Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

créches

  • DEUX CRECHES LES P’TITES CANAILLES A VANVES ? UN RISQUE DE CONFUSION EVITE !

    Une créche inter-entreprises dénommée « Les p’tites canailles devrait ouvrir prochainement au 6 avenue Pasteur, abritant anciennement les locaux du Centre de Ressources et d’Information de l’Enseignement Supérieur (CERIMES) comme l’indique une grande pancarte indique : « Ici ouverture prochaine – crèche inter-entreprises – Les petites canailles ».

    Gabriel Attal (PS), conseiller municipal s’est inquiété de la confusion qu’elle pourrait créer avec la crèche parentale « Les p’tites canailles » située au 91 rue de l’Avenir qui a l’antériorité. D’autant plus que ces structures privées existantes à Issy-les-Moulineaux, Neuilly-sur-Seine, Vincennes ou encore Ivry portant toutes le nom de la société complétée du nom de la commune. « Nous pouvons lire sur le site Internet de cette structure qu’en septembre 2016 « Les Petites Canailles Vanves » accueillera 54 berceaux et disposera d’une surface de 473 m² et de 65 m² de jardin. Bien qu’il s’agisse d’un bâtiment, d’un projet et d’une société privés nous souhaiterions pouvoir avoir quelques renseignements : Quelles sont les entreprises Vanvéennes parties prenantes de cette future structure ? Des travaux sont-ils prévus et de quel ordre ? Savez-vous d’ores et déjà quel sera son nombre de places par tranche d’âge ? Des places seront-elles ouvertes aux Vanvéens comme cela est le cas aujourd’hui dans des crèches inter-entreprises d’Issy-les-Moulineaux pour des Isséens ? »

    « Concernant leur dénomination, ils sont prêts à trouver un nom différent pour éviter toute confusion avec la crèche parentale » a rassuré Xavière Martin, maire adjoint qui a apportée des précisions : « L’entreprise les Petites Canailles nous a fait part de son projet d’implanter une crèche interentreprises de 54 berceaux dans un local qu’elle va réhabiliter dans sa totalité. Cette crèche fonctionnera en trois unités d’âge homogènes de 18 places chacune. Le bail a été signé aujourd’hui (10 Février), le dossier de dépôt de déclaration préalable de travaux est en cours d’élaboration et le dossier de demande de subvention est en cours d’étude par la CAF. Cette société va réhabiliter et aménager les locaux dans le respect de l’environnement et la prise en compte du développement durable, sans modifier la façade sur rue. L’ouverture est prévue en septembre 2016. Cette entreprise démarche actuellement des entreprises vanvéennes pour vendre des berceaux. Elle utilise également le réseau dont elle fait partie pour commercialiser ces places ».

    Rappelons que cette crèche parentale a ouvert ses portes le 1er août 1990. A l’époque elle était installée au fond d’un jardin pavillonnaire de la rue Solférino avant de s’établir rue de l’avenir. Pour y être admis, chaque famille doit résider bien évidemment dans la commune, s’investir dans l’association car les parents la gèrent de façon autonome, adhérer au projet pédagogique.Et chacun a une tâche à accomplir pour la bonne marche de la crèche (la confection des repas pour les enfants et l'équipe, la lessive). Ainsi ils assument, de manière équitable et bénévole, le partage des tâches (1/2 journée de présence à la crèche) et des responsabilités d'organisation (rendre les comptes aux partenaires) et d'animation.

  • VANVES RE-INAUGURE UNE CRECHE DE 32 ANS EN PLEINE CAMPAGNE ELECTORALE ET INCERTITUDES FINANCIERES

    Les inaugurations se succédent et ne se ressemblent pas à Vanves comme ce fut le cas cette semaine et l’a constaté Bernard Gauducheau, hier matin avec la créche Pomme Cannelle : Après le Biblio Club, voilà tout de même quelques semaines, le siége d’Hachette Livre dans un immeuble à l’image de ce 3éme éditeur mondial, bientôt le centre PMI dans les anciens locaux de la Trésorerie Principale. Dans un contexte particulier : Tout d’abord,  une campagne électorale pour les élections départementales où les élus et les militants UMP paraissent très mobilisés derrière Isabelle Debré et Jean Didier Berger, avec quelques élus UDI dont Bernard Gauducheau qui était présent à leurs côtés comme pour démentir les rumeurs et ce qui se dit en ville, pour une tournée au Marché, sur le Plateau avant l’inauguration, et une visite des points de collecte des Restos du Cœur à l’heure du Déjeuner avec Isabelle Debré, après un passage à la permanence UMP qui fêtait l’anniversaire de la jeune élue Delphine Roy.  

