Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

commerce local

  • CHRONIQUES D’UN ETE 2021 A VANVES : DES COMMERCANTS MIS EN AVANT

    La Rentrée 2021 est marquée par une actualité riche en matière de commerces vanvéens : Un restaurant Thai (Mai Thai)  rue Solférino face au conservatoire de musique, un carrefour City rue Raymond Marcheron dans l’ex-garage/Concessionnaire qui avait défrayé la chronique urbanistique après des projets immobiliers infructueux… Il faut ajouter la rénovation d’Intermarché, et des rumeurs qui font état d’une ré-ouverture du Tout Va Mieux à l’automne après sa reprise par un grand braseur parisien. Mais cette période estivale a été marquée par toute une série d’articles  sur une trentaine commerces vanvéens sur le site «petitscommerces», première plateforme nationale réservée aux commerces de proximité, en tant que « territoire engagé » repris sur le site de la mairie, et pour cause, puisqu’elle a financé ses parutions.

    Une façon de montrer son soutien à des commerces qui ont souffert de la crise sanitaire et de bénéficier d’une meilleure visibilité  sur Internet par le biais de portraits mis en ligne sur ce site Internet et les réseaux sociaux. Et il  a donné une visibilité à  des restaurants comme l’APPART, la crêperie la Girafe, la Table 12, des boutiques comme Vanv’en Poupe, Eden Flore, Optic Nicorelli, des artisans comme le cordonnier du Plateau, le salon de coiffure Métamorphoses,  des  commerces comme Abbas…. Avec à chaque fois, « la petite histoire », « les petits plus », « pourquoi il est unique» etc…

    En se penchant plus particulièrement sur les restaurants, on apprend ainsi que la crêperie La girafe propose pas moins de quarante et une recettes de galettes salées à base de farine bretonne dont la Saucisse de l'Aveyron, aligot et sa salade verte; Vingt-huit recettes de savoureuses crêpes sucrées à base de farine de froment dont la fameuse crêpe Suzette. Mais François Feroleto qui est comédien a créé de multiples initiatives pour le plus grand plaisir de sa clientèle de tout âge et de toute condition : un café des aidants, le café Théo où l’on parle ensemble des sujets actuels, une soirée tricot qui a lieu une fois par mois, des concerts, des expos photos et peinture. Le restaurant est aussi le lieu préféré de tournages de séries ou films ! Et des enfants avec un grand coin jeux et lecture.

    L’Appart rue Victor Hugo en face de la boulangerie se distingue plutôt par son ambiance village, avec ses habitués recréant chaque soir le café du commerce, où il refond le monde,  Mourad son patron (sur la photo) servant une cuisine traditionnelle depuis 2018, avec ses petits plats faits avec le cœur, des saveurs qu’il fait découvrir comme ses frites maison, découpées à la main.  Oh...Divin, (54 rue J.BLeuzen) est «le restaurant d’un passionné qui cuisine aux petits oignons le meilleur des produits artisanaux de l’Aveyron à Vanves». Il parait que son « bœuf haché à la minute de ses burgers fait fureur dans tout Vanves. Sa spécialité ? Le burger à personnaliser par vos soins ! Fromage de chèvre, cantal ou fourme d’Ambert : à vous de choisir ce qui composera votre sandwich ». Plus loin au 95 rue J.Bleuzen, un couple a ouvert un autre restaurant avec une épicerie fine qui «honorent les authentiques spécialités de l’Aveyron » : laTable 12 «Romain cuisine exclusivement des produits frais et aucun produit surgelé n'est le bienvenu dans sa cuisine. Romain et Camille ne ménagent pas leurs efforts pour sélectionner le meilleur de la gastronomie aveyronnaise et rendent régulièrement visite aux producteurs locaux. Jambon de pays, miel, vins d'Occitanie».

