Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

expograph vanves

  • VANVES A LA VEILLE DU 1erTOUR DES PRESIDENTIELLES

    INDECIS

    À maintenant une semaine du premier tour, plus d'un électeur sur quatre (27%) certain de se rendre aux urnes n'est pas encore sûr de son vote le 10 avril, selon un sondage Opinion 2022 réalisé pour l’Institut Elabe pour BFM TV. Côté Valérie Pécresse (LR) créditée de 8,5% des suffrages, un tiers de ses électeurs disent pouvoir encore changer d'avis. La candidate des Républicains pourrait donc chuter et finir la course à l'Elysée autour de 6%,. Jean-Luc Mélenchon (79%), Marine Le Pen (83%), mais surtout Emmanuel Macron (86%), ont des électeurs plutôt sûrs de leurs choix à quelques jours du premier tour. Ainsi, à moins d'une semaine du premier tour, rien n'est encore joué. D’autant plus que la campagne n'a pas autant passionné les Français qu'il y a cinq ans, préoccupé plutôt, comme c’est le cas à Vanves, par la guerre en Ukraine qui rappelle de dures souvenirs à nos seniors, les soucis  de la vie quotidienne et de  pouvoir d’achat avec l’augmentation du prix de certains produits – on ne trouvait plus d’huile, de pâtes .. dans les rayons des petites surfaces comme Franprix etc… lundi matin,  comme ce fut le cas au début du confinement voilà deux ans avec le papier toilette – et de l’essence à la pompe : «Le double de ce je payais habituellement, j’en pleurais » confiait un  restaurateur vanvéen qui va souvent à Rungis ou à Métro.

    DES JOURS HEUREUX

    La preuve que beaucoup de vanvéens n’ont pas comme principale préoccupation, la présidentielle, une campagne complétement atone dans notre commune. A part quelques tractages, aucune réunion publique de soutien à l’un des candidats, contrairement à 2017, sauf à Fabien Roussel (PC) comme ce fut le cas, hier soir à l’école Max Fourestier, organisé par le Comité des Jours Heureux qui veut remettre l’humain au cœur des choix politiques. « Fabien Roussel s’engage s’il est élu la mise en place un plan pluriannuel « pour réinstaller des services publics dans chaque commune » et promet le retour des guichets bancaires et des distributeurs automatiques de billets dans les communes rurales, « après les nationalisations de la BNP et la Société Générale » ont-ils expliqué ce soir là. Il souhaite instaurer une fiscalité « plus juste » permettant aux collectivités de prélever l’impôt. Il créera un fonds national pour garantir la gratuité de tout ce qui nécessaire à la réussite scolaire, des transports en commun avec la baisse des billets de TER pour les salariés

    EXPOGRAPH VANVES : MATCH DIFFICILE CONTRE LE DERNIER  

    Après une semaine d’interruption le championnat a repris ses droits et l’AS Eexpograph s’est déplacé à Sarcelles sur les terres du dernier. Comme l’avaient annoncé le staff et les 2 présidents , ces matches contre les derniers sont toujours difficiles à gérer. Mais Expograph Vaves a enregistrée une nouvelle victoire 4/3 difficile mais réelle (10e match sans défaite) da s le cadre du championnat Ile de France : «Ouverture du score rapide des Vanveens qui tombent dans la facilité et se font remonter sur penalty suite à une balle perdue par nos attaquants.1/1 à la mi-temps. Après un sermon dans les vestiaires et un changement tactique plus offensif nos troupes marquent 2 buts supplémentaires pour mener 3/1 avant de se mettre en danger par excès de confiance et laisser nos adversaires remonter à 3/2 à 10 minutes de la fin. Sur le banc c’est de nouveau l’inquiétude mais heureusement un 4e but salvateur permet à nos joueurs de reprendre le large malgré un retour à 4/3 dans les dernières minutes prouvant qu’il n’y a jamais de match facile» témoigne Jean Royer, co-président. «Les trois premières équipes se tiennent en 4 points, il reste 4 matches à jouer et tout est permis pour la montée » indique-t-il en donant rendez-vous à vanves,  Samedi, à16h30  où Expograph reçoit Châtelet qui nous avait humilié 0/5 au match aller !! «Ne l’oublions pas. C’est l’occasion en gagnant de les distancer du podium et de rester en course pour la montée en Élite».

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    PETITION CONTRE LE PROJET EFFIAGE A FRATACCI

    Une nouvelle pétition circule à Vanves  contre le bétonisation de la ville initiée par le collectif « Des arbres pour nos enfants » (DAPNE)  contre un projet immobilier « démesuré et écocide » selon ses dires : Il concernerait un immeuble de 102 logements, 6 étages, 3 cages d’escaliers et 2 sous-sols de parkings rue, A.Fratacci qui s’étendrait depuis l’ex- librairie à l’angle du carrefour de l’Insurrection jusqu’au deux pavillons face à la cour de récréation de l’école élémentaire  Cabourg. Le permis de construire a été déposé par Effiage Construction. «Notre collectif dénonce le fait que la construction d'un tel immeuble provoquerait des nuisances intenses et continues (bruit, poussières, …) impactant directement la qualité de vie des écoliers et du personnel scolaire pendant au moins 2 années scolaires ; augmenterait la température de la cour de l’école en supprimant de grands arbres qui constituent un îlot de fraîcheur et une source de biodiversité, aujourd'hui plus que jamais, indispensable ; augmenterait la température dans les classes du bâtiment de maternelle dans lesquelles les températures atteignent déjà les 40°c en période de forte chaleur ; mettrait en danger nos enfants par la présence d’un bâtiment de grande hauteur donnant directement sur la cour de récréation de l’école maternelle !» explique le collectif DAPNE 

    EXPOGRAPH VANVES : ET DE 9 !

    « Prendre les matches un par un et les gagner !  Tel est le challenge demandé par la direction depuis la déroute 0/5 à Châtelet. Pour l’instant contrat rempli avec 9 matches sans défaite,6 points repris au leader en 2 matches (plus que 4 points à remonter) et un podium qui semble se confirmer» explique Jean Royer au lendemain d’un match samedi dernier. «Entrée de match sérieuse,un premier but très rapide par le virevoltant Kaou bien lancé en profondeur, un second but de DeBlaise sur penalty (main dans la surface) et puis plus rien !! Même, notre adversaire valeureux revient à 2/1 en marquant un but surprise après corner où toute notre défense reste figée et laisse le petit excentré gauche marque de la tête..un comble. Les minutes passent, la pression monte chez nos joueurs par peur de prendre un second but et il aura fallu une percée rageuse de Kaou ,encore lui ,pour marquer un 3e but libérateur .Nos adversaires valeureux et qui ne méritent pas leur place d’avant dernier abdiquent non sans nous avoir posé beaucoup de problèmes. Le président avait raison de se méfier avant le match !! Ces matches là sont toujours difficiles à gagner car les mal classés jouent toujours leur survie. Bref un match moyen mais seul les 3 points de la victoire importent. Contrat rempli,continuons» commentait il  mais malheureusement sans dire, comme d’habitude, qui était l’adversaire qu’il rencontrait à la presse locale.

    Expograph Vanves avait repris voilà une smainen sur son terrain du PMS  André Roche, après une interruption des matches pendant 3 semaines (vacances scolaires et autre bizarrerie du calendrier) sans savoir quel serait l’état d’esprit de ses joueurs et surtout leur envie sur le terrain après beaucoup d’absentéisme aux entraînements. Heureusement, une victoire 3/0 contre APSAP Paris  a effacé la défaite 2/0 du match aller. «2/0 à la mi-temps, joueurs sérieux mais encore loin de leur top niveau aux dires du coach Hicham AIT -OMAR. Un 3e but en seconde mi-temps a permis d’asseoir une prestation malgré tout en demie teinte (dixit le coach). La série d’invincibilité continue (8 matches toutes compétitions confondues sans défaite). Maintenant les joueurs doivent aborder chaque match pour gagner et espérer envisager la montée en élite» commentait Jean Royer

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    EXPOGRAPH VANVES

    «À 15 minutes du coup de sifflet final l’inquiétude des coaches était palpable. En effet, après une première mi-temps très équilibrée , entre l’AS Roissy-France  second du classement, 6 victoires consécutives et l’AS EXpograph, 5 matches sans défaite ,terminée  sur un score de parité 1/1, les joueurs vanvéens se sont retrouvés menés 2/1 après avoir frôlé plusieurs fois la catastrophe. Roissy fort de son football, essayait de jouer au chat et à la souris avec nos joueurs qui ne rompaient pas. Bien leur en pris car suite à un pressing soudain, une récupération sur le coté droit et un centre au cordeau le grand greg Fenelon catapulte le ballon au fond des filets.2/2» témoigne jan Royer Co-président qui était samedi aprés midi sur le banc de touche du terrain d’honneur du  PMS A Roche (sur la photo).

    «Il reste 12 minutes! Le camp vanvéen y croit de nouveau fait le pressing et Johann DeBlaise déborde encore sur la droite centre fort, le ballon est repris à bout portant par François Gilbert et c’est le 3 éme but! Tout s’est inversé, Expograph est maintenant en confiance et Roissy-France doute . Il reste 3 minutes., le suspens est à son comble!! Les vanvéens vont ils encore craquer dans les dernières minutes ! Hé bien non car après un dernier corner contre les locaux l’arbitre siffle la délivrance et le banc exulte, Expograph continue sa série d’invincibilité et match après match gagne en confiance.La Remontada continue.!!! » s’sst il exclamé en félicitant tous les joueurs qui ont toujours cru en la victoire même si le staff était plus dubitatif, et plus particulièrement les buteurs,  les 2 frères Fenelon, et François Gilbert auteur du but victorieux et le capitaine d’un jour Christophe Himmer auteur d’un match plein de sang froid et de vista malgré un genou usé et douloureux. «Les années ne se voient pas sur lui ,un exemple pour tous! Qu’elle est belle cette victoire. Continuons».

    TOUR TRIANGLE

    Le chantier de la très controversée Tour Triangle a débuté dans le 15e arrondissement, porte de Versailles, a annoncé le groupe Unibail-Rodamco-Westfield. Des silos de plusieurs mètres de haut ont été installés sur le chantier le long de l’avenue Ernest Renan qui sépare les deux parties du parc des expositions. Cette Tour qui doit faire 180 mètres de haut pour 42 étages est destinée à accueillir un hôtel quatre étoiles, des espaces de travail partagés, un espace culturel et un centre de santé. Le projet, lancé en 2008, pendant le mandat de l’ancien maire de Paris, Bertrand Delanoë, et validé en 2015 sous la mandature d’Anne Hidalgo a fait se dresser bon nombre d’opposants. Les élus écologistes critiquent un projet au bilan carbone « catastrophique » et fustigent une construction «économiquement anachronique et hors sol» pendant que Philippe Goujon (LR) maire du 15e arrondissement s’indigne auprès de l’AFP que «le quartier devrait être sinistré pendant plusieurs années, avec un ballet ininterrompu de camions qui vont délivrer du béton et quatre grues géantes… ». La Tour Triangle devrait être achevée en 2026, pour un coût estimé de 660 M€. Elle sera alors le troisième bâtiment le plus haut de Paris, derrière la tour Eiffel et la tour Montparnasse.