Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ELECTIONS

  • VANVES ET LES SENATORIALES : ISABELLE, ROGER, JACQUES…ET LES AUTRES…DISSIDENTS !

    Le processus pour les élections sénatoriales du 24 Septembre prochain a été engagé dés la fin des élections législatives. Sur le plan administratif,  les conseils municipaux ont désignés  des délégués supplémentaires lorsque la commune compte plus de 30 000 habitants (20 sur 36 communes) et  des délégués suppléants, comme Vanves l’a fait  le 30 Juin dernier avec 5 UDI, 4 LR. Du côté de Républicains, la Commission Nationale d’Investiture des Républicains a confirmé le 28 Juin dernier, l’investiture des trois premiers de la liste des Hauts-de-Seine, Roger Karoutchi, Isabelle Debré et Jacques Gautier,  « à charge pour eux de compléter la liste avant le dépôt des candidatures début septembre » a-t-elle précisé dans un communiqué. Ce qui va être sportif, car beaucoup ont l’intention d’être candidat, à une place éligible, notamment parmi les battus des législatives, les maires Berdoati (Saint Cloud),  Pemezec (Le Plessis Robinson), Siffredi (Chatenay) et même l’épouse du maire d’Asnières,  MJ. Aeschlimann, ainsi qu'une élue de Levallois qui veut conduire une liste des moins de 40 ans…

    Les 2274 grands électeurs devront désigner 7 sénateurs, tous les sortants étant bien sûr candidats, Roger Karoutchi, Isabelle Debré et Jacques Gautier pour les Républicains, Hervé Marseille pour l’UDI, André Gattolin pour EELV, Brigitte Gonthier-Maurin (FG/PC),   le sénateur PS Philipppe Kaltenbach étant hors jeu depuis sa condamnation même s’il a fait appel,  Xavier Iacovelli, secrétaire fédéral du PS 92 et élu de Suresnes, étant prêt à prendre la tête de liste PS. Mais voilà, le risque de voir apparaître des listes dissidentes à droite, devrait empêcher la majorité départementale (LR/UDI) d’avoir un cinquième siège après ses victoires aux municipales de 2014 et aux Régionales de 2015. D’autant plus que la République en Marche qui a 10 députés sur 13, va tenter chance en montant une liste

    «Quelle que soit la légitimité des ambitions, les divisions ont toujours, par le passé, conduit à notre affaiblissement collectif. Face à la liste En Marche en préparation, notre Mouvement ne peut se permettre de perdre des sièges dans les Hauts-de-Seine : au-delà de notre département, nous devons tout faire pour que le Gouvernement ne dispose pas de la majorité des 3/5èmes au Congrès. C’est un objectif majeur pour le bon exercice de la démocratie dans notre pays » ont déclaré les sénateurs Karoutchi, Debré et Gautier dans un courrier aux grands électeurs républicains,  en rappelant que « depuis des années, dans le cadre de nos différents mandats, nous sommes à vos côtés, avec vous, sans jamais épargner nos efforts, pour soutenir et défendre tous les dossiers que vous nous avez transmis. Profondément attachés aux valeurs de notre Mouvement, loin des querelles partisanes, soucieux avant tout de l’intérêt de la France, nous sommes fiers de vous représenter et de vous être fidèles. Dans ce nouveau contexte politique issu des élections, et au-delà des liens qui nous unissent, nous pensons que la solidité de notre expérience, notre connaissance du terrain et notre loyauté sans faille seront utiles à tous les élus de notre département et de notre pays ».

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    LACHAUD : Qui se souvient Bastien Lachaud (sur la photo), en dehors de la section FG/PC, à Vanves.  C’est le tombeur d’Elisabeth Guigou (PS) dans la 6éme circonscription du 93 (Aubervilliers) où elle a été battu dés le 1er tour. Il s’était présenté aux élections cantonales à Vanves en 2011, où il n’avait recueillit que  5,61% (440 des voix) remporté alors par Guy Janvier (PS). Professeur d’histoire, il a été durant la mandature 2010 -2015, le secrétaire général du groupe FG/PG au Conseil Régional et  il a fait parti du staff de campagne aux présidentielles 2012 et de 2017 de Jean Luc Mélenchon, où il s’occupait de sa campagne numérique. Depuis dimanche, à 36 ans, il est l’un des collégues d’opposition de Gabriel Attal (REM), après avoir battu une candidate de la REM. Il fait parti des durs de dur de la France Insoumise comme certains vanvéens s’en étaient aperçu lors des réunons publiques et les débuts du Front de Gauche lorsqu’il défendait la VIéme République ou l’écologie à la Mélenchon  avec une certaine intransigeance  .     

    DEPUTE DE SAVOIE Un élu deVanves, a son beau frére qui a été élu député Modem/REM : Patrick Mignola maire de la Rivoire (Savoie) est le beau frére de Maxime Gagliardi, adjoint chargé des sports. Il a été élu avec 55,71% dans la 4éme circonscription de Savoie (Chambery)  sous l’étiquette REM alors qu’il était vice président des transports de la Région Auvergne-Rhône-Alpes présidé par Laurent Wauquiez (LR).

