Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

agir pour le plateau

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE AU RALENTI

    Ce week-end de l’Ascension a été incroyable. A croire que les vanvéens avaient déserté leur ville ou s’étaient confinés, par moment, les écoles primaires, comme les collèges et les lycées faisant le pont, ainsi que les candidats aux législatives et leurs militants, personne n’étant de sortis devant la Poste ou le marché, ni à l’ilôt du Métro ou à l’entrée du parc F.Pic, sites habituels de tractages.  Beaucoup de Franciliens avaient pris la destination du Nord Pas de Calais et de la Baie de Somme. Mais pas certains,  puisque le quartier du Plateau aurait été marqué vendredi er samedi soir, par du tapage nocturne avec tirs de mortiers ou de feu d'artifice qui auraient eu lieu de la place des Provinces au bout de la rue Rabelais / Bleuzen, selon l’association Agir Pour le Plateau.

    Et cette semaine devrait fonctionner au ralenti avec un autre week-end de 3 Jours pour la Pentecôte. Sans beaucoup de rendez-vous, ni d’animations, sauf un concert des P’tis chanteurs du Val de Seine à l’ODE. Et surtout le retour du festival de théâtre des associations et compagnies vanvéennes du 3 au 10 Juin après deux années d'interruption.  «Le V de rideau» revient sur le devant de la scène pour sa troisième édition, parrainée par François Feroleto, avec sept spectacles programmés sur la scène du Théâtre de Vanves ou de Panopée avec les  Cie Nom d’une Troupe, OZ’Elle, ‘Echaugette, Un p’tit bravo, du Grain à Moudre, des Muses avec le club d’impro de Vanves. Cette manifestation a pour vocation de fédérer des associations partageant la même passion pour le théâtre, autour d'un projet commun. L'occasion pour les sept compagnies mises à l'honneur cette année de mieux se faire connaître et de vous faire partager leur amour de la scène ! 

    Mardi 31 Mai 

    A 18H30 à l’espace Giner : Vernissage de l’exposition « Naissances » de Sarah Mostrel poète, écrivain, auteure-compositeur-interprète, artiste-peintre et photographe. Dans «Naissance», la poétesse primée aux Concours de photos organisés par les groupes Lagardère, CMI ainsi qu'au concours Reflets, se fraye un passage comme on entre dans la vie.. Affronter l'étendue, avec ses zones sombres. Se faufiler entre les mailles du filet. Percevoir la lumière. C'est à quoi s'attèle la «passeuse de beauté» qui a publié près d'une vingtaine d'ouvrages dont certains sont illustrés de ses clichés. 

    Mercredi 1er Juin

    A 19H au conservatoire l’Ode : Concert des P'tits chanteurs du Val de Seine qui interprêteront les plus belles chansons de films  lors d’un spectacle musical et poétique conçu et mis en scène par Brigitte VAULTIER & Loïc de LACOMBE.

    Jeudi 2 Juin :

    A 10H30 à Versailles au Conseil Départemental des yvelines : Sandrine Bourg conseillére départementale assistera au Conseil d’administration interdépartemental Yvelines-Hauts de Seine

    A 18H30 au Soleil levant : Gabriel Attal (LREM) vient rencontrer les vanvéens dans le cadre de la campagne électorale pour les législatives, avec Claire Guichard, sa suppléante

    Vendredi 3 Juin

    A 20H30 à Panopée : Dans le cadre du festival de théâtre le V de rideau : «Cendrillon » de la Compagnie « Nom d’une Troupe » : Réinventant à sa façon le conte de Cendrillon, Joël Pommerat aborde, avec délicatesse et humour, les questions graves et vitales de l’enfance

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

     PARC DES EXPOS : LE FAIT DU PRINCE

    «Ainsi que Vincent Fellmann l’a expliqué à certains riverains du parc de la Porte de Versailles, la date du 18 Novembre a été une journée très particulière. Il s’est agit en effet du déplacement et du discours du Président de la République au salon des maires.  A ce titre, les règles de sécurité s’imposent immédiatement à l’organisateur de l’événement -Association des maires de France, au gestionnaire du parc -Viparis, et à tous les intervenants sur le parc.  Il nous est demandé de «geler» tous les flux du parc, c’est à dire interdire toute entrée comme toute sortie.  C’est une mesure exceptionnelle qui explique la situation autour du parc» a indiqué dans un courrier au maire de Vanves Pablo Nakhle Cerruti, directeur général de Viparis à propos des embouteillages qui ont bloqué, ce jour là, la porte de la Plaine. «J’ajoute qu’en aucun cas mes équipes chargées de la logistique comme celles de l’exploitation du parc ni ne minimisent ni ne tirent satisfaction des difficultés générées du fait de l’activité du parc.  C’est un sujet de préoccupation et de vigilance quotidien. Les solutions que nous mettons en place permettent d’améliorer la situation, elles n’en demeurent pas moins perfectibles» ajoute-t-il. Un courrier que le maire de Vanves a communiqué à l’association Agir Pour le Plateau. «Vos photos comme la vidéo du collectif du 4 septembre ont été transmises à M. Pablo Nakhlé Cerruti, Directeur Général de Viparis, pour qu’une analyse approfondie soit faite, dans l’intérêt des riverains, comme du Parc des Expositions pour améliorer son dispositif de gestion des flux lors des phases de montage et démontage d’événements» précise Bernard Gauducheau 

