Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

librairie le cheval vapeur

  • PLATEAU DE VANVES : SECURITE ET PREVENTION AU MENU DES ECHANGES

    La seconde réunion publique de quartier lundi dernier à l’école Marceau pour le Plateau était limite. L’assistance a écouté, et posé des questions bien sûr, le maire et deux ses  adjoints, pour ce qui tenait lieu d’un bilan comme l’a constaté un participant. Lorsque le maire a introduit cette réunion, la dernière d’une mandature qui s’achève, d’une série de 36 réunions réunissant à chaque fois 100 à 150 personnes durant ses 6 ans, sans compter les réunions consacrées à des projets ou des sujets spécifiques. Lorsque les travaux de la ville ont été présenté par son adjoint à l’urbanisme avec des focus sur le cimetière, le PMS A.Roche, les installations sportives extérieurs du lycée Michelet, l’installation d’une librairie « Le Cheval vapeur » dans les locaux de lex-vétérinaire : «On commence des travaux d’aménagement depuis que l’on a obtenu l’accord du conseil syndical le 20 Novembre dernier. Il aurait été dommage qu’il n’y ait pas de librairie à Vanves où le siége de Hachette Livre s’est installé » a indiqué le maire en précisant que la ville a reçu une subvention de 30 000 € de la Région

    Enfin, lorsque l’adjointe au maire à la sécurité, Marie Françoise Goloubtzoff,  a présenté la mise en place  des agents de médiation  et le renforcement de la police municipale : «Vous avez découvert cet été , cette équipe  agents de médiation habillés en bleu,  qui étaient présent sur le terrain  entre 17H et minuit, entre le 15 Juillet et le 12 Octobre. Ils sont allés à rencontre des jeunes pour leur proposer des activités sportives, des sorties dans les bases de loisirs régionales. Ils ont relevé ce qui n’allait pas dans la ville, se sont tournés vers les personnes vulnérables, ont fait un travail d’humanisation, réglés des conflits entre jeunes, des conflits de voisinages, des problèmes de tapages nocturnes. Ils ont réussi à apaiser la situation autour du square des droits de l’enfant » - « Maintenant ils sont allés dans le square Jarrousse » remarquait une participante – «ces médiateurs sont passés au MacDonald  et ont obtenu  du mieux ! » ajoute t-elle. « Maintenant il y a les livreurs qui font du bruit en attendant d’aller faire une livraison !» remarque un autre participant – « Il faut demander à Macdo de prévoir un abri dernier » a-t-elle répondu, en concluant :«Je pense que le maire reconduira cette action l’année prochaine ! » - « Je ne sais pas si je serai là ! » a tout de suite réagit Bernard Gauducheau – « J’ai dit le maire de Vanves, pas Bernard Gauducheau ! » a précisé MF Goloubtzoff.

    Elle a annoncée que la police municipale est passée de 5 à 8 agents, avec 2 agents administratifs à l’accueil et à la vidéoprotection où il fait de la veille. Les patrouilles qui se déroulaient jusqu’à présent enre 10H et 18H30, devraient démarrer à 7H et se terminer à 20H, et le samedi entre 7H et 14H. Ce qui leur permettra, le matin par exemple,de faire la police des chantiers et veiller à ce que les camions ne provoquent pas d’embouteillages en bloquant des rues, et de fluidifier ainsi la circulation tout en rappelant la réglementation. Ils travailleront en binôme, deux en voiture , deux à pied ou en vélo…

  • LE CHEVAL VAPEUR : FUTURE LIBRAIRIE DU PLATEAU DE VANVES

    Le Blog avait fait état d’une décision du Conseil Municipal du 9 Octobre dernier créant une aide à l’immobilier d’entreprise qui permettra ainsi à un propriétaire par exemple de louer un local à un libraire à la moitié du prix du loyer habituellement pratiquée, en  citant l’exemple d’une première convention de partenariat signé  avec la société Avril Brise qui a présenté un projet d’exploitation d’une librairie, au 71 rue Jean Jaurés, baptisée du nom : « Le Cheval Vapeur », dans l’ex-local du vétérinaire constitué d’un rez-de-chaussée de 60m2   et un sous solde 70m2

    Elle serait tenu par une professionnelle qui exerçait ce métier jusqu’à présent à la librairie « Page 189 » dans le 10e arrondissement de Paris, après quelques expériences à «MK2 quai de Loire » (Paris 19e), « 104 » (Paris 19e) et «La Friche » (Paris 11e) dans des sites parisiens branchés : Il s’agit  de Guler Le Pape qui avait le désir d’ouvrir d’une librairie à son compte et telle qu’elle le souhaitait : Une librairie généraliste de qualité, marquée par une bibliodiversité susceptible de répondre aux différentes demandes des vanvéens. « La réussite d’un tel projet dépend de la capacité à conjuguer dans un même rayon, une offre grand public avec une offre destinée aux « grands » lecteurs » explique t-elle en souhaitant mettre en avant tant les littératures francophones et étrangères que la jeunesse et la bande dessinée, tout en développant en parallèle, des rayons sciences humaines et ses différentes composantes (philosophie sciences sociales, histoire, spiritualité, actualité, psychologie, psychanalyse, pédagogie), poésie, théâtre, essais, policier, science fiction…

    Un fort accent serait mis, bien évidemment, sur la littérature, secteur principal du marché du livre. Avec les incontournables des grandes maisons d’édition, mais aussi, les ouvrages de ses petites maisons d’édition qui enrichissent la bibliodiversité pour répondre aux différentes demandes, et la littérature étrangère qui sera classée par domaine de langue. Le rayon vie pratique qu’elle souhaite placer au sous sol, sera entièrement axé sur la connaissance de la faune, de la flore, du jardinage, du développement personnel, avec des guides de voyages. Les fonds des rayons bande dessinée et Jeunesse seraient pensés pour donner une part importante à la création contemporaine, tout en conservant les classiques d’usage, en axant le rayon BD vers le roman graphique, la BD de reportage, le graphisme et la belle illustrations. Une signalétique claire devrait être mis en place dans ce rayon avec pour la BD franco-bekge et jeunesse, un classement par série dans des bacs, ainsi que pour les comics et  mangas. Le rayon jeunesse sera organisé par tranches d‘âge, allant des touts petits aux romans pour adolescents en pasant par les albums illustrés, les premières lectures et les romans de 9 à 12 ans.

    Enfin, elle souhaite utiliser les vitrines qui ne conviennent pas à la création d’une librairien pour rendre la librairie attrayante, pour les mises en avant thématiques transversales, des nouveautés, les annonces d’événements. Et apposer sur ls ouvrages des bandeaux portant la mention «Le Cheval Vapeur vous conseille »