Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

VIE LOCALE ET REGIONALE

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    LANCEUR D’ALERTE SANCTIONNE

    Le monde vit à l’envers. Ce sont les lanceurs d’alerte qui se font sanctionnés. Vanves n’y aurait pas échappé concernant la piscine Municipale Riger Aveneau. Sa directrice aurait reçu un blâme pour avoir signalé à ses supérieurs à la mairie que deux employés de la piscine municipal auraient piqué 12 à 14 000 € dans la caisse. Pour la simple raison « qu’elle n’a pas à s’occuper de la gestion financiére surtout en période électorale ». Du coup, elle se serait mise en congé maladie depuis, et devrait être bientôt remplacé.

    DEBRE ET LA GRATUITE DES TRANSPORTS

    A la question récurrente des conseillers départementaux sur la gratuité des transports ou la priseen charge de 50% de la carte magin’R, Isabelle Debré, Vice Président du CD 92 a fait la même réponse invariable lors de la réunion du 16 Octibre dernier :  «Depuis la loi NOTRe, les départements ne dispose plus de la compétence générale. Or notre département finance à hauteur de 100 M€ les transports dont il n’est pas compétent. Et l’Etat lui demande 800 M€ pour le prolongement d’Eole à l’Ouest (en cours d’aménagement)». Or face à ses voix  qui s’élévent pour demander la gratuité des transports pour les jeunes, elle a expliqué que le contexte actuel ne s’y prête, que grâce au bon maillage des colléges, les élèves n’ont pas besoin de prendre les transports en commun – beaucoup viennent en vélo – et que l’assemblée départementale a une approche globale de son action vis-à-vis des jeunes. «De toute façon, ce n’est pas une mesure sociale, pour redonner du pouvoir d’achat aux familles, czr au bout du compte, c’est le contribuable qui paie !»  

    ATTAL ET L’ASSASSINAT DE SAMUEL PATY

    «Je suis convaincu que ceux qui ont participé à ce lynchage public de cet enseignant - il y a des vidéos qui ont été postées sur les réseaux, il y a peut-être d'autres mobilisations qu'on n'a pas vues - sont d'une certaine manière responsables de ce qui s'est passé » a estimé sur BFMTV dimanche Gabriel Atal . «Je ne suis pas la justice, je ne suis pas la police mais il faut une réponse absolument exemplaire sur ce sujet-là» a ajouté le porte parole du gouvernement en estimant que «les réseaux sociaux ont une responsabilité, car les choses ont démarré sur les réseaux sociaux et se sont terminées sur les réseaux sociaux. Donc on doit arriver à mieux les encadrer !». Y a-t-il eu des ratés de la part de l'Education nationale ? «L'enquête va permettre de voir s'il y a eu des angles morts ou pas», a-t-il indiqué, en remarquant que «la principale du collège, de l'avis de tous, a été absolument exemplaire dans son action. On en tirera des enseignements, rien ne sera mis sous le tapis !». Gabriel Attal a par ailleurs indiqué que le gouvernement travaillait avec les enseignants et leurs représentants syndicaux pour que «quelque chose de spécifique et d'historique se passe à la rentrée scolaire» après la Toussaint dans les établissements. Il a jugé «pas acceptable que des professeurs puissent s'autocensurer sur les sujets de laïcité car ils auraient peur de la réaction de leurs élèves dans les endroits les plus difficiles, ce qui risque d'être encore plus le cas» après cet assassinat, comme beaucoup d’élus francilens, notamment Valérie Pécresse, présidente de la Régon Ile de France  

     

    EXPOGRAPH VANVES : NOUVELLE VICTOIRE

    Les semaines se suivent et les attaquants d’Expograph sont toujours aussi prolifiques :Victoire 4/3 à l’extérieur sur le terrain de l’Apsap  Paris, déjà sorti de la Coupe de France par ses joueurs. «Encore beaucoup de buts, pour et contre, de beaux enchaînements de jeu, Une seconde place très solide,restons-y pour l’instant, la saison est longue. Samedi prochain, place à la Coupe de France dernier tour régional synonyme de billet pour les 32e de finale et tirage national, mais encore une fois à l’extérieur. Coup de chapeau aux joueurs de la réserve, qui malgré des défections de dernière minute se sont bien battus à 10, sans gardien, (un ou une petite gardienne de but étant annoncés à la même heure)Félicitations aux parents. .Défaite 1/3 ,série interrompue mais seconde place conservée également. La réserve recevra en Coupe de Paris en principe à 14h au stade Andre Roche» indique Jean Royer.

