Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

commerces

  • LA REGION, LE DEPARTEMENT, GPSO ET VANVES SOLIDAIRES AVEC LES CAFES-BARS-RESTAURANTS : LA FETE DES RESTOS

    La Région propose aux cafetiers et restaurateurs Franciliens une aide exceptionnelle de 1000 € pour l'aménagement leurs terrasses, ouverte jusqu'au 31 juillet 2021(parasols, mobilier, éclairage etc.) engagées dans l'installation ou l'aménagement de terrasses, y compris éphémères. Et le conseil municipal de Vanves a voté une exonération totale de la redevance d’occupation du domaine public pour l’année 2021.  

    Après avoir aidé plus de 20 000 restaurateurs Franciliens grâce à l'aide au loyer déployée au cœur de la crise sanitaire, elle réitère son soutien au secteur de la restauration et l'accompagne dans la reprise de l'activité. Elle a lancé également la 2eme édition de la Fête des restos,  un évènement initié l'été dernier, afin d'encourager la relance et préserver le lien social et la convivialité auxquels contribuent les bars, les cafés et les terrasses. Jusqu'au 26 septembre 2021, une centaine de communes partenaires dont Vanves, proposent à nouveau un emplacement gratuit adapté aux restaurateurs qui le souhaitent, en particulier ceux qui ne bénéficient pas de terrasse (rues rendues piétonnes, mise à disposition de parvis, etc.).. Les restaurateurs participants à l'opération sont invités à faire un geste commercial. L'objectif est d'encourager les Franciliens à se rendre au restaurant, tout en offrant aux restaurateurs les meilleures conditions d'accueil.

    «La crise sanitaire liée au Covid-19 et les différentes périodes de confinement décidées au niveau national en 2020 et 2021 ont engendré des difficultés particulières pour les professionnels du secteur de la restauration, forcés d’interrompre ou de limiter fortement leur activité.  Dans ce contexte, il apparaît nécessaire, afin de soutenir les gérants de cafés et restaurants vanvéens dans leur reprise d’activité, de les exonérer de la redevance prévue pour l’exploitation de leur terrasse sur le domaine public.  Il est donc proposé de procéder à l’exonération totale, au profit des commerçants concernés, du paiement de la redevance forfaitaire annuelle due pour l’année 2021 pour l’exploitation d’une terrasse sur le domaine public» a indiqué Christiane Vlavianos, maire adjoint au commerce au conseil municipal qui l’a voté à l’unanimité le 30 Juin dernier en précisant que cette exonération représente un montant total estimé de 9 300 € et qu’elle est exceptionnelle suite à cette crise sanitaire n’ayant pas vocation à se prolonger comme l’ont indiqué de nombreuses communes à l’instar de la ville de paris qui limite cetteexomération à cet été 2021.

     Jean Cyril Le Goff (LREM) en avait profité pour rappeler que le gouvernement a a été au rendez-vous, avec les mesures d’urgence prises lors de la crise sanitaire et celles du Plan France Relance de soutien aux acteurs économiques. : «Chaque mois l’Etat investit 11Md€ pour préserver notre économie, nos emplois, nos commerces. En tout, le ministère des Finances estime à 425Md€ l’investissement de l’Etat pour accompagner les acteurs économiques pour faire face à cette crise, c’est sans précédent !  Par ailleurs, un plan de relance de 100 Mds€, dont 30 Mds dédiés à la transition écologique, se déploie partout sur le territoire y compris ici, dans notre département qui représente un investissement de 820 M€ » a-t-il indiqué. « Ces efforts paient ! Aujourd’hui, un rapport de la Cour des Comptes indique que la crise sanitaire a moins affecté les finances locales que ce qui était anticipé notamment grâce aux dispositif de soutien exceptionnel de l’État » Tout en citant les efforts de la Région qui s’est engagée à supprimer la dette des entreprises contractées avec la région,  du Département, qui a usé de son excédent budgétaire de plus de 600 M€ pour en donner une petite partie aux commerçants également, de GPSO qui, à l’unanimité de ses élus, a voté un dispositif d’aide également aux loyers de nos commerçants. «Il est bien que la commune apporte également sa contribution» a-t-il conclu. «On est là pour parler du commerce en Ile de France» l’a coupé, à un moment,  le maire de Vanves, irrité par ce panagérérique de l’action gouvernementale

    Un peu plus tard lors de ce conseil municipal, un débat très significatif s’est déroulé sur le droit de préemption à l’occasion du bilan des acquisitions et des cessions immobilières effectuées au cours de l’année 2020, afin de préserver et développer les commerces. Alors que Christiane Vlavianos adjoint au maire chargé du Commerce avait l’air d’expliquer que cet outil  permet de s’assurer qu’un local conserve bien son caractère commercial – en prenant l'exemple du « barber shop » qui s’est installé place du Val (De latre de Tassigny) -  et permet un droit de regard sur la nature du commerce qui s’y installe, le maire l’a recadré en expliquant qu’il faut l’utiliser avec parcimonie

