Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

orange

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    MAIRE : LONGEVITE

    Voilà 20 ans, le 25 mars 2001, Bernard Gauducheau (UDF) était installé dans le fauteuil de maire après avoir remporté ses élections municipales avec 51,27% des suffrages contre 48,72% à Guy Janvier (PS) soit un écart de 301 voix le 18 Mars. «20 ans plus tard, les valeurs et la passion sont les mêmes : être au service encore et toujours des des Vanvéens. Merci à toutes celles et tous ceux qui m’ont accompagné et m’accompagnent dans ce beau mandat de maire» a tweeté le maire de Vanves ses derniers jours. Avec 20 ans de mandat, dans 7 mois, il devrait battre le record de Frédéric qui a été maire entre Décembre 1919 et Juillet 1940 soit 20 ans et 7 mois. Dans un contexte particulier inimaginable voilà 20 ans, avec cette pandémier dont il a éte victime, en ayant la chance de s’en sortir grâce au personnel soignabt de l('AP-HP,  et qui a remis en avant les collectivités locales et le rôle primordiale des maires à tout faire pour comater les bréches  

    HACHETTE : EVINCE

    Arnaud Nourry, pdg d’Hachette Livre, premier éditeur français et numéro trois mondial dont le siége est à Vanves, a été remercié par Arnaud Lagardére. Cet homme à la tête d’Hachette Livre depuis 2003 avait mené à bien son installation dans son nouveau siége dans notre ville dans les années 2000. Un patron discret et prudent qui est sorti ces derniers jours de sa réserve pour crier urbi et orbi à quel point il était fondamental de conserver l’intégrité d’Hachette livre. Il était en désaccord avec Vincent Bolloré premier actionnaire de Lagardére via Vivendi, et  surtout contre un rapprochement avec Enedis qui n’a aucun sens à ses yeux. Il craignait surtout des dangers d’une dislocation d’Hachette Livre composé de 150 éditeurs avec notamment Grasset, Fayard, le Livre de Poche, Stock ou Calmann Levy…générant 24 Milliards d’euros de chiffre d’affaire. Quand on voit ce qu’est devenu Canal+ depuis que Bolloré l’a acquis, beaucoup craignent le pire et surtout un démantelement de cet édifice dont le siège est installé à Vanves

    RESEAUX DE COMMUNICATION : ENFOUISSEMENT

    Il est prévu l’enfouissement des réseaux aériens d’électricités et de communications électroniques d’orange et de SFR rue Larmeroux, Georges Clemenceau et Villa de La Gare  qui est  pris en charge par le SIPPEREC dans le cadre d’un convention avec Enedis pour un montant de  100 138 pour Orange et de 22 609 € pour SFR  mais sans connaîte, pour l’instant, le montant supporté par la ville. Il est vrai qu’une partie est priss en charge par ce syndicat intercommunal pour les énergies et les réseaux de communication, à hauteur de 3 654 € pour Orange et de 825, 10 € pour SFR. Lors du Conseil Municipal du 27 Mars, Pierre Toulouse (EELV) s’est étonné que « l’on soit trop gentil avec des opérateurs qui demandent plus de 120 000 € alors qu’ils doivent faire ses travaux qui leur incombent !»

    VIDEOPROTECTION : PISCINE MUNICIPALE

    Deux caméras de vidéoprotection seront installées sur le parking de la piscine municipale pour surveiller dans les places de stationnement et les accès aux bâtiments. Du coup Séverine Edou (LREM) est revenu sur la création d’un centre de visionnage au niveau de GPSO. «Le sujet est en réflexion et n’a pas été encore résolu !» a répondui Kévin Cortés maire adjoint chargé de la sécurité. Thibault Lejeune (EELV) a demandé  « même sans poste centralisé, est-ce que c’est utile ? » - «Une trentaine de réquisitions ont lieu par an pour revoir des images. Sachant qu’il y a un aspect un que l’on ne peut pas mesurer :l’aspect disuassif. En tous les cas, à chaque fois qu’on améliore des bâtiments, on se préoccupe de sa sécurité et on veille à à le protéger via de telles caméras comme c’est le cas pour la piscine avec son nouveau parking et bientôt l’installation du CTM»

