Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

expograph vanves

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    GRAND PARIS EXPRESS

    la ligne 15 Sud accueille les premières caténaires entre les gares de Bagneux et du Fort d’Issy/Vanves/Clamart. Les compagnons s’attèlent depuis septembre à l’installation des supports de caténaires. Démarrée au Puits Robespierre à Bagneux, cette pose se poursuit jusqu’à la gare Fort d’Issy – Vanves – Clamart et s’achèvera d’ici fin décembre 2022 pour laisser place en 2023 à une nouvelle phase de travaux, celle du déroulage des câbles à haute tension. Les compagnons ont débuté la pose des supports métalliques qui accueilleront les futures caténaires et permettront d’acheminer l’électricité aux rames du nouveau métro. Cette nouvelle fait suite à la pose des 16 km de voiesferrées  depuis le puits Robespierre, en direction des gares Fort d’Issy – Vanves Clamart à l’ouest, et Villejuif Louis-Aragon à l’est qui avaient débuté en janvier 2022 par l’acheminement d’une partie des rails de la ligne 15 Sud dans le tunnel de l’ouvrage.

    FUN PARK

    «Nous tenons à vous faire part de notre profonde déception en constatant la fermeture du Fun Park et l'annonce de sa réouverture éventuelle seulement fin juin 2024. Lors de la dernière réunion de quartier il nous avait d'ailleurs été précisé que les études correspondantes étaient toujours en cours ! Ceci témoigne d'un manque d'anticipation d'autant plus incompréhensible que nous avons constamment rappelé l'importance d'assurer la continuité de la disponibilité de ces espaces destinés aux jeunes de notre quartier. Alors que par ailleurs la municipalité investit dans le domaine de la sécurité  via des éducateurs et des médiateurs , leur tâche n'en sera pas facilitée. Nous vous assurons de notre attention et de notre préoccupation sur ce sujet qui suscite de nombreuses réactions dans notre quartier» a tenu à rappeler l’association Agir sur le Plateau par la voix de son président. Pierre Bousseau 

    EXPOGRAPH VANVES : DEFAITE PRESQU’OUBLIEE

    Expograoh Vanves qui rencontrait samedi dernier Paris XII a fait un score 2/2 qui fait presqu’oubliée la défaite du week-end précédent. «Nos joueurs menaient 2/1 à la 90e minute à l’extérieur et les arrêts de jeu ont été encore une fois terrible avec nos couleurs.Dernière action ,dans notre surface ,hésitation défensive qui profite à l’advers aire qui obtient un nul inespéré !! C’est mieux mais l’apprentissage se veut difficile cette année» commente Jean Royer co-président qui ajoute : «Coté positif :des actions de buts nombreuses ,le travail va payer» .

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    Des échos très sportifs sur des galéres,  normal après un week-end riche en rencontres à Vanves. A Noter un reportage sur la jeune équipe U2 football du stade dec Vanves dans le journal de 20H de France.

    ROUE DU RHUMN : C’EST REPARTI

    «Malgré sa perte de potentiel, Ian avance un tout petit peu plus vite que les bateaux qui sont dans ses alentours. Laissons-le grignoter : le skipper du Class40 doit avoir la fringale» indique Sébastien Picault, son directeur technique, l’enfant de Vanves qui participe à la route du Rhum. « Ian Lipinski et son Class40 Crédit Mutuel crapahutent à travers les alizés au grand galop depuis Dimanche, et plus particulièrement depuis la nuit de dimanche à lundi. Les alizés sont bien au rendez-vous, gonflés d’un peu plus de 20 nœuds. À quelques variations-près, Ian sera soumis au même régime jusqu’à l’arrivée à la Tête à l’Anglais, l’îlet au nord de l’île de Basse-Terre. Il a encore 1150 milles à parcourir, mais l’avancée va bon train. Il a grignoté une place, devançant Nicolas d’Estais avec qui il faisait  route, à distance, le skipper de Happyvore – Café Joyeux naviguant dans le sillage du groupe de tête, à 250 milles de là».  L’option très sud prise par le skipper du Class40 Crédit Mutuel semble donc avoir ses vertus. Il, progresse au mieux de ce que lui offre son bateau endommagé. Et, puisque sa vitesse semble être établie à une quinzaine de nœuds, il devait franchir la barre symbolique des 1000 milles restant à parcourir au début de soirée d’hier.