  • 3e CONFINEMENT A VANVES : DES COMMERCES SOUS LE CHOC

    Le cri d’alarme d’une petite commerçante de Vanves comme Vanv’en Poupe, paru hier sur le blog, est tout à fait typique des dégâts occasionnés par cette crise sanitaire depuis plus d’un an. Combien de cafés-restaurants vont se relever notamment à Vanves, même si beaucoup s’en sortent tant que mal, mais avec des pertes mensuelles, par les plats à emporter.., mais aussi les aides de l’Eat, de la Région, du Département, de GPSO

    Les commerces concernés par cette nouvelle fermeture sont en état de sidération,  tous ces commerces jugés non essentiels sont sous le choc, des grands magasins aux  boutiques de vêtements, les parfumeries, les esthéticiennes  : «Dès lors qu’il n’y a pas de danger pour la santé, dès lors qu’on respecte les protocoles, il faut qu’on puisse ouvrir normalement ces commerces» explique Didier Kling, président de la Chambre de Commerce et d’industrie d’Ile de France, pour lequel  d'autres scénarios auraient pu être choisis. «On aurait pu imaginer des solutions différentes. J'aurais préféré qu’on dise «vous pouvez vous promener pendant deux heures»,  et pendant deux heures fréquenter les commerçants, dès lors qu’ils respectent certaines conditions strictes d’hygiène». Il dénonce une situation «un peu absurde, car si j’ai bien compris, je peux aller faire réparer mon vélo, mon ordinateur… mais pas mes chaussures, alors qu’on m’incite à marcher beaucoup !». Par ailleurs, le gouvernement a annoncé un renforcement des aides aux entreprises, avec 1,2 milliard supplémentaires. «Cela me rassure sur le plan matériel» a réagit Didier Kling, qui estime que «les aides sont massives. Mais il faut aussi garder à l’esprit (…) qu’il y a aussi l’aspect convivial, l’aspect social et l’aspect psychologique. On voit de plus en plus de commerçants en situation de détresse».

    Occasion de rappeler l’activité économique avait chuté de12% lors du confinement de Novembre, la région étant par ailleurs particulièrement fragilisée, car plusieurs de ses secteurs-clefs sont à l'arrêt, comme le tourisme, l'aéronautique ou l'évènementiel. L'enjeu est aussi national car l'Ile-de-France représente 30% du PIB français. «Ce n'est pas une région comme les autres (…). C'est 1,2 million d'entreprises, c'est 6,5 millions d'emplois salariés et non-salariés (…), c'est 250.000 artisans et 250.000 professions libérales. Lorsque l'on ferme Paris, c'est 43.000 boutiques qui sont fermées» confirmait Bernard Cohen-Hadad, président de la CPME Paris IDF,  en ajoutant «le couvre-feu a déjà montré qu'il y avait des dégâts, 20 à 30% du chiffre d'affaires perdu par jour pour les commerces». A leurs yeux, tous les acteurs économiques sont soucieux de «la réalité sanitaire, mais on voit bien aussi que nos entreprises ont fait le maximum avec le gel, avec le télétravail, avec les écrans de protection »

  • VANVES VILLE IDEALE : DES AVIS PARTAGES

    Vanves est classée 117ème sur les 2007 villes notées parmi 6807 communes classées par le site ville idéale sur lequel des habitants de ces villes les notent et donnent leur avis. Parmi les 10 premiers, 9 villes franciliennes aprés le premier de la classe, Aix les Bains que le mont Revard domine où se trouve le chalet de la féclaz au Col du Sire : Maisons Lafitte (78),  Vincennes (94), Sceaux (92), Saint Gratien et Enghein les Bains (95), Antony (92), Saint Maur des Fossés(94), Joinville le Pont (94) et Saint Germain en Laye (78). Les villes voisines se classent 60e pour Issy les Moulineaux, 51e pour  Clamart.  Vanves obtient des notes moyennes de 5,62 pour l’environnement, 7,17 pour les transports, 4,87 pour la sécurité, 5,91 pour la Santé, 6,09 pour le sports et loisirs, 5,10 pour la culture, 7,08 pour l’enseignement, 4,86 pour le commercrs, 5,76 pour la qualité de vie

    Les commentaires des vanvéens qui ont noté la ville de Vanves ne sont pas tristes et très partagés :