    Seuls les militants et les élus UMP étaient sur le terrain en ce samedi matin, pas un écologiste, ni communiste, ni Front National, en dehors de quelques socialistes autour de Guy Janvier, conseiller général qui se sont installés pour tracter et rencontrer la population à midi devant l’agence postale de la place de l’insurrection, après l’inauguration de la créche

    Ensuite, les incertitudes financières qui touchent les communes comme Vanves, et qui n’ont pas empêchées l’inauguration des travaux de rénovation de  cet établissement d’accueil du jeune enfant – puisque c’est le terme utilisé maintenant à la place de créche (plus court et plus parlant) – qui rend d’énormes services aux jeunes parents. « C’est la dernière créche de Vanves qui connaît une nouvelle jeunesse grâce un architecte qui a fait preuve d’imagination » pour la doter d’espaces plus fonctionnels et plus confortables : création d’une unité de vie réunissant un espace de jeux, un espace de change,  un espace de sommeil, avec la transformation de la cour intérieur en véranda. « Il a changé de place le local « poussettes » pour dégager 2 fenêtres » a noté le maire. Il a permis de réorganiser les espaces afin de les adapter au mode de fonctionnement en âges mélangés (les trois sections réunissent chacune des « tout-petits » de moins d’un an, des « moyens » d’un et deux ans, et des grands de 2 à 3 ans), et surtout de créer une salle de « jeux d’eau et manipulations ».

    L’ensemble des invités à cette inauguration ont pu visiter cette créche transformé qui a ré-ouverte ses portes le 9 Mars  : Isabelle Debré avec Jean Didier Berger,Xavière Martin, maire adjointe à la Petite enfance qui a suivi ce chantier de très prés, car il a fallu déplacer les enfants pendant 6 mois dans un  autre lieu, Guy Janvier conseiller Général, les responsables de la CAF (caisse d’Allocation Familiale) avec l’architecte et les entreprises intervenantes dont Rossi, et bien sûr  de nombreux élus et parents. « Nous arrivons à répondre aux besoins des familles avec toutes les modes d’accueil de la petite enfance. Il faut que Vanves se maintienne à ce niveau pour continuer à donner satisfaction à l’ensemble de la population » a déclaré le maire en donnant bien sûr une idée du coût : 695 000 € qui a bénéficié d’une subvention du Conseil Général (75 000 €), de la CAF (111 000 €), et de la réserve parlementaire (30 000 €) grâce à Isabelle Debré, Vice Présidente du Sénat.

    Cette créche qui accueille 45 berceaux avait  été inaugurée en Février 1983 par Gérard Orillard maire de Vanves (1980-1991) avec Denise Lecomte, maire adjoint aux affaires sociales, en même temps que le groupe scolaire Max Fourestier en présence du fondateur des classes de neige et du mi temps pédagogique. A l’époque, c’était une première, car peu de créches étaient aménagés en  pied d’un grand immeuble de logements.

  • PETITE ENFANCE A VANVES : LE DIAGNOSTIC DE LA CAF 92

    Il a été beaucoup question de la petite enfance ses derniers jours, avec la réunion d’information trimestrielle organisée à la Palestre samedi dernier  par le service Petite Enfance pour les futurs parents qui cherchent le futur mode de garde pour leur enfant, et le conseil municipal de Mercredi dernier qui a renouvelé le contrat d’objectif « Enfance et Jeunesse » avec la CAF 92 (Caisse d’Allocation familiale des Hauts de Seine). Il s’agit là « d’optimiser la politique de développement et d’amélioration en matière d’accueil afin d’apporter une réponse adaptée aux besoins des familles et de leurs enfants ». 