  • PREMIERS JOURS DE VACANCES ET DE COUVRE FEU A VANVES

    Pas de rendez-vous cette semaine à cause des vacances de la Toussaint, de la crise sanitaire et du couvrefeu qui a commencé à s’appliquer ce week-end. Sauf chez les sœurs bénédictines de Vanves qui organisent leur 2e «Dimanche écolo» le 25 Octobre de 10H30 et 17H30. Un temps de rencontre sur le théme de «mieux vivre l’écologie intégrale»

    Par contre, beaucoup de vanvéens ont eu l’impression ce week-end de revivre un peu le confinement avec l’application du couvre feu depuis samedi, qui a été respecté. Certains vanvéens ont profité de la soirée de vendredi pour se faire un resto car il n’entrait en vigueur qu’à partir de minuit. Mais certains pouvaient témoigner que déjà dans des quartiers animés de Paris, comme le quartier latin, c’était très calme. Une dernière soirée liberté endeuillée par un drame effroyable qui a soulevé le coeur de nombreux vanvéens surtout du côté des enseignants, des parents d’élèves qui ont été sensibles aux mots très juste du président Macron qui s’était rendu à Conflans Ste Honorine, après l’assassinat de cet enseignant, Samuel Paty (sur la photo).

    D’ailleurs les drapeaux était en berne samedi  dans plusieurs mairies franciliennes « en hommage à la liberté d’expression assassinée et à notre République mise en danger par l’obscurantisme » à l’initiative de l’association des maires d’Ile de France. Mais pas à Vanves à première vue. Peut être lors de la journée d’hommage nationale prévue Mercredi, après l’hommage populaire hier, auxquels ont participé des vanvéens. Beaucoup ont utilisé le hashstag «Je suis Enseignant» avec beaucoup de réactions :  « Les mots ne peuvent décrire l’effroi que nous ressentons par l’horreur et la barbarie de l’acte d’assassinat d’un enseignant qui s’st produit à Eragny…Nous ne cesserons dénoncer toute atteinte commise à l’encontre de nos concitoyens et de soutenir ceux qui en sont les victimes. Il est inadmissible que des individus, qui portent en eux la haine, associent de prés ou de loin, l’islam à leur folie meurtrière. Nous condamnons, avec la plus grand fermeté, cet acte abject . Rien, absolument rien, ne saurait justifier l’assassinat d’un homme» a réagit l’association vanvéenne «Tous Ensemble ».

    La ville a fait savoir par ses différents moyens de communications que « l’ensemble de ses services sont mobilisés pour s'adapter aux nouvelles mesures et procéder aux réorganisations de certaines activités culturelles et sportives» avec ce couvre feu entré en vigueur le soir de ce drame. Ainsi les Gymnase Magne, PMS Roche, salle omnisports piscine et l’espace pétanque sont fermés à 20h30 avec arrêt des activités à 20h, conformément aux mesures relatives au couvre-feu, exceptée pour les équipes évoluant au niveau national, le hand et le basket à Vanves qui pourront s'entraîner et jouer à huis-clos). Le service commerce en lien avec les commerçants de la ville est en train d'établir une liste des nouveaux horaires et des services de livraisons (en lien avec les bars et les restaurants vanvéens contraints de se réorganiser). Le théâtre travaille sur une nouvelle programmation des spectacles devant initialement se dérouler en soirée. L'Escal réadapte certaines de ses activités et contacte les adhérents concernés par des ateliers en soirée. De leur côté les restaurants ont avancés l’heure du dîner à 18H comme à la Table 12, l’Amandine, le Petit Vanves, l’Antre divin  etc… se mettant finalement à l’heure britannique, américaine, ou australienne où leurs habitants dinent tôt.