    Ce site s’est intéressé à deux bars à vins : L'Antre Divin (6 Rue Louis Blanc), « ouvert par des connaisseurs : Frédéric et Thibaut qui partagent une culture de la vigne qui pourrait épater les plus fins palets»… «les deux amis partagent généreusement avec leur clientèle toute leur connaissance du terrain, acquise auprès des vignobles qu’ils visitent régulièrement. Parce qu’ils ne pourraient pas proposer ce qu’ils ne sont pas sûrs que vous apprécierez, leur travail consiste aussi en une démarche responsable à sélectionner pour vous les meilleurs produits locaux».  La Treille d’Hypatie (7 Rue Sadi Carnot) est  «un lieu chaleureux où découvrir de bons vins méditerranéens et déguster de délicieuses planches» ouvert par

    Erik Starcevic qui fut architecte pendant 35 ans. «Suite à un revers professionnel, il décide de créer un lieu qui lui ressemble et ouvre la Treille d’Hypatie en 2017 avec une associée. Une table où ses clients vivraient le partage et la convivialité de la Méditerranée à deux pas de la capitale. Un repère inspirant et décontracté pour les artistes où les habitués aiment se donner rendez-vous. Les expositions de peintures et les concerts apportent un plus à cette table devenue incontournable à Vanves»

  • LA REGION, LE DEPARTEMENT, GPSO ET VANVES SOLIDAIRES AVEC LES CAFES-BARS-RESTAURANTS : LA FETE DES RESTOS

    La Région propose aux cafetiers et restaurateurs Franciliens une aide exceptionnelle de 1000 € pour l'aménagement leurs terrasses, ouverte jusqu'au 31 juillet 2021(parasols, mobilier, éclairage etc.) engagées dans l'installation ou l'aménagement de terrasses, y compris éphémères. Et le conseil municipal de Vanves a voté une exonération totale de la redevance d’occupation du domaine public pour l’année 2021.  

    Après avoir aidé plus de 20 000 restaurateurs Franciliens grâce à l'aide au loyer déployée au cœur de la crise sanitaire, elle réitère son soutien au secteur de la restauration et l'accompagne dans la reprise de l'activité. Elle a lancé également la 2eme édition de la Fête des restos,  un évènement initié l'été dernier, afin d'encourager la relance et préserver le lien social et la convivialité auxquels contribuent les bars, les cafés et les terrasses. Jusqu'au 26 septembre 2021, une centaine de communes partenaires dont Vanves, proposent à nouveau un emplacement gratuit adapté aux restaurateurs qui le souhaitent, en particulier ceux qui ne bénéficient pas de terrasse (rues rendues piétonnes, mise à disposition de parvis, etc.).. Les restaurateurs participants à l'opération sont invités à faire un geste commercial. L'objectif est d'encourager les Franciliens à se rendre au restaurant, tout en offrant aux restaurateurs les meilleures conditions d'accueil.

    «La crise sanitaire liée au Covid-19 et les différentes périodes de confinement décidées au niveau national en 2020 et 2021 ont engendré des difficultés particulières pour les professionnels du secteur de la restauration, forcés d’interrompre ou de limiter fortement leur activité.  Dans ce contexte, il apparaît nécessaire, afin de soutenir les gérants de cafés et restaurants vanvéens dans leur reprise d’activité, de les exonérer de la redevance prévue pour l’exploitation de leur terrasse sur le domaine public.  Il est donc proposé de procéder à l’exonération totale, au profit des commerçants concernés, du paiement de la redevance forfaitaire annuelle due pour l’année 2021 pour l’exploitation d’une terrasse sur le domaine public» a indiqué Christiane Vlavianos, maire adjoint au commerce au conseil municipal qui l’a voté à l’unanimité le 30 Juin dernier en précisant que cette exonération représente un montant total estimé de 9 300 € et qu’elle est exceptionnelle suite à cette crise sanitaire n’ayant pas vocation à se prolonger comme l’ont indiqué de nombreuses communes à l’instar de la ville de paris qui limite cetteexomération à cet été 2021.

