Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

commémoration

  • LA PHOTO DU JOUR A VANVES : LA CEREMONIE DU CŒUR

    Pour le 78éme anniversaire de l’Appel du 18 Juin 1940 du général de Gaulle à Londres, quelques vanvéens se sont retrouvés comme chaque année, au square Marceau /Général de Gaulle, avec Isabelle Debré, pour une cérémonie du cœur, simple, émouvante, avec deux porte-drapeaux. Quelques mots de la vice présidente du Conseil Départemental des Hauts de Seine, le dépôt d’un bouquet avec des enfants, une minute de silence et une Marseillaise à capella pour cet hommage au libérateur de la France ponctué par un verre amical dans le préau de l’école. 

  • L’ANNIVERSAIRE DU JOUR A VANVES : Le 31 AOUT 1997 VU PAR UNE FRANCO-BRITANNIQUE VANVEENNE

    Hilary Devereux-Chibane se souvient très bien de ce dimanche 31 Août 1997 lorsqu’elle a appris le décès de la princesse Diana intervenu dans la nuit. Il était 10H dans son pavillon de la rue Victor Hugo : « Cela a été un choc. Je n’avais pas encore pris mon petit-déjeuner. J’ai cherché des informations sur d’autres radios, à la TV, mais il n’y avait pas encore ses chaînes d’informations comme aujourd’hui avec BFM, CNews. J’ai dû attendre les JT de la mi-journée » se souvient cette franco-britannique vanvéenne depuis de très nombreuses  années. « C’était un choc pour nous, les anglais, parce qu’ils aimaient beaucoup la princesse. Pour nous, elle était victime d’un certain ostracisme des membres de la famille royale. Ils ont cueilli une jeune fille riche, jolie, conforme pour leur donner un héritier. Quand vous savez que Camilla était présente à son mariage, au 3éme rang dans la cathédrale » constate-elle comme beaucoup de britanniques, en se rappelant de ses propos lors de son interview sur la BBC où elle parlait d’un « ménage à trois ».

    « Vous ne pouvez imaginer comment les britanniques ont aimé cette princesse, et encore aujourd’hui ! Regardez cette ferveur et cette émotion, 20 ans après qui s’empare de nous tous originaires de cette île, et bien d’autres à travers le monde. Ils l’ont aimé pour sa gentillesse et sa disponibilité. Cette femme était pleine de générosité. L’image que je garde d’elle qui m’a beaucoup marqué, c’est lorsqu’elle a serré la main de malades du Sida.» confie t-elle après avoir regardé toute cette série de documentaires diffusés sur de nombreuses chaînes depuis une semaine, avec notamment cette interview de ses deux fils, qui l’ont  beaucoup ému : «Elle a été une mère merveilleuse pour ses fils. D’ailleurs c’est son rôle de mère qui m’a impressionnée »

  • LA PHOTO DU JOUR A VANVES : 18 JUIN, LA CEREMONIE DU COEUR

    Ils étaient venus nombreux, plus qu’à la cérémonie officielle organisée par la mairie, pour célébrer le 76éme appel du Général de Gaulle, devant cette plaque  du square Marceau avec le portrait du libérateur de la France et une phrase tiré de ses « mémoires d’espoirs », comme c’est chaque fois le cas, le 18 Juin et le 9 Novembre. Isabelle Debré y tient, comme de nombreux vieux gaullistes. Pas de lecture de l’appel comme devant le monument aux morts de la ville, ni discours (vain), mais la lecture d’un extrait de l’introduction des Mémoires du Général, un dépôt de gerbe par des enfants, la minute de silence, la marseillaise à capela… et toujours ce petit verre d’apéro pour se retrouver quelques instants entre gaullistes et républicains.