  • COUPURE MAL VENUE DANS LE RESEAU ORANGE A VANVES ET CHEZ SES VOISINS

    Les articles du Blog Vanves Au Quotidien  n’ont pas pu paraître  ces jours-ci, tout simplement parce qu’il fait parti des nombreux abonnés à Orange de Vanves, d’Issy les Moulineaux, Malakoff… qui ont été victime d’un incident sur leur réseau fibre depuis la mi journée de Lundi dernier….sans aucune possibilité de joindre ses services, comme d’ habitude  lors de ce genre d’incident sauf à se déplacer jusqu’à l’agence du coin où c’était l’émeute bien sûr  pour obtenir une airbox.  20 000 habitants ont été touché par cette panne provoqué les travaux en gare de Clamart ont endommagé des câbles fibres souterrains d'Orange et provoqué une indisponibilité des services Internet et téléphoniques passant par la box de l'opérateur. Le rétablissement complet n'a eu lieu qu’en fin de journée hier.

    Ce qui a handicapé de nombeuses entreprises ou télétravailleurs et particuliers à un moment où avec la recrudescence de la pandémie, a amené le gouvernement à reconfiner et à inciter à télétravailler… à la condition d’avoir Internet.  Leur service technique fait tout son possible en reportant quotidiennement la remise en service.  Le dernier incident de ce genre remonte à 3 ou 4 ans à cause d’une coupure de câble provoqué par le chantier du Grand Paris Express. Ce serait un comble que les confinés ne puissent pas communiquer entre eux, participer grâce à Zoom à des visio-conférence… alors qu’Orange n’a cessé de communiquer durant le confinement du Printemps sur ses efforts pour assurer le bon fonctionnement du réseau.

  • EXPOGRAPH VANVES : UNE HISTOIRE DE PENALTYS

    Expograph Vanves a reçu  l’équipe d’orange samedi dernier sur son terrain de Vanves, dans le cadre du championnat  football entreprise criterium.  Expograh Vanves a su donner du fil à retordre au leader du classement selon Jean Royer, coo-présiente qui commente : « Le début de match a été un peu difficile pour les vanvéens, concédant un pénalty, mais le joueur d’ORANGE le tira à côté du but. L’adversaire a ensuite continué à développer son jeu, nos joueurs n’arrivant pas à mettre de la pression sur le porteur du ballon. Malgré cela, Epograph a réussi à se procurer deux belles opportunités ; à la suite d’une superbe action dans l’axe, Grégory Fenelon but sur le gardien adverse dans une face à face (30ème minute) ; excellent coup-franc de Nizar Slim côté droit (35ème minute). Puis, à la 38ème minute, un deuxième pénalty fut sifflé par l’arbitre contre note équipe, sur une faute peu évidente, et concrétisé par Orange. Mi-temps, avantage à ORANGE sur le score de 1 but à 0.

    En deuxième mi-temps, le scénario a changé. Expograph a mis beaucoup d’intensité. Orange n’arrivait pas à ressortir le ballon et s’est surtout contenté de défendre dans son camp. Quelques balles actions bien menées par Expograph : Beau déboulé côté droit de Grégory Fenelon repoussé par le gardien adverse (56ème minute). Sur le corner tiré au deuxième poteau, la défense d’Orange mise en difficulté et concédant un nouveau corner (57ème minute). Belle frappe de Sofiane Bitam en dehors de la surface à la suite d’un renvoi de la défense d’Orange. Expograh poussait, mais n’était pas récompensé de ses efforts. A la 87ème minute, Salam Sy obtenait un pénalty, lui aussi sévère ! L’arbitre a-t-il compensé par rapport à celui sifflé en première mi-temps ? En tout cas, Nizar Slim s’est emparé du ballon et a transformé cette offrande.

    Les dernières minutes ont été longues pour les deux équipes, Expograh essayant en vain d’aller chercher la victoire. Nos joueurs n’ont rien lâché dans cette deuxième mi-temps et ont réussi vaillamment à mettre en échec le leader du championnat ; une victoire d’Expograph n’aurait pas été volée». Pour Jean Royer, il faut continuer dans ce sens et se préparer pour aller affronter le tenant du titre du championnat R1 d’Ile de France et le vainqueur de la Coupe National de Football d’Entreprise. «Et qui sait ? Une belle surprise pour Expograph !!!»