Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

zfe

  • LA NAVETTE DE VANVES TOUJOURS SUR LA SELLETTE

    Comme l’expliquent les élus de la majorité et leurs soutiens, la navette coûte trop chére, c’est pour cela qu’elle est supprimée. La décision est déjà prise…par GPSO, façon de se dédouaner, et de faire croire qu’ils ne sont pas responsables. Mais un tel service public, même s’il est déficitaire n’a-t-il pas été crée pour rendre service aux vanvéens par Gérard Orillard. Notamment à nos seniors dont certains ont du mal à se déplacer. D’autant plus qu’il a été rendu payant alors qu’il était gratuit auparavant. Ce qui est une erreur psychologique.

    Mais là, où on atteint l’absurde, c’esr que maintenant, les habitants des zones grises non desservies par les transports en commun vont devoir prendre leur voiture, s’ils ont une, pour accompagner leur enfant à proximité comme l’école Max Forestier pour un jeune couple habitant Gabriel d’Estrée. Et contribuer à la pollution de l’air dans l’agglomération parisienne alors que les autorités cherchent à privilégier l’usage des transports en commun. La métropole du Grand Paris où siége le maire de Vanves  n’a-t-elle pas créé une ZFE pour éviter cela et lutter contre les véhicules très polluants !  Des retraités âgées qui peine à monter la côte de cette rue qui comptent sur la navette pour aller au marché ou prendre le bus 58, comment vont ils faire ? Rester chez eux, passer commande sur Internet au lieu d’aller chez leurs commerçants habituels et faire vivre le commerce de proximité défendu parait il par la municipalité de Vanves.  Des exemples comme cela, Mme Brenier qui a lancé cette pétition qui atteint les mille signatures, en a des centaines

    Mais ces vanvéens qui défendent la navette municipale ne sont malheureusement pas entendus, en regrettant une nouvelle fois de plus, l’absence de concertation sur cette question sur laquelle, elle aurait pu demander leur avis aux vanvéens. Car ,ne vous y trompez pas, c’est bien une suppression, car Vanves Express sera réservée en priorité aux seniors devant se déplacer pour des raisons médicales. Pour les autres, débrouillez-vous ! Beaucoup de vanvéens devraient s’en souvenir lors des prochaines élections législatives où la maire adjoint de la solidarité de Vanves se présente et n’aurait pas levée le petit doigt pour défendre cette navette bien utile aux seniors de Vanves, s’en tenant aux éléments de langages de la majorité municipales  : «Il faut faire des économies !».

    Et à Vanves, il y en d’autres à faire plutôt que supprimer la navette. Et beaucoup de vanvéens peuvent lui donner des idées avec la suppression du festival Art Danthé réservée à une  élite non vanvéenne, la version papier du bulletin municipal remplacé par une version numérique comme c'est le cas à Meudon, par exemple, certaines dépenses de communication, le feu d’artifice et les frais de réception comme c'est le cas depuis le début de la crise sanitaire…sans compte ces indemnités versées aux maires adjoints dont ils pourraient se passer  pour certains qui n’en ont vraiment pas besoin pour vivre, vu que leurs responsabilités sont théoriquement remplies bénévolement ..  ce qui permettrait de la maintenir et la rendre gratuite.

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    LE MOT DE LA SEMAINE :

    Gabriel Attal, secrétaire d’Etat à la Jeunesse, n’a pas mâché ses mots face à la colére de Martine, maire de Lille  – vous savez la dame des 35 H – face à deux ministres venues visiter le CHU de Lille sans la prévenir, en la qualifiant de «ronchonne» « On a le droit d'être un peu agacé, effectivement, si un mail est parti trop tard et si on n'a pas été prévenu. Mais maintenant, il faut aussi être un peu mesuré de temps en temps. Moi, le côté Madame Ronchonne et toujours à se plaindre, et toujours à ronchonner en permanence, ça va un moment... ! » expliquait l sur Europe 1 en début de semaine

    LA SANCTION DE LA SEMAINE

    Lourdes sanctions pénales pour deux vanvéens qui ont comparu devant la Cour d’Assise des Hauts de Seine pendant six jours pour avoir violé et agressé sexuellement six enfants. Anaurd P. et Antoine G ont été condamné respectivement à 22 et 15 ans de réclusion criminelle avec une peine de sûreté des deux-tiers, un suivi sociojudiciaire de dix années, et le retrait de l’autorité parentale pour Arnault P.

    LA MESURE DE LA SEMAINE

    IL a fallu attendre une semaine pour que le préfet de police se décide après une semaine de pics de pollution aux particules (MP10) de mettre en place la circulation différenciée sur le périmétre intérieur de l’A86 qui incluait pour la première fois des communes comme Vanves, alors qu’auparavant, elle ne concernait que Paris Intra Muros. C’est à dire que seuls pouvaient circuler les véhicules munis d’une vignette Crit’Air de 0 à 3 m durant la journée de Mercredi. « L’Etat doit prévoir des restrictions de circulation immédiates dès que les experts annoncent un pic de pollution» demandait Anne Hidalgo en se faisant le porte parole de nombreux élus qui souhaitent que l’Etat instaure à l’avenir une automaticité des mesures antipollutions et n’attende pas le seuil critique, comme mercredi alors que cette décision est intervenue trop tard puisque la situation a commencé à s’améliorer le lendemain grâce à l’arrivée d’une perturbation venue de l’ouest qui a dispersé les polluants. Pour une fois le ministre du développement durable a déclaré qu'il était favorable à ce «qu'on n'attende pas que le pic de pollution se produise (...) pour prendre des mesures. Mais il faudra assumer que ce soit sur la base de prévisions et non plus simplement de pollution constatée» tout en évoquant des mesures «jamais très populaires,  ni très faciles à faire appliquer » à juste raison. Car tout dépend de son déclenchement, même si cette ZFE lancée par la MGP entera en vigueur le 1er Juillet prochain et sur lequel le conseil municipal de Vanves s’est prononcé favorablement le 20 Février dernier, à l‘unanimité