     Jean Cyril Le Goff (LREM) en avait profité pour rappeler que le gouvernement a a été au rendez-vous, avec les mesures d’urgence prises lors de la crise sanitaire et celles du Plan France Relance de soutien aux acteurs économiques. : «Chaque mois l’Etat investit 11Md€ pour préserver notre économie, nos emplois, nos commerces. En tout, le ministère des Finances estime à 425Md€ l’investissement de l’Etat pour accompagner les acteurs économiques pour faire face à cette crise, c’est sans précédent !  Par ailleurs, un plan de relance de 100 Mds€, dont 30 Mds dédiés à la transition écologique, se déploie partout sur le territoire y compris ici, dans notre département qui représente un investissement de 820 M€ » a-t-il indiqué. « Ces efforts paient ! Aujourd’hui, un rapport de la Cour des Comptes indique que la crise sanitaire a moins affecté les finances locales que ce qui était anticipé notamment grâce aux dispositif de soutien exceptionnel de l’État » Tout en citant les efforts de la Région qui s’est engagée à supprimer la dette des entreprises contractées avec la région,  du Département, qui a usé de son excédent budgétaire de plus de 600 M€ pour en donner une petite partie aux commerçants également, de GPSO qui, à l’unanimité de ses élus, a voté un dispositif d’aide également aux loyers de nos commerçants. «Il est bien que la commune apporte également sa contribution» a-t-il conclu. «On est là pour parler du commerce en Ile de France» l’a coupé, à un moment,  le maire de Vanves, irrité par ce panagérérique de l’action gouvernementale

    Un peu plus tard lors de ce conseil municipal, un débat très significatif s’est déroulé sur le droit de préemption à l’occasion du bilan des acquisitions et des cessions immobilières effectuées au cours de l’année 2020, afin de préserver et développer les commerces. Alors que Christiane Vlavianos adjoint au maire chargé du Commerce avait l’air d’expliquer que cet outil  permet de s’assurer qu’un local conserve bien son caractère commercial – en prenant l'exemple du « barber shop » qui s’est installé place du Val (De latre de Tassigny) -  et permet un droit de regard sur la nature du commerce qui s’y installe, le maire l’a recadré en expliquant qu’il faut l’utiliser avec parcimonie

  • LA BELLE PETITE HISTOIRE D’UN COMMERCE A VANVES : ABBAS

    Le site Petitscommerces met en avant justement les petits commerces de Pari set de sa région comme ce fut le cas  pour  un magasin de fruits et légumes à Vanves qui propose de bons produits de proximité et une épicerie fine : Abbas. Voilà, ce qu’il écrivait dans un article titré «La petite histoire » 

    La boutique Abbas, Fruits et Légumes porte le prénom d’un commerçant historique de la ville de Vanves (sur la photo). Très apprécié par ses habitants, le primeur a accompagné et servi de nombreuses familles au quotidien pendant plus de 20 années. Son magasin de fruits et légumes, situé rue de la République, faisait partie de ces rares commerces qui marquent le paysage d’une ville. Abbas était connu d’un grand nombre de Vanvéens et sa disparition a ému beaucoup de ses clients. C’est Mehdi, son fils, qui a repris le commerce en septembre 2020. Une façon pour lui de rendre hommage à son père et remercier les clients de Vanves de leur fidélité.

    Des travaux ont été réalisés et une offre plus diversifiée en fruits et légumes de saison est désormais proposée. A l’intérieur, les cagettes sont pleines de fruits et légumes de saison. Le nouveau gérant s’est tourné vers des produits récoltés à proximité ! L’idée étant de proposer des bons produits en provenance de France ou de pays d’Europe de confiance. Environ 30 % des produits du commerçant sont issus de l’agriculture biologique. Abbas, Fruits et Légumes propose aussi une petite nouveauté : un espace épicerie fine. L’offre est claire et simple et met parfaitement les produits en valeur.

    Les clients sont au rendez-vous, très contents de voir perdurer l’activité du primeur favori du village Saint-Rémy. Aux côtés de Mehdi, ils sont accueillis par une équipe jeune et dynamique composée d'Elodie, Benjamin et Sourour. Abbas, Fruits et Légumes, c’est toujours à cette adresse qu’on retrouve l'âme de la ville de Vanves : chaleureuse et proche de ses habitants