Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

météo

  • DE LA NEIGE A VANVES LE 1er AVRIL, UN POISSON D’AVRIL ?

    De la neige à Vanves et sur la Région parisienne,  à l’orée du mois d’avril, ce n’est pas un poisson. Les vanvéens l’ont senti dés hier avec cette journée qui s’est obscurci par moment. Jusqu’à 5 cm de neige  étaient attendus vendredi à Paris selon Météo France qui  annonçait le déplacement d’une masse de froid venu du nord, en progression des Hauts de France jusqu’au Massif central, pour ensuite gagner les Pyrénées. 

    «Concernant Paris intra-muros, la neige aura beaucoup de mal à tenir au sol, compte tenu des températures de surface plus élevées» Pour le reste des prévisions, des rafales de vent pouvant atteindre les 60 km/h, dans l’après-midi du 1er avril sont prévus. Ainsi Vanves pourrait se recouvrir de blanc (comme sur la photo)

  • NOUVELLE VAGUE DE FROID ET DE COVID A VANVES ET EN ILE DE FRANCE

    Pour la semaine du 22 au 28 novembre 2021, Météo France prévoit des températures négatives. Elles pourraient être accompagnées de flocons de neige en grande couronne en fin de semaine.  Le brouillard et l’humidité de ces derniers jours devraient progressivement laisser place aux températures proches de 0… et même aux flocons de neige selon Météo France. Les tempérarures n’excéderont pas 5 à 6° Il faudra également gratter le pare-brise le matin. Les gelées tendent à se multiplier dans les prochains jours. Elle coïncide avec une 5e vague Covid-19 en Ile de France.  Selon les chiffres de Santé publique France,  le taux d’incidence est de plus de 50 cas pour 100 000 habitants, qui constitue le seuil d’alerte établi par le gouvernement, dans tous les départements franciliens, dans trois d’entre eux, il dépasse 100 :  Paris (134,5), le Val-d’Oise (102,7) et les Hauts-de-Seine (101,9). A titre de comparaison, la moyenne régionale est de 102.

    Pour l’instant «l’augmentation de l’incidence est beaucoup plus importante que celle des hospitalisations, des entrées en réanimation ou même des décés». 1740 personnes sont hospitalisées dans les établissements de santé franciliens. Par ailleurs, un peu plus de 25% des lits de réanimation d’Île-de-France sont occupés par des patients covid. «On maintient, heureusement, un écart très important entre l’augmentation du taux d’incidence et l’augmentation, d’une semaine sur deux, des entrées en réanimation et en service hospitalier (…) cet écart est justement dû au pass sanitaire et à la vaccination qui offre la protection contre les formes graves» indique SPF en  insistant sur le fait que «si cet écart s’amenuise, la situation deviendra problématique». A la mi-Novembre 9 075 717 franciliens étaient totalement vaccinés contre la Covid-19, soit 74 % de la population de la région. Ce nombre a sans doute augmenté depuis. «Grâce à la vaccination, on a érigé une muraille contre les formes graves du virus. On a 75% des Français qui sont complètement vaccinés, il ne faut pas que cete muraille se fissure» a plaidé le porte-parole du gouvernement (vanvéen)  au micro de France info cette semaine. «Si vous avez plus de 65 ans, que vous avez réalisé votre deuxième dose il y a six mois, vous avez cinq semaines pour réaliser votre rappel faute de quoi le pass sanitaire sera désactivé» a ajouté le conseiller Municipal de Vanves, porte Parole du Gouvernement qui était jeudi à l’assemblée Général de la FNACA  (sur la photo) pour échanger sur la reconnaissance des anciens combattants et leur rôle essentiel dans la transmission mémorielle

    Interrogé sur la reprise épidémique et les possibles mesures qui pourraient être prises dans le futur pour tenter de la ralentir, Gabreil Attal a expliqué qu’aucune hypothèse, dont un reconfinement, n’était à exclure. «Les enseignements que je tire, en tant que porte-parole du gouvernement, après 18 mois de crise, c'est qu'il ne faut jamais rien exclure par principe. Cette épidémie continue de surprendre le monde entier».Gabriel Attal  a d’ailleurs précisé qu’il ne fallait pas «affoler les gens», précisant qu’il est «pour le moment, absolument hors de question de parler de reconfinement dans notre pays parce qu'on a un taux de vaccination très élevé».

  • VANVES ET SON VILLAGE DES TERROIRS MARQUES PAR LES INTEMPERIES

    Le village des terroirs en est à sa 8éme édition en 2012, avec toujours cette inconnu pour ce grand week-end du 14 au 16 Décembre 2012 : Quel temps fera t-il. Selon un blog très connu pour ses prévisions exactes et très précises, il devrait neiger… des cordes puisqu’il est plutôt prévu entre 8 et 11°.  N’est pas Gillot Petré qui veut ! Mais il est vrai que ce village des terroirs a été marqué par les surprises de la météo. L’année dernière, la mairie avait retardé de 24H son installation à cause de la tempête, et son inauguration avait eu lieu samedi à 12H au lieu du début de soirée (18H30) comme ce sera le cas pour cette 8éme édition.

