Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ELECTIONS

  • LA PRIMAIRE A VANVES : DES RESULTATS MOINS TRANCHES COMME DANS LE 92 ET L’ILE DE FRANCE

    Avec 1829 voix pour François Fillon et 1728 pour  Alain Juppé a fait 1728 voix, l’écart est plus resserré qu’au niveau national re même départemental où le premier rassemble 61% des voix et le second 39% , ce dernier faisant mieux que la moyenne nationale dans l’ex-fief de N.Sarkozy. Il est le 2éme département après Paris pour la mobilisation avec 200 000 électeurs, Neuilly, Boulogne, Garches, Saint Cloud dépassant les 30% de participation. 

    « Les Hauts de Seine ont eu des résultats moins tranché que le vote national. Cela prouve que le message d’Alain Juppé a une certaine résonance dans notre département et je m’en réjoui » constatait Christian Dupuy référent d’Alain Juppé dans le département. « La mobilisation de nos électeurs a été moins forte, car comme F.Fillon avait 16 points d’avance, certains ne se sont pas déplacés parce qu’ils pensaient que c’était gagné,  et d’autres se sont mobilisés pour voter Juppé, quelques uns  venant de la gauche ou du centre gauche comme l’ont repéré certains président de bureau de vote » expliquait Isabelle Debré Référente pour F.Fillon dans le département. « Se rassembler maintenant sera certainement plus facile qu’on ne le croit et en tous les cas nécessaire. Ce n’est que le début ! Nous ne devons pas nous démobiliser et il faut surtout continuer à parler vrai » ajoutait-elle pour la suite. « Les français ont adhéré au discours de vérité de F.Fillon et ils ont vraiment ressenti la sincérité de l’ex-premier ministre. On sait qu’on est tous conscient que des efforts seront à faire. Ils ne seront acceptés que s’ils sont juste et partagés.  L’important est que maintenant F .Fillon puisse dérouler ses propositions, avoir du temps pour s’expliquer, aller à la rencontre de tous les français et de présenter un programme » souhaite t-elle. 

  • L’EVENEMENT DU JOUR A VANVES : L’ETONNANT RESULTAT DU 2éme TOUR

    Les Vanvéens ont voté majoritairement pour François Fillon avec 1829 voix, mais Alain Juppé a fait 1728 voix, l’écart étant plus resserré qu’au niveau national. Il est intéresisant  de noter que dans un bureau, une voix séparait les deux candidats. Ils ont voté en plus grand nombre avec  3557 votants  le 27 Novembre contre 3 368 le 20 Novembre, Vanves étant sur la même progression de participation qu’au niveau national     

    Les vanvéens, comme au premier tour, ont largement participé à au second tour de la primaire de la Droite et du Centre, avec beaucoup de nouveaux électeurs, surtout des jeunes, et toujours des vanvéens de gauche venus sûrement voter pour Alain Juppé, comme Pierre Toulouse, Véronique Hazera, des responsables de la FCPE…mais sans les grandes files d’attentes du 1er tour. « Plutôt un rythme normal de jour d’élection » selon un président de bureau de vote. Mais peut être avec plus d’électeurs de gauche  ou qui se sont mobilisés pour voter Alain Juppé afin d’être un rempart  bien plus efficace que François Fillon contre le vote  Marine Le Pen à la Présidentielle en cas d’élimination du candidat de la gauche, au 2éme tour. Dans l’un des deux bureaux de vote de l’école Larmeroux, la différence s’est fait à 1 voix, 251 pour Juppé, 252 pour Fillon   

    Isabelle Debré, vice présidente du Sénat, et Référente départementale de François Fillon,  très sollicitée ces temps-ci a suivi le dépouillement aux deux bureaux de vote de l’école Larmeroux, avant de rejoindre la Maison de la Chimie où étaient réunis les militants et supporters de  François Fillon. Quant à Bernard Gauducheau, maire deVanves, il  a fait le tour des six bureaux de vote dimanche matin avec Sandrine Bourg après avoir organisé lors du marché du samedi matin, une distribution de tracts avec Françoise Saimpert pour essayer de décider les derniers indécis, avec photo à l’appui envoyé sur les réseaux sociaux.

    Dimanche soir, après pris connaissance des résultats sur sa ville, il félicitait les vanvéens qui se sont mobilisés pour cette primaire :  « Avec 1829 voix pour F .Fillon et 1728 voix pour A.Juppé, soit 101 voix d’écart, ce résultat est un encouragement pour la Droite et le Centre vanvéens à se rassembler pour remporter ensemble, comme nous l’avons toujours fait, les échéances à venir et notamment les présidentielles et les législatives »  déclarait il. Le Blog reviendra demain sur les résultats avec les commentaires des leaders  locaux sur cette primaire.  

     

  • LA PRIMAIRE A DROITE ECHAUFFERAIT ELLE LES ESPRITS A VANVES ?

