Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hauts de seine

  • UNE CAMPAGNE ATYPIQUE A VANVES ET A ISSY POUR GABRIEL ATTAL ET CLAIRE GUICHARD SOUTENUS PAR ANDRE SANTINI

    Les vanvéens ont vu la différence ces jours-ci entre les campagnes pour les législatives dans cette 10e circonscription des Hauts de Seine de 2017 et de 2022 : voilà 5 ans, Gabriel Attal (LREM), totalement inconnu, partait à la conquête de ce fief d’André Santini face à son poulain UDI Jeremy Coste qui avait pour directeur de campagne, Pascal Vertanessian, et le soutien des 4 Maires de la circonscription. Ce qui n'a pas empêché ce jeune homme politique alors, de finalement l'emporter,  après une campagne de porte à porte, de tractages, de meetings tout à fait classique, et le soutien du ministre Blanquer.

    5 ans après, tout a changé, ayant acquis une notoriété grâce à ces fonctions ministérielles notamment de porte parole, le flyer qui annonce sa présence sur le terrain avec ses militant  et a triplé de volume, plus de meetings, mais des réunions autour d’un verre ou d’un café comme ce fut le cas au restaurant Les Colonnes à Issy Mardi dernier ou à La villa samedi à Vanves où il met moins de distance avec ses interlocuteurs pour échanger.

    Tout ceux qui ont participé à sa première campagne, voit la différence, très à l’aise pour aborder tous les sujets avec le petit côté pédagogique du porte parole, toujours facile d’accés se prêtant volontiers aux selfies comme ce fut le cas à la Villa où beaucoup de curieux sont venus observés ce qui se passait sur la terrasse de ce restaurant. Et surtout, il a reçu le soutien d’André Santini qui lui en avait voulu d’avoitr battu son poulain pendant deux ans. Mais le maire d’Issy les Moulineaux est un homme politique pragmatique surtout lorsqu’il s’est rendu compte  que ce jeune homme était un politique prometteur, ce qui explique l’ accord passé avec lui pour les municipales de 2020. Vendredi, il confiait à l’auteur du Blog lors de la fête des Voisins dans son nouveau coeur de ville qu’il méritait ce nouveau poste à Bercy.

    D’ailleurs  à une question d’un participant au café de campagne à la Villa samedi, s’ils avaient reçu le soutien d’André Santini, Claire Guichard la suppléante de Gabriel Attal avait répondu : «J’ai la bénédiction du pére ! Et si je suis là, c’est que nous avons son soutien »

  • COVID-19 : VANVES BENEFICIE D’UNE ECLAIRICIE SANITAIRE COMME EN ILE DE FRANCE

    «Il faut se donner les moyens, pendant encore plusieurs mois, d'avoir la possibilité de recourir à des mesures, si c'est nécessaire, pour protéger les Français» expliquait encore Gabriel Attal, porte parole du gouvernement à propos du passe-sanitaire qui sera maintenu jusqu’en décembre avec  l’état d’urgence sanitaire, même si le gouvernement réfléchit à une application locale (au niveau départemental).  «L’éclaircie sanitaire s’observe à peu prés partout dans l’hexagone. Mais ce n’est pas parce que la marée est basse qu’elle ne peut pas remonter» ajoutait il à un moment où désormais seul un département, les Bouches-de-Rhône affiche un taux d’incidence supérieur à 100 pour 100 000 habitants, les autres étant au-dessus de la barre de 50 cas pour 100 000 habitants sauf dans 47 départements. Mais voilà les 8 départements franciliens dont les hauts de Seine n’en font pas partie.   

    Ainsi l’obligation du port du masque à l’école primaire est  obligatoire uniquement pour les enfants, celui-ci étant toujours porté par les adultes, et notamment à Vanves  Mais cela ne pourrait être qu’une question de jours pour certains d’entre eux : En Seine-et-Marne, le taux d’incidence est désormais de 56 cas pour 100.000 habitants… et la décrue se poursuit. Au rythme actuel, ce département pourrait franchir le cap des 50 d’ici la fin de la semaine prochaine. Autres départements concernés, les Hauts-de-Seine, avec un taux d’incidence de 63, ou l’Essonne (67 cas pour 100.000). En Seine-Saint-Denis, en revanche, département dans lequel la vaccination peine à progresser, le taux d’incidence est de 91,8. A Paris, le taux d'incidence est de 75.