    INTEGRATION DU SQUARE AU SERVICE ESCAL

    Suite à la mise en place d’une nouvelle organisation, le Square (Service QUalifié pour l’Accueil et l’animation pour les Retraités) qui  propose aux séniors des ateliers (danse, activités créatives, jeux…) des animations (films, goûters, fêtes…), des sorties culturelles, des promenades… a été rattaché à l’ESCAL (Espaces SocioCulturels d’Animations et de Loisirs) qui regroupe le centre socioculturel (ateliers, animations, permanences sociales, actions envers les familles…) comme la Structure Information Jeunesse (SIJ). «Jusqu’à maintenant le SQUARE fonctionnait avec une adhésion annuelle au quotient familial (entre 5€ et 75€), puis toutes les activités étaient gratuites. Ce qui pouvait engendrer un engagement moins important de la part des séniors (annulations de dernière minute) et obligeait les personnes souhaitant participer à une seule activité à prendre l’adhésion complète» a expliqué la municipalité lors du conseil municipal du 7 Décembre dernier qui a décidé qu’àpartir du 1er septembre 2022, le SQUARE s'aligne sur le fonctionnement de l'ESCAL,  et sa grille tarfiaire afin « de gagner en clarté et en simplicité ». Ainsi lesadhérents du SQUARE pourront participer aux Conseils des Adhérents de l’ESCAL et donc d’influer sur la vie du centre socioculturel et du SQUARE, s’inscrire aux ateliers annuels et trimestriels, bénéficier des tarifs réduits du Cinéma/théâtre de Vanves, accéder librement à la salle multimédia, de participer aux formations et d’avoir des rendez-vous personnalisés…en dehors des activité propre au SQUARE qui organise des stages, des sorties et des animations en journée, en soirée ou en week-end pendant et hors vacances scolaires.

  • GPSO A REJETE LE RECOURS GRACIEUX D’AGIR POUR LE PLATEAU CONTRE LE PROJET DE TOUR HOTELIERE A VANVES

    Alors qu’une enquête publique sur le projet Mixcité de la Société Viparis gestionnaire du parc des expositions de la porte de Versailles sur la construction de deux hôtels  sur l’emprise du parc des expos depuis la mi Août (jusqu’au 17 Septembre 2021), l’association Agir sur Le Plateau avait reçu un mois auparavant, à la mi-Juillet la réponse de GPSO qui rejetait son recours gracieux. «Nous pensons que nous avons combattu avec constance ce PLU mais que nos espoirs de gagner au tribunal administratif deviennent faibles. Nous notons qu'il aura quand même fallu une lettre de 5 pages pour contrer point à point nos arguments. Il faut maintenant nous concentrer sur l'enquête publique associée au permis de construire de l'hôtel» réagissait son président Pierre Bousseau . «A Vanves, le maire a volontairement évité toute concertation, alors que les avis des riverains (cf. enquête publique sur la modification du PLU) étaient unanimement contre ce projet d'hôtel. A n'en pas douter, faisons le pari que le permis de construire sera signé avant la fin du mois de septembre. Mais il est vrai que la perspective des jeux olympiques de 2024 justifie l'urgence de construire deux hôtels supplémentaires dans une zone urbaine «où la faiblesse du réseau hôtelier est une évidence» expliquait René Lobry, président du Collectif des riverains de la rue du Septembre .

    Pour GPSO, «la programmation hôtelière qui constitue une une composante du développement du parc des expositions, présente un caractére général qui ne saurait être contesté… Car ce projet s’inscrit dans le cadre du développement touristique et économique du territoire et répond à un double objecjtif régional de renforcement de l’offre hotelière et du réaménagement du parc des expositions de la porte de Versailles. Les évolutions du PLU apportées par la modification sont en effet compatibles avec le SDRIF (Schéma Directeur de la Région Ile de France) » explique P.C. Baguet président de GPSO  qui considère comme une nécessité de «soutenir le développement de l’offre hôtelière, car l’offre actuelle est insuffisante au regard des évolutions envisageables et du risque de saturation».  Tout en faisant remarquer que «le commissaire enquêteur a d’ailleurs reconnu que le développement du parc des expositions est incontestablement d’intérêt général, le développement de l’iffre hôtelière en est la conséquence et ce projet d’hôtel y participe ».

    Le président de GPSO note que «l’évolution des régles de hauteur afin de permette  la réalisation d’un bâtiment de 35 m favorisera l’émergence d’un projet visible depuis le périphérique sans être disproportionnée…constituant une façade urbaine qui structurera l’entrée de ville, créera un écran acoustique protégeant les constructions situées à l’arrière des nuisances sonores dues au boulevard Périphérique » tout en notant l’avis favorable des différentes autorités publiques consultées et notamment la CCI 92, mais aussi que la réalisation de cet hôtel ne l’exonére pas de l’avis de l’ABF qui lui sera propre et s’imposera. Quant au risque majeur de présence d’anciennes carriéres d’argile, aux yeux de PC Baguetj il n’existe pas : « La zone d’implantation du futur hôtel est simplement en zone d’aléas « moyen » et le risque de cavité souterraine est nulle dans cette zone »… « En toute état cause, dés lorsqu’existe un tel risque,  l’OGC exerce un contrôle attentif des constructions projetés » en annonçant qu’elle sera consultée»