    Il paraitrait que sur les réseaux sociaux, les esprits se sont échauffés tout simplement parce qu’il a été fait état que certains maires UDI soutiendraient Nicolas Sarkozy, dont celui de Vanves,  dans le cadre de la primaire et de l’élection présidentielle. Ce qui n’est pas nouveau, même si certains s’en étonnent, parce qu’ils l’ont déjà soutenus en 2007 et en 2012 que ce soient André Santini, Hervé Marseille ou Bernard Gauducheau.

    Il ne faut pas oublier tout d’abord que les Hauts de Seine sont un fief de l’ex-chef de l’Etat, et que certains de ses élus sont ses « obligés ». Sur les 12 parlementaires Républicains altoséquanais, 7 soutiennent l’ex-chef de l’Etat, Patrick Balkany, Jacques Kossowski, Jean Jacques Guillet, Patrick Ollier députés, Roger Karoutchi sénateur et coordinateur adjoint de la campagne de Sarkozy, Philippe Juvin et Constance Le Gripp députés européens.  Les maires LR Manuel Aeschlimann (Asnières), Alain André Boulanger (Villeneuve La Garenne), Joelle Ceccaldi Raynaud  (Puteaux) ont  été parmi les premiers à soutenir l’ex-locataire de l’Elyséee et signer un appel à candidature, avec les conseillers départementaux Isabelle Caullery (La Garenne Colombes), Daniel Courtes (Courbevoie), André Mancipoz (Asnières), et régionaux Sophie Deschiens,  Carine Martini Pemezec. Ensuite que  sur les 20 000  signatures des adhérents qui soutenaient Nicolas Sarkozy, 1000 provenaient des Hauts de Seine qui arrivaient en seconde position derrière les Alpes Maritimes

    A Vanves, les élus qui soutiennent Nicolas Sarkozy viennent de signer un appel à soutien :  Philippe Thieffine,  Référent de la campagne des primaires pour Nicolas Sarkozy, Maxime Gagliardi, Adjoint au Maire et Président du Groupe les Républicains au Conseil Municipal, Hélène Gengoux, Delphine Roy, Yoann Marcet, Nicolas Monte, Conseillers Municipaux. Pour ces élus «   Nicolas Sarkozy est un homme d’exception » comme ils l’expliquent : « Ses origines, sa personnalité, son tempérament, son parcours, en font un être hors norme. On le dit « clivant ».  Cela repose souvent sur l'immédiateté médiatique ou sur l’écume des choses et des mots. Quand on analyse ses décisions politiques, la nature de ses réformes, on voit bien qu’elles sont en permanence sous-tendues par une recherche de synthèse. Les mêmes qui lui reprochaient d’en faire trop regrettent aujourd’hui qu’il n’en ait pas fait plus. Seul l’exercice des responsabilités permet de bien doser. Il est particulièrement déterminé et fait preuve d’une résistance à toute épreuve. Le flot d’attaques, d’insultes, de mises en cause aurait abattu plus d’un homme public. Cette capacité à résister en toutes circonstances, est impressionnante. C’est sans doute la conséquence d’un engagement passionné pour la chose publique au cours duquel rien ne lui a été donné. Ce qu’il a obtenu, il est allé le chercher. Il en a été ainsi depuis la mairie de Neuilly-sur-Seine jusqu’à la Présidence de la République. Son nouveau crédo : « la France pour la vie » montre à quel point sa détermination est intacte. On voit bien qu’il est celui qui rassemble le plus de qualités personnelles et d’atouts à mettre au service de la France dans les circonstances actuelles. Il rassemblera toutes les énergies pour remettre notre pays sur le bon chemin et préserver notre modèle de société dans un monde en pleine mutation » expliquent -ils.

    Ce qui n’est pas l’avis de Thierry Solére, député de Boulogne et organisateur de ses Primaires, qui soutient Bruno Le Maire, avec Remy Muzeau maire de Clichy, ni de Sandrine Bourg qui anime sa campagne à Vanves et qui est impliquée au  niveau départemental. Isabelle Debré vice présidente du Sénat a choisit  de soutenir l’ex premier ministre de Sarkozy, François Fillon en étant son référent pour les Hauts de Seine, avec Patricia Kaazan au plan local. Jacques Gautier sénateur-maire de Garches soutient l’ex-premier Ministre de J.Chirac, Alain Juppé pour lequel Françoise Saimpert fait campagne à Vanves alors que Bertrand Voisine anime la campagne de NKM à Vanves avec qui, il a fait un tour du marché, avant les vacances d’été (sur la photo devant la Poste place de l'Insurrection). Enfin, si Jean Christophe Fromantin, député maire de Neuilly soutient Hervé Mariton et  aurait  finalement permis à ce dernier de parvenir à atteindre le seuil requis de parlementaire à la dernière minute pour être présent à cette primaire, à  Vanves personne ne méne campagne pour le député de la Drôme ( ?). Par Sylvie Ruy est le référent vanvéen pour Jean François Copé. Ainsi à Vanves, les élus Républicains se sont répartis les soutiens aux candidats à la primaire, pour éviter les divisions au sein de la section vanvéennes, mais malheureusement pas la guéguerre des « egos » entre certains d’entre eux, surtout sur les réseaux sociaux