    C’est pourquoi, dans les Hauts de Seine, l’accent est mis sur les vaccinations, encore et toujours avec les 28 Centres qui restent ouvert – le plus fort maillage en France selon le préfet des Hauts de Seine – dont celui d’Issy les Moulineaux dont dépend Vanves où 20 000 vanvéens-Isséens auront été vaccins d’ici la fin de l’année. «On conserve ce maillage pour la 3e dose » indique le préfet même si les horaires sont adaptés, et qui donnait quelques chiffres sur la vaccination des 12-17 ans qui doivent aussi avoir leur pass-sanitaire pour accéder aux cinémas, aux bibliothèques, dans les centres sportifs, à la piscine ou au restaurant. Le département compte 114 545 ados, dont seulement 57,8% disposent d’un schéma vaccinal complet et 66,4% a avoir reçu une première dose.

  • MARDI VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    EXPOGRAPH VANVES SUR LE CHEMIN DU RENOUVEAU

    La COVID aura laissé des traces après 12 mois sans compétition. Sans encore de repère entre anciens et nouveaux joueurs, les défaites se succèdent depuis la reprise du championnat Entreprise Critériul e la ligue Paris Ile de France :  Défaite de la réserve 2/1 contre les Services du premier ministre Défaite de la première 3/1 contre Paris XIII le 18 Septembre. Mais le 25 Septembre, victoire de la prelière contre les communaux de Maisons Alfort qui permettre de continuer à travailler afin d'améliorer le collectif aux fins de nouveaux succès, mais défaite amére  de la Réserveface à Chambourcy pour la Réserve, mais peu évidente qui amène un coup franc victorieux de l'adversaire.  Enfin  défaite cinglante d’Expograph 1/5 à Roissy le 2 Ocobre «Une équipe fantôme et beaucoup d’inquiétude si les joueurs ne se remettent pas en question» jugeait Jean Royer toujours fidéle supporter et coach de ses deux équipes.

    NATURALISATION

    «En choisissant de partager le destin de notre communauté nationale, vous faites le pari d’une certaine grandeur de la France et du partage de ses idéaux, sa langue et sa culture. Ce soir, vous êtes Français, héritier de son Histoire et acteur de son présent. Vous lui apporterez sans conteste votre richesse » a déclaré le 27 Septembre le maire de Vanves aux vanvéens naturalisés (sur la photo salle Henri Darien). Cette cérémonie intervenait alors que  le préfet  des Hauts de Seine annonçait  la naturalisation de plus de 500 travailleurs étrangers, en première ligne pendant la crise sanitaire. Laurent Hottiaux a présenté le bilan dans les Hauts-de-Seine, du dispositif exceptionnel mis en place dans le cadre des demandes d’acquisition de la nationalité française des ressortissants étrangers mobilisés pendant la crise sanitaire. Depuis son lancement, 691 dossiers ont été identifiés parmi les demandes de naturalisation déposées par les résidents des Hauts-de-Seine. 501 personnes sont à ce jour devenues françaises par le biais de ce dispositif. Professionnels de santé, agents de sécurité ou d’entretien, enseignants, techniciens… Ils étaient en première ligne pendant la crise sanitaire. A ce titre, ils ont bénéficié d’un traitement prioritaire de leur demande de naturalisation.

    PLAN DE RELANCE POUR LES ASSOCIATIONS

    Bernard Gauducheau aura l’occasion de reparler jeudi soir lors de la soirée des présidents, du plan de relance des associations mis en place en Avril 2021. Il  avait pour but de permettre aux associations de relancer leurs activités après plusieurs mois d’arrêt suite à l’épidémie de Covid-19. Sur proposition du Conseil Local de la Vie Associative (CLVA) la Municipalité a souhaité prolonger certaines actions de ce plan de relance par plusieurs initiatives : Tout d’abord, l’extension du délai de demande de la subvention de 150€ pour l’équipement numérique, jusqu’au 31 octobre 2021. Cette aide complémentaire vise à renforcer la capacité numérique de votre association sur présentation d’un justificatif (devis ou facture) et à hauteur de 150€ maximum. Ensuite, l’ organisation d’une 2ème « porte ouverte aux associations », à l’Espace Giner, le samedi 20 novembre de 10h à 12h30, avec différents espaces seront aménagés pour vous accueillir et favoriser les échanges informels. Enfin, il a demandé à chzque président d’association d’organiser la vérification du pass-sanitaire pour toute personne utilisant les locaux communaux mis à leur disposition