Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

conseil régional ile de france

  • LA GRANDE FERME ANNUELLE A VANVES EST RESTEE FERMEE POUR LA 1ére FOIS

    Voilà un an, le salon de l’agriculture a été le dernier salon qui s’est tenu au parc des expositions avant cette année de confinement-déconfinement-reconfinement-couvre feu, écourté d’un jour. Il n’a pas été organisé cette semaine (27 Février – 6 Mars 2021) pour le première fois depuis son lancement en 1964, et cela se voit et se ressent, avec l’absence de ses 650 000 visiteurs.  Un événement important qui marque Vanves à plus d’un titre. Tout d’abord parce que dans sa partie vanvéenne (hall 7) il accueillait le stand de la Région Ile de France (sur la photo) qui mettait en valeur les produits franciliens et leurs producteurs ; ensuite parce que quelques vanvéens ont profité du lait tiré directement de la traite des vaches qui étaient vendus ou distribués chaque jour de cette semaine agricole ; enfin, parce que beaucoup de familles le visitaient avec leurs enfants, pour voir les animaux, rassemblés dans le hall 1 côté porte de Versailles prés du Palais des Sports. Tout un secteur deserté depuis pratiquement un an, le quartier vivant au ralenti, tous les restaurants et brasserie étant fermé, les hôtels comme le Mama Schelter, le Novotel, porte de la Plaine, Mercure à Vanves, ayant été fermé lors du 1er confinement, fonctionnant au ralenti, le parc des expositions étant pratiquement désert, ayant perdu ses 7 millions de visiteurs annuels, sans parler des commerçants, des taxis etc…

    Cette absence d’un rendez-vous important pour les parisiens comme ls vanvéens n’a pas empêché les médiasde parler, surtout la semaine dernière de l’agriculture et des agriculteurs, et notamment en Ile de France, avec une tribune d’Alexandra Dubblanche vice présidente yvelinoise du Conseil Régional chargé de l’agriculture  qui s’en prenait à la candidate Audrey Pulvar (PS) aux Régionales : «Il y a peu encore, les agriculteurs franciliens ne trouvaient pas place dans la vision obstinée de la Maire de Paris d'un Grand Paris cantonné à la Métropole. Exit les territoires ruraux et les franges de l'Île-de-France, exit les départements de grande couronne, exit donc ceux qui nous nourrissent. Seule la zone dense trouvait grâce aux yeux d'élus de l'exécutif parisien qui en 2018 accusaient les agriculteurs, boucs-émissaires de choix, d'être responsables des inondations qui touchaient la région parisienne. Pourtant, sans son agriculture environnante, jamais Paris ne serait devenu Paris. C'est ce que découvre Audrey Pulvar depuis quelques mois au gré de ses ambitions personnelles».

    Et d’expliquer le chemin parcouru depuis près de cinq ans par la profession agricole - avec le soutien du Conseil régional - pour transformer et diversifier les exploitations en prenant en compte les demandes nouvelles des consommateurs franciliens et les exigences environnementales. Et c’est cela qu’il faut retenir : « 10% des exploitations franciliennes  sont aujourd'hui certifiées en bio. Cela reste perfectible mais trois fois plus élevé que le bilan que nous avait laissé la majorité précédente, proche d'Anne Hidalgo. Avec 2,7% des surfaces cultivées en bio en 2015, l'IDF était dernière de la classe au niveau national. Grâce aux efforts de notre majorité, notre région est devenue la première de France pour le nombre de conversions en Agriculture Biologique (AB) pour la deuxième année consécutive ». Le renforcement de l’offre de l’agriculture francilienne : «Depuis 2018, plus de 28M€ ont été affectés au soutien des investissements portés par les agriculteurs : 92 projets dans les filières, 357 investissements dans les filières végétales. L'aide à la diversification a permis à 408 projets de se réaliser entre 2018 et 2020, pour un total de 7,4M€ de subventions régionales, dont 110 ateliers de transformation de produits et de créations d'espaces de vente à la ferme pour 2,3M€ de subvention. Nous ne comptons pas nous arrêter là. C'est tout l'objet du «Plan régional pour une alimentation locale, durable et solidaire» qui s'adresse à tous les Franciliens» et voté lors du dernier conseil régional de Février. «Ce plan résulte de réflexions et de consultations initiées avec les Assises de l'alimentation organisées par la Région en 2019 rassemblant agriculteurs, associations, entreprises de l'agroalimentaire, proviseurs de lycées ou encore Rungis. On ne peut que regretter que la Ville de Paris ait fait le choix de ne pas y participer ! ».

