Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lycée - Page 5

  • OUVERTURE DE LA SEMAINE OLYMPIQUE AU LYCEE MICHELET DE VANVES AVEC 3 MINISTRES

    Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, Laura Flessel, ministre des Sports, et Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, qu’accompagnaient Gabriel Attal député LRM, jean Cyril Le Goff, conseiller municipal LRM   avec le maire UDI de Vanves, ont passé la fin de matinée d’hier au Lycée Michelet  pour le lancement La « Semaine Olympique et Paralympique ».

    Les 3 ministres avec Tony Estanguet président du comité d’organisation des JO 2024, n’ont pas hsité à enfiler la veste  de kimono pour se retrouver sur le tintami avec des jeunes lycéens, et JM Blabquer avec Sohpie Cluzel ont tenté quelques exercices de barres paralléles, sous les yeux de nombreux journalistes notamment audiovisuels. Les ministres ont fait part de leur étonnement admiratif sur l'environnement sportif dans lesquels les éléves évoluent pratiquent leur sport. Des équipements sportifs, avec cet immense bâtiment qui acueille la piscine et plusieurs salles de gymnastiques, arts martiaux etc….et des terrains de football et de rugby extérieurs qui font l’objet d’une rénovation par la Région.   Ils ont ensuite rejoint le CDI pour suivre les ateliers d’une « classe olympique »  en s’asseyant aux tables des lycéens qui ont effectué avec leur professeur d’histoire-géographie un travail de recherche sur les J.O. de 2024 et de 1924 avec des panneaux exposés dans le CDI « L'objectif est d'envoyer un signal très fort. Ces jeux sont un prétexte pour développer la pratique du sport dans le pays. L'éducation par le sport est centrale. On ne veut plus exclure d'enfants dans ce pays à la pratique du sport. On pense que rapprocher la pratique du sport de l'enseignement est un bon moyen de le développer ! » expliquait Tony Estanguet

  • LE LYCEE MICHELET DE VANVES PARTICIPE AU CONCOURS « CODE TON LYCEE »

    Michelet fait parti des 28 lycées qui se sont inscrits à l’opération «Code ton lycée», dont 7 lycées appartenant à l'expérimentation du 100% numérique. L'objectif est de proposer aux élèves de personnaliser leur réseau social éducatif, Monlycée.net, en imaginant eux-mêmes de nouvelles applications. Un concours lancé en Novembre dernier sur Monlycée.net auprès des 270 lycées franciliens qui disposent du réseau social éducatif, 

    La nouvelle application imaginée par les élèves devra répondre à l'une des thématiques suivantes : Dynamiser la vie du lycée. Apprendre autrement. Se mobiliser pour des grandes causes. Les lycéens de Michelet  pourront ainsi découvrir les métiers du numérique, s'initier au code et à la pensée informatique, être sensibilisés aux usages responsables du numérique et mieux s'approprier leur réseau social éducatif. Cette opération s'inscrit pleinement dans le programme de Smart Région Initiative. L'équipe qui remportera le 1er prix verra son application développée par les professionnels de Simplon.co et d'Open Digital Education, et sera disponible sur Monlycée.net dès la rentrée 2018. Les trois premières équipes recevront des pass pour le festival "Solidays"

    Plusieurs rendez-vous sont prévus : Jusqu’au 31 janvier, des mini-hackathons - ateliers de création-conception - sont organisés dans les lycées. Plusieurs équipes seront formées dans chaque établissement et les élèves sélectionneront l'application qui représentera le mieux leur lycée.  Des propositions d'application seront mises en ligne du 5 au 9 février sur Monlycée.net. La communauté éducative votera, entre le 12 et le 20 février, pour sélectionner les cinq meilleures idées d'application parmi les 28 propositions.  Enfin, les 14 et 15 mars sera organisé un Grand Hackathon au Salon Eduspot (Palais des congrès de Paris), auquel les cinq équipes lauréates participeront. Elles pourront initier le codage de leur application, accompagnées de mentors et de développeurs professionnels issus de Simplon.co et d'Open Digital Education.

