Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

licra vanves

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE A L’HEURE DU DECONFINEMENT ET DU 2e TOUR

    VIVRE VANVES  VICTIME DE GRAFFITIS RACISTES

    «Se promener dans Vanves et découvrir ce type de dégradation sur l’affiche d’une équipe candidate à l’élection municipale. Équipe personnalisée par une femme qui a accepté de se mettre en avant pour changer les choses, de porter un projet collectif» a réagit une vanvéenne lorsqu’elle a découvert sur les réseaux sociaux que l’affiche de Vivre Vanves sur un panneau électoral avait été recouvert d’une croix gammée. «J’ignorais à quel point il fallait du courage pour porter un projet local, différent. Combien ce serait facile pour certains de blâmer la politique nationale pour éviter de répondre à des questions locales.  Je pensais bêtement que ce type de symbole devait rester et resterait associé à des crimes trop monstrueux pour être oubliés ou être associé à une candidature » a-t-elle ajoutée sur les réseaux sociaux en concluant que «Vanves mérite mieux que 53% d’abstention et des croix gammées». La mairie aurait les moyens de connaître l'auteur de cet acte puisque le panneau électoral était dans l'axe d'une caméra de vidéosurveillance, pour ramener la sérénité devant un tel acte scandaleux  

    LA LICRA DE VANVES MOBILISEE FACE A CETTE ONDE DE CHOC

    «Ces derniers jours une onde de choc a traversé la planète avec le drame de Minéapolis. Partout le problème du racisme et des bavures policières s’est posé. Les réactions saines à l’encontre du racisme qui se sont manifestées se sont malheureusement retrouvées récupérées dévoyées et détournées de leur sens premier, et le combat légitime contre le racisme s’est transformé en lutte raciale, en mise en accusation de notre police et en appel à la révolte. Dans le cortège de la manifestation du 13 juin contre le racisme on a pu constater en directe des cris de « sales juifs » suivis d’applaudissements  de manifestants prétendument anti racistes. Nous rappelons avec force qu’il n’est pas possible de lutter contre le racisme, de revendiquer être anti raciste si on est antisémite » a réagit ces jours-ci Monique Abecassis, présidente de la section vanvéenne de la Licra dans un courrier à ses adhérents. « Aujourd’hui, plus que jamais la LICRA reste mobilisée. Au cours de ces derniers jours et dernières semaines, par la voix de son Président, elle a martelé sa parole universaliste et républicaine. Nous avons défendu notre volonté d’agir en proposant au Ministre de l’intérieur une offre de formation intensive et continue contre le racisme et l’antisémitisme, compte tenu des formations organisées périodiquement par la LICRA depuis plus de 10 ans dans les écoles de police et gendarmerie. Ceci est une affaire à suivre… » a-t-elle ajoutée, en regrettant bien sûr que la section Licra Vanves, à cause d’une situation exceptionnelle «qui a modifié nos habitudes et notre quotidien », ait dû remettre à plus tard des projets qui lui tenaient à cœur : Une soirée de témoignages autour du 75éme anniversaire de la découverte du camp d’Auschwitz et un entretien de René Guitton sur la situation des Chrétiens d’Orient. «Quant aux interventions en milieux scolaire, elles ont eu lieu heureusement avant le confinement ! »

    SECTION NATATION : PASSAGE DE RELAIS

    Benelhadj Lazreg président de la section Natation, a annoncé dans un courrier aux membres de sa section et du comité directeur du Stade de Vanves, mettre fin à ses fonction. «Après 9 années, j’ai pris la décision de me retirer afin de laisser la main, de permettre un nouveau souffle avec de nouvelles perspectives. Et, je dois l’avouer, me redonner un peu de temps « perdu » écrit il en informant que le bureau de la section, à l’unanimité, a choisi Emmanuel Richaud pour assurer la gestion de la section et le suivi du projet. «La natation aura essayé, fièrement et dignement, de représenter la ville de Vanves avec ses nombreux titres de champions de France, ses médailles européennes, mondiales et ses qualifications internationales - dont celle aux J.O. de Tokyo. Des records de France, faisant référence au stade de Vanves, resteront encore gravés un moment sur les tablettes. Nous avons fait rêver des jeunes et, à l’arrivée, c’est ce qui restera comme notre plus belle réussite. Je garderai en mémoire ces moments de fierté où les jeunes recevaient officiellement ce bonnet de la ville de Vanves qu’ils étaient tellement fiers de porter par la suite, jusqu’en équipe de France pour certains » ajoute-t-il en remerciant toutes les personnes qui l’ont accompagné, soutenu dans ce projet tant au travers du stade de Vanves que par certains élus et personnels de la collectivité. «Pour reprendre une phrase bien connu « sans vous rien n’aurait été possible  ! Tous ont permis à notre section, notre sport de grandir et à des milliers de jeunes de s’épanouir, de s’identifier à un projet, à une réussite ».

