Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Aménagement local

  • PLATEAU DE VANVES : 3 ANS DE RECONQUETE MAIS BEAUCOUP DE PROBLEMES A REGLER

    Après l’étude menée par le bureau BATT sur les travaux à mener sur le Plateau pour remettre à niveau ce quartier, 5 objectifs avaient été déterminés : Décrasser les lieux publics, avec du matériel adapté, réaliser des réparations ponctuelles sur une quarantaine de sites où avaient été repérés des dysfonctionnement, moderniser l’éclairage public qui a commencé rue Rabelais (pour 90 000 €) et place du 19 Mars 1962 (pour 25 000€),  en créant un corridor sur le mail A.Comte avec regénération des espaces verts, création d’une perspective végétale.

    Enfin requalifier 4 sites dont la Place des Provinces en espace de détente, la galerire Marchande de SuperMarket,  en espace de rencontres, la place des droits de l’enfant en lieu de rencontres et de loisirs, le square Fourestier en jardin partagé et lieu de convivialité pour les parents. « Notre intention est de commencer par le square et le mail en 2017 avec des travaux sur la signalétique, les plantations, améliorer l’espace de jeux du square, l’accés de la galerie marchande.  On a commencé par destravaux d’étanchéité, de consolidations des escaliers de la place des Provinces » a indiqué l’un des responsables du Bureau d’études Bat lors de la réunon publique du quartier du Plateau le 28 Novembre dernier.

     « Un certain nombre de choix ont été fait pour ce secteur que nous alllons réaliser en 3 ans, ce qui représente un investissement significatif » a précisé alors le Maire. Mais il reste beaucoup de problèmes à régler : le retour des caisses arborées ou leur remplacement par de nouvelles, la sécurisation du quartier, les activités de l’ESCAL à l’espace Gazier afin d’offrir un panel d’activités aux jeunes du quartier, la fermeture du bureau de poste pendant ses deux semaines de vacances dont n’ont pas été prévenu les postiers du quartier qui doivent face face au mécontentement  des habitants, la disparition de certains commerçants comme un point presse qui manque énormément    

  • PORTE BRANCION : UN SECTEUR QUI ATTIRE LA SCOUMOUNE A VANVES

    « On ne peut pas faire « métropole » si on parle encore d’entrée ou de sortie de ville plutôt que d’un espace urbain » constatait Pascal Vertanessian, maire adjoint chargé de l’urbanisme en présentant le dossier de  ce secteur des portes de la Plaine et Brancion  qui a été retenu comme site parisien/Vanvéen pour l’appel à projet « Inventons la Métropole du grand Paris ». « On a essaie de  retisser  ce tissu urbain de qualité » a-t-il expliqué lors de la réunion publique du Plateau lundi dernier en donnant quelques éléments de ce dossier et le calendrier.

    Il s’agit d’intéresser des aménageurs  à travailler sur ce site qui s’étend de part et d’autre du Périph à Vanves et à Paris, avec,  une façade bâtie continue de bureaux, de logements, de parkings et d’hôtels de qualité inégale côté Vanves, la ceinture verte de Paris de l’autre côté qui englobe le boulevard périphérique et s’étend jusqu’au boulevard Lefebvre,  accueillant un grand centre sportif, des logements sociaux et une école dont l’ensemble est à l’étude en vue de leur requalification. Et aux deux extrémités,  deux portes difficile à traverser pour les piétons, très circulantes, et dont les riverains considérent qu’elles ont été abandonnés et délaissés, devenus même des lieux malpropres servant de dépotoirs à certains endroits : La porte de la Plaine avec  le Parc des expositions de la Porte de Versailles qui a entrepris en 2015 de grands travaux de modernisation et accueillera face à l’avenue de la Porte de la Plaine de nouveaux hôtels. La porte Brancion avec ce faisceau ferré qui la sépare de  la porte de Vanves, le boulevard périphérique ayant été couvert grâce à une  dalle accueillant le jardin public Anna Marly et un jardin partagé inaugurés en 2013, avec le projet d’une résidence étudiante qui serait bâtie sur l’ouvrage du boulevard périphérique non encore utilisé.

     La ville a reçu une délégation de la MGP le 28 Août pour leur présenter ce site qui a été sélectionné et 3 mois plus tard quelques aménageurs pour leur faire visiter ce secteur. Comme l’a laissé entendre Pascal Vertanessian, en répondant à des questions, les possibilités sont limitées : Tout d’abord parce que la place des Insurgés de Varsovie (Porte de la Plaine) repose sur une dalle au dessus du Pétiph  dont la résistance ne permet pas de constructions, et elle est, de surcroit, traversée dans son sous sol, par des réseaux techniques. Ensuite parce qu’une couverture du Périph entre ses portes serait extrêmement coûteux d’autant plus que sa chaussée remonte à ce niveau  par rapport à la section comprise entre les portes Brancion et deVanves qui a été couverte. Enfin 3 espaces constructibles  auraient été recensés et notamment porte Brançion, au niveau des deux dalles nettoyées cet été qui se trouvent au dessus du Périph entre les bretelles de sortie et d’accès, et un terrain situé à Vanves à l’angle L.Vicat/J.Bleuzen. Sur l’une des deux dalles (850 m2), la ville de Paris voulait y installer un dépôt de voirie que refusait la ville de Vanves, ce qui a bloqué la requalification de cette porte, chacun campant sur ses positions,  sur l’autre (1040 m2),  côté Malakoff, lors de la signature du protocole d’accord entre Paris et Vanves signé par MM Delanoë et Gauducheau, avait été envisagée la construction d’un hôtel qui a été abandonné à cause de ce blocage entre les deux villes.