     

    Sa première édition (16-18 Décembre 2005)  avait reçu de nombreux visiteurs malgré un temps très froid, alors que personne ne croyait à son succés, sauf le maire, Bernard Gauducheau, et le GEV. La seconde (15-17/12/06) s’était déroulée sur une toute nouvelle place de la République, à peine terminée. Les Maires adjoints Laubier et Roche étaient encore sur le chantier les jours précédents pour régler les derniers détails techniques. Il rassemblait alors un éventail encore plus varié et original de produits gastronomiques 100% fermiers, ainsi qu'un vaste choix d'œuvres d'art et d'objets artisanaux, malgré un temps très pluvieux. En 2007 (14-16/12/07), le temps était sibérien , avec  un froid glacial alors que le temps était plus clément pour sa 4éme édition (19-21/12/08) avec une plus grande fréquentation  pour découvrir, et même déguster rôti de carnard et Gigolette, escargot du Jura en coquille, beurre ail et persil, foie gras poëlé, foie gras au sel,  galantine de porcelet, dindon-chapon et pintadon, parmentier de canard et duo de canard au miel, des assortissements de gâteaux secs et chocolat aux amandes, pruneaux au chocolat noir ou enrobés de chocolat,  vins du Haut-Poitou avec les Perles de Villemont,  Gaillac avec le Gaillac raison de Mauzac doux, Muscat de Noël, Monbazillac, vinaigre au miel.

     

    Une invitation au péché de la gastronomie au pied d’une église Saint Remy qui commençait à entr’ouvrir ses portes pour accompagner cette fête. Yves Morel, alors curé de Vanves avait eu la bonne idée de laisser ouverte l’église Saint Remy afin que les visiteurs puissent découvrir les résultats des travaux de rénovation intérieure qui se terminaient à quelques semaines d’une inauguration en fanfare à la mi-Janvier 2009.  Par contre il s’était plaint, gentiment,  que le Maire joue les Peppone pendant la grande messe de Dimanche avec sa fanfare très bruyante qui l’avait quelque peu pertubée, dans son sermon et sa messe. Mais Yves Morel n’avait pas joué les Don Camillo, bien content de cette animation autour de son église durant toute la journée.

    En 2009 (18-20 Décembre) la neige faisait son apparition pour la première fois durant ce village des terroirs, marqué par le banc d’huitres du Bistroquet qui avait fait des affaires,  et une inauguration (déjà) avec Frédéric Lefebvre qui n’était pas encore  ministre, mais député. Elle était   tombée (la neige) lors de  la grande messe dominical célébrée par le pére Thirion dans l’église Saint Remy où était organisait une visite commentée l’après midi, après l’incendie de la crèche durant la semaine précédente. Le dernier conseil municipal qui l’avait précédé avait donné lieu à un débat sur les tarifs pratiqués et différenciés entre producteur culinaire,  artisan d’art vanvéen et  non vanvéen, commerçant sédentaire des alentours du site. Ce qui est toujours le cas chaque année comme le 14 Novembre dernier   

     

    En 2010 (17-18-19 Décembre), le déroulement du 6éme village des Terroirs avait été pertubé par la neige qui était tombé les jours précédents, jusqu ‘à 10 à 15 cm de neige par endroit, malgré un petit redoux, lui donnant un  air vraiment de village de Noël, ce côté magique des flocons qui blanchit nos rues, avec cette atmosphére ouattée qui s’installe. Il fallait ajouter  la créche, vivante de surcroît, avec ce beau spectacle offert par les jeunes des paroisses de Vanves samedi en fin d’après midi à Saint Remy, et ses chants de Noël… pour être déjà dans l’atmosphére. Il neigait même pour l’inauguration le vendredi soir par le ministre (de l’artisanat notamment) Frédéric Lefebvre (encore). Les paroisses de Vanves étaient de la fête, car elles avaient décidé d’accompagner cet événement en organisant leurs journées d’amitiés d’Hiver à St Remy durant ce week-end qui précéde Noël. En 2011, le village des terroirs avait ouvert avec 24H de retard, à cause d’une tempête (avecdes vents à 80 km/h),   sous un soleil et un temps doux, pour la première fois, avec beaucoup de monde. « Les organisateurs qui étaient en lien quasi directe avec tous les exposants notamment, ont pu retarder son installation et son ouverture, plutôt que prendre la décision de l’annuler comme dans d’autres communes » confiait le maire

     

    L’édition 2011 du village des terroirs l’avait échappée belle. « Tous les exposants ont été étonnés par l’organisation, d’autant plus qu’ils avaient des commandes de clients venant de loin, fidéles venant jusqu’ici de très loin » constatait Françoise Saimpert, maire adjoint. La Paroisse Saint Remy qui organisait ses journées de l’amitié en même temps avait fait aussi « terroirs » avec ce « Miel du Curé »  provenant d’une ruche installé le 20 Mai 2011  dans le jardin de la maison paroissiale et   qui a donné 20 kg de meil réparti dans des pots de 250 gr vendu 5 € pendant ce wek-end. Ce qui devrait être encore le cas cette année. Mais rendez-vous demain à 15H pour l’ouverture, et à 18H30 pour l’inauguration, mais san,s Frédéric Lefebvre cette fois-ci.