Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pistes cyclables

  • PISTES CYCLABLES : RECORD A LA STATION MALAKOFF-PLATEAU DE VANVES

    En sortant du souterrain  des Reflets au niveau de la station de métro «Malakoff-Plateau de Vanves » ou en s’y engouffrant, les vanvéens passent sous la piste cyclable de la coulée verte qui détient un record à ce niveau là. Les services du département des Hauts de Seine ont enregistré le plus grand nombre de passages, avec une moyenne de 883 cyclistes par jour et même un pic à 2146 vélos le dimanche 16 Septembre 2028.

     Là comme sur une trentaine de points répartis dans le département, 43 compteurs avaient été déployé sur l'ensemble du territoire altoséquanais depuis Novembre 2017. Il s’agissait d'avoir une meilleure connaissance de l'évolution de la pratique cyclable sur le territoire.  Les comptages ont permis d'analyser les fréquentations des différents aménagements cyclables et d'identifier les secteurs les plus fréquentés. Les secteurs qui ressortent particulièrement sont les franchissements de la Seine, la Promenade des Vallons de la Bièvre (Coulée Verte) où passe la Véloroute Paris - Mont-Saint-Michel, les aménagements cyclables réalisés le long des tramways T2 et T6, la coulée verte à Malakoff bien sûr, et la Route départementale 906, entre Clamart et Montrouge, avec 499 cyclistes par jour au droit du cimetière de Clamart.

    Les comptages continus ont permis également d'identifier les jours et heures pour lesquels les fréquentations sont les plus importantes. Ainsi, les aménagements cyclables le long du tramway T6 sont plus fréquentés en semaine. La différence est encore plus flagrante pour les compteurs positionnés sur le pont d'Issy-les-Moulineaux sur la RD 72 et la RD 62 respectivement à Vanves et Montrouge, aménagements en moyenne deux fois plus fréquentés la semaine que le week-end. Les compteurs positionnés sur les itinéraires de Véloroutes (Avenue Verte London - Paris, Véloscénie), affichent quant à eux une plus grande fréquentation les week-ends et jours fériés (597 cyclistes en moyenne contre 411 en semaine). L'arrivée des beaux jours augmentent fortement les fréquentations quotidiennes. Une hausse de 71 % est constatée entre l'hiver et le printemps sur l'ensemble des postes de comptage (6 100 cyclistes à près de 10 450).

    Les hausses les plus spectaculaires concernent les compteurs implantés sur les itinéraires à vocation récréatives, principalement le long de la promenade bleue départementale à Nanterre et le long de la Coulée Verte à Antony. Sur ces itinéraires, près de 1 800 cyclistes ont été comptabilisés le 8 mai 2018 à Nanterre, et une fréquentation record de 2 344 vélos a été enregistrée à Antony le dimanche 2 septembre.

  • UN ETE 2015 A VANVES ENTRE JOURNEES CANICULAIRES ET AUTOMNALES

    La Pologne, la Gréce ont été les destinations préférés de certains de nos élus vanvéens, en dehors de certaines régions françaises  comme le pays Basque et le Sud Ouest, la Bretagne. Ils ont commencé à rentrer ses derniers jours et seront, pour certains, présents à la cérémonie marquant la libération de Vanves, ce soir à 18H au monument aux morts. D’autres sont déjà rentrés pour repartir : Aux Universités d’été notamment du PS à la Rochelle le week-end prochain pour Jean Cyril Le Goff et Gabriel Attal avec quelques jeunes militants. Lucile Schmid (EELV) a participé à celle des écologistes à Lille où elle a animé deux ateliers sur le théème de la COP21  avant de s’envoler pour la Nouvelle Zélande Nouvelle Zélande (23 Août – 5 Septembre) pour une tournée de conférences sur la lutte contre le déréglement climatique par les néo zélandais sur laquelle le Blog reviendra ses prochains jours.