    Ainsi ce dossier de cette requalification de la porte Brancion a trainé jusqu’à ce que ses deux villes proposent « ce site de la Porte Brancion qui incarne leur ambition commune de réaliser des continuités innovantes entre Paris et sa proche banlieue » à cet  appel à projets qui est « l’occasion de transformer ces espaces de jonction en véritables lieux de vie et d’urbanité, répondant aux défis de l’Arc de l’Innovation, au bénéfice des habitants ». Ce site pourrait accueillir non pas de  l’habitat mais des activités innovantes en lien avec le futur Centre de Congrès international à Vanves (Palais Sud) ou des espaces de co-working, des occupations légéres comme l’agriculture urbaine hors sol. Mais voilà, ce secteur attire vraiment la scoumoune. Car la visite des aménageurs potentiels n’a guére suscité l’intérêt à entendre l’un des participants à cette visite, qui a confirmé que leur attention s’est finalement portée que sur  les deux terrains de la porte Brancion qui sont sur le Bd Périphérique pour y installer une pépinière d'entreprise, un équipement sportif … et des  terrain des jeux pour les jeunes sur le terrain vanvéen. Seule information : l'immeuble de logement Paris habitat à la porte Brancion devrait être démoli. Ce qui démontre bien que larequalification de cette porte commune à Paris et à Vanves est loin d’être réalisé, à croire que ce secteur attire la scoumoune

  • DEAMBULATION INAUGURALE SUR LE PLATEAU DE VANVES UN SAMEDI MATIN VIVIFIANT

    Les événements ne manquent pas ce week-end à Vanves entre les Journées des Musiques Anciennes, la 52éme Coupe de l’amitié avec la remise des prix hier soir à la salle des Cinéastes, La clôture de l’année de la Misécorde avec la fermeture de la porte de la Miséricorde chez les Bénédictines ce matin, et  bien sûr  le 1er tour de la Primaire de la droite et du Centre qui ont un retentissement qui dépasse les limites communales. L’événement vraiment vanvéen  a été les inaugurations des travaux effectués rue Marcelin Berthelot, avenue Victor Hugo, dans le square Jarrousse, au carrefour Albert Legris, sur la place du 19 Mars 1962  et de l’espace Danton hier matin

    La municipalité avait invité les élus et les représentants du Conseil de quartier du Plateau à une déambulation vivifiante à travers tous ces lieux de ce quartier en cette fin de matinée ensoleillé avec un petit vent bien froid. Bernard Gauducheau avec Pascal Vertanessian, maire adjoint jouaient les guides, ainsi le référent de GPSO bien sûr qui a réalisé l’ensemble de ses travaux de voirie, d’éclairage, d’espaces verts. Peu d’élus, surtout UDI, mais pas LR sûrement mobilisés sur la préparation du scrutin du lendemain – B.Voisine et I.Debré ayant fait les courses à Auchan pour le ravitaillement des bénévoles qui tiendront les bureaux de vote -  ni de l’opposition. A chaque étape, le maire indiquait les travaux effectués, leur montant bien sûr, et  durant la déambulation, Xavier Le Maire, maire adjoint chargé du commerce, qui avait préparé ses anti-séches, donnait quelques informations au maire sur les boutiques et les commerces de ce quartier avec quelques arrêts devant les distributeurs automatiques de swandichs et boissons rue Jullien du petit snack du lycée très fréquenté par les lycéens à l’heure du déjeuner, une boutique de la rue Victor Hugo où devrait s’installer un commerce d’ameublement…Le maire annonçant bientôt l’ouverture de la créche privée avenue Pasteur face au Square Jarrousse, et un début de solution pour ce garage/entrepôt où le stock de pneus avait brûlé un week-end de Pâques         

    Cette déambulation inaugurale d’automne s’est terminé dans le nouvel espace Danton destiné maintenant aux associations et géré par le PHARE qui a accueillit pendant de longues années un restaurant dédiée aux seniors où étaient organisé de nombreuses animations, remplacé par le SQUARE de la rue Murillo (dans le bâtiment de l’ex-club Pompidou). Le maire a expliqué les raisons de ce changement impliqué par une faible fréquentation de ce lieu par les seniors ses dernières années, la nécessité de le remettre aux normes qui aurait coûté trop cher, et surtout l’anbandon du statut de foyer logement de ce bâtiment du Logement Français  réservé aux seniors au départ qui s’ouvre à toutes les générations, avec au rez de chaussée, cet espace dont une partie est utilisé par le service intergénération avec Pierre Meige et son épuipe.

    Le maire en a profité pour faire quelques commentaires sur tous ces travaux menés par la ville avec GPSO en expliquant que dans ces temps de vaches maigres pour les communes comme Vanves, la meilleure solution est de les étaler en plusieurs tranches pour qu’ils soient plus supportables financièrement, surtout vu leur coût. Il en a été ainsi pour le square Jarrousse mais aussi l’éclairage et la voirie de ses voies publiques.

    Il en a profité aussi pour dire un mot des prochains chantiers : La restructuration du tunnel du métro dont les travaux  (340 000 €) devraient débuter au début de l’année 2017. La requalification de la porte Brancion, véritable serpent de mer, en lien avec la ville de Paris et le 15éme arrondissement qui fait l’objet de l’appel à projet « Imaginons la Métropole du Grand Paris (MGP)  de demain » avec la porte de la Plaine, mais sans la porte de Vanves, prévu au départ, parce que la Maire de Malakoff, Jacquelinne Belhomme préfère travailler avec la mairie du 14éme. Elle préfére  bien maîtriser le dossier de la transformation du site de l’INSEE face à l’appétit des promoteurs. Ce qu’elle n’aurait pu faire dans le cadre de cet appel à projet.