Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

SOLIDARITE - Page 5

  • LA PHOTO DU JOUR A VANVES : LACHER DE PIGEONS ROSIER ROUGE

    L’un des temps forts de la  fête annuelle du Rosier Rouge vendredi soir, fut ce lâcher de pigeon grâce  à un éleveur de pigeon voyageur de Bougival. Ses dirigeants avaient invités quelques personnalités comme Patricia Kaazan, maire adjoint de Vanves chargé de la Solidarité,  pour découvrir ce qui se déroule au quotidien dans ce  foyer d’accueil d’hospitalisés et de familles d’hospitalisés venant de loin se faire soigner en région parisienne.

  • ROSIER ROUGE A VANVES : UNE ANNEE HORRIBILIS QUI N’EMPÊCHE PAS LA FETE

    Le Rosier Rouge organise sa fête annuelle vendredi prochain en présence de la directrice adjointe de l’AH-PH, de la maire adjointe de Vanves chargé de la Solidarité, Patricia Kaazan, l’association « Tout le Monde contre le cancer » avec les partenaires du Rosier Rouge, avec cette société Sales dont 10 salariés ont remis à neuf les chambres grâce à un coup de peinture , les bénévoles de ce foyer… avec quelques discours, un lâcher de colombes, la compagnie Kisclown qui intervient dans les hôpitaux avec ses spectacles , le groupe de musique Boomerang. Beaucoup pourront se rendre compte de ce que vivent au quotidien tant les résidents et ceux qui fnt fonctionner cette résidence du Secours Catholique.

    L’année passée a été quelque peu compliquée car ce foyer doit faire face à une augmentation de soins ambulatoires, c'est-à-dire que le Rosier Rouge n’accueille plus seulement  des familes de personnes ou d’enfants hospitalisés venant des DOM TOM et de province mais aussi des patients qui font l’objet de traitements longs et lourds en hôpital de jour. Or pour recevoir le soutien de la CRAMIF, il faut que le Rosier Rouge ne dépasse pas un seuil de 25%  en taux d’occupation de soins ambulatoire alors qu’il en est à 57%. « Les CCAS des villes des DOM TOM nous envoient des patients, mais la CRAMIF nous dit que ce n’est plus possible. Sa subvention a baissée de 400 000€. Nous cherchons une porte de sortie, car du coup, la fréquentation a baissée, à cause de tarifs trop élevés pour ces personnes… Nous devons trouver une solution  pour équilibrer notre budget » explique Aurélie Benoît,  Adjointe à la direction. Ainsi le Rosier Rouge travaille  en conventionnement avec des hôpitaux qui n’ont pas de maisons de famille ou de parents, comme Lannelongue,  l’HEGP, Necker, Béclére…mais tant que la loi sur la santé ne sera pas publié et appliquée, il ne pourra pas bénéficier d’une aide plus forte de la CRAMIF et surtout  l’ARS  (Agence Régionale de Santé) qui ne lui donne rien pour l’instant.

    Mais ce n’est pas tout, car le chantier de la résidence étudiante et jeunes actifs qui doit être construit par Toit et Joie derrière les bâtiments du Rosier Rouge a pris du retard à cause de difficultés techniques. Mais une réunion publique est prévue le 13 Juin pour présenter les modalités du chantier aux riverains Si le projet de crèches de 40 berceaux au rez de chaussé est toujours inscrit sur les tablettes, par contre l’installation du libre service social commun à Vanves et à Issy les Moulineaux a été abandonné. Une année vraiment « horribilis » pour le Rosier Rouge qui n’en continue pas moins à accueillir des patients et leurs familles et qui fera la fête le 10 Juin.

     

  • UN HANDICAPE DE VANVES A L’ORIGINE DE « REVE DE GOSSE » CONCRETISE LUNDI PROCHAIN AUX MUREAUX PAR LA JCE GPSO

    C’est  le projet  2016 de la JCE (Jeune Chambre Economique) de GPSO (Grand Paris Seine Ouest), cette association constituée de jeunes de 18/40 ans  a installé une antenne à Vanves depuis 3 ans  qui est très active, tout  en étant très présent sur  ce territoire de 8 communes et surtout à Vanves,  Issy les Moulineaux, Boulogne. Mais c’est aussi la concrétisation d’un projet auquel tenait énormément  Guillaume Benhamou  (sur la photo), résident de Simon de Cyréne et ex-président de la JCE GPSO qui a toujours voulu dépasser ses limites. Il avait la  volonté de faire participer sa JCE locale à ce tour aérien et national lancé voilà 20 ans par les Chevaliers du Ciel et les JCE dont l’organisation des étapes est confiée à une JCE locale. Il s’agit de faire un tour en avion à des jeunes handicapés mais aussi non handicapés sensibilisés à l’handicap .

    « On a mis en avant un théme « Tapis volant » pour amener ces jeunes à penser aller loin malgré leur handicap. Nous avons créé des binômes handicapé/non handicapé à partir d’une école de Bondy, d’Issy les Moulineau, de Boulogne, de Neuilly,de  Paris, avec des élèves de CM1/CM2  pour travailler ensemble à partir d’un projet pédagogique avant ce baptême de l’air qui se déroulera à l’aéroport des  Mureaux (Yvelines) avec un départ de Boulogne » indiquait récemment  Souleymane Sylla, successeur de Guillaume Behamou à la tête de la JCE GPSO. Une classe de Vanves aurait pu en faire parti, mais l’inspectrice dela circonscription de Vanves/Malakoff a refusée ( ?). Ses élèves ont participés à deux types de rencontres dont la première s’est déroulé avant les vacances de  printemps : Ses élèves ont partagés une journée de rencontres au cours de laquele ils ont pu échanger avec des témoins : Corine Bourneton, 1ére femme à avoir obtenu sa qualification de pilote pro-handicapé, Philippe Hubert qui est multi-diplomé en situation d’extrême handicap et  Guillaume Benhamou, directeur pédagogique de ce projet.

    Celui-ci a témoigné de la façon dont il a réussit au quotidien à repousser les frontières de son handicap et à faire des voyages qui l’ont amené au bout du monde, dernièrement en Lituanie, ou sinon en Roumanie relaté dans « Handirection du monde » où il leur a raconté son son voyage en train couchettes assez croustillant (p.61 et 62 de ce livre) où il a failli – et c’est rare – perdre ses nerfs, car il était ballotté dans tous les sens.  Lundi sera le point d’orgue de cette opération, avec cette « vol découverte », où  ses enfants pourront réaliser ce rêve d’Icare grâce à la Jeune Chambre Economique  avec un baptême à l'aéro-club Roger Janin, aux Mureaux, à côté d'Airbus. La journée sera rythmée par un nique nique à midi, l’ouverture du village  « Rêve de gosse » à 14H avec des baptêmes dans des avions de tourisme, des jeux et des animations dans le village. « L’objectif de cette journée est le dépassement de soi même, de permettre à ses enfants de  voler comme Icare ou Saint Exupery ! »