Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

HISTOIRE LOCALE

  • LES DEPUTES DE VANVES ET D’ISSY : 13 DEPUIS 1848 !

    13 députés ont représenté Vanves et Issy les Moulineaux qui ont lié leur destin législatif depuis 1848. Ils ont fait parti des 1 146 parlementaires qui ont incarné la Région-Capitale entre 1848 et 2012 à travers une demi-douzaine de régimes successifs et 2 assemblées (Assemblée Nationale et Sénat).

    Vanves a toujours lié son destin à Issy les Moulineaux car ses habitants ont été représentés par les mêmes députés dans les limites d’une circonscription qui s’est modifiée 17 fois jusqu’en 1967 (date de l’application de la nouvelle réorganisation administrative de la région parisienne avec 8 départements décidé en 1964), se retrouvant soit dans l’une des circonscriptions de la Seine lorsque le système de la proportionnelle était appliqué, soit l’une des circonscriptions de l’arrondissement de Sceaux lorsque le scrutin majoritaire était en vigueur. 9 députés se sont succédés : Louis-Désiré Véron (1852-1863), Eugéne Pelletan (1863-1871), Benjamin Raspail (1876-1885), Louis Belleval (1889-1893), Jules Coutant (1893-1898), Auguste Gervais, ancien maire d’Issy (1898-1910), Claude Nectoux (1910-1928), Frédéric Pic, maire de Vanves (1928-1936), Louis Piginnier (1936-1939).

    Entre 1945 et 1958, durant la IVéme république, nos deux villes (inclus dans la 4éme circ de la Seine avec d’autres) ont été représentées par Maurice Thorez, Marie-Claude Vaillant-couturier, entre autres. Mais ils avaient été élus au scrutin proportionnel, c’est à dire sur une liste. Enfin, sous la Véme République, 3 députés se sont succédés jusqu’à présent dans la 11éme circonscription constituée de Vanves-Malakoff-Issy : René Plazanet, maire de Vanves (1958-62), RPF puis Républicain social,  Léon Salagnac (1962-64), maire communiste de Malakoff qui fut remplacé par son suppléant Guy Ducoloné (1964-1986) conseiller général, implanté à Issy les Moulineaux qu’il n’a jamais pu conquérir au niveau municipal. Il fit équipe avec Léon Figuières, maire de Malakoff, comme suppléant aux élections de 1967 où il a battu André Roche, maire gaulliste de Vanves, et fut réélu plusieurs fois, en 1968 malgré une forte vague de droite démontrant sa popularité et son ancrage à Issy les Moulineaux, en 1973 contre un jeune candidat giscardien Alain Madelin, puis en 1978 et en 1981 face à André Santini qui était devenu maire d’Issy les Moulineaux entre-temps (Janvier 1980).

    Au scrutin de listes départementales des législatives de 1986, Guy Ducoloné fut le seul député sortant communiste réélu avec Michel Margnes, conseiller municipal socialiste d’Issy les Moulineaux.   Enfin André Santini est élu depuis 1988 grâce à un découpage fort habile de Charles Pasqua, ministre de l’intérieur, qui élimina Malakoff de la circonscription (devenue la 10éme) en ajoutant des quartiers de Boulogne sud  et Meudon (Bas Meudon). Il a eu face à lui, en 1988 Michel Margnes (PS) et Guy Ducoloné (PC) qui furent battu, en 1993 et  en 1997 Guy Janvier qui était devenu  maire socialiste de Vanves entretemps, puis en 2002 et en 2007 Lucile Schmid (PS), énarque qu’il retrouve face à lui pour la 3éme fois mais sous l’étiquette EELV. En 2017, André Santini ne s’est pas représenté pour un 6éme mandat, mais a soutenu Jeremy Coste (UDI), ex-Maire Adjoint de Vanves qui a été battu par Gabriel Attal (LREM) qui par la suite, a été nommé ministre ( jeunesse, puis porte parole du gouvernement et maintenant des Comptes publics), devenant le 2e député de la 10e circonscription et le 5e depuis le début de la Ve République

  • VANVES EN 2022 : ET SI ON REMONTAIT LE TEMPS

    Petit retour sur le passé, car cette année 2022 sera maequée par des anniversaires à Vanves qui seront plus ou moins célébrés ou remarqués d’une façon ou d’une autre

    Voilà 10 ans : L’ensemble immobilier du 36/42 Marcheron où sectrouve un cabinet médicale, une boulangerie était inauguré, ainsi que le bassin de rétention, pour éviter les inondations récurrentes des rues du Docteur Arnaud, Gresset et Mansart réaméngées à cette occasion, aménagé sous le terrain annexe de football baptisé Yves Saccard du nom d’un ancien dirigeant de lasection football. L’association Simon de Cyréne inaugurait  «un lieu de vie partagée » sur une partie des terrains des soeurs bénédictines (sur la photo). La ville inaugurait le réaménagement de la rue Sadi Carnot en mail à la Rentrée 2012.