    LE CHEVAL VAPEUR

    L’ouverture de la future librairie «Le Cheval Vapeur »  dans le quartier du Plateau de Vanves, prévu au printemps, a été retardé à la Rentrée de Septembre comme l’a annoncée le site facebook de la mairie. Démarrés en décembre dernier, les travaux avaient dû être suspendus pendant les quelques semaines de confinement. Mais la librairie a pris sa forme définitive avec sa  façade rouge. Des travaux d’aménagements intérieurs doivent être encore réalisés

  • PREVENTION ET SENSIBILISATION DES JEUNES, LA MARQUE DE FABRIQUE DE LA LICRA VANVES

    Avec les événements qui ont marqué ces derniers temps notre pays, ce rendez-vous annuel de l’assemblée générale de la LICRA qui s'est tenu le 17 Octobre dernier à l'hôtel de ville, est toujours un rappel terrible, pessimiste de ses actes racistes et antisémistes qui augmentent malheureusement, avec ce ton monocorde de la présidente Monique Abécassis qui insiste «sur l’avènement d’Internet, des réseaux sociaux et des smart phones, qui nous a fait entrer dans l’ère du mensonge, des Fake news,  de la désinformation responsable de la prolifération des thèses complotistes  qui contribuent à semer la confusion et la haine dans les esprits. Le complotisme entretient une paranoïa qui permet de désigner les responsables de tout ce qui ne va pas : Les blancs, les chrétiens les occidentaux, les croisés …et les juifs. Le complotisme  justifie le projet d’actions destructrices d’une société jugée dépravée, d’une société dont il faut  nettoyer les tâches qui la défigurent y compris par la violence et la tout est permis, tout est licite. La vérité scientifique quant à elle est aujourd’hui soumise à l’offensive des obscurantistes qui à grands renforts de réseaux sociaux tordent le réel pour l’asservir à leur idéologie»

     «Le constat que vous dressez est terrible. On a le sentiment que cette distinction entre races n’a jamais été aussi présente » constatait Gabriel Attal  secrétaire d'Etat à la jeunesse qui avait tenu à être présent malgré un débat budgétaire très prenant, aux côtés d’isabelle Debré, vice président du CD 92, Bernard Gauducheau maire de Vanves. «L’essentiel est votre combat, la prévention, la sensibilisation auprés de la jeunesse» a-t-il ajouté. Tout comme Isabelle Debré qui a fait par de son inquiétude : «Beaucoup de parents ont démissionné. Et on se décharge trop sur l’Education Nationale. Des associations comme la LICRA sont nécessaires  pour défendre ces causes » a t-elle expliqué.

    TENACITE ET ENGAGEMENT

    « Notre association porte un projet solide, un projet au cœur de notre mission et tout particulièrement à Vanves depuis plus de 20 ans. C’est celui de l’éducation, éducation qui doit contribuer à la formation de citoyens conscients des dangers du racisme  de l’antisémitisme de la haine de l’Autre… Conscients des dangers liés à ces propagandes, un travail de réflexion avec les élèves du collège Saint Exupéry a été proposé aux professeurs et début juin 2019, pour quatre classes de 4 ème, soit une centaine d’élèves, 2 séances ont été organisées». Guillaume Delugré, chargé de mission au siège de la LICRA a su captiver l’attention de nos adolescents et les accompagner dans une discussion critique, vidéos à l’appui, vers la déconstruction de ce type d’idées. Deux autres séances se préparent pour le jeudi 28 novembre  avec une centaine d’élèves. Cette année 6 interventions auront eu lieu au collège et 300 élèves y auront participé » a  indiqué Monique Abecassis en rappelant entre autre, les rencontres de la Mémoire de l’Histoire avec leséléves de Saint Exupery auquel a voulu participer Michelet en 2019  qui a permis de remettre le prix d’honneur de la LICRA VANVES à Rokia Péricard  en 2018,  auteure de la chanson « EXIL » composée en hommage à Esther Senot rencontrée au collège pendant les rendez vous de la Mémoire en février 2017 et que celle-ci a interprêté lors de cette AG

