Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

parc des expositions de la porte de versailles

  • UN NOUVEAU HALL ET DEUX HOTELS OUVRENT A COTE DE VANVES DANS LE PARC DES EXPOS

    Pendant que le parc des expositions, accueillait le Congrés des Maire de France, Viparis inaugurait mercredi soir son nouveau pavillon 6 qui est le centre d’un nouveau quartier avec cette place et ses deux hôtels donnant sur l’avenue de la Porte de la Plaine dans laquelle passent de nombreux vanvéens. Cette partie du parc n’est pas vanvéenne mais elle touche Vanves qui était représentée à cette inauguration

    Les invités ont pu découvrir à leur arrivée la piéce maîtresse de ce pavillon avec l’auvent (sur la photo) signé Jean Nouvel qui «doit donner l’envie de venir, en créant une surprise. Un drapeau qui envoie des signes, qui se baisse ou se léve selon les événements, avec ses pendrillons qui créent une pluie d’images et de lumières. C’est comme un écran particulier qui créé une pluie de lumière» indiquait cet architecte de renom. Il s’agit d’un monolithe d’acier fuselé surmonté d’une couverture transparente avec sous la charpente  636 pendrillons verticaux constitués de leds réagissant comme des écrans miroirs. L’auvent donne une impression de légéreté malgré les 300 tonnes de structures avec deux énormes vérins pour le soulever ou l’abaisser en 20 mn. «C’est une oeuvre qui va évoluer avec le temps. Il s’agit d’un petit triangle. Il y en a un plus grand qui arrive» ajoutait il

    Ils ont pu ensuite découvrir l’intérieur de ce pavillon 6 de 15 000 m2 aux formes arrondis, représentatif d’une nouvelle génération de hall d’exposition, construit par l’architecte Jean Pistre.  L’intérieur se caractérise avec des espaces de 5000 m2 d’un seul tenant, un espace événementiel (La Serre) avec des salles de réunion, un sous sol logistique, un toit qui accueillera la plus grande ferme d’Europe  (14 000m2)avec  des jardins familiaux, un restaurant, le Perchoir, et permettra de récupérer les eaux de pluie. Cette ferme urbaine qui alimentera les espaces de restaurations du parc, sera inauguré au printemps prochain.

    Ils n’ont pas pu visiter les deux hôtels car ils ouvriront quelques jours tard : un  Mama Shelter  le 2 Décembre et un Novotel à la mi-décembre construits par Jean Pierre Vilmotte sur un terrain étroit, avec de grandes baies vitrées mettant en scéne la vie intérieur en rez-de-chaussée, le corps du bâtiment étant composé d’une série de volumes empilés pour créer un mouvement  sur toute la longueur des façades : Un Mama Shelter Ouest (207 chambres). Conçue par la firme d’architectes d’intérieur Dion & Arles, ses chambres au design décalé, à la literie ultra confortables er à la technologie intelligente, sont de véritables cocons. Il  est équipé d’un sauna, d’une salle de sport, mais pas de réunion car ce n’est pas l’esprit Trigano qui souhaite favoriser la convivialité et l’échange, avec un restaurant. Un Novotel (245 chambres avec  34 Suites dont 5 sur le théme « Bivouac ») qui vise la clientèle business et famille selon Frank Gervais DG Accor Europe.

  • LES RENDEZ A VANVES DE LA SEMAINE DE LA TOUSSAINT

    Ils étaient tous là, samedi soir pour célébrer les deux ans de ce petit bar à vin de la rue Louis Blanc, l’Antre de Vin,  avec ses deux patrons, Frédéric Schneebigl bet Thibaul Guerin : Le maire de Vanves, Bernard Gauducheau et son adjoint au commerce, le ministre Gabriel Attal avec quelques élus marcheurs, les habitués bien sûr et les amis qui ont profité de la douceur d’une soirée d’automne, en ayant envahi le trottoir. Heureusement, car depuis la fermeture du Tout Va Mieux, tout le monde a remarqué que la place de la République est moins animé et carrément tristounette maintenant avec une nuit qui tombe tôt. La Girafe a fait le plein ce soir là, et son patron a eu l’idée, maintenant depuis une semaine de l’ouvrir dés 7H30 Le matin, au lieu de midi. Dimanche, c’était le seul à être ouvert à Vanves. Le Soleil Levant, pourtant ouvert le dimanche matin matin, était fermé. Et pour cause : Le fils du propriétaire a été blessé au couteau vendredi vers midi.  Il poursuivait un client qui n’avait pas payé ses cigarettes et qui s’est défendu en lui assénant un coup de couteau qui l’a blessé gravement. Il est sorti samedi de l’hôpital 

