Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

monique abecassis

  • LICRA DE VANVES : UNE SENTINELLE LOCALE QUI EVEILLE LES CONSCIENCES

    Bien évidemment, des vanvéens ont participé à la manifestation place de la République, dont le ministre Gabriel Attal, après les événements de ce week-end, avec le honteux déchaînement de haîne contre le philosophe Alain Finkielkraus, les multiples actes antisémites  dont les croix gammées sur les portraits de Simone Veil.

    A Vanves, depuis plus de 30 ans, la section de la LICRA animée par l’infatigable Monique Abecassis, avec ses adhérents, fait un boulot extraordinaire, en dehos du travail de ménoire vis-à-vis des jeunes, pour sensibiliser les vanvéens, face à ses dérapages. Comme le Blog l’avait titré voilà quelques années, cette section locale de la Licra est une véritable « sentinelle local qui éveille les consciences». Et notamment pour dénoncer les réseaux sociaux, où se développent  des discours racistes antisémitismes, homophobes, des incitations à la haine, à la violence, l’apologie du terrorisme et  parfois même appel au meurtre face auxquels les géants du web ne réagissent pas, tonnait encore sa présidente lors de la dernière assemblée générale le 17 Novembre dernier :   «Il faut savoir que chaque citoyen peut signaler des commentaires racistes, antisémites ou malveillants en saisissant l’Unité de lutte de la plate-forme PHAROS , il suffit de taper sur internet : internet-signalement.gouv.fr et que  la LICRA s’est investie dans la production de contre-discours. Une formation de militants est en préparation » indiquait elle  en rappelant que la lutte contre le racisme et l’antisémitisme a été érigée en grande cause Nationale, avec la création d’une DILCRA (délégation ministérielle de lutte contre le racisme et l’antisémitisme) sous la direction de Gilles Clavreul,  en charge de la lutte contre la haine et les discriminations

    «Alors que notre pays a vu de nouveau affleurer ces derniers jours, ces dernières semaines, les stigmates de l’antisémitisme, un front républicain de partis politiques, de droite, de gauche et du centre, a décidé d’appeller à un grand rassemblement place de la République ainsi qu’à la tenue d’événements de même nature dans l’ensemble du pays. Cette unité politique, au-delà des querelles partisanes et des divergences électorales, était attendue depuis longtemps. Elle est  enfin venue et il faut la saluer, la soutenir et l’encourager» expliquaient ses dernières heures les responsables de la LICRA dont Mario Stasi, son président. «Notre devoir est de marteler que la lutte contre l’antisémitisme n’est pas seulement l’affaire d’une communauté. C’est l’affaire de la nation tout entière. Quand les juifs sont désignés à la vindicte, la nation indivisible doit rappeler que c’est elle qui est visée et qu’elle fera corps, unie dans la fraternité, contre les fauteurs de haine».

  • LA LICRA VANVES RECOMPENSE LE TRAVAIL DE MEMOIRE DES COLLEGIENS DE SAINT EXUPERY

    Lors de sa 34e Assemblée Générale, mardi dernier, la section Licra de Vanves a remis le prix «Mémoire»  attribué à 19 élèves de 3éme du collège Saint Exupery pour avoir décrit avec des mots empreints de justesse et de sensibilité ce qu’ils ont retenu des témoignages des rescapés des camps nazis en Février 2018 lors des «Rencontres de la Mémoire», dont le prix d’honneur à Rokia Pericard, pour sa chanson « Exil » qu’elle a composé.  

    Monique Abecassis a lu chacun de leur texte très émouvant, sur fond de photos sur ses rencontres. Deux rescapés des camps qui les ont marqués. Preuve que ces témoins ont laissé des traces chez ces 3000 jeunes qui ont participé au fil du temps à ces rencontres comme le notait sa présidente, heureuse d’annoncer que des professeurs du lycée Michelet l’ont sollicité pour organiser de telles rencontres pour les éléves de 1ére. «Ces rencontres de la mémoire sont un témoignage vivant de leur programme d’histoire. C’est un devoir pour ces témoins de parler et d’expliquer comment sont morts des millions de femmes et d’hommes parce qu’ils étaient juifs, tziganes. D’autant plus à l’heure où notre jeunesse voit comme nous, cette montée du nationalisme dans certains pays, il est nécessaire de perpétuer cette mémoire !»

