Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

commerce local

  • LE CIEL EST TOMBE SUR LA TÊTE DU GAULOIS A VANVES

    Le restaurant Le Gaulois est fermé depuis plus d’une semaine. Son bail ne serait pas renouvelé, alors qu’il venait à échéance. Selon nos informations, des travaux importants de sécurité et de remise aux normes  pour le gaz, étaient devenus nécessaires pour la cuisine. Le gérant était prêt à le faire. Mais le propriétaire n’aurait pas voulu à cause du coût des travaux, préférant vendre. Mais le prix demandé était trop cher pour ce gérant d’origine portugaise que les habitués appréciaient avec sa sœur et leur pére.

    Beaucoup y avaient pris leur habitude pour prendre un apértif avec un cerisio flamblé, commander et emporter un demi poulet portugais, ou  un autre plat le dimanche, déjeuner d’une morue le vendredi. D’autres appréciaient leurs soirées animées, tout le monde gardant en souvenir cette soirée de la dernière édition du mois du commerce sur le théme des films d’horreur où la plupart étaient venus déguiser.

    C’est un lieu de convivialité suympathique qui disparait dans ce quartier du Plateau. Espérons qu’il ne soit pas remplacé par un de ses restaurants asiatiques qui envahissent actuellement le Centre Ancien avec un Japonais et bientôt un thaïlandais. Il restera peu de restaurants pour défendre la bonne cuisine du terroir français entre les pizzerias, les Shushis, et les portugais….

  • UN KIOSQUE FINANCEE PAR LA REGION DANS LE CENTRE ANCIEN DE VANVES

    Alors que la ville de Paris commence à déployer les nouveaux kiosques pour remplacer tous les anciens, soit 360 dans la Capitale, à raison de 20 à 25 par mois d’ici Juin 2019,   Valérié Pécresse présidente de la Région a évoqué la création de kiosques mis à disposition des communes franciliennes.  Elle a annoncé que, «sur le modèle de ce qui s’est fait à Paris», un appel à projet régional allait être lancé pour créer des kiosques à journaux spécialement designés pour être mis à disposition des maires qui souhaitent soutenir la vente de journaux dans leur commune. «Ces kiosques pourront également accueillir d’autres services proposés par ces villes selon leur choix» a-t-elle annoncé. Ne voilà t-il pas une bonne initiative dont la ville de Vanves devrait profiter pour installer un kiosque dans le Centre Ancien, après celui du plateau (sur la photo) qui est en manque de marchands de journaux quoi qu’en disent certains. Une opportunité à ne pas râter comme l’aide régionale à l’aménagement de terrains de sports synthétiques pour le terrain d’honneur du PMS André Roche.  

  • MARCHE MUNICIPAL DE VANVES : L’AMBIANCE N’EST PAS A LA CONCERTATION MAIS A LA CONTESTATION

    Les rapports d’activités sont toujours intéressant à lire car ils sont une source de renseignements. En particulier celui du marché, géré par la société EGS  qui fait état de questions redondantes.

    Par exemple, le manque de volants. Il parait que les travaux du couloir de bus ont fait perdre environ 20% des volants, car les travaux sur l’avenue Antoine Fratacci avec le rétrécissement des trottoirs, ont fait reculer et réduire le nombre de commerçants. Le concessionnaire en comptait une vingtaine le samedi. Il en est de même de la présence des commerçants les autres jours que le samedi, c’est-à-dire le mardi, un désastre, et le jeudi. Occasion de constater que le marché est sombre quand les commerçants sont absents. Pourtant les idées ne manquent pas (sans suite) pour redynamiser le marché : remise en peinture, développer la convivialité avec une place inauguré au printemps 2017 composé de jardinières, des tables rondes avec chaises aux couleurs vives, attirer une clientèle de bureau pour y déjeuner à midi ( ?) ce qui amené à enrichir l’offre traiteur.

    En matière de sécurité, manifestement, les autorités de la ville donneraient l’impression de faire une fixation depuis 2016  sur la buvette demandant à son tenancier, mais sans lui avoir avoir donné le feu vert (ou en tardant) pour les travaux - comme il l’a expliqué au maire lors d’un récent contact - alors qu’il avait proposé lors de son installation de faire les parois en PVC, ce qui lui avait été refusé à l’époque, et maintenant autorisé. Ce qui n’empêche pas de poser la question des bâches de tous les stands du marché qui ne seraient pas aux normes ( ?), certaines n’ayant pas été remplacé depuis longtemps.

    A croire que l’on s’occuperait, en haut lieu municipal, beaucoup de sécurité pour les uns, mais pas pour les autres, en fonction des préférences amicales. En tous les cas c’est l’impression donnée vu de l’extérieur, selon nos informations. D’autant plus que le concessionnaire n’hésiterait pas à porter plainte contre des commerçants qui ose élever la voix, ou distribuer des rappels à l’ordre lorsqu’ils ne sont pas d’accord avec certains décisions qui reléveraient plutôt du fait du prince que de la concertation