Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

SOLIDARITE

  • COVID-19 ET VANVES : Les jeunes sont les premières victimes de la crise sanitaire

    La crise économique engendrée par le coronavirus risque plus fortement d'aggraver la précarité des moins de 30 ans, qui représentent déjà près de la moitié des pauvres en France, selon un rapport de l'Observatoire des inégalités rendu public à la veille de la collecte de la banque alimentaire qui se poursuit encore aujourd’hui devant Carrefour Matket, Intermarché et Franprix à Vanves.

    Rappelons qu’entre le mois de mars et le mois de juillet 2020, 30 tonnes de produits ont été distribués chaque mois, soit une hausse de 20% par rapport à la normale. L’IDF est particulièrement touchée par la hausse de la précarité en raison de la prépondérance de secteurs économiques fragiles face à la Covid-19 comme le tourisme, la restauration ou l’événementiel. Elle l’est aussi par la concentration de publics à la rue et sans domicile stable. «Les personnes âgées ont payé les plus lourdes conséquences du coronavirus en matière de santé, les jeunes vont subir l'essentiel de ses retombées économiques a déclaré jeudi dernier  Louis Maurin, directeur de l'Observatoire des inégalités, lors d'une présentation de la deuxième édition du «Rapport sur la pauvreté». Un constat similaire à de nombreuses associations notamment d’aides alimentaires.

    Cet observatoire indépendant a adopté depuis plusieurs années une définition plus restrictive de la pauvreté, en la situant sous le seuil de 50% du revenu médian (contre 60% pour les organismes officiels), selon elle «plus proche de la réalité». Ainsi, selon cette définition, en 2018 - dernière année connue - on comptait 5,3 millions de pauvres vivant avec moins de 885 € par mois, soit 8,3% de la population. Parmi eux, plus de la moitié (52%) étaient âgés de moins de 30 ans, dont un tiers étaient des enfants et des adolescents grandissant dans une famille pauvre, relève l'Observatoire. Ainsi, le niveau de vie médian des jeunes «est deux fois inférieur au niveau de vie des Français».

  • LA COLLECTE DE LA BANQUE ALIMENTAIRE A ETE MAINTENUE A VANVES ET EN ILE DE FRANCE

    Face à un contexte de crise sanitaire inédit, la Banque Alimentaire Ile de France  (BAPIF) s’est adapté et a maintenu sa collecte de denrées alimentaires qui débute aujourd’hui jusqu’à Dimanche dans les magasins de toute l’IDF, et notamment Carrefour Market sur le Plateau, Intermarché place de l’Insurrection, Franprix dans le Centre Ancien. «Grâce à un protocole sanitaire strict, au soutien de la grande distribution et des pouvoirs publics, nos bénévoles seront présents dans les magasins en équipes réduites pour faire appel à la solidarité du grand public» indique la BAPIF.

    Pleinement mobilisées depuis le début de la crise sanitaire pour répondre à l’explosion de la demande d’aide alimentaire, en hausse de 20 à 25% selon les territoires, les Banques Alimentaires mettent tout en œuvre pour faire de la 36ème édition de la Collecte Nationale une réussite. «Ce rendez-vous annuel est crucial pour le réseau qui enregistre une baisse de ses stocks de 23% et qui doit désormais les renflouer pour faire faceà une crise sociale qui s’annonce forte et durable». Dans ce contexte inédit, la Collecte nationale a dû être réinventée grâce au soutien de la grande distribution et revêtira plusieurs formes pour préserver la sécurité des bénévoles et des donateurs. Dans notre région,  certains magasins partenaires organisent, grâce à leurs salariés, des collectes par leurs propres moyens. Des dispositifs d’auto-collecte (avec chariots placés à la sortie des magasins) seront  également proposés. Des collectes dématérialisées seront mises en place, avec des coupons repas à scanner en caisse, permettant ainsi le respect des gestes barrières. En complément de la collecte dans les magasins, une plateforme de collecte en ligne a été également lancée le 20 novembre : monpaniersolidaire.org

    C’est d’autant plus nécessaire que toutes les associations ont constatée une vague de précarité alimentaire inédite, l'Observatoire des inégalités ayant dévoilé hier, son rapport annuel sur la pauvreté en France. Ainsi, le nombre de chômeurs, de bénéficiaires de l’aide au logement se sont accrus. Selon le Secours catholique, les demandes de RSA et d'APL ont déjà progressé de 10 % dans les Hauts-de-Seine.