    Des chiffres intéressants ont été communiqués à cette occasion même s’ils datent de 2011, car ils donnent une image à un moment donné : Sur 26 505 vanvéens (recensement 2011), Vanves comptait 938 enfants de 0 à 2 ans, 865 de 3 à 5 ans, 1 491 de 6-10 ans et 2 053 de 11-17 ans, avec 324 naissances enregistrés en 2011 (343 en 2012). 864 étaient scolarisés en maternelle, 12 81 en primaires et 2 223 en secondaires en 2011. La CAF comptait en 2011,  4 084 allocataires vanvéens sur 10 960 couvertes (33,9%) dont 2 463 avec enfants (520 familles nombreuses de 3 enfants et plus), 972 familles monoparentales  (14,5%), 38 bénéficiaires du RSA majoré (29,6%).  16 familles touchaient un quotient familial inférieur de 150 €, 52 entre 150 et 229 €, 152 entre 300 et 449 €, 203 entre 450 et 599 €, 204 entre 600 et 749 €, 1334 plus de 750 €, 1035 étant indéterminé.

    Ce document faisait un focus sur la petite enfance en recensant 566 places de créches à Vanves qui se répartissaient ainsi (en 2011) :  233 dans les créches gérées par la mairie, 27 par l’association Elphy, 30 en accueil familial, 13 en accueil parental avec l’association Les P‘tites Canailles soit 303 au total. Avec 77 assistantes maternelles offrant 203 places, des auxiliaires parentales du RAP offrant 48 places et 12 autres en accueil petite section maternelle. Sur les 324 naissances recensés en 2011, 286 parents qui souhaitaient inscrire leurs enfants à la créche, ont participé à des réunions d’informations, 267 ont déposés un dossier, 252 propositions ont été faites, 24 places ont été refusées, 228 enfants ont été admis et 24 places ont été refusées. La liste d’attente était de 333.

    Selon, la CAF, le nombre d’établissements de petite enfance semble toujours insuffisant du point de vue des familles qui plébiscitent l’accueil collectif. Pour des raisons de sécurité (physique et affective), d’éveil et de socialisation, ainsi que de coût. La commune a initié depuis 2 ans un parcours petite enfance ou matinée ouvertes dans les établissements pour permettre aux familles de découvrir des modes de garde individuelle, particulièrement le RAM,  le RAL et l’accueil familial. L’amplitude des horaires est souvent critiqué par les familles qui souhaiteraient des horaires plus étendus en soirée, cependant la mairie a fait le choix de les maintenir (fermeture à 18H30) pour préserver l’attractivité que représente Vanves pour le personnel petite enfance et maintenir ainsi ouvertes les places  créées. Mais il est fort possible que la mairie  revienne là-dessus, puisque le candidat Gauducheau (UDI) a inscrit dans son projet d’élargir les plages horaires des créches. Le candidat socialiste Dos Santos (PS) a prévu « d’ouvrir une structure multi-accueil de 6H à 22H » proposant ainsi « un point d’entrée unique offrant aux familles une solution diversifiée et personnalisée »

    Les établissements ne sont pas répartis harmonieusement sur le territoire. La raison en est historique : Caramerl crée en 2005 a pallié à cet inconvénient ainsi que les projets de Pain d’Epice (en 2011) rue de Châtillon (11 places) ouvert début Septembre 2013 et du Rosier Rouge  (30 places ) qui le sera avec la construction par Toit et Logement de logements sociaux derrière les bâtiments de ce foyer d’accueil du Secours Catholique. La CAF 92  constate qu’ils seront les bienvenues avec le quartier Aristide Briand  qui évolue énormément avec 4 ou 5 programmes immobiliers (150 Logements), sans parler de l’aménagement prévu sur le terrain Coche/Briand (100 Logements) ainsi que du côté de la rue d’Issy avec une résidence sociale de 116 logements et un immeuble de 41 logements. Sans compter 3 immeubles d’habitations réservés au personnel du ministère de la Défense situés au sud de la ville qui génère un flux de population, dont les enfants ne peuvent pas être tous accueillis à la crèche du ministère à Malakoff. Du coup, le besoin d’accueil en petite enfance devrait augmenter à Vanves.