    Voilà 20 ans : Le bureau de poste du plateau, fermé maintenant, était inauguré, ainsi que le nouvel aménagement de la place de l’Insurrection par Charles Pasqua, alors président du Conseil Général des Hauts de Seine. Le syndicat d’Initiative et d’Animations de la Ville de Vanves était créée, se substituant au Comité des fêtes, dissous en décembre 2001, «pour diversifier et enrichir ses activités, et surtout imaginer des événements pour renforcer les relations humaines entre vanvéens» selon Bernard Gauducheau, toujours présidé par Bernard Ollivier et qui a, maintenant,  Marie-Christine Makanda, ex-directrice administrative, comme Vice présidente. Mais son nom a été modifié en IRIS à la fin 2021. 

    Voilà 30 ans : A l’occasion des élections régionales de Mars 1992, Didier Morin alors maire était élu conseiller régional sur la liste conduite par Michel Giraud.La résidencec Arpage pour personnes agées construite sur une partie des terrains de l’Institut Lannelongue, ouvrait ses portes le 16 Mai 1992. Le pavillon des Sports était inauguré le 20 Avril 1992 où s’étaient installé les sections tennis et Boules Lyonnaises, avec une salle de réunion baptisée Marcel Dambron. Depuis plus d’un an, des vestaires ont été aménagés au premier étage et la section Boules Lyonnaises a été virée par la ville de son local. Quelques mois plus tard, le réaménagament du PMS André Roche qui lui a donné son aspect actuel, était inauguré le 17 Octobre 1992, mais sans les tennis couverts, ni les terrains synthétiques de football aménagés par la suite. Les premier épisode de la série TV Julie Lescaut avec Véronique Genest était tourné dans notre commune, où la société de production s’était installé  et avait aménagé un faux commissariat dans les locaux de DEF Incendie aujourd’hui remplacé par un immeuble de logements avec Bio C’est bon au rez-de-chaussée. Enfin un projet de ZAC pour réaménager le Centre  Ancien, était abandonné.

    Voilà 40 ans : La navette municipale qui a été supprimée le 1er Janvier 2022, était inaugurée le 25 Janvier 1982. L’hôtel Mercure ouvrait ses portes le 23 Avril 1982, conçu par l’architecte Martinet qui créé ce vaste atrium, unique en France à l’époque autour duquel s’agençait 395 chambres répartis sur 8 étages. «A chaque foisqu’un client arrivait pour la prelière fois, il levait la tête automatiquement étonné parce vaste espacec intérieur » avait remarqué son premier directeur. Le théâtre de Vanves alors dénommé François Clouet était inauguré le 22 Octobre 1982. L’amicale des Pieds Noirs était créée, au printemps par Rolande Rivail 

  • UN PASSE OUBLIE A VANVES : LA FETE DES PETITS PAINS A LA SAINT SYLVESTRE

    A l’occasion de cetre trêve des confiseurs, le blog rappelle  le souvenir d’une fête corporative qui se déroulait durant la nuit de la Saint Sylvestre,  pendant de très longues années à Vanves : La « fête des petits pains ».

    Elle avait été instauré par les blanchisseurs de Vanves jusqu’en 1911. Elle s’arrêta à la première gréve des ouvriers-blanchisseurs « En raison des fêtes du jour de l’an, quantité de blanchisseurs travaillaient cette nuit-là jusqu’à l’heure tant attendue de l’arrivée du marchand. Le patron faisait alors un important achat de petits pains qu’il arrosait d’un vin délicieux et tous ensemble au milieu de ces agapes toutes empreintes de joie, patrons et ouvriers, tout en s’embrassant de bons cœur, se souhaitaient la bonne année, et chacun s’en retournait à son logis, charmé de ces bons passés pour ainsi dire en famille » selon Jean Minard dans un article paru en 1909 dans « Le Clocher de Vanves ». Il en reste cette chanson : « En v’là des p’tits, env’là des gros/en v’là des bons p’titspains tout chaud/ Ils sont au beurre et aux œufs mes p’tits pains/Ils snt au beurre et aux oeufs : qui est-ce qui en veut ? Ils brûlent la brioche »