Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

institut hauts de seine

  • VANVES/LES HAUTS DE SEINE ET LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME

    A l'occasion de la Journée internationale des droits de la Femme, l’égalité femme/ homme, déclarée grande cause nationale du quinquennat par le Président de la République le 25 novembre 2017, reste au cœur des actions majeures du Gouvernement. «L’année 2020, marquée par la crise sanitaire de la Covid-19, a eu un impact particulièrement fort sur les femmes dans leur vie professionnelle, personnelle et familiale. On a constaté, au niveau national, durant le premier confinement, que les interventions des forces de l’ordre à domicile ont augmenté de plus de 42 % (par rapport à 2019 à la même période), les appels reçus au 3919 ont triplé passant de 23 140 à 79 228» indiquait la préfecture des Hautsde Seine en donnant quelques chiffres significatifs plan départemental.

    Les violences conjugales dans le département qui ont engendré des poursuites judicaires sont en hausse de 8,39 %. En 2020, les faits élucidés des violences au sein du couple sont en hausse avec 11,29% avec 2 701 faits élucidés en 2020 contre 2 427 faits élucidés en 2019, soit 274 faits en plus». Fin novembre 2020, la présidente du tribunal judiciaire de Nanterre a fait le constat d’une hausse, entre 2019 et 2020, du nombre de dossiers traités par les juges aux affaires familiales en matière d’ordonnances de protection. A ce titre, 171 décisions en 2020 ont été rendues (contre 86 en 2019) soit une hausse de 99 % et 97 ordonnances de protection ont été prononcées (contre 53 en 2019) soit une augmentation de 83 %. Si les données relatives au taux d’activité et d’emploi des femmes sont meilleures dans le département qu’au niveau régional et national et quasi stables depuis plusieurs années, pour autant le nombre de femmes en recherche d’emploi dans le département a augmenté de 8,4 % (10,1 % pour les hommes). «Face à l’augmentation des violences intrafamiliales, l’Etat continue de s’organiser dans les Hauts-de-Seine pour apporter une réponse efficace et diligente» indique le préfet Laurent Hottiaux.

    L'Institut des Hauts-de-Seine, en partenariat avec les Départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines, la Région Ile-de-France, la RATP, l'ADAVIP 92 (Association Départementale d'Aide aux Victimes d'Infractions Pénales des Hauts-de-Seine) et Hauts-de-Seine Habitat, lance une enquête interdépartementale «Sourire de Femmes» à l’occasion de cette journée. Cette consultation a pour objectif de mesurer les habitudes de vie quotidienne des femmes habitant les Hauts-de-Seine et les Yvelines, dans les domaines de la vie personnelle, de la santé, de la vie professionnelle, sociale et environnementale, afin d'en dresser un panorama. Ce questionnaire sera distribué tout au long de l'année à des femmes de tous âges et de toutes catégories sociales, à celles accompagnées par des associations féminines spécifiques, aux habitantes des quartiers prioritaires, ainsi qu'aux visiteuses qui participent aux consultations du Bus Santé Femmes