    «Je suis émerveillé par votre ténacité et votre engagement, conscient des difficultés à mobiliser nos concitoyens sur ces questions » a ajouté le maire de Vanves qui a rappelé, ce qu’il a tenté de faire de son côté : sensibiliser les directeurs d’écoles sur la participation de leurs écoliers  aux cérémonies patriotiques pour travailler la mémoire d’une manière pratique, en ayant au minimum, la présence d ’une classes à chacune d’entre elle. «C’est un souci de responsabilité pour défendre les valeurs de notre société et de la nation ». Tout en préconisant un travail avec la LICRA dans les écoles. Tout en mettant en avant cd’autres initiatives comme ce forum Berbére monté par le SIAAV samedi dernier, le jumelage avec Rosh A Ayin en Israël, la célébration des droits de l’enfant chaque année en novembre avec l’UNICEF…

  • LA LICRA VANVES RECOMPENSE LE TRAVAIL DE MEMOIRE DES COLLEGIENS DE SAINT EXUPERY

    Lors de sa 34e Assemblée Générale, mardi dernier, la section Licra de Vanves a remis le prix «Mémoire»  attribué à 19 élèves de 3éme du collège Saint Exupery pour avoir décrit avec des mots empreints de justesse et de sensibilité ce qu’ils ont retenu des témoignages des rescapés des camps nazis en Février 2018 lors des «Rencontres de la Mémoire», dont le prix d’honneur à Rokia Pericard, pour sa chanson « Exil » qu’elle a composé.  

    Monique Abecassis a lu chacun de leur texte très émouvant, sur fond de photos sur ses rencontres. Deux rescapés des camps qui les ont marqués. Preuve que ces témoins ont laissé des traces chez ces 3000 jeunes qui ont participé au fil du temps à ces rencontres comme le notait sa présidente, heureuse d’annoncer que des professeurs du lycée Michelet l’ont sollicité pour organiser de telles rencontres pour les éléves de 1ére. «Ces rencontres de la mémoire sont un témoignage vivant de leur programme d’histoire. C’est un devoir pour ces témoins de parler et d’expliquer comment sont morts des millions de femmes et d’hommes parce qu’ils étaient juifs, tziganes. D’autant plus à l’heure où notre jeunesse voit comme nous, cette montée du nationalisme dans certains pays, il est nécessaire de perpétuer cette mémoire !»

    Comme chaque année, la présidence de la Licra Vanves a dressé un état des lieux en constatant une baisse de 16% des actes racistes mais une augmentation de 26% des actes violents. Si les atteintes aux sépultures sont en baisse, 22% concernent encore des tombes juives. Sur Internet, les insultes et les menaces restent impunis. On peut penser que cette violence verbale suscite un passage à l’acte. Sans compter cette vidéo du rappeur « Mort aux blancs ! » sur Internet. Isabelle Debré Vice présidente de l'Enfance Bleue s'est inquiété justement des réseaux sociaux contre lesquels il faut lutter contre sans complaisance.  A Vanves, les événements marquants en dehors des cérémonies du souvenirs, des rencontres de la mémoire a été l’inauguration de la promenade Simone Veil sous le soleil, la plantation de  l’arbre de la liberté, sous la pluie, ce qui lui a permis de conclure : « Que le Vivre Ensemble s’épanouisse comme cet arbre ». D’ailleurs, comme l’a exprimé le maire, « on n’a pas à déplorer de tels débordements à Vanves ! – Il y en a eu ! Mais c’est dans le Vivre ensemble qu’on peut agir. Et où on est attendu justement pour les éviter » a-t-il expliqué en prenant l’exempe de ce CLPD mis en place par son prédécesseur Guy Janvier, présent, qui permet d’échanger sur les difficultés identifiés par tous les acteurs locaux de la sécurité et de la prévention. Tout en annonçant que Vanves pourrait s’inscrire au concours national Halimi avec ses établissements scolaires.