Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

général de gaulle

  • LA DERNIERE SEMAINE DE CAMPAGNE POUR LE 2e TOUR DES MUNICIPALES A VANVES

    L’image de cette campagne de 2e tour pour les élections municipales restera, samedi aprés-midi,  cette présence massive de la liste Vanves en Tête (UDI/LR) sur l’allée menant à  l’entrée du parc F.Pic  devant laquelle s’était glissé à gauche la liste Vanves Demain (EELV) et à droite, les colistiers de Vivre Vanves (LREM). SI les premiers distribuaient de minuscules bouquets de fleurs, pour la fête des péres – « Je n’en veux pas parce que c’est du clientèlisme » leur a dit une vanvéenne particuliérement excédé par cette présence – les seconds distribuaient aux enfants (seulement) des ballons multicolores, comme ilsl'ont fait aussi dimanche aprés-midi. Il y en avait partout dans le parc et aux alentours. Tout ce petit monde de colistiers de Vanves en Tête et de Vivre Vanves se sont retrouvés sur la place de la République en fin d'aprés-midi  pour une fête de la musique simple mais perturbée par la oluie qui a dissuadé les vanvéens de venir. nfin, il est quand même bizzare que certains événements se répétent à Vanves avec ses croix gammées sur les affiches de la tête de liste Vivre Vanves (LREM), peintes entre 11H30 et 12H samedi par exemple, qui se multiplient. Mais cette fois il est possible que son auteur ait été filmé par une caméra de vidéosurveillance. Espérons qu’elle n’était pas en panne...comme d'habitude, pour indiquer quel st son auteur ! 

    LES RENDEZ-VOUS

    Mardi 23 Juin

    A 20H45 à la Maison Paroissiale Saint Remy : Regards croisés d’un prêtre (bertrand Auville), d’un enseignant  (Vinciane de Samie) dans un lycée technique et d’un psychothérapeute (Vincent Landreau)  sur le post-confinement : « Après l’épreuve du confinement vient le défin du déconfinement. Faisons ensemble un bilan sincère du premier et élaborons des jalons pour le second » invite la pére curé Auvillle

    Dimanche 28 Juin

    A 8H dans les bureaux vote : 2e tour des élections municipales sans surprise qui devrait voir le maire sortant réélu. Le taux d’abstention sera intéressant pour juger de la légitimité des maires élus ou réélus selon les spécialistes

    A 16H à Sain t Remy : Vincent de Labarthe qui a été en insertion à Vanvesentre 2014 et 2016 qui aura été ordonné prêtre par Mgr Lebrun à la cathédrale de Rouen viendra célébrer l’une de ses premières messes.

    MISE AU POINT GAULLISTE

    L’ambiance de la campagne, ces derniers jours devient délétére, à cause des propos particulièrement haineux et orduriers tenus   sur les réseaux sociaux par des co-listiers et supporters du maire sortant qui, de surcroît, est assuré d’être réélu. Ils s’en sont pris ces jours-ci à une Debré, Isabelle ex-sénatrice, ex-1er maire adjoint de Vanves,  vice présidente du Conseil Départemental, présidente de l’Enfant Bleu qui lutte contre la violence faite aux enfants, en la traitant de tous les noms pour avoir rendu un hommage du cœur au Général de Gaulle à l’occasion du 80e anniversaire de l’appel du 18 Juin. Mais de quel droit peuvent ils lui donner des leçons de gaullisme ? Faut il rappeler tout d’abord que les centristes ne sont pas des alliés fiables aux gaullistes, car ils ont trahi le général de Gaulle au Référendum de 1969 en votant « oui mais » à l’instigation de leur leader d’alors, VGE, fondateur de l’UDF et de l’UDI qui lui a succédé. Mais il y a pire. Certains élus UDI  se seraient glorifiés d’avoir voter Marine Le Pen  à la présidentielle de 2017, plutôt que Macron. La chef de file du FN, parti qui a toujours été anti-gaulliste primaire, malgré ses tentatives de récupération ses derniers jours jugés scandaleuses, répugnantes par Jean Louis Debré. Comme on dit en Afrique « quand on monte au cocotier, il faut avoir le cu propre !». Alors les leçons de gaullisme de la part des centristes vanvéens, les vrais gaullistes qui ont rendus l’hommage du cœur le 18 Juin devant la plaque du Général de Gaulle, et ils étaient peu, s’en tapent le coquillard !   