    Mercredi 30 Octobre

    A10H Au Parc des Expositions :Le salon du Chocolat qui célébre ses 25 ans  ouvre ses portes au ¨pavillon 4 du parc des expositions, jusqu’au 3 Novembre où le département des Hauts de Seine sera présent pour  promouvoir le Cacao d'Haïti, filière qu’il soutient à hauteur de 2,7 M€ depuis 2009 dans le cadre de la coopération internationale. IL aide de petites exploitations familiales pour lesquelles le cacao est une source précieuse de revenus. Des ateliers autour du chocolat chaud d'Haïti, dégustation de la fève à la tablette, fabrication de mendiants...sont prévus ainsi qu’une conférence le jeudi 31 octobre à 17h sur les enjeux de la régénération des parcelles cacaoyères en présence des différents acteurs du programme 

    Vendredi 1Er Novembre

    A 10H à Saint François, à 10H30 Chez les sœurs Bénédectines, à 11H15 à Saint Remy : Messe de la Toussaint

    Samedi 2 Novembre

    A 20H au Gymnase A.Roche : Match de Basket Vanes GPSO Basket  – Toulouse Basket Club – 1

  • L’HOMMAGE POPULAIRE A VANVES ET AUX INVALIDES A CHIRAC

    Des chiraquiens de la première heure comme des militants LR de Vanves et de la circonscritpion sont  allés signer le cahier de doléances à l’Elysée ou iront s’incliner devant la dépouille du cinquiéme président de la Ve République aux Invalides cet après-midi. Dans leurs témoignages remontent souvent cette phrase : «Ce furent les plus belles années de ma jeunesse, de militantisme» avec des nombreux souvenirs qui remontent à la surface et qui se sont pasés proche de Vanves. Des vanvéens ont réagis sur les réseaux sociaux comme Paul Guillaud, président de l’UNC (sur la photo avec J.Chirac à l’Arc de Triomphe), mais silence radio du côté des Républicains vanvéens, sauf Isabelle Debré

    Beaucoup se souviennent de la création du RPR à côté, au parc des expositions de la porte de Versailles le 5 Décembre 1976, auxquels ont assistés des vanvéens et des isséens, dépités que la presse du lendemain n’en parle pas. Tout simplement parce les CRS avaient été envoyés  par Giscard et Poniatowski pour briser un piquet de gréve au Parisien, provoquant inévitablement la non parution de tous les journaux lelendemain. Mais Certains avaient été à Egletons peu de temps auparavant : « Le 3 octobre 1976, à Egletons en Corrèze, Jacques Chirac avait lancé un appel à la mobilisation à tous les Français contre « la coalition socialo-communiste » et « les dangers du collectivisme » du Programme commun et y avait annoncé le lancement d’un vaste mouvement populaire » fondé sur les valeurs essentielles du gaullisme. Ce discours fut l’acte de naissance du Rassemblement pour la République (RPR) qui sera créé officiellement le 5 décembre 1976. Un grand car plus que totalement rempli de militants gaullistes d’Issy-les-Moulineaux, de Vanves et de Meudon avait été affrété pour effectuer ce voyage de près de 24 heures. Une ambiance où l’enthousiasme n’avait d’égal que la foi en un avenir heureux pour la France. Tous ceux qui ont participé à ce « baptême » s’en souviennent encore 43 ans après » témoigne Jean Marc Szmaragd, conseiller municipal d’Issy les Moulineaux. Tous se souviennent aussi de cette journée du 6 Décembre 1978 à Colombey les deux Eglises envahi par le brouilllard où  ils avaient appris  l’accident de voiture arrivé à J.Chirac  en Corréze. A L’époque pas de chaînes d’infos continu, ni de France Info, pas de portables. Du coup, ils essayaient d’avoir des renseignements chez les commerçants, inquiets pour leur président du RPR, et d’écouter une radio. 

    Et bien sûr de ce 7 Mai 1995, où il était élu président de la République. Rares étaient ceux qui l’avaient soutenus pourtant, préférant Balladur dans ce département. Mais des pommes avaient été distribués sur le marché pendant la campagne. Une joie vite oubliée puisqu’un mois plus tard, la majorité RPR/UDI perdait de 2 voix la mairie remporté par les socialistes