Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vanvesauquotidien - Page 7

  • VOILA 25 ANS UN SQUARE MITTERRAND ETAIT INAUGURE A VANVES

    Après l’année « De Gaulle », l’année « François Mitterrand ». Les commémorations ont commencé avec les 25 ans de sa disparition le 8 Janvier dernier célbré à Jarnac par le président Macron. Mais il y aura aussi le 40 anniversaire de son élection, le 10 mai 1981. Date à laquelle un socialiste a accédé pour la première fois à l’Élysée sous la Ve République. Le 50e anniversaire du Congrés d’Epinay où le futur président a pris la tête du parti à la Rose pour le conduire à la victoire 10 ans après.  Avec deux autres dates en octobre : le 26, les 105 ans de la naissance de François Mitterrand. Et surtout, les 40 ans de l’abolition de la peine de mort, le 9 octobre 2021, avec pour témoin, son ardent défenseur de toujours, l’ancien président dministre de la Justice de l’époque Robert Badinter. 

    A Vanves, il y a un square François Mitterrand  inauguré un samedi pluvieux du 23 Novembre 1996 par justement Robert Batinter alors sénateur des Hauts de Seine. C’est le square de la Mairie, Guy Janvier étant alors maire de Vanves.   Mais contrairement au square Marceau où les derniers gaullistes de Vanves se retrouvent chaque 9 Novembre et 18 Juin devant la plaque inauguré en 1990, ce n’est pas le cas des derniers mitterrandiens vanvéens, sauf une fois pour le 30e anniversaire du 10 Mai 1981. Guy Janvier, alors maire de Vanves avait tenu le 10 Mai 2011, à déposer une gerbe devant la plaque se trouve juste en dessous du bureau du maire.  Ce jour là, certains figures locales du PS d’alors, avaient confiés leurs souvenirs à l’auteur du Blog qui les rappelle, même si, pour certains, ils s‘en sont éloignés (du PS) rejoignat LREM.  Antonio dos Santos, trésorier de la section PS de Vanves, qui s’était marié juste un mois avant, et avait cru à un moment donné que c’était perdu comme beaucoup de français, en voyant se dessiner un crâne chauve puis le visage de François Mitterrand– « J’espérais un changement après avoir vu le Portugal se libérer de la dictature » confiait il. Josette Sala a entendu en même temps une clameur s’élevé qui l’a fait descendre dans la rue avec son mari. Claudine Charfe (FdeG) confiait que « le PC avait pris lors de ces élections là une claque ! On n’est pas descendu dans la rue. Mais on a bu le champagne ! » Jean Cyril Le Goff qui avait 11 ans s’était retrouvé sur les épaules de son père à la bastille. Lucile Schmid qui avait 18 ans n’était pas encore engagé politiquement  se souvient que « Ma famille qui était de droite a ressenti de l’inquiétude ! ».   Claire Papy (verts) se souvient être partie à la Bastille : « Tout était bloqué ! Mais c’était un moment de grande liesse. Il a plu et on a pris une douche bienfaisante ! »

  • TESTS GRATUITS A VANVES GRACE A UNE GRANDE OPERATION DE DEPISTAGE ORGANISEE PAR LA REGION

    Alors que les chiffres de contaminations à la Covid19 augmentent en Île-de-France, la Région  propose aux Franciliens de se faire dépister massivement dès ce week-end, afin d'éviter le risque d'une troisième vague, tout particulièrement après les fêtes de fin d'année et la récente rentrée scolaire. Les Franciliens pourront se faire tester dans 100 barnums mis à disposition par la Région Île-de-France (300 le week-end prochain), et notamment dans de nombreuses villes volontaires comme Vanves.

    Ce dépistage se déroule à la salle La Palestre (36 rue Antoine Fratacci) aujourd’hui de 10h à 13h et de 14h à 17h et salmedi prochain. L'accès au dépistage doit être égal à tous, pour Valérie Pécresse, présidente du Conseil Régional, sur l'ensemble du territoire francilien.

    Ces tests antigéniques sont gratuits (pris en charge à 100%), rapides (avec résultat sur place en 20 min), et ouverts à tous les Franciliens  Entre 200 et 300 tests antigéniques seront réalisés par ville, de 10h00 à 17h00. La Région indiquequ’elle se chargera de mettre à disposition les équipes de préleveurs ainsi que les tests antigéniques et les villes mettront à disposition de l'opération une salle des fêtes, une salle de la mairie ou un gymnase.