    Profitons en pour commencer à rappeler, durant cette semaine, quelques événements qui ont marqué Vanves entre le 14 Juillet et le 25 Août d’un temps caniculaire jusqu’à un temps presqu’automale, à travers plusieurs articles, et quelques anecdotes : Un  vanvéen n’a pas manqué de constater que les pelouses du parc Frédéric Pic jaunissaient lorsque la température montait et reverdissaient après quelques pluies orageuses. A l’entrée du pavillon des Sports, c’était la piscine avec 10 cm d’eau les jours d’orages, à cause d’une bouche d’évacuation bouchée peut être par des balles de tennis alors que les greens set étaient en pleine rénovation

     

    1 - L’HEURE EST A LA POLEMIQUE JUSTE AVANT LES VACANCES

    Vanves n’a pas tiré de feu d’artifice ce 13 Juillet 2015 comme Sévres, afin de réaliser des économies (25 000 €) rejoignant ainsi  Neuilly Châtillon ou Bourg-la-Reine qui n'en font plus,  Meudon et Sceaux, qui n’en ont jamais fait,  Vaucresson, Marnes-la-Coquette, Garches et Ville-d'Avray qui n'organisent rien parce que beaucoup de leurs concitoyens partent en vacances. Gabriel Attal (PS) a suscité la polémique en twittant lors du bal déplacé place de la République : « ce soir à Vanves avec les copains PS, mais sans feu d’artifice suite à la décision du maire ». Ce qui a mis le feu aux poudres, c’est le cas de le dire, alors  que des élus de la majorité autour du maire et de la Sénateur et de l’opposition PS s’étaient salués républicainement et s’étaient installés, à des tables différentes, à la terrasse du Tout Va Mieux.  Les élus  PS Vanvéen expliquaient peu après, dans le Parisien « qu’il regrettait cette annulation alors qu’il y a des marges de manœuvres avec les 60 000 € prévus pour équiper les élus en iPad ». Argument balayé par Bernard Gauducheau  :  « A l'heure de la baisse des recettes de la ville, nous devons soit faire des économies, soit augmenter les impôts. J'estime que les habitants en paient suffisamment et j'ai préféré économiser les 25 000 € que coûte le feu d'artifice. »

    La fermeture du passage souterrain entre Issy/Vanves et Clamart au niveau de la gare SNCF/Transilien à l’occasion du chantier de la station du GPE (Grand Paris Express) a suscité la mobilisation des socialistes de ces 3 villes qui ont distribué des tracts « Restaurons l’accès à la gare de Clamart » :  « Les habitants des Hauts-d'Issy sont privés de cet accès prioritaire, il faut trouver une solution rapidement, et rouvrir le souterrain » notait l’entre eux sans parler des commerçants qui ne voient plus certains de leurs clients  âgés « qui ne viennent plus, ou alors moins souvent ». Ses travaux sont menés par la SGP (Société du Grand Paris) dont le Conseil de Surveillance était présidé par André Santini (UDI) depuis Juillet 2010. Il a passé le relais à Jean Yves Le Boullonnec (PS), député maire de Cachan le 10 Juillet dernier. «  Que de chemin parcouru en seulement 5 ans... Aujourd'hui, le Grand Paris Express (GPE) opère avec sérénité son passage du virtuel au réel, au tangible : les premiers coups de pioches pour la construction des nouvelles gares ont été données, notamment à Issy les Moulineaux... Soyez assurés que je n'en resterai pas moins engagé pour soutenir encore et toujours ce formidable projet qui a mobilisé un si grand nombre de compétences et d'énergies ».

    Même le passage du tour de France  dans les communes du GPSO sous la pluie, le 26 Juillet, avant l’arrivée sur les Champs Elysées,  a suscité la polémique : « Les écologistes se réjouissent de constater que pour une fois, les déplacements à vélo seront à l’honneur sur ce territoire d’habitude hostile aux cyclistes » indiquaient ils dans un communiqué. « Mais coureurs, spectateurs et téléspectateurs pourront constater que le parcours emprunté par le Tour, ne comporte aucune piste cyclable ». Bernard Gauducheau a regardé passer la caravane et les coureurs place de la République alors que Maxime Gagliardi avec Philippe Thieffine, maire adjoint et conseiller municipal aux sports étaient au village départ installé au complexe sportif Marcel Bec dans le bois de Meudon

