Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

eelv vanves

  • LES ECOLOGISTES DE VANVES PRENNENT LA DEFENSE D’AGIR POUR LE PLATEAU DENIGREE PAR LA MUNICIPALITE

    «L’association Agir pour le plateau subit-elle une campagne de dénigrement de la part de la municipalité ?» se sont interrogés les écologistes de Vanves sur leur site internet «Coll’vert » à propos de cette association qui a pour objet «de défendre les intérêts des habitants de ce quartier agréable mais complexe du fait de l’extrême densité qui y règne» constataient ils. Tout a démarré début Mai lorsque cette association a diffusé un flyer pour annoncer son assemblée générale du 10 Mai, dans lequel elle évoquait différents projets qui concernent le quartier et sur lesquels elle cherche à être consultée en amont. Ce qui a valu une réponse du maire, sur papier glacée, envoyée à tous les vanvéens, où il ne fait pas dans la nuance. «Comme tous les vanvéens, elle se heurte à la conception étroite de la concertation dont fait preuve la municipalité qui se contente d’informations descendantes et ne prend pas en compte les désaccords. Il n’est donc pas étonnant qu’elle s’offusque de n’avoir pas de réponse à ses questions et du fait que ses propositions soient traitées le plus souvent par le mépris»

    Mais là, où la réaction des écologistes est intéressante, c’est qu’il apporte quelques éclairages sur les faits et les points évoqués dont certains ont été abordés et fait l’objet de questions orales lors des conseils municipaux :

    -Sur le fait de se prévaloir du « soutien de la Ville » comme l’indique le petit logo en bas à droite de l’invitation et mentionnant «Avec le soutien de la ville de Vanves», ils font remarquer «qu’il s’agit d’une obligation  contractuelle des associations pour bénéficier des subventions de celle-ci. Agir pour le Plateau ne fait donc que s’y conformer».

    - Sur le fun parc (petit stade de foot et basket) très fréquenté par les jeunes (et pas seulement ceux du Plateau) que le projet «Woodeum» va  faire disparaître :  «Depuis plus de deux ans, les habitants s’inquiètent de sa disparition et demandent instamment qu’il soit reconstruit. Sur ce sujet la réponse de la Ville est constante et lacunaire : il sera reconstruit à proximité Ce qui inquiète les habitants c’est que depuis deux ans aucun plan ni proposition de localisation n’ait pu être fourni. Rien n’apparaît à ce sujet dans le budget investissement de la Ville, aucune information n’est donnée sur la participation du promoteur à sa reconstruction. Il est donc légitime qu’ils continuent à s’inquiéter».

    -Sur l’hôtel de la rue du Moulin : «Alors qu’ avec le permis de construire de cet hôtel la Ville disposait d’un levier fort pour contraindre le Parc des Expositions à faire réellement plus d’efforts pour ouvrir ses espaces aux vanvéens en compensation des quelques nuisances qu’apportera ce bâtiment, elle s’est contentée de promesses de création d’un jardin d’enfants de 1600 m2 ( 40m sur 40m) dont seuls quelques privilégiés, invités par le Parc, ont eu connaissance. En parallèle de ce « jardin », le Parc prévoit semble-t-il la suppression de 400 à 600m2 d’espaces verts pour installer un commerce au coin des rues Marcel Yol et Jullien (en face de Michelet) et un espace de recharge pour véhicules électriques. Comment, dans ces conditions, s’étonner que les riverains n’y trouvent pas leur compte ? »

    -Sur la station de GNV : « Pas sûr donc que ce soit la seule opposition d’Agir pour le Plateau qui soit à l’origine de son abandon».

    -Sur l’abandon de la navette : « Elle offrait un service inefficace et coûteux, particulièrement depuis qu’elle avait été rendue payante. Il n’est pas anormal que la municipalité se soit interrogée sur une alternative. Mais d’un service visible par tous, elle est passé, là encore sans concertation, à un service de transport à la demande dont l’utilisation reste confidentielle même si les premiers chiffres énoncés satisfont ses promoteurs sans qu’on puisse savoir, faute d’enquête sérieuse, s’ils satisfont les besoins. Il est donc logique que l’association se saisisse du sujet ».

    Enfin, les écologistes remarquent, comme beaucoup de vanvéens que «pour Monsieur le maire toute interrogation, toute remarque devient «fake news» et ce serait « la seule arme de ceux que le suffrage universel a désavoué. Cette phrase à elle seule est symptomatique d’une dérive autocratique». Tout en ajoutant qu’il oublie juste que «l’association Agir pour le plateau n’est l’instrument d’aucune des listes qui se présentaient aux municipales de 2020 ; que le suffrage universel n’a accordé à l’actuelle majorité que moins de 4000 voix soit 22% des 18 000 inscrits. De la même façon, et alors que la Ville se prépare à ouvrir une «maison du vélo», elle n’a rien fait pour retenir à Vanves l’équipe de Vanves en Roue Libre qui, depuis des années, proposait gratuitement un service de vélo école et assurait les bourses aux vélos, mais avait le tord parfois des critiques des aménagements cyclables vanvéens. En considérant toute critique citoyenne comme une manœuvre politique, la majorité fait preuve d’un orgueil bien mal placé et se prive de tout la créativité et le dynamisme dont peuvent faire preuve les citoyens engagés».

