’épanouira l’Arbre de la Paix, à l’abri des vicissitudes du temps, des conflits et des tempêtes » a déclaré ensuite Monique Abecassis, présidente de la section LICRA de Vanves qui a bien sûr remercié la municipalité et le PHARE pour leur participation active à cet événement. Ensuite  deux émouvantes et magnifiques chansons ont été interprêté : « La Croix, l’Etoile et le Croissant » par Frida Boccara  et  «  l’Envie d’Aimer » par Daniel Lévy. Fatima Chbibane - Bennaçar,  enseignante et poétesse connue pour son animation des cafés littéraires, a lu un de ses poèmes intitulé « Paix »…Paix, Pax, Peace, As-Salam, Shalom… Après quelques pelletées de terre au pied de l’Arbre, la plaque qui rappelle une phrase du poème d’Aragon « La Rose et le Réséda » a été dévoilée : « Celui qui croyait au ciel, celui qui n’y croyait pas » suivi de la mention « Ensemble pour la Paix »