  • A VANVES, DES COLLEGIENS TRAVAILLENT SUR LA GRANDE GUERRE ET LES EXPLOITS D’ANCIENS ELEVES DE MICHELET

    Les vanvéens ont encore une semaine pour découvrir au CDI de Michelet,  dans le cadre du travail sur la Mémoire, sur la Grande Guerre, le travail des  éléves de deux classes de 3éme. Ils ont réalisé des « unes »de journaux ou revues et des BD qui ont été présenté à travers cette exposition dans le cadre de la semaine de la presse et qui a été prolongé jusqu’au 28 Avril.

     

    La première a réalisé un travail sur les BD de l’époque. Ils ont recherché des images prises dans ces BD d’époque pour reconstituer un récit sur des faits réels et notamment à partir de faits d’armes qui ont touchés des anciens éléves du lycée : Ils ont ainsi réalisé une BD sur « le régiment tricolore - Le diable rouge » en s’inspirant du palmarés de Michelet où Paul Chapelle, l’un des deux fréres dont une rue de Vanves porte les noms, est cité plusieurs fois et du livre d’or du lycée qui précise l’itinéraire et l’ardeur au combat du jeune soldat. Ils se sont inspiré de l’agenda du grand père de Jacques Marillier, ancien éléve de Michelet qui leur a donné une copie pour reconstituer l’histoire « d'un carnet de poilu caché et retrouvé » : Gaston Marillier faisait parti du 160e régiment d’infanterie qui a été blessé à Verdun et plusieurs fois emprisonné. Ses élèves ont essayé ainsi de faire comprendre dans des vues illustrées, ce que ressentaient ces prisonniers. Justement la seconde classe a travaillé sur ses journaux de poilus et de prisonniers de l’époque, en reconstituant des « unes » avec l’aide du professeur d’art plastique, Eric Giraud avec des textes  et des dessins à partir de textes et de documents authentiques.

    Jocelyne Grandiau, professeur de lettres classiques  est à l’origine de ce travail autour de la « Grande guerre » à l’occasion des célébrations de son centenaire, en collaboration avec Véronique Haziza, professeur documentaliste du collège,  avec pour chaque année scolaire des thémes : Elle fait travailler actuellement ses élèves sur les « unes » des revues municipales qui touchent aux événements locaux qui se sont déroulées à cette époque dans ces communes et sur les célébrations du centenaire organisées dans ces villes.

    L’année scolaire suivante (2017-18) sera consacré à deux parcours de mémoire, avec un travail sur les monuments aux morts dans les villes du sud du département, et sur un autre théme dans le nord du 92, avec la réalisation de petits clips vidéo diffusé sur la web radio du lycée présentant un ancien éléve du lycée Michelet qui a combattu durant cette grande guerre, et ils sont nombreux, illustres ou anonymes, morts au combat ou revenu traumatisé  avec  des témoignages bouleversants : Ainsi sont cités dans cette exposition, sur de petites fiches,  en  dehors de Paul Chapelle et Gaston Barillier, Charles Peguy, Alain Fournier, Maurice Genevoix, Alain, Louis Ferdinand, Louis Pergaud, Appolinaire,Jacques et Gilbert Fleury…  

    Elle terminera en 2018/19 par un travail sur l’hôpital militaire qui s’est installé dans le lycée entre 1914 et 1919, et sûrement sur les hôpitaux militaire qui ont marqué cette époque. Son objectif est bien sûr de faire un livre sur tout ce travail avec des éclairages de spécialistes.

    Elle a reçu le label de la mission du Centenaire pour ce travail auquel elle essaie d’intéresser des associations d’anciens combattants pour obtenir quelques subventions. Elle a pris contact avec l’ONAC (Office National des Anciens Combattants) dont l’une des missions est la Mémoire, notamment en lien avec l’éducation nationale. Mais curieusement aucun professeur d’histoire ne s’est intéressé ce qu’elle fait.