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE DE REUNIONS ET MANIFESTATIONS PUBLIQUES

    Dans cette actualité riche entre les élections européennes, les gilets jaunes… beaucoup sont passés inaperçue ses derniers jours : L’élection du nouveau maire du district « Causeway Coast & Glens », qui comprend  la ville de Ballymoney jumelée avec Vanves, a été élu ces derniers jours : Il s’agit de Sean Bateson, élu du Sinn Féin, parti partenaire du FG/PC en Irlande ! D’ailleurs une délégation de Ballymoney était à Vanves ce week-end dans le cadre du jumelage. Le maire et la vice président du conseil départemental ont assisté aux obséques de Paul Gengoux, pére de Pascal, vendredi dernier, à Saint Remy, avec de nombrex vanvéens : Une figure de Vanves, connu pour sa joie de vivre permanente et son franc parler comme l’a si bien exprimé sa petite fille Héléne, attaché à Vanves, passionné de lithographie et de patrimoine industriel, ayant le goît du beau, et qui a été fusillier marin dans sa jeunesse

    Le lendemain, écologistes, marcheurs et communistes tractaient devant la Poste place de l’insurrection à une semaine des élections européennes, alors que la Croix Rouge faisait sa quête annuelle à tous les carrefours de Vanves et que les éléves du lycée Michelet se promenaient dans les rues de Vanves pour une collecte des Déchets dans le cadre du « Natural Day » à Vanves (Cf Photo). Peu de panneaux électoraux avaient été utilisé cette semaine passée en dehors du PCF avec la tête de Ian Brossat, rejoint en fin de semaine par les Républicains, les écologistes, La République en marche… beaucoup reconnaissant que 34 listes, c’est n’importe quoi, d’autant plus que pas une dizaine ne feront plus de 5% des voix qui permet d’avoir au minimum 5 candidats. Malgré un temps grisâtre, Quartiers en fête a été un succès samedi notamment sur le Plateau au Square Jarrousse grâce à l'équipe d'Antoinette Girondo.   

    Lundi 20 Mai

    A 14H30 au Conseil Départemental des Hauts de Seine  : Isabelle Debré, vice présidente participe à la Commission Permanente

    Mardi 21 Mai 

    A 19H à l’hôtel de Ville : Réunion publique du quartier du Centre Ancien-Saint Remy

    A 19H30 au Centre Jean Monnet : Conseil des usagers de l’ESCAL

    A 20H à l’école primaire Gambetta : Réunion publique des écologistes sur les Européennes avec la participation de Jean Luc Delpuech, spécialiste des institutions européennes

    Mercredi 22 Mai

    A 19H à l’Hôtel Mercure : Atelier pratique du Challenge Club de Vanves sur « l’art du réseautage intelligent et payant »

    Vendredi 24 Mai

    A partir de 19H dans les immeubles et rues de Vanves : 20éme fêtes des Voisins

    A 20H30 à l’Espace Gazier : Soirée Stand Up pour découvrir un plateau de 6 à 7 artistes

    Samedi 25 Mai

    A 10H à la Palestre : Forum de la Petite Enfance « A la recherche d’un mode de garde pour mon enfant » s’adresse aux parents de jeunes enfants qui cherche une solution d’accueil la mieux adaptée à leurs besoins

    A 10H15 Au Café Le Soleil Levant : Café Théo sur « Le Secret »

    A 19H à Saint Remy : Soirée méchoui Karaoké « Agneau Pascal »

    Dimanche 26 Mai 

    A 8H dans les bureaux de vote : Scrutin pour les élections européennes

    A 16H à Saint Remy : Récital d’orgue « Jeune talent » d’Erwan Plaquin lauréat du concours international «L’orgue des Jeunes 2018» organisé par l’association des Orgues de Vanves

  • GRAND DEBAT NATIONAL A VANVES : Gabriel Attal : « Une étape s’achéve, une autre commence ! »

    Finalement à Vanves, il n’y aura eu que deux réunions d’initiatives locales (RIL) organisées dans le cadre du Grand Débat National dont la première étape s’achéve le 15 Mars. Elles ont été organisée le même jour, et c’est dommage, l’une par la République en Marche de Vanves et de la 10e circonscription de Vanves sur les 4 thémes, et l’autre par les écologistes vanvéens sur le théme du logement. Il faut ajouter une réunion du Challenger Club  sur le grand débat des chefs d'entreprises le 12 Février dernier 

     « Le grand débat ne se termine pas à la fin de la semaine. C’est une étape qui s’achéve et une nouvelle qui s'ouvre, puisque nous réunissons quatre conférences thématiques avec les corps intermédiaires cette semaine. Et si le 18 mars la phase de contributions en ligne s'arrête, l'étape des conférences citoyennes commence ; elles dureront jusqu'au 23 mars. Le 22, je serai à Aix-en-Provence pour l'une d'entre elles, qui réunira des jeunes de toute la France tirés au sort. Ensuite débute le temps du Parlement, la première semaine d'avril. Citoyens, corps intermédiaires, parlementaires: à la mi-avril, la parole de chacun se sera exprimée. Viendra alors le temps de la réponse politique » expliquait Gabriel Attal, secrétaire d’Etat à la Jeunesse dans le Figaro, la semaine dernière.

    Il est d’ailleurs l’un des rares ministres a avoir fait quelques propositions, dans le cadre de son ministère, alors que les membres du gouvernement, avaient été priés de soumettre 2 à 3 idées chacun à l’exécutif. Ainsi Gabriel Attal a proposé de rendre moins coûteux le permis de conduire, par exemple, via le service national universel