Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

eelv vanves

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE DE REUNIONS ET MANIFESTATIONS PUBLIQUES

    Dans cette actualité riche entre les élections européennes, les gilets jaunes… beaucoup sont passés inaperçue ses derniers jours : L’élection du nouveau maire du district « Causeway Coast & Glens », qui comprend  la ville de Ballymoney jumelée avec Vanves, a été élu ces derniers jours : Il s’agit de Sean Bateson, élu du Sinn Féin, parti partenaire du FG/PC en Irlande ! D’ailleurs une délégation de Ballymoney était à Vanves ce week-end dans le cadre du jumelage. Le maire et la vice président du conseil départemental ont assisté aux obséques de Paul Gengoux, pére de Pascal, vendredi dernier, à Saint Remy, avec de nombrex vanvéens : Une figure de Vanves, connu pour sa joie de vivre permanente et son franc parler comme l’a si bien exprimé sa petite fille Héléne, attaché à Vanves, passionné de lithographie et de patrimoine industriel, ayant le goît du beau, et qui a été fusillier marin dans sa jeunesse

    Le lendemain, écologistes, marcheurs et communistes tractaient devant la Poste place de l’insurrection à une semaine des élections européennes, alors que la Croix Rouge faisait sa quête annuelle à tous les carrefours de Vanves et que les éléves du lycée Michelet se promenaient dans les rues de Vanves pour une collecte des Déchets dans le cadre du « Natural Day » à Vanves (Cf Photo). Peu de panneaux électoraux avaient été utilisé cette semaine passée en dehors du PCF avec la tête de Ian Brossat, rejoint en fin de semaine par les Républicains, les écologistes, La République en marche… beaucoup reconnaissant que 34 listes, c’est n’importe quoi, d’autant plus que pas une dizaine ne feront plus de 5% des voix qui permet d’avoir au minimum 5 candidats. Malgré un temps grisâtre, Quartiers en fête a été un succès samedi notamment sur le Plateau au Square Jarrousse grâce à l'équipe d'Antoinette Girondo.   

    Lundi 20 Mai

    A 14H30 au Conseil Départemental des Hauts de Seine  : Isabelle Debré, vice présidente participe à la Commission Permanente

    Mardi 21 Mai 

    A 19H à l’hôtel de Ville : Réunion publique du quartier du Centre Ancien-Saint Remy

    A 19H30 au Centre Jean Monnet : Conseil des usagers de l’ESCAL

    A 20H à l’école primaire Gambetta : Réunion publique des écologistes sur les Européennes avec la participation de Jean Luc Delpuech, spécialiste des institutions européennes

    Mercredi 22 Mai

    A 19H à l’Hôtel Mercure : Atelier pratique du Challenge Club de Vanves sur « l’art du réseautage intelligent et payant »

    Vendredi 24 Mai

    A partir de 19H dans les immeubles et rues de Vanves : 20éme fêtes des Voisins

    A 20H30 à l’Espace Gazier : Soirée Stand Up pour découvrir un plateau de 6 à 7 artistes

    Samedi 25 Mai

    A 10H à la Palestre : Forum de la Petite Enfance « A la recherche d’un mode de garde pour mon enfant » s’adresse aux parents de jeunes enfants qui cherche une solution d’accueil la mieux adaptée à leurs besoins

    A 10H15 Au Café Le Soleil Levant : Café Théo sur « Le Secret »

    A 19H à Saint Remy : Soirée méchoui Karaoké « Agneau Pascal »

    Dimanche 26 Mai 

    A 8H dans les bureaux de vote : Scrutin pour les élections européennes

    A 16H à Saint Remy : Récital d’orgue « Jeune talent » d’Erwan Plaquin lauréat du concours international «L’orgue des Jeunes 2018» organisé par l’association des Orgues de Vanves

  • GRAND DEBAT NATIONAL A VANVES : Gabriel Attal : « Une étape s’achéve, une autre commence ! »

    Finalement à Vanves, il n’y aura eu que deux réunions d’initiatives locales (RIL) organisées dans le cadre du Grand Débat National dont la première étape s’achéve le 15 Mars. Elles ont été organisée le même jour, et c’est dommage, l’une par la République en Marche de Vanves et de la 10e circonscription de Vanves sur les 4 thémes, et l’autre par les écologistes vanvéens sur le théme du logement. Il faut ajouter une réunion du Challenger Club  sur le grand débat des chefs d'entreprises le 12 Février dernier 

     « Le grand débat ne se termine pas à la fin de la semaine. C’est une étape qui s’achéve et une nouvelle qui s'ouvre, puisque nous réunissons quatre conférences thématiques avec les corps intermédiaires cette semaine. Et si le 18 mars la phase de contributions en ligne s'arrête, l'étape des conférences citoyennes commence ; elles dureront jusqu'au 23 mars. Le 22, je serai à Aix-en-Provence pour l'une d'entre elles, qui réunira des jeunes de toute la France tirés au sort. Ensuite débute le temps du Parlement, la première semaine d'avril. Citoyens, corps intermédiaires, parlementaires: à la mi-avril, la parole de chacun se sera exprimée. Viendra alors le temps de la réponse politique » expliquait Gabriel Attal, secrétaire d’Etat à la Jeunesse dans le Figaro, la semaine dernière.

