Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

canada

  • LE FESTIVAL ART DANTHE A VANVES ESSAIME A L’ETRANGER (MONTREAL ET TILBURG )

    Le Blog de Vanves Au Quotidien termine sa série d’articles sur la 14éme édition du festival ArtDanthé qui acueillera 65 spectacles donnés par 53  compagnies avec 19 créations, en abordant ses partenariats avec d’autres lieux culturels à l’étranger, notamment Montréal (Canda) ert Tilburg (Pays Bas).

     

    « L’événement majeur depuis la création du Festival remonte à 2004 lorsque José Alfaroba a accueillit pour la première fois la compagnie Daniel Léveillé, chorégraphe et pédagogue assez important à Québec et Montréal qui a donné naissance à beaucoup de petites compagnies et occupe une place à part et bien à lui dans le milieu de la danse contemporaine. Il s’est investi activement dans le développement de plusieurs générations de jeunes chorégraphes  contribuant ainsu à la pérénnité du riche milieu chorégraphque montréalais.  Il a présenté beaucoup de ses pièces au théâtre Le Vanves. Son spectacle « la pudeur des icebergs »  programmé le 9 Mars 2012  est un traitement sur le corps et le nu, très scructurale,  complétement dépouillé de tout aspect sexuel » indique Tristan Barani,  assistant du festival.  

    Ainsi  José Alfarroba a donné carte blanche à Marie André Gougeon qui est une productrice de Montréal pour ce focus sur Québec, soutenu par le centre culturel canadien et la délégation du Québec à Paris qui investissent  beaucoup pour diffuser la culture québécoise en France. « Ils connaissent bien le travail effectué dans le festival, et l’attachement de José Alfarroba pour le Québec et sa culture qui l’améne à se rendre beaucoup là bas pour aller voir ses spectacles. Nous accueillerons 10 compagnies pour ce focus et beaucoup d’artistes. D’ailleurs ces échanges ont permis la naissance d’un petit festival Artdanthé à Montréal dont la première édition s’est déroulée du 2 au 20 Novembre 2011. Un jumelage est ainsi fait avec le théâtre de la Chapelle de Montréal, très similaire à celui de Vanves, dans la périphérie proche de Montréal, très repéré au niveau des institutions et du milieu artistique. Son nom est même « scéne contemporaine de la chapelle » indique t-il  

     

    Mais ce n’est pas tout, car le Théâtre Le Vanves a entamé depuis 5 ans, un partenariat culturel avec les Pays Bas et le Theater De Nwe Vorst de Tilburg à la suite d’une rencontre avec la compagnie T.R.A.S.SH. et Line Rousseau.   « Nous avons fait un focus à chaque fois sur les compagnies néerlendaises venant de Tilburg  (TRASH, André Gingras, Zerno Schuitemaker, Ulrika  Kinn Swensson & Koen de Preter, les vidéastes Léonard & Joeren, la plasticienne Elle Rijk, la Compagnie United-C qui présentera le 31 Mars prochain  « Two Times Soft »..) ». Valérie Vignaud s’est rendu à Tilburg en Octobre 2010, invitée par la Région Brabant,  pour organiser une conférence pour 80 professionnels de tous les pays Bas et des journalistes, et présenter deux projets soutenus par ArtDanthé.

    Ainsi, tous ces échanges se sont développés d’une manière informelle,  comme c’est le cas la plupart du temps, « grâce à la  la volonté de ses directeurs de théâtre qui se déménent sans moyens pour créer des liens et du sens, diffuser des artistes, échanger sur les techniques de communication, les différentes façons de yravailler avec le public pour le sensibiliser au niveau local. Et il ne faut pas croire ! Ils se déplacent pour voir des choses très radicales, très contemporaines, pour découvrir des artistes qu’ils ne connaissent pas » racontent Valérie Vignaud et Tristan Barani. « Au Pays Bas, les salles sont aussi des lieux de vie, avec carrément une bibilothéque, une librairie liée au théâtre » a constaté Valérie Vignaud qui explique que  « ces échanges avec Tilburg ont porté leurs fruits malgré les coupes séches  - Le Theâtre de Tilburg a perdu 60 à 70% de son budget - dans ce pays, qui se poursuivent et devraient se traduire par un festival Artdanthé là bas, comme au Canada, ce qui permettra de créer un lien fort »