    Comme chaque année, la présidence de la Licra Vanves a dressé un état des lieux en constatant une baisse de 16% des actes racistes mais une augmentation de 26% des actes violents. Si les atteintes aux sépultures sont en baisse, 22% concernent encore des tombes juives. Sur Internet, les insultes et les menaces restent impunis. On peut penser que cette violence verbale suscite un passage à l’acte. Sans compter cette vidéo du rappeur « Mort aux blancs ! » sur Internet. Isabelle Debré Vice présidente de l'Enfance Bleue s'est inquiété justement des réseaux sociaux contre lesquels il faut lutter contre sans complaisance.  A Vanves, les événements marquants en dehors des cérémonies du souvenirs, des rencontres de la mémoire a été l’inauguration de la promenade Simone Veil sous le soleil, la plantation de  l’arbre de la liberté, sous la pluie, ce qui lui a permis de conclure : « Que le Vivre Ensemble s’épanouisse comme cet arbre ». D’ailleurs, comme l’a exprimé le maire, « on n’a pas à déplorer de tels débordements à Vanves ! – Il y en a eu ! Mais c’est dans le Vivre ensemble qu’on peut agir. Et où on est attendu justement pour les éviter » a-t-il expliqué en prenant l’exempe de ce CLPD mis en place par son prédécesseur Guy Janvier, présent, qui permet d’échanger sur les difficultés identifiés par tous les acteurs locaux de la sécurité et de la prévention. Tout en annonçant que Vanves pourrait s’inscrire au concours national Halimi avec ses établissements scolaires.

  • ASSEMBLEE GENERALE DE LA LICRA VANVES : «Les statistiques montrent une diminution des actes racistes et antisémites, alors que le ressenti est différent »

    L’assemblée générale de la LICRA de Vanves, comme ce fut las pour la 33éme fois, s’est déroulé  le 27 Novembre dernier, en présence du député Gabriel Attal (LRM)  et a été l’occasion de faire le point sur l’état de des lieux du racisme et de l’antisémitisme en France et à Vanves qui a été aussi touché par un tel acte, comme l’a indiqué Monique Abecassis, son infatigable présidente

    « A Vanves le 12 juillet une famille a reçu des lettres d’injures violentes à caractère antisémite entourées de croix gammées. La famille a porté plainte à la police et grâce à cette plainte on a pu obtenir la vidéo de surveillance de l’immeuble qui montre parfaitement l’auteur des lettres. La commission juridique de la LICRA informée par mes soins a conseillé à la famille de déposer plainte auprès du Procureur de la République du tribunal de grande instance de Nanterre. La famille n’ayant pas suivi nos conseils, c’est donc le tribunal de police qui a réglé l’affaire. Suite à l’aveu des faits,  le mis en cause a été laissé libre et tout s’est conclu par une mise sous curatelle renforcée de l’individu qui a ainsi évité les circonstances aggravantes prévues par la loi dans le contexte du racisme et de l’antisémitisme soit : une peine d’emprisonnement, peut être  avec sursis et jusqu’à 75000 euros d’amende.(  il est à  remarquer que bien trop souvent  nous avons affaire à des personnes considérées comme  déséquilibrées, malades mentales, irresponsables, ce qui  leur permet  la plupart du temps d’échapper à la justice.)» a indiqué Monique Abecassis qui a fait part de l’état des lieux du racisme et de l’antisémitisme en France à travers le rapport du CNCDH (commission nationale consultative des Droits de l’Homme) qui reprend des chiffres délivrés par les ministères de l’Intérieur et de la Justice.

    «Selon les statistiques, il semblerait qu’en 2016 ces actes aient diminué de 60%. 182 actes anti musulmans ont été enregistrés soit 57,6% de moins qu’en 2015 où une nette recrudescence avait été constatée à la suite  des attentats de Janvier et de Novembre. 335 actes antisémites ont été enregistrés en 2016 contre 808 en 2015. Comme vous pouvez le remarquer les actes antisémites restent 2 fois plus élevés que les actes anti musulmans (malgré les attentats  djihadistes). Et la nature de ces actes est de plus en plus grave. Récemment, une personne connue à Vanves dont je tairais le nom me disait que parler de racisme et d’antisémitisme était aujourd’hui un phénomène de mode… ». Elle a ainsi rappelé quelques faits : la tombe de Ilan Halimi vandalisée une 2ème fois à Bagneux le 1er nov, l’affaire Sarah Halimi en avril 2017 battue et défenestrée par un voisin aux cris de  « Allah ouakbar », puis la séquestration d’une famille braquée, agressée et détroussée à leur domicile de Livry Gargan en septembre toujours au même prétexte. « On peut dire que les 10 dernières années ont été ponctuées d’évènements qui traceraient plutôt une courbe ascendante d’un nouvel antisémitisme  virulent, et il faut le dire, sous fond d’islamisme.( Ne craignons pas de mettre des mots sur une réalité) ».

    «Les statistiques montrent une diminution, alors que le ressenti est différent » a constaté Gabriel Attal, dépité LRM de Vanves-Issy, en citant la stéle d’Halimi encore été souillée. – « Je soutiens la maire de Bagneux de laréinstaller là où elle était » - la défenestration d’une femme « parce que juive ». Mais il a surtout relévé que les actes racistes et antisémites se sont déplacés sur Internet et les réseaux sociaux. «Cela doit être l’objet de tous les combats. Un nouveau plan va être arrêté pour luttrercontre cela. Facebook, tweeter doivent être responsables des propos tenus sur leur réseau. Et un député doit participer à cette action »