Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

parc des expositions de la porte de versailles

  • GPSO A REJETE LE RECOURS GRACIEUX D’AGIR POUR LE PLATEAU CONTRE LE PROJET DE TOUR HOTELIERE A VANVES

    Alors qu’une enquête publique sur le projet Mixcité de la Société Viparis gestionnaire du parc des expositions de la porte de Versailles sur la construction de deux hôtels  sur l’emprise du parc des expos depuis la mi Août (jusqu’au 17 Septembre 2021), l’association Agir sur Le Plateau avait reçu un mois auparavant, à la mi-Juillet la réponse de GPSO qui rejetait son recours gracieux. «Nous pensons que nous avons combattu avec constance ce PLU mais que nos espoirs de gagner au tribunal administratif deviennent faibles. Nous notons qu'il aura quand même fallu une lettre de 5 pages pour contrer point à point nos arguments. Il faut maintenant nous concentrer sur l'enquête publique associée au permis de construire de l'hôtel» réagissait son président Pierre Bousseau . «A Vanves, le maire a volontairement évité toute concertation, alors que les avis des riverains (cf. enquête publique sur la modification du PLU) étaient unanimement contre ce projet d'hôtel. A n'en pas douter, faisons le pari que le permis de construire sera signé avant la fin du mois de septembre. Mais il est vrai que la perspective des jeux olympiques de 2024 justifie l'urgence de construire deux hôtels supplémentaires dans une zone urbaine «où la faiblesse du réseau hôtelier est une évidence» expliquait René Lobry, président du Collectif des riverains de la rue du Septembre .

    Pour GPSO, «la programmation hôtelière qui constitue une une composante du développement du parc des expositions, présente un caractére général qui ne saurait être contesté… Car ce projet s’inscrit dans le cadre du développement touristique et économique du territoire et répond à un double objecjtif régional de renforcement de l’offre hotelière et du réaménagement du parc des expositions de la porte de Versailles. Les évolutions du PLU apportées par la modification sont en effet compatibles avec le SDRIF (Schéma Directeur de la Région Ile de France) » explique P.C. Baguet président de GPSO  qui considère comme une nécessité de «soutenir le développement de l’offre hôtelière, car l’offre actuelle est insuffisante au regard des évolutions envisageables et du risque de saturation».  Tout en faisant remarquer que «le commissaire enquêteur a d’ailleurs reconnu que le développement du parc des expositions est incontestablement d’intérêt général, le développement de l’iffre hôtelière en est la conséquence et ce projet d’hôtel y participe ».

    Le président de GPSO note que «l’évolution des régles de hauteur afin de permette  la réalisation d’un bâtiment de 35 m favorisera l’émergence d’un projet visible depuis le périphérique sans être disproportionnée…constituant une façade urbaine qui structurera l’entrée de ville, créera un écran acoustique protégeant les constructions situées à l’arrière des nuisances sonores dues au boulevard Périphérique » tout en notant l’avis favorable des différentes autorités publiques consultées et notamment la CCI 92, mais aussi que la réalisation de cet hôtel ne l’exonére pas de l’avis de l’ABF qui lui sera propre et s’imposera. Quant au risque majeur de présence d’anciennes carriéres d’argile, aux yeux de PC Baguetj il n’existe pas : « La zone d’implantation du futur hôtel est simplement en zone d’aléas « moyen » et le risque de cavité souterraine est nulle dans cette zone »… « En toute état cause, dés lorsqu’existe un tel risque,  l’OGC exerce un contrôle attentif des constructions projetés » en annonçant qu’elle sera consultée»   

  • LE PARC DES EXPOS REOUVRE POUR DES SALONS MAIS PAS DU COTE DE VANVES PUR l’INSTANT

    Paris Expo Porte de Versailles accueille la 5ème édition de VivaTech, à partir de demain pendant 4 jours qui se tiendra à la fois en physique dans le hall 1 et en digital afin de permettre au plus grand nombre d'en profiter dans le contexte de jauge limitée. «Nous avons mis en place un dispositif hybride exceptionnel nous permettant de rassembler de très grands speakers ainsi que les innovations, les startups et les écosystèmes tech les plus prometteurs à l'échelle internationale» indiquaient ses organisateurs.  «A l'heure où de nombreux observateurs s'interrogent sur l'avenir de l'événementiel et l'émergence de nouveaux formats, notamment digitaux, Viparis se réjouit que le plus grand rassemblement européende l'écosystème start-up, tech et digital ait souhaité réunir sa communauté dans un format hybride» ajoutait Viparis.