    EXPOGRAPH  VANVES :ECHEC ET MAT…POUR L’INSTANT
    «Nous savions que le chemin serait long et nous en avons eu la preuve aujourd’hui. Dominer n’est pas gagné» constatait ce week’end  Jean Royer, co-président de cette AS vanvéenne après sadéfaite (1/2) en 32e de finale. «L’ouverture du score à la 2e minute laissait présager un match facile qui s’est transformé en coup de grâce à la 88e minute ,sur un coup franc pleine lucarne. Elm Leblance a transformé le peu d’occasion  qu’il s’est procuré alors que pendant toute la seconde mi-temps nous avons eu droit à une attaque défense dans le camp du pensionnaire de R2 qui s’accrochait par  tous les moyens. Ils ont réussi bravo à eux» commentait il en ajoutant : «Retenons la leçon et gardons nos objectifs sur 3 ans, même si ceux qui nous veulent du bien !!!!chantent en ce moment. La bête Expograph est blessée mais ne l’enterrez pas trop vite Messieurs.! Elle saura renaître de ses cendres»

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    UN MONDIAL DE L’AUTO A LA VOILURE REDUITE

    Longtemps, une année sur deux, cet événement qui se déroule au parc des expositions, a longtemps marqué le mois d’octobre à la Porte de Versailles, rassemblant un million de mordus de voitures pendant trois week-end et deux semaines. Mais après une annulation en mars 2020 pour cause de pandémie, et dans un contexte compliqué pour l’industrie automobile, le Mondial a réduit la voilure. Les organisateurs visent cette année entre 300 000 et 400 000 visiteurs, sur une semaine seulement. Hier c’était la journée des professionnels et de la presse, le public pouvant y accéder à partir d’aujourd’hui. Les salons ont-ils encore un intérêt, alors que l’automobile provoque encore trop d’émissions de CO2 et de morts sur les routes, entre autres. De surcroît dans une ville où sa maire fait la guerre à l’auto en voulant la supprimer des rues de Paris. Mais il n’y a aura pas de manifestations écologistes comme le fut le cas à Munich

    ATTAL : «INACCEPTABLE LA POURSUITE DES BLOCAGES»

    Le ministre des Comptes publics a fustigé la poursuite du mouvement social dans les raffineries malgré la signature d’accords de revalorisation des salaires. Gabriel Attal a ainsi jugé « inacceptable la poursuite de blocages » dans cinq sites de TotalEnergies « alors même que des accords majoritaires ont été trouvés pour revaloriser les salaires dans les entreprises. Je trouve ça incompréhensible. Vous avez parfois des blocages qui sont des troubles à l'ordre public» a-t-il déclaré. « Évidemment qu'il y a un droit de grève, mais à un moment le pays doit aussi pouvoir fonctionner. Ce qui est certain, c'est que vous avez quelques syndicalistes qui parfois donnent l'impression de s'asseoir sur les intérêts de millions de Français », a ajouté le ministre. Il a estimé qu'il allait « falloir plusieurs jours avant que la situation s'améliore suffisamment pour que les Français le ressentent dans leur vie quotidienne. En 24 heures, à la suite des réquisitions, vous avez l'équivalent de 9 000 m3 de carburant qui ont pu sortir des dépôts, c'est environ 110 000 ou 120 000 pleins pour des Français ».

    EXPOGRAPH VANVES : 2 NOUVELLES VICTOIRES

    Les 2 équipes de l’AS EXPOGRAPH montent en puissance même si le début de saison est terni par des tracas administratifs récurrents mais tout va rentrer progressivement dans l’ordre. La réserve l’a emportée samedi  4/0 contre Pitray Olier après avoir montré de belles qualités offensives tout en gâchant bon nombre d’occasions.  Homme du match : Jonathan Sabot, qui pour son premier match, a été dans tous les coups défensifs. La première elle s’est imposée 3/2 contre les communaux de Maison Alfort avec beaucoup de rythme en seconde mi-temps . Des adversaires à bout de souffle se sont vus encaisser 2 buts dans les 10 dernières minutes alors qu’ils menaient 2/1 à la 75e minute. «Nos joueurs ont montré une belle cohésion, de l’envie et une efficacité redoutable dans la surface adverse».