Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10éme circonscription des hauts de seine

  • LES ELECTIONS A VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    CANDIDATS : La plupart des candidats aux élections législatives dans la 10éme circonscription  (Vanves/Issy) sont connus : Thomas Puijalon (PS) qui mène une campagne originale avec ses « Wolrd Café » alors qu’il invitait à dîner des électeurs tirés au sort durant la campagne des municipales en 2014, Boris Amoroz (FG/PC) conseiller municipal de Vanves,  Jeremy Coste (UDI), ex-maire adjoint de Vanves,  avec un outsider qui cherche une investiture, maintenant du côté LR aprés l’avoir tenté du côté d’En Marche : le général Soubelet, qui est bien le frére du préfet des Hauts de Seine actuel. Du côté d’en Marche,  le candidat n’est pas connu, même si beaucoup parlent du jeune Gabriel Attal conseiller politique au Cabinet de la ministre Marysol Touraine et conseiller municipal à Vanves. Mais il serait en bute à quelques hostilités d’appareils  et de cabinet (ministériel ?) comme on dit. Mais là aussi  tout se décidera en fonction du résultat des élections présidentielles d’autant plus qu’il correspond parfaitement bien aux critères mis en avant par Emmanuel Macron pour être candidat d’En Marche   

    UDI : André Santini (UDI) qui ne se représente pas à l’Assemblée Nationale, a finalement choisi de mettre en avant Jeremy Coste (UDI) pour représenter la 10éme circonscription à sa place, si les électeurs évidemment le suivent sur ce choix, ce qui est moins sûr, même s’il sera son suppléant. Mais tout dépendra, là aussi, du résultat des élections présidentielles. Beaucoup à Vanves se sont étonnés qu’il n’ait pas choisi Bernard Gauducheau qui fait parti des « Santini’s boys ». D’autant plus qu’un élu de Vanves (Isabelle Debré, Françoise Saimpret) de surcroît le maire (Gérard Orillard), a toujours été son  suppléant.  ll s’en est expliqué, sur le Parisien.Fr, hier, d’une manière très claire pour ceux qui savent lire entre les lignes. Le Blog n’en rajoutera pas plus pour éviter un  nouveau droit de réponse. Certains élus vanvéens UDI, et non des moindres,  ont d’ailleurs décidé de soutenir le jeune Jeremy Coste. D’ailleurs Pascal Vertanessian serait son référent à Vanves. Et ils  se voient régulièrement à Issy les Moulineaux pour préparer la campagne notamment à Vanves. Selon certaines sources, les grandes manœuvres sont déjà entamés, car une réunion serait prévue entre élus UDI et LR vanvéens, mardi prochain avec Jeremy Coste et vraisemblablement André Santini. Quelques élus LR risquent de faire défaut tout simplement à cause de la participation très active de l’UDI de Vanves à la campagne de Fillion, et de son chef de fire quoi qu’il en dise dans son droit de réponse envoyé au Blog : « Concernant la soi-disant absence de l’UDI sur le terrain durant la campagne présidentielle et vos leçons de militantisme, permettez-moi de vous dire que je trouve vos remarques déplacées et je vous assure qu’une observation plus fine et surtout moins partisane de la campagne à Vanves vous permettra de vous apercevoir de votre erreur et de revoir votre jugement ». Les militants LR apprécieront, surtout ceux qui n'étaient pas sur la photo..  

  • JEREMY COSTE CANDIDAT POUR ETRE DEPUTE DE VANVES ET D’ISSY ?

    Selon Première Heure, lettre politique sur le Grand Paris,  André Santini aurait fait son choix après avoir pris la décision de ne pas se représenter lors de ces élections législatives. Alors qu’il y avait 3 à 4 prétendants parmi quelques élus UDI municipaux, et des noms cités comme Gilles Boyer (LR), ex-dircab de campagne d’Alain Juppé et ex-trésorier de campagne de F.Filllon, Chantal Jouannno qui était sur les rangs, son choix se serait  porté sur Jeremy Coste qui a travaillé auprés de lui. Un fidèle d’entre les fidèles, qui expliquait :« J'ai rompu mes études pour travailler avec lui et, au côté de ce maître en politique, j'apprends tous les jours ». Il  a été son assistant parlementaire, puis l’a suivi à la SGP (Société du grand Paris) lorsqu’il a présidé le comité de surveillance en lui confiant la mission de secrétaire général du comité stragétique de la SGP  aujourd’hui présidé par Bernard Gauducheau  dont il a été l’adjoint aux maires chargé de l’éducation entre 2014 et 2016, avant de rejoindre Nouméa nommé dircab du maire pour un an. Revenu en métropole, André Santini l’aurait adoublé pour le remplacer à l’assemblée nationale en étant son suppléant.  Il s’était déjà  présenté aux législatives de Juin 2012 la 14éme circonscription du Rhône.

  • LEGISLATIVES : LA CANDITATURE SOUBELET FAIT UN FLOP A VANVES ET A ISSY A CAUSE DE LE DRIAN

    Un indiscret de RTL faisait état hier que le Général Soubelet n’était plus en odeur de sainteté au sein d’En Marche. Il  en a trop fait, dans les médias, pour obtenir son investiture par la CNI (Commission  National d’Investiture) présidé par JP Delevoye dans la 10 éme circonscription des Hauts de Seine (Issy/Vanves) pour les législatives. Ce qui avait particulièrement irrité les équipes locales d‘En Marche. Ensuite, il ne fallait pas être grand clerc pour prévoir son échec dans la mesure où Jean Yves Le Drian, ministre de la Défense devrait rejoindre le candidat Macron pour le soutenir. Car le ministre de La défense n’a pas du tout apprécié les critiques très dures de ce général contre l’armée. « Autant dire qu’Emmanuel Macron  n’a pas l’intention de fâcher le ministre de la Défense ! »