    Les derniers mois de l'année 2021 marqueront le retour de nombreux grands rendez-vous  « 90% des organisateurs des salons et des congrès programmés ont confirmé leur tenue» précise Pablo Nakhlé Cerruti, en citant pour la porte de Versailles:Who's Next, du 3 au 6 septembre, MCB by Beaute Selection, du 4 au 6 septembre, SITL EUROPE, du 13 au 15 septembre, Bijhorca, du 17 au 20 septembre, Equip'Baie, du 21 au 24 septembre, Franchise Expo Paris, du 26 au 29 septembre, Paris Retail Week, du 28 au 30 septembre, Le SIEC, les 20 et 21 octobre, Rent, les 20 et 21 octobre, Kid Expo, du 4 au 6 novembre, Santexpo - Salon international santé et innovation, du 8 au 10 novembre, Made in France Expo, du 11 au 14 novembre, Salon des maires, du 16 au 18 novembre, Esprit Meuble Paris, du 20 au 23 novembre, Heavent, du 23 au 25 novembre, Educatec / Educatice, du 24 au 26 novembre, Salon de l'éducation, du 24 au 28 novembre… sacchant que le hall 5 accueil un vaccinodrome depuis plusieurs semaines

    Viparis appliquera scrupuleusement les règles en vigueur pour l'accueil du public et se conformera aux critères définis au printemps 2020 avec Bureau Veritas dans le cadre d'une démarche de labellisation. Afin de permettre aux organisateurs d'événements de s'adapter le plus facilement possible aux nouvelles contraintes sanitaires, Viparis a développé de nouvelles prestations,  notamment un dispositif vidéo de comptage automatique facilitant ainsi le respect des jauges maximales autorisées, un système vidéo permettant de vérifier le port du masque - si le masque est manquant ou mal positionné, agents de sécurité et hôtesses sont directement informés ; des caméras thermiques - pour toute température supérieure à 38 degrés, une alerte est envoyée à l'agent de sécurité ou à l'hôtesse - la possibilité de mettre en place un centre de dépistage comprenant mobilier et personnel afin d'assurer la réalisation de tests antigéniques

  • LE PARC DES EXPOS A COTE DE VANVES REPREND PETIT A PETIT VIT AVEC UN VACCINDROME ET L’ACCUEIL D’EXAMENS

    Emmanuel Macron a inauguré jeudi matin, avec Olivier Véran, le premier vaccinodrome parisien. Il est situé au sein du parc des expositions de la porte de Versailles dans le 15e arrondissement où se tiennent les grands salons comme celui de l’Agriculture. Il participera à la montée en charge de la campagne vaccinale avec 2.000 injections par jour. 

    Il a ouvert dans l’un de ses bâtiments, le hall 5 où se déroule généralement le Congrés des Maires. Installé en moin d’une semaine et géré par la brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris, il permettra d’accueillir 20 lignes de vaccination, et offrira  la possibilité de « vacciner dehors comme à l’intérieur ». Ce vaccinodrome devrait injecter du Pfizer, du Moderna. Il s’agira dans tous les cas de doses supplémentaires affectées à Paris et non pas de doses retirées aux autres centres de la capitale. Cette ouverture intervient alors que le gouvernement s’est fixé comme objectif d’atteindre la barre des 20 millions de premières doses injectées au 15 mai, puis des 30 millions un mois plus tard, d’autant plus que le chef de l’Etat a débridé les vaccinations par ses déclarations.

    Ainsi l’activité encore très timide, reprend dans ce parc des expositions dont une partie est à Vanves (Hall 7)  avec un  déconfinement qui lui permettra d’’accueillir un premier salon début Juin avec Rétro-Mobile. Mais ses riverains ont pu apercevoir ces derniers quinze jours de très nombreux jeunes sortir du Hall 7 en fin de matinée et d’après-midi notamment rue du 4 Septembre et Marcel Yol. Ils venaient de passer les épreuves écrites du concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE) mais aussi pour les BTS du secteur tertiaire et des secteurs de l'industrie, des arts et de la santé,  le DCG,  lle BTS, remplaçant la maison desExamens dans le Val de Marne