    Le maire de Vanves comme ses 35 collégues altoséquanais ont participé vendredi en fin d’aprés-midi à une visio-conférence avec le préfet des Hauts de Seine, où des précisions ont été apportés sur son application comme l’avait fait, la veille, Jean castex, le premier ministre. Il leur a notamment détaillé  les raisons pour lesquelles il est possible de sortir entre 21 heures et 6 heures dans les zones concernées par le couvre-feu : de santé,  professionnelles, de transport, un billet de train ou d'avion après 21 heures valant dérogation,  pour se rendre auprès d'un proche en situation de dépendance  ou pour sortir son animal de compagnie à proximité de chez soi…à la condition de remplir une attestation comme pendant le confinement. Certains établissements peuvent ouverts même pendant le couvre-feu : les établissements de santé et médico-sociaux, les structures d'accueil des plus précaires, des hôtels, des restaurants en faisant la livraison à domicile et des établissements publics qui assurent un service en soirée et la nuit».

    Comme pendant le confinement, les contrevenants s'exposent à une amende de 135 euros. Au bout de trois fois, ils s'exposeront à six mois d'emprisonnement et à 3.500 euros d'amende. 12.000 policiers et gendarmes seront chaque nuit, entre 21 h et 6 h, spécialement chargés de faire vérifier les attestations. Conscient des efforts déjà fournis par les collectivités, les acteurs économiques, sociaux et culturels et par les habitants des Hauts-de-Seine, le préfet en appelle à la responsabilité de chacun afin de limiter au maximum les rassemblements dans la sphère privée. L’application scrupuleuse des gestes barrières reste indispensable.

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE D’ASSEMBLEES DELIBERATIVES

    Malgré le Covid-19, le conseil municipal se tiendra bien mercredi à la Palestre pour respecter les distances, avec un sujet brulant : Le projet de tour hôtelière rue du Moulin face à l’hôtel Mercure (Vue simulée depuis la rue Louis Vicat très parlante). Le conseil municipal donnera son avis, positif à la modification de son PLU pour permettre sa construction dans une zone où les hauteurs sont limitées à 15 m, alors qu’il en fera 37 m. L’enquête publique en cours se terminera le jour même, au cours de laquelle de nombreux riverains ont déposé des observations négatives à cause de la hauteur préconisée. Ainsi que le Comité Directeur du Stade de Vanves vendredi, qui n’est pas réunit depuis le début de la crise sanitaire, mais cette fois-cidansle préau de l’école Larmeroux pour respecterlà aussi les régles de distanciation.  

    Jeudi 15 Octobre

    A 19H à la Palestre : Réunion du Conseil Municipal avec 32 Délibération dont la création d’un 13e maire adjoint, , la création de la SEML «Seine Ouest Habitat et Patrimoine» et la SAS «Seine Ouest Aménagement et Développement». Il doit donner un avis sur modification du PLU entraîné par le projet d’un nouvel hôtel rue du Moulin face à l’hotel Mercure, l’attribution du contrat de concession pour la restauration collective (Créches, écoles, portage de repas à domicile), renouveler la charte Vanves Amie des enfants, octroyer une subvention à l’association Vanves GPSO Basket, approuvé une charte établissant les règles de gestion du télétravail au sein de la maire de Vanves et sin extension à l’ensemble des services

    Vendredi 16 Octobre 

    A 14H30 au Conseil Départemental des Hauts de Seine : Séance plénière à laquelle participe Isabelle Debré, vice présidente avec le débat d’orientation budgètaire

    A 19H30 à l’école Larmeroux : Comité Directeur du Stade de Vanves auquel devrait participer exceptionnellement le maire de Vanves pour présenter  la nouvelle maire adjointe aux sports et surtout la nouvelle politique municipale des sports