    Avant le confinement, 5,5 millions de personnes étaient inscrites à l’aide alimentaire. Elles seraient aujourd’hui 8 millions. Entre le mois de mars et le mois de juillet 2020, 30 tonnes de produits ont été distribués chaque mois, soit une hausse de 20% par rapport à la normale. L’Ile de France est particulièrement touchée par la hausse de la précarité en raison de la prépondérance de secteurs économiques fragiles face à la Covid-19 comme le tourisme, la restauration ou l’événementiel. Elle l’est aussi par la concentration de publics à la rue et sans domicile stable.

  • LES QUELQUES RENDEZ-VOUS A VANVES DUNE 3e SEMAINE DE CONFINEMENT MARQUEE PAR LA SOLIDARITE

    Le grand rendez-vous de cette semaine, comme chaque année, pour le dernier week-end de Novembre, sera la collecte de la banque Alimentaire  par de nombreux bénévoles, avec en première ligne ceux du Secours Catholique. Comme l’expliquait son équipe vanvéenne dans un Sel et Lumière, cette année particulière n’a pas été facile car ces bénévoles se sont employé à répondre à des situations de pauvreté qu’ils rencontrent et à apporter un vrai réconfort à travers, malgré le confinement et les difficultés liées à la pandémie, des repas partagés, des séjours d’été pour 7 familles, des aides administratives… L’aide alimentaire a pu être préservée (avec le soutien du CCAS) en respectant un protocole sanitaire adapté. C’est aussi la semaine du lancement de la 36e campagne des Restos du Coeur

    Lundi 23 Novembre

    A 14H30 au Conseil Départemental des Hauts de Seine : Isabelle Debré vice présidentre participe à la Commission permanente

    A 19H en visio conférence : La députée LREM de la 10e circonscription (Vanves/Issy) organise une réunion avec Adrien Taquet secrétaire d’Etat en charge de l’enfance et des familles pour présenter et commenter les travaux de la commission « 1000 premiers jours » présidée par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, qui a rendu en septembre dernier un rapport dont les conclusions visent à réduire les inégalités dès les premiers mois de l’enfant.

    Mardi 24 Novembre

    A 18H30 en digital : Soirée interclubs organisée par le Challenge Club de Vanves sur le théme « digital : penser local et global » avec Hua-Victor CHEN cofondateur de Majordome Digital qui,  après 3 ans au sein du programme Google Ateliers Numériques en ayant formé des milliers de TPE/PME, présentera les dernières bonnes pratiques digitales en 2020 pour les TPE et les indépendants sous forme d'ateliers en ligne

    Jeudi 26 Novembre

    A 20H  à la Ruche de Vanves :  Dans sa participation à Festisol, le Festival des Solidarités, La Ruche de Vanve organise une soirée projection-débat 100% en ligne, autour du film: «Sur les étals des marchés de Dakar, la baguette blanche est reine » de Marion Dualé et Ousmane Dary. Ce film est l’occasion de s’interroger et d’échanger sur les accords dits de partenariat économique (APE) entre l’Union européenne (UE) et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), en présence de François Papy, directeur de recherche honoraire de l'Institut national de la recherche agronomique (I.N.R.A.) et membre de l'Académie d'agriculture.

    Vendredi 27 Novembre (jusqu’au Dimanche 29 Novembre)

    De 9H à 19H Devant Carrefour Martket, Intermarché, Franprix (et au Marché samedi matin) : Grande collecte nationale de la Banque Alimentaire. L'antenne relais de la Banque alimentaire de Vanves a besoin de bénévoles pour l'organisation de ces journées de collecte (vanvescollecteba@gmail.com)