    « S'agissant de la restauration scolaire des lycées, la Région a fixé des objectifs ambitieux pour que 100% des 460 lycées soient approvisionnés en produits locaux dont 50% bio d'ici à 2024. A cette fin, nous mobilisons des moyens importants pour organiser les filières d'approvisionnement comme les 4,6 M€ pour la Plateforme de l'Est francilien qui constituera une véritable unité industrielle pour l'approvisionnement des restaurants scolaires des collèges et lycées seine-et-marnais, val-de-marnais et audoniens (15,2 millions de repas par an). Deux autres plateformes logistiques seront déployées pour couvrir les besoins des restaurants scolaires des établissements présents sur le reste du territoire»

    En tous les cas, les vanvéens profitent de cette richesse de l’agriculture francilienne, tout au moins ceux qui s’approvisionnent auprés des trois AMAP fourni par des agriculteurs franciliens, et sur le marché de Vanves

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE TOUJOURS EN COUVRE-FEU MAIS RENFORCE

    Ces jours-ci sont marqués par des cérémonies et des anniversaires, l’une pour rendre hommage aux vanvéens morts en déportation lors de la Journée nationale de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’Humanité » le 27 Janvier devant le monument de la place de l’insurrection où sont inscrits leurs noms, en petit comité à cause de la crise sanitaire. Les Xavières dont une petite communauté vit à Vanves vont célébrer le 6 Février le centenaire de leur création alors que les sœurs bénédictines se préparent à célébrer le leur en Novembre, en ayant rendu hommage à Sainte Bathilde samedi, son nom ayant été donné par Dom Bello, son constructeur, à leur prieuré.

    Lundi 1er Février

    A 19H  sur Facebook live  : Conférence débat sur| « Laïcité, religions et enjeux de cohésion » à l’initiative de Florence Provendier, député LREM du la 10e circonscription (Issy-Vanves)  avec Bertrand Auville, curé des paroisses de Vanves,  Didier Kassabi, rabbin de la synagogue de Boulogne,  Amine Aggoun, responsable cultuel et imam du Centre musulman d'Issy-les-Moulineaux.

    A 20H sur Zoom : Réunion publique en visio conférence est organisée par le maire et la municipalité de Vanves qui permettra d’échanger sur les six premiers mois du mandat et les projets en 2021 comme il le faisait lors des réunions publiques semestrielles.

    Mardi 2 Février

    A 15H au prieuré Saint Bathilde : A l’occasion de la fête de la présentation du Seigneur eu de la 25e journée mondiale de la vie consacrée,  une célébration présidée par Mgr Rougié, Evêque des Hauts de Seine se déroulera pour l’egnagement de sœur Bathilde (Dominique Moulin Garrivier) dans le vie monastique et a consécration

    Jeudi 4 Février

    A 9H au conseil Régional (Saint Ouen) : Séance plénière auquel devrait participer le conseiller régional de Vanves

    A 20H45 Sur You Tube ou le site Internet de la Paroisse de Vanves : Veillée de priére « louange, enseignement, adoration.

    Samedi 6 Février

    A 9Hà la Palestre : Le  Conseil Municipal prévu le 3 Février à 19H, a été décalé à Samedi  à cause du couvre-feu avec pour ordre du jour : Le débat sur les orientations budgétaires 2021, le renouvellement de la DSP d’exploitation du marché, et le rapport annuel sur la situation en matière d’égalité entre les femmes et les hommes

    A 10H15 sur ZOOM : Café Théo sur le théme « y a-t-il une croissance universelle 

    https://us05web.zoom.us/j/86464061272?pwd=YXFna2p2VmwzV01nOWZMUksrby9hZz09

    A 14h30 sur Zoom : Célébration des 100 ans des Xavières dont une communauté est installée à Vanves avec un regard sur 100 ans d’engagement, des ateliers sur différents thèmes

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE…ENCORE DE RENTREE DANS UN CONTEXTE PARTICULIER

    C’est la rentrée pour la plupart des collectivités, départementale avec la commission départementale des Hauts de Seine aujourd’hui, régionale avec le conseilrégional  de Jeudi et Vendredi prochain dans le nouvel hémicycle de Saint Ouen, d’associations comme le Challenge Club, des paroisses de Vanves le week-end prochain. Toujours dans un contexte de crise sanitaire sur laquelle les pouvoirs publics, les scientifiques comme les médecins entretiennent un discours alarmant mais prennent en même temps des décisions contradictoires avec des instructions qui paraissent floues auxquels font difficilement face tant les élus locaux que la population. Résultat : Personne ne sait vraiment à quoi s’en tenir, tout en étant respecteux des consignes, comme on le voit à Vanves, concernant le port du masque, les gestes de distanciation, le respect des protocoles arrêtés concernant par exemple l’utilisation des équipements sportifs, l’annulation de certains événements comme la fête des Voisins vendredi dernier, le méchoui de l’ammicale des Pieds noirs prévu début Octobre…. Avec toutefois de mauvaises nouvelles – les rassemblements de plus de dix personnes sont déconseillés par  les prefectures de région et de police avec l’Agence Régionale de Santé qui mettent en garde contre «une détérioration significative de la situation» que reflètent «tous les indicateurs qui mesurent l'activité des services de soins. Dans les trois dernières semaines, le nombre d'entrées en hospitalisation conventionnelle pour Covid a augmenté de 82%, le nombre d'entrées en soins critiques de 89% et le nombre de transports pour cause de Covid de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris a augmenté de 58%» - des bonnes nouvelles : la ré-ouverture des classes fermées aux écoles Lemel et du Parc, la distribution d’ordinateurs et de tablettes aux lycéens de Michelet la semaine dernière par la Région Ile de France, la bonne tenue, ce week-end des journées européennes du patrimoine qui a vu l’inauguration d’un bas-relief en albâtre du XVIe siècle, classé parmi les Monuments Historiques au titre des objets depuis 1971 et représentant le baiser de Judas et le Christ au prétoire et installée dans le chœur de l’église Saint-Rémy, après une restauration financée par la Ville de Vanves avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile-de-France (FRAC) sur lequel reviendra le Blog, un parcours-évocation «trois lieux, trois siècles, trois artistes» dans Vanves, et l’ouverture au public du prieuré Saint Bathilde des sœurs bénédictines.