    L'opération est réalisée en partenariat avec les entreprises Medicalib, Juste à temps et AJAN, ainsi que  les équipes de la Croix-Rouge française

  • MALGRE LA CRISE SANITAIRE, AGIR SUR LE PLATEAU DE VANVES RESTE TRES ATTENTIVE ET ACTIVE

    Le Blog va essayer de savoir au fil des prochaines semaines comment certains vanvéens, acteurs de la vie économique, sociale, assopciative, culturelle, traverse cette crise sanitaire avec ces confinements, déconfinements, reconfinements, couvre-feux, résignés ou combattifs, pessimistes ou optimistes malgré tout, avec l’arrivée de ces vaccins, et une campagne de vaccination qui a du mal à s’organiser. Avec une seule question a départ : « Comment traversez-vous la crise ?

    «Le confinement et les restrictions de rassemblement sont beaucoup plus gênantes. On n’a pas pu faire notre assemblée générale, ni tenir notre permanence à l’espace Tuileries. Nous allons attendre les résultats du vaccin. On se donne comme objectif de relancer nos adhérents pour renouveler nos adhésions» explique Pierre Bousseau, président de l’Association Agir pour le Plateau. «Nous avons quelques témoignages écrits satisfaits de nous voir continuer à agir malgré cette situation. On a pu rencontrer, lors des élections municipales, les différentes listes auprés desquelles nous avons soulevé les questions qui nous paraissaient importantes, et avoir des contacts réguliers avec les autorités publiques communales qui nous considérent comme représentatives, et notamment des représentants du conseil municipal qui sont, au vu de la dernière réunion, assez productives, parce que nous avons reçu une réponse du maire épistolaire sur tous les points soulevés à cette occasion»

    Et les sujets ne manquent pas, souvent récurrents : La sécurité auxquels sont très sensibles ses adhérents lorssqu’il y a des tirs pyrotechniques divers et variés, des rodéos qui ont pou être limités grâce à des barrières ponctuelles. «Nous avons le souci de la présence des médiateurs durant l’été qui a été considéré comme une action positive par nos adhérents». L’ouverture de la librairie sur le plateau : «Nous avons été très moteur sur cette affaire là grâce à M.Guy Janvier, même si elle a connu quelques difficultés et retards notamment à cause du confinement, sa fréquentation étant excellente aujourd’hui». La rue Louis Vicat «où nous avons un souci permanent avec les encombrants, que nous signalons régulièrement auprés de la mairie du XVe et de GPSO, avec un retour réactif, ce qui montre qu’on est entendu !».  Enfin la question de la poste : «Nous avons l’impression d’être mené en bateau par le groupe de la Poste qui communique sans cesse sur la création  de relais postaux, sans grand résultat sur Vanves. On a commencé par nous dire que ce serait la boulangerie qui a estimé que cela poserait problème, puis Carrefour Market  qui a accepté avant sa rénovation, puis qui s’est rétracté après. On a l’impression que la Poste ne gére pas son systéme parce qu’elle paie un loyer pour l’ex-agence au lieu de l’investir dans un relais ! ».

    Agir sur le Plateau s’intéresse aux projets d’aménagement urbain autour du Plateau même s’il paraissent en panne : «Ce qui nous a choqué dans l’affaire du projet d’hôtel, c’est la hauteur excessive (35 m) ce qui n’a aucune mesure avec notre quartier et de la demande de révision du PLU. On ne voudrait pas un bâtiment aussi énorme et disproportionné par rapport aux environs (Hotel Mercure, zone pavillonnaire). Et je crains que cela soit l’engrenage à des modifification ultérieure du PLU pour transformer notre ville en un Mahattant Bis. Nous avons fait des courrers et des observations lors de l’enquête publique. Cela n’empêchera pas le projet de se réaliser. Mais peut être que Viparis aura du mal à concrétise ce projet financiérement compte tenu de la situation actuelle» explique -t-il en ajoutant que l’association reste très attentif aux projets qui pourraient concerner l’aménagement des portes de la Plaine Brancion : « Nous attendons les proposition de la mairie. On souhaiterait bien quelque chose ! L’idéal serait la couverture du Périph, mais les coûts financiers sont prohibitifs. Mais on est toujours attentif au devenir du bâtiment Orange, et à la permanence des espaces sportifs car nous les estimons nécessaires pour canaliser la vigueur des plus jeunes»