    A  Suivre

  • VANVES ET GPSO FETENT LE TOUR DE FRANCE ET LE VELO QUI A DOUBLE SES ADEPTES EN 10 ANS

    A l’occasion de la fête du vélo qui se déroule ce week-end sur les thémes du « vélo en ville » et « découverte du patrimoine en famille », plus de 1000 animations gratuites et accessibles sont organisées dans 450 villes françaises ce week-end dont Paris qui invite à « pédaler à la suédoise »…et surtout les 8 communes de GPSO qui organisent une « fête du tour » au complexe sportif de Marcel Bec dans la forêt de Meudon,  7 semaines avant la dernière étape  du Tour de France le 26 Juillet. Et pour cause, puisqu’elle est baptisée Sévres-GPSO/Paris-Champs Elysées : Le village départ sera installé dans ce complexe sportif  avant le départ de la dernière étape qui sillonnera toutes les villes de la Communauté d’Agglomération de GPSO avant de se diriger vers les Champs Elysées. Le départ fictif de la course se fera à Sévres et le départ réel à  Ville d’Avray où le peloton passera là où s’était achevé en 1903 le premier tour de l’histoire. Le peloton passera ensuite par  Chaville, Meudon, Vanves, Issy les Moulineaux, et les bords de Seine de Boulogne avant de filer vers les champs Elysées.

    Les passionnés se rappelleront qu’en 1986, le prologue s’était déroulé à Boulogne avec une première étape qui avait conduit les coureurs à passer dans toutes les communes des Hauts de seine. Une exposition qui repose sur une partie de la collection d’Emmanuel Déhan, historien du cyclisme et ancien coureur amateur, est organisé à l’hôtel de ville de Boulogne : « La grande histoire du cyclisme boulonnais ».  Elle rassemble beaucoup de documents, d’affiches d’époques, fanions, trophées, photos de champions, premiers vélocipédes…qui plantent le décor d’une discipline dont les premières compétitions notables se déroulérent dans l’ouest parisien et sur le territoire boulonnais. Et d’un club, l’ACBB qui a largement contribué à construire la légende et la tradition du cyclisme amateur de haut niveau en France totalise 5 médailles olympiques, 10 titres de champion du monde, 117 titres de champion de France en ayant compté dans ses rangs, Anquetil, Darrrigade, Stablinski, Thévenet, Roche, Anderson et Millar. A l’occasion de cette fête du Tour aujourd’hui, parmi les animations,  une randonnée cyclotouriste de 34 km  est prévue à 13H30 pour parcourir une partie du circuit qu’emprunteront les coureurs le 26 Juillet prochain, avec deux parcours de marche nordique, le traditionnel Trail du muguet (dés 10H) sur 10 et 21 Km, une randonnée équestre entre le parc de St Cloud et le bois de Meudon avec un pique-nique géant.

    Cette fête intervient alors que l’utilisation du vélo a doublé en dix ans avec plus de 650 000 déplacements sont effectués à vélo chaque jour en Ile de France comme le montre une étude du STIF (Syndicat des Transports Ile de France). IL est ainsi devenu un mode de transport au quotidien : « S’il ne représente encore que 2 % des déplacements en ÎDF, le vélo a su s’imposer comme un atout du quotidien, largement utilisé pour se rendre au travail, et non plus seulement pour les loisirs. Ainsi, près de la moitié des déplacements à vélo sont liés au travail ou aux études. Il  est avant tout utilisé par des actifs (61 %), suivi par les scolaires et étudiants (23 %). Par ailleurs, 60 % des déplacements à vélo sont effectués par des hommes. Les adeptes du vélo habitent principalement à Paris ou en petite couronne, le vélo étant un mode de transport idéal pour des trajets de proximité (2 kilomètres en moyenne en Île-de-France) » indique cette étude. Les politiques de déplacements en faveur du vélo menées jusqu’alors par l’ensemble des collectivités de la Région aux communes ont permis la réalisation de 2 400 km d’aménagements cyclables dont 900 pour le réseau régional structurant, le développement de l’offre de vélos en libre service (dont Vélib’) qui  ont fortement contribué à l’augmentation de l’utilisation du vélo.