    Lundi 21 Septembre

    A 8H30 à la Mairie de Vanves (Centre Administratif – Service Urbanisme)  :  les vanvéens peuvent aujourd’hui se rendre à la mairie de Vanves pour consulter jusqu’au 15 octobre 2020, le dossier d’enquête publique sur une modification du Plan local d’urbanisme (PLU) de Vanves pour permettre la réalisation d’un projet d’hôtel dans le site du Parc des Expositions, en entrée de ville, rue du Moulin, répondant à des objectifs d’intérêt général portés au niveau régional et communal : Il s’agit d’un 2* de 270 chambres 5500 m2 face à l’hôtel Mercure qui ferait 37 m de hauteur . Il fait partie du projet Mixcité de Viparis dont le programme, par sa dimension, excède les développements d’activités complémentaires d’hôtellerie, restauration et commerce autorisés par la Ville de Paris dans la limite de 23 000 m² qui a été dénoncé par la Cour Régionale des Comptes d’Ile de France.

    A 14H30 au Coneil Départemental des Hauts de Seine : Commission permanente à laquelle assiste Isabelle Debré,Vice Président

    Mardi 22 Septembre

    A 10H à la Librairie Cheval vapeur : Ouverture de cette nouvelle librairie, retardée par le Covid-19 au cœur du quartier du Plateau, rue J.Jaurés, reconnaissable à sa façade d’un rouge brique éclatant, et tenu par Güler Le Pape : « J’avais envie de créer un lieu avec de l’espace où les gens puissent flâner, choisir un livre, se changer les idées. Mon but, c’est que les Vanvéens franchissent la porte, sans pour autant se sentir obligé d’acheter un livre » explique-t-elle, en ayant l’ambition de faire du « Cheval Vapeur », un lieu de rencontre et de partage» explique -t-elle.

    Jeudi 24 Septembre

    A 9H au Conseil Régional Ile de France : Le maire de Vanves conseiller régional devrait partciper au conseil régional qui se déroule maintenant dans le nouvel hémicycle situé à Saint Ouen. Ce qui est pratique pour les vanvéens devant se rendre maintenant au Conseil Régional, car il suffit de prendre le métro (ligne 13) à Plateau de Vanves-Malakoff et descendre à mairie de Saint Ouen, 30/35 mn de transport en tout. A moins que l’administrateur d’Ile de France Mobilités utilise sa voiture de fonction comme tous ces collègues de cette haute autorité des transports qui ne se déplacent pas par les transports en commun dont ils s’occupent et parlent savamment avec parait-il l’expérience du terrain.

    A 19H à l’Hôtel Mercure : Le Challenger Club organise un « spedd dating »

    A 20H au prieuré des Bénédictines : Soirée dédicace de deux ouvrages : «Entre les mains du pére- la progression selon St Irénée» (Edt Saint Leger) de Sr Marie Madeleine Caseau, prieure et «Hommes de l’ombre » (Edt Nouvelle Cité) de Delphinr Dhombes, oblate

    Vendredi 25 Septembre

    A 19H à la Seine Musicale (Boulogne-Ile Seguin) :  Soirée hommage à Patrick Devedjian, décédé du COVID-19  auquel devraient participer plusieurs élus vanvéens dont Isabelle Debé, vice présidente du Conseil Départemental des Hauts de Seine

    Samedi 26 Septembre

    A 16H30 au PMS A.Roche : 1er match de football de rentrée à domicile  d’Expograph Vanves qui rencontrera l’équipe Antilles FC Paris 81 dans le cadre du championnat régional entreprise R1 

    Dimanche 27 Septembre

    A 10H à Saint François et à 11H15 à Saint Remy : Messe de rentrée suivi d’un apéritif et d’une présentation des grands enjeux de l’annéee