Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ps - Page 3

  • FUSION BOULOGNE/ISSY OFFICIALISEE LE 9 JUILLET : GAUDUCHEAU SOUHAITE QUE VANVES SOIT INTEGREE EN AMONT

    Le groupe socialiste a de nouveau interrogé le maire de Vanves, mercredi dernier lors du dernier conseil municipal, sur la fusion de Boulogne et d’Issy qui doit faire l’objet d’un conseil municipal extraordinaire samedi 9 Juillet 2016 qui réunira les conseillers municipaux des deux communes,   pour savoir « quel impact elle aura sur notre commune qui dispose de plusieurs conventions en cours, notamment dans le domaine de l'Action Sociale, avec la commune d'Issy les Moulineaux si ce projet voit jour ?  Est-ce que les deux Maires de Boulogne Billancourt et Issy les Moulineaux, vous ont proposé d'intégrer Vanves dans ce projet de fusion et de création de commune nouvelle ?  Seriez-vous favorable d'intégrer Vanves dans ce projet ? » a demandé Jean Cyril Le Goff (PS).

    Pour l’instant le maire n’a pas d’informations complémentaires « par rapport à celles qui ont été annoncées par voie de presse et auxquelles vous faites référence. S’agissant d’éventuelles répercussions à court terme dans le domaine de l’action sociale aucune modification des collaborations actuellement en place n’est prévue. Le secteur de l’action sociale fera d’ailleurs l’objet d’une réflexion dans le cadre du territoire sachant que c’est GPSO qui exerce de plein droit la compétence « action sociale d’intérêt territorial ». La définition de l’intérêt territorial dans ce secteur sera établie à l’issue d’un état des lieux du territoire en matière d’action sociale et suivie de préconisations en matière de mutualisation et de gouvernance. La question de l’action sociale est donc un dossier prioritairement territorial et non directement lié à la création de la Commune nouvelle » a-t-il indiqué en précisant que « la position générale de Vanves par rapport à la démarche lancée par les ville de Boulogne-Billancourt et d’Issy-les-Moulineaux n’a pas changé » en rappelant ses propos du 30 mars dernier en réponse à l’une de leurs questions orales.

    « La réflexion lancée au sein de notre territoire par Boulogne-Billancourt et Issy-les-Moulineaux s’inscrit dans la même volonté d’étudier toutes les pistes permettant d’améliorer l’efficacité de l’action publique. Depuis 2003 et la création d’Arc de Seine puis de GPSO et des avis réservés dans vos rangs l’expérience nous a montré qu’il était meilleur pour Vanves de jouer collectif. C’est ce que j’ai indiqué par courrier à mes collègues d’Issy-les-Moulineaux et de Boulogne-Billancourt afin que Vanves soit intégrée en amont à l’important travail préalable que va nécessiter la création de cette nouvelle collectivité territoriale ». Mais voilà, d’après des sources bien informées, il n’est pas sûr que les deux principaux intéressés soient prêt à le faire surtout après la tentative de putsch avorté lors de l’installation du Conseil de territoire de GPSO et de l’élection de son président dont il reste des traces.

  • PLATEAU DE VANVES EXCLU DE LA REDUCTION DE 3 A 2 COLLECTES ORCHESTRE PAR GPSO

    « Plusieurs Vanvéens du quartier du Plateau nous ont interpellé sur un soi-disant projet visant à diminuer de trois à deux tournées le ramassage des ordures ménagères dans les zones d'habitat collectif à l'identique de ce qui existe déjà dans les zones pavillonnaires. Cette diminution d'une tournée mettrait en difficulté un certain nombre d'immeubles collectifs (règles d'hygiène pour les gardiens et risques sanitaires, encombrement des locaux poubelles et vide-ordures...). Cette compétence relève de notre E.P.T. GPSO » indiquait Valérie Matthey (PS) qui n’a pu obtenir à ce jour confirmation de la part des services de GPSO que ce projet ne verrait pas jour : « Pouvez-vous nous confirmer Monsieur Gauducheau qu'aucun projet ne vise à changer le rythme et le nombre de tournées de ramassage d'ordures ménagères dans notre ville et que le plan des collectes restera identique à celui mis en œuvre actuellement » a t-elle demandée mardi dernier lors du Conseil Municipal. Bernard Roche l’a rassuré puisqu’il n’en est rien : « Afin d’étudier les marges de manœuvre possibles pour rationaliser le coût du service de collecte GPSO vient de lancer une étude qui intègre notamment l’hypothèse d’une diminution du nombre de collectes des ordures ménagères.L’hypothèse étudiée est un service de deux collectes par semaine au lieu de trois actuellement sur toutes la Commune. Cette étude a toutefois exclu la zone du Plateau, quartier de grands immeubles collectifs, qui resterait en collecte d’ordures ménagères trois fois par semaine.Afin d’avoir une information complète sur ce sujet il convