Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

expograph vanves

  • EXPOGRAPH VANVES : LA REMONTEE

    «Il fallait à nos joueurs de confirmer leur belle victoire d’il y a 15 jours sur les terres d’Orange, par une victoire à domicile contre Aéroport Roissy c’est fait !Avec ce score de  2/0 sous une pluie battante, et une pelouse glissante. Quelle différence quand même avec l’ancienne pelouse naturelle où nous aurions terminé dans la boue et peut être avec une défaite !» constatait Jean Royer, co-président d’Expograph Vanves à la fin de cette rencontre samedi au PMS André Roche

    «Là rien à dire, il y avait toujours l’envie,l’écoute,les joueurs se connaissent de plus en plus et se sentent bien entre eux et cela se voit ,par des buts de belles factures: Le premier suite à une balle en profondeur qui permet à Martin Bribet de glisser une balle à Paul Étienne qui ouvre son pied droit et loge le ballon de 25 mètres entre le gardien et le poteau droit. L’autre but voit Johann Deblese récupérer une balle sur le centre droit, mettre en profondeur pour Mickael Assouan qui déborde, centre au 2e poteau et Johann qui avait suivi son action marque un joli but collectif. Les adversaires directs d’Expograph ont laissé des plumes sur cette journée et Orange, Métro, Nike, défaits encore, voient nos joueurs recoller à la tête, à 3 points seulement du podium. Il faut continuer cette dynamique en gagnant samedi prochain en Coupe. Ceci est valable aussi pour la réserve qui s’est bien repris de son camouflet à Orange en gagnant 3/1 et avec plus de manière».

  • LES RESULTATS SPORTIFS DU WEEK-END A VANVES

    EXPOGRAPH VANVES : L’HISTOIRE SE REPETE AVEC UNEDEFAITE 1/0

    «Encore une fois, la meilleure équipe n’a pas gagné, et sans parti pris, Expograph a montré un beau jeu académique, plaisant mais il aura encore manqué ce petit coup de pouce de la chance qui aurait pu par 3 fois permettre à Salam Sy, combatif de transformer ses actions en buts. Hélas à chaque fois au ras du poteau gauche du gardien adverse et nos adversaires sur une action anodine ont transformé en but leur seule action du match. Expograph paye cache, la belle série s’arrête , et tous sans exception ressortent encore frustrés de ce match. Les nouveaux joueurs commencent à se trouver et nous donnent la certitude que cela va payer. Cependant, aujourd’hui ,le football est dur pour nous,injuste,mais cela fait partie du jeu. Courage, les beaux jours arrivent» espére Jean Royer, co-président .

    LE STADE DE VANVES BAT COLOMBES 4 A 1

    «La passe de 3 pour le stade de VANVES, après le Basket et le hand c'est au tour du football. Nous avons assisté à un match plein, avec des buts venus « d'ailleurs ». Un premier but dans la lucarne pour notre numéro 9, puis un but sur penalty. Score à la mi-temps 2 a 0. A la reprise nos adversaires reviennent dans le match  en inscrivant leur seul but. Sur un tir des 30 mètres le joueur n°6 aggrave le score. A 10 minutes de la fin du match un centre tir abouti sur le poteau intérieur et conclu le score.Le compte rendu de la rencontre de dimanche dernier laissait entrevoir ce qui c'est passé ce week-end. Espérons que nous sommes sur la bonne voie» indique Jean claude Vignal président de la section Football.

  • LES RESULTATS SPORTIFS DE SES VACANCES DE TOUSSAINT A VANVES AVEC UN DEBUT DE POLEMIQUE

    Il n’y a pas eu de vacances pour les équipes d’Expograph Vanves et des équipes premières des sections Basket qui a joué contre Berck samedi soir, en la battant de 2 points seulement - "On s'en souviendra longtemps de cette soirée à André Roche... Après avoir compté jusqu'à 29 points de retard, nos costauds l'emportent de 2 points contre Berck ! Quel caractère montré par cette équipe"  tweetait un supporter - . et football contre Chatillon qui s’est terminé par un match nul.

    Il est intéressant de noter que la section Tennis a demandé d’inscrire la question de la fermeture devenue maintenant systématique des installations sportives les jours fériés, notamment le PMS A.Roche au prochain comité directeur du Stade de Vanves. Alors que c’était uniquement le cas les fêtes de Noël, du Nouvel an et du 1er Mai. D’autant plus que lorsque cela tombe un week-end,  c’est empêcher de profiter des courts de tennis, par exemple, pour ceux qui ne peuvent en profiter que ces deux jours là seulement. Et généralement, s’il y a fermeture, elle n’est pas aussi effective que cela, puisque les portes/tourniquets n’ont pas été programmées pour être rééllement fermées ce jour là comme l'ont constaté de nombreux riverains de leurs fenêtres. Résultats : Beaucoup de jeunes investissent comme d’habitude les terrains de foot, et quelques uns les courts tennis. Mais les gardiens ne sont pas là, en congé…Jusqu’au jour où il y aura un problème. Alors qu’ailleurs, les villes veillent à assurer ces jours là l’accès à leurs équipements sportifs lorsque justement leurs administrés peuvent en profiter. Mais à Vanves « On marche sur la tête !». Certains adhérents de la section Tennis et du Stade de Vanves pensent même à ne pas renouveler leur cotisation à cause de cette incongruité bien vanvéenne.

    MATCH NUL CONTRE CHATILLON DU STADE VANVES 0 A 0

    «Il y a des matchs nuls dont le score parle de lui-même, et quelques fois il y a des 0 A 0 qui méritent une autre analyse. Ce fut le cas Dimanche où  Vanves s’est déplacé à Châtillon quatrième au classement. Nous avons assisté à un match équilibré de la part des 2 équipes avec un avantage dans la première demi heure à nos couleurs, ensuite le ballon circulait d'un camp à l'autre. La deuxième période fut la copie conforme de la première mi-temps. Ceci étant nos attaquants une fois encore ont manqué de lucidité dans le dernier geste» témoigne Jean claude Vignal, président de la secton football du Stade de Vanves qui a assisté à « un match agréable à suivre malgré ce score vierge. L'équipe progresse chaque dimanche, l'effectif a été renouvelé au trois quart à l'intersaison ».

    3 SANS 4 POUR EXPOGRAPH VANVES

    Toujours invaincu depuis un mois, l’AS Expograph a dû concéder, le 27 Octobre dernier,  le match nul sur ses terres contre les Communaux de Maison Alfort qui se font une spécialité d’accrocher les favoris. Score final 1/1. «Tout a bien commencé pourtant dès la 1ere minute, Salam Sy marque pour Expograph alors que le petit rapporteur n’était même pas en place..! Les Communaux égalise 10 minutes après, suite à une petite incompréhension de notre charnière centrale et le match s’équilibre au milieu entre une équipe d’Expograph qui pousse, domine mais dont les attaquants n’arrivent pas à conclure et les Communaux qui s’accrochent à ce match nul, en faisant bloc devant leur but jusqu’au coup de sifflet final» raconte Jean Royer, co président. «Les joueurs d’Expograph sont frustrés mais dominer n’est pas gagner ! Qu’ils se rassurent, ce match là, il y a un mois ,ils l’auraient perdu. L’équipe semble maintenant solide et paraît pouvoir voyager».

    EXPOGRAH DOMINE EN COUPE DE FRANCE MAIS PERD

    On dit souvent : « Que la meilleure équipe gagne» hé bien ,les adversaires d’Expograph ,en l’occurrence l’US Métro Antony ont tous reconnu qu’ils ne méritaient pas de gagner tellement ils avaient été dominés par des joueurs d’Expograph bien en place ! Score final 5/3 pour Métro » annonçait Jean Royer, co-président d’Expograph Vanves qui constatait  samedi dernier: « Toujours beaucoup de buts entre ces 2 équipes. Et pourtant tout avait bien démarré 1/0 puis 1/1,2/1 puis 2/2 à la mi-temps,puis à la reprise,suite à une très belle action collective Jérôme Grandvillain d’un tir puissant, à la Pavard, du côté droit marque en pleine lucarne.3/2 pour Expograph.il reste 25 minutes à jouer et nos joueurs maîtrisent, font tourner le ballon avec application lorsque le tournant du match arrive: Chems Babelhadj perd son sang froid, insulte l’arbitre pour un coup franc non sifflé: Carton Rouge.Mérité et impardonnable. À cause de ce fait un match bien géré est devenu très vite éprouvant à 10 contre 11. 3/3 à 8 minutes de la fin et la machine se dérègle et 2 nouveaux but enfonce le clou. Que de regrets et quelle frustration pour les joueurs réduits à 10 qui pensaient tenir leur exploit! Comment notre meneur de jeu a pu en arriver là. Même ses partenaires ne peuvent pas l’excuser. La sanction risque d’être sévère, et tout un club est pénalisé par cette élimination bête»