    Il est d’ailleurs l’un des rares ministres a avoir fait quelques propositions, dans le cadre de son ministère, alors que les membres du gouvernement, avaient été priés de soumettre 2 à 3 idées chacun à l’exécutif. Ainsi Gabriel Attal a proposé de rendre moins coûteux le permis de conduire, par exemple, via le service national universel

  • GRAND DEBAT NATIONAL A VANVES : DES IDEES POUR RE-NATURER LA VILLE

    Dommage que deux réunions organisées dans le cadre du grand débat national se soient déroulées le même jour, jeudi soir,  à Vanves, alors que plus rien ne sera organisé d’ici le 15 Mars, terme de la première phase de cette initiative gouvernementale avec les cahiers de doléances ouverts dans les mairies jusqu’à vendredi dernier, comme ce fut le cas à Vanves

    La réunion la plus intéressante, n’en est pas moins restée le débat organisé par les écologistes vanvéens : «Logement ou qualité de la vie en ville ». Une cinquantaine de personnes étaient présents à l’école Gambetta dont deux maires adjoints (Pascal Vertanessian et Sandrine Bourg). «On est saisi par de nombreux vanvéens sur de nombreux projets sur lesquels on nous a demandé de nous prononcer. Ils s’inquiétent des multiples chantiers qui fleurissent depuis quelque temps aux quatre coins de la ville. Des pavillons ou des maisonsde villes se transforment petit à petit en immeubles d’habitation souvent au détriment des jardins qui donnent un peu d’air à notre ville classée la 11éme villre de France pour la plus forte densité.  Nous en avons discuté entre nous. Notamment sur le projet Woodeum. Nous n’avons pas pris de décision. Nous avons souhaité élargir le débat, avant d’en prendre une. On a positionné ce sujet dans le cadre du Grand débat » a expliqué Pierre Toulouse

    Il a donné la parole à Daniel Breuillet, ex-maire d’Arcueil et vice président de la MGP (Métropole du Grand Paris) qui a parlé de l’appel à projet « Inventons la MGP » avec ces avantages  et ces inconvénients : il a reconnu le manque de concertation  sur le travail des équipes lauréates du fait de son organisation qui doit rester confidentielle, jusqu’à la présentation du projet, et la limite de l’exercice car la population est tenu à l’écart.  Il a très bien expliqué l’enjeu pour la métropole : « Verte ou invivable », dépassant en cela le débat vanvéen sur les réalisations immobilières : « Cette nature est une ardente nécessité ! La métropole a donc besoin de nature. C’est possible en déminéralisant la ville en recréant parcs et jardins . Si on dit construire 75 000 logements par an, on doit s’imposer de planter 10 000 arbres par an. On ne peut plus vivre sans aménager des espaces verts en façades, sur les toitures » a-t-il expliqué

    Des groupes de travail ont alors été constitué qui ont planché pendant une demi-heure pour faire des propositions, notamment sur Vanves : Construire des logements vraiment sociaux et des hébergements d’urgence, favoriser l’installation d’une librairie, couvrir le périph en végétalisant. Certains ont émis le souhait d’un espace numérique pour débattre avec la mairie. Deux autres thémes plus généraux ont été abordés, tout à fait d’actualité pour Vanves.  Tout d’abord la végétalisation : Inciter les habitants à fleurir leur trottoir, autour des arbres en distribuant des graines, ne pas couper les arbres à tort et à travers, remettre des arbres dans les cours d’écoles, dans le cimetière, végétaliser les grandes terrasses d’immeubles et batiments administratifs, optimiser le verdissement des cours d’immeuble, des balcons, inciter et développer les potagers urbains, encourager les jardins partagés en pied d’immeuble, sanctuariser les arbres qui poussent en pleine terre.

    Ensuite l’urbanisme (et la réglementation) : Imposer un espace d’au moins 1m de plein terre devant chaque immeuble, et  un pourcentage  minimum, par exemple 10%, d’espaces verts dans les permis de construire. Lorsqu’on démolit un pavillon avec jardin, obliger le promoteur à garder des espaces de pleine terr, tourner les jardins des immeubles vers la rue, donner un avantage fiscal au construction nouvelles ou anciennes qui favorisent le verdissement, préempter ou classer les belles villas, construire des maisons sur pilotis en laissant de la terre en dessous, rehausser les habitations, en bois de préférence, dans le but éventuel de location (valorisation du bien et revenus supplémentaires )… Changer le béton des cours d’école par un revêtement perméable, enterrer les espaces de stationnement et mettre en surface des espaces verts, faire en sorte qu’il y ait des parcs à moins 500m à pied ou à 5mn des transports en commun, augmenter les pistes cyclables