    TRACT : Le dernier tract de Jeremy Coste qui était aussi sa profession de foi du 2éme tour en a laissé plus d’un pantois. II faisait penser à la couverture de l’Express sur la Macromania. Beaucoup se sont demandés comment la commission Propagande de la Préfecture des Hauts de Seine avait pu laisser passer un tel document. « Quite à tout perde, voulait il se suicider » réagissait un vanvéen. D’ailleurs beaucoup ont remarqué qu’il avait tué son mentor, avec ce tract sans photo d’André Santini, ni référence à l’UDI, et s’était tiré une balle dans le pied en même temps

    GRILLE : La présence de  Thomas Puijalon (UDI) aux « Adieux de Fontainebleau » jeudi soir  à la permanence de Jeremy Coste a suscité de multiples réactions sur les réseaux sociaux. Philippe Goavec, secrétaire de la section PS de Vanves n’en revenait pas. Un véritable suicide politique pour les purs et durs parmi les socialistes qui ne comprennent pas que le porte parole du PS 92 se soit ainsi grillé !

    INDECENT : Pour la cérémonie du 18 Juin commémorant l’appel du 18 Juin par la municipalité samedi matin, une élue a osée venir en short très très court et tongues, ce qui a choqué nombre de ses collègues et anciens combattants. Mais ce n’est pas tout, car la ville qui cherche à faire des économies a dépensé 4x180 € pour 4 gerbes alors que deux auraient largement suffit, d’autant plus que le maire en a déposé deux puisqu’il est aussi conseiller régional  

  • LENDEMAIN DU 2e TOUR DES LEGISLATIVES A VANVES : PREMIERS COMMENTAIRES

    Ainsi Gabriel Attal a fait un score net et sans bavure tant dans la 10éme circonscription avec 60,94%  qu’à Vanves avec 64,93% face à Jeremy Coste (UDI) avec  39,06% dans la 10éme  35,07% à  Vanves.

    « Je mesure la responsabilité qui est la mienne et n'aurai de cesse, durant mon mandat, d'être à la hauteur de la confiance qui m'a été témoignée. Je travaillerai pour l'intérêt de tous et serai un interlocuteur attentif et fidèle à chacune des villes de notre circonscription. Merci aux marcheuses et aux marcheurs qui ont donné tant de temps et d'énergie pour cette campagne depuis 6 semaines. Ils se sont mobilisés sans relâche et ont rendu cette victoire possible.Fier de servir, dès demain à l'Assemblée nationale, le President de la République et le Gouvernement pour agir et transformer notre pays » réagissait Gabriel Attal (sur la photo à l'arrivée de la Vanvéenne samedi au PMS A.Roche) quelques heures après cette victoire qu’il a célébré à l’hôtel Mercure de Vanves avec tout son staff de campagne et les marcheurs de cette circonscription.

    « Avec tous les marcheurs, nous souhaitons toutes nos félicitations à Gabriel Attel et à sa co-listière Florence Provendier. Après une campagne d'écoute et de terrain quotidienne, ils remportent la dixième circonscription des Hauts-de-Seine avec plus de 60% des suffrages exprimés.Nous avons rencontré, connu Gabriel. Passé de nombreux moments ensemble. Travaillé, tracté, construit ensemble.Sans aucun doute, c'est un homme engagé et qui ne ménagera pas ses efforts pour le bien de la France. Son dynamisme et son entrain sont à l'image de notre ville, faite d'action et de réussite.Il mérite assurément cette victoire et nous emplit de fierté.Dès aujourd'hui, nous serons à ses côtés pour assurer une démocratie de proximité, une écoute et une participation de tous à nous travaux. Car faire participer les citoyens fait partie de l'ADN de notre mouvement, et nous ne nous déroberons pas! » ajoutait l’équipe de campagne 

    « Mes chers amis, chers électeurs, merci pour votre soutien. Nous terminons avec le score honorable de 39,1%.Tout au long de cette campagne, nous avons défendu nos valeurs et notre projet avec énergie, conviction et bienveillance. Nous pouvons en être fiers. Mais ce soir, les français ont souhaité soutenir le President. J'en prends acte et je respecte ce choix. Je salue donc la victoire de mon concurrent, Gabriel Attal notre nouveau député. Bravo à ses équipes et bonne chance pour ces 5 prochaines années.Comme j'ai pu le lui dire par téléphone, je lui souhaite sincèrement de réussir son action au service de la France et des Français » a réagit le soir même Jeremy Coste (UDI). Dés le lendemain matin, il rangeait sa permanence  à Issy les Moulineaux prés de Corentin Celton, qu’il rendait à son propriétaire. Dés lundi après-midi, tout avait disparu

    « Malgré un taux de participation historiquement bas (42%), les électeurs ont fait leur choix et ont décidé de donner une majorité absolue au Président de la République, Emmanuel Macron. Dans les prochaines semaines, ce sont environ 360 députés de La République En Marche qui vont faire leur entrée au Palais Bourbon. Dans la 10e circonscription des Hauts-de-Seine, la participation n’est guère plus élevée qu’au niveau national avec plus de 52% d’abstention. C’est une réelle déception, mais aussi un signal, pour toutes celles et ceux engagés au service de nos concitoyens et de l’intérêt général » a réagit Bernard Gauducheau qui a adressé dimanche soir « ses sincères félicitations au nouveau député de la 10e circonscription des Hauts-de-Seine, Gabriel ATTAL » qu’il n’a cessé d’éreinter durant la campagne avec des mots très durs notamment lors de la réunion de soutien à J.Coste le 8 Juin à l’école Voltaire d’Issy les Moulineaux dont l ’équipe de campagne posséde le verbatim. « Je compte vivement sur notre nouveau parlementaire pour engager un partenariat constructif avec les élus locaux de la circonscription et ainsi mettre en commun nos énergies pour faire réussir notre territoire » a assuré le maire de Vanves.