  • L’EVENEMENT POLITIQUE A VANVES CE WEEK-END : DES MARCHEURS DANS LA RUE

    Pas très fin d’avoir choisi comme lancement de campagne, un week-end mémoriel, alors que la France et Vanves rend hommage à tous ses combattants morts pour leur pays, des poilus aux OPEX avec demain, l’inauguration par Emmanuel Macron du monument érigé parc Citroen rendant hommage à ces soldats français morts en opération extérieures, comme ce fut le cas encore au Mali, voilà une semaine. Sans oublier le 49e anniversaire du décés du Général de Gaulle célébré samedi matin square Marceau par un dépôt de gerbe de quelques vanvéens gaullistes dont Isabelle Debré, et le 30e anniversaire de la Chute du Mur de Berlin dont parle énormément les médias. Mais il fallait bien choisir une date pour déclarer et annoncer la candidature de Sévérine Edou (LREM), avec cette distribution de tracts des marcheurs, vendredi sur le Plateau, au métro, et devant Carrefour Market, samedi au carrefour de l’Insurrection. Et annoncer toute une série de réunions thématiques les samedis de Novembre dans les cafés de Vanves

  • VA-T-IL FALLOIR DEMENAGER LE MONUMENT AUX MORTS DE VANVES ?

    Le 79éme anniversaire de l’Appel du 18 Juin 1940 a été marqué à Vanves, par deux cérémonies : L’une privée, celle du cœur, à 19H30 square Marceau, devant la stéle du Général de Gaulle, présidée par Isabelle Debré et quelques gaullistes, avec un dépôt de gerbe, une minute de silence et la marseille à capella. L’autre officielle, à 18H avec les autorités, les officiels, les anciens combattants et des vanvéens., présiée par le maire, Bernard Gauducheau.  Mais cette fois-ci, elle ne s’est pas déroulée au monument aux Morts rue René Sahors, au bout de la rue Guy Mocquet face à l’hôtel de ville… Pour des raisons techniques, à savoir les chantiers de constructions menés dans cet ilôt compris entre le cimétiére, Guy Mocquet, Marie Beyssere et la place de l’Insurrection par les promoteurs Care et Ogic. Elle s’est déroulée dans le square de l’Insurrection devant la stéle rendant hommage aux vanvéens victimes de la barbarie nazie

    Et c’est bien ce qui inquiétent les anciens combattants de Vanves dont les associations ont été consultées sur le projet de réaménagement ce square présenté lors de la réunion publique du quartier du centre Ancien le 21 Mai dernier, afin de conforter et renforcer son aspect végétal, mieux délimiter son accés, le sécuriser. Pas question de food struck à la grec - projet qui aurait été abandonné -  et de toucher à l’arbre de la Paix, ni à la stéle auraient indiqué les responsables de leurs associations. A l’occasion justement, du réaménagement de ce square qui va coïncider avec l’installation de nouveaux vanvéens, une question se pose sur le devenir du monument aux morts actuel. Car si des éléments techniques – les chantiers qui vont durer au moins deux ans - empêchent les cérémonies patriotiques de se dérouler, demain, les futurs riverains accepteront ils de voir leur quartier bloqué toute une matinée par les cérémonies (notamment du 11  Novembre) les empêchant d’accéder ou de sortir de leur parking ?

    L’opportunité de ce réaménagement, ne serait il pas de déplacer ce monument aux morts avec sa plaque de fonte au square de l’insurrection et de le placer au fond, le long du prolongement de cette rue René Sahors avec son ex-station autolib’ ! Comme l’auraient pensé certains, si ce n’est suggéré.  Et de faire de ce square un lieu mémoriel avec ce monument qui a été déjà été déplacé lors de la construction du Centre Administratif, du marché, du théâtre, et de la tour, car il avait été érigé au lendemain de 1914-1918 le long de l’avenue A.Fratacci au bas du square de la mairie. Et bien sûr la stéle, l’arbre de la paix.... Mais bien sûr, en ces temps budgétaires, c’est le coût de ce déménagement qui pourrait faire reculer la mairie, plutôt les aspects techniques