    Urbanisme : «Comment peut-on encore s'étonner des commentaires peu élogieux et largement mérités à propos de cette ville dortoir bas de gamme sans charme, parsemée de barres HLM disgracieuses ou petits fonctionnaires et retraités rasent les murs pour rentrer chez eux dès la tombée de la nuit» remarque Gregory B. «Beaucoup de locaux ne se rendent même plus compte de l'état déplorable de la ville qui est loin d'avoir de pouvoir soutenir la comparaison avec les autres villes du département à part peut être Bagneux, visez plutôt Issy, Boulogne ou Montrouge si vous souhaitez ne pas tomber trop bas.  Quant aux «villes pourries de Seine St Denis», certaines n'ont pas à rougir face à Vanves, prenez Les Lilas ou St Ouen, la qualité de vie y est bien meilleure» ajoute-t-il.  «Laid et sale. Ce sont les premiers éléments qui frappent: l'architecture est triste et inharmonieuses. Des barres d'immeubles immondes parsèment l'ensemble du territoire communal. Les nouveaux programmes immobilier rehaussent un peu la note, mais l'ensemble reste ce qu'il est et la cité du plateau est de ce point de vue emblématique» selon Carole Ziegler. « Le prix des locations sur Vanves est cher » Selon Miniel .

    Espaces Verts : «Peu de verdure, seul le parc Pic dénote quand il n'est pas occupé par des alcooliques ou des racailles » selon Carole Zeigler

    Propreté : «Sale, pas parce que les services de la mairie ne passent pas, car ils le font, mais bien parce qu'une partie de la population se moque complètement de dégrader son environnement direct: poubelles ouvertes, dépôts sauvages avec des déchets s'éparpillant un peu partout dans la rue, des caddies laissés à l'abandon » selon Carole Zeigler qui habite le Plateau « Aujourd'hui Vanves est devenue une véritable poubelle, les rats y circulent en toute aisance comme nous pourrions croiser des pigeons (parc Pic)» selon Dominique qui vit à Vanves depuis 40 ans. «  Les commentaires aussi sur une ville soit disant sale... Il y a peut-être plusieurs Vanves dans le 92 car là où je vis à part une erreur de conception dans le passage des reflets vers le métro, la ville est plutôt bien tenue » selon Salut.

    Commerces : « Cela manque de variété: vieux rad miteux, bars PMU, kebab... Quelques adresses sortent du lot, mais il en faudrait plus » selon carole Zeigler «Peu de commerces en dehors du carrefour market, aucun dynamisme surtout lorsque l'on compare aux villes alentour» selon Maeva92.

    Stationnement : «Pas de problème pour se garer à Vanves, s'il n'y pas de place de stationnement, se mettre en double file ou devant les sorties de parking est une pratique acceptée » rlmarque carole Zeigler.

    «Je ne comprends pas les avis négatifs en dessous de 5 de moyenne, on dirait que vous notez une ville de banlieue «pourrie» du 93 ! On parle beaucoup de nuisances sonores et d'insécurité, je n'ai jamais rien vu de tel ! Il y a des jeunes sur le Plateau, mais ils sont paisibles» réagit Vanvéene Heureuse qui vit à Vanves depuis 3 ans maintenant, entre le lycée Michelet et le Plateau, très heureuse ici. «Mon quartier est bordé d'immeubles en briques et de jolies maisons. Très calme. A 15 mn à pied de Porte de Versailles. Population familiale et jeune. J'ai l'impression que ces notes visent la politique du Maire. Si vous êtes mécontents, demandez un rdv à la mairie, mais ne mentez pas ici ! » selon Vanvéenne Heureuse

    «Pour le reste, fort heureusement, la proximité avec Paris ou Issy et Malakoff font qu'il est facile d'aller trouver ailleurs tout ce que Vanves n'a pas. (Ciné, restaurant, lieux culturels). La marie semble peu intéressée à améliorer les choses, et on la comprend, il ne faudrait pas donner l'envie à d'autres population de venir s'installer, au risque de perdre son électorat constitué de retraités et de petits fonctionnaires. Le principal espoir de Vanves réside dans l'arrivée des classes moyennes et supérieures, poussées par la flambée des loyers de Paris et du reste de la petite couronne, qui amèneront un peu de diversité sociale » ajoute Carole Ziegler,  

    «La Mairie fait de belles promesses, mais comme beaucoup, seulement en période électorale; et la circulation! parlons-en.. ville engorgée de part et d'autre, des travaux, des modifications de voiries qui n'ont de sens que d'accroître d'avantage l'engorgement, c'était à priori le projet escompté que de dissuader et diminuer les traversées par cette ville des utilisateurs du périphérique, résultats : pic de pollution et circulation très/trop bruyante... encore tellement de point négatifs (impôts, roms au rond point de l'insurrection, réfugiés aux feu rouge, bande de jeunes zonard à la sortie du tunnel du métro, etc.........) qu'elle devient chaque jour une ville à fuir, quel gâchis bien dommage! » selon Dominique

    A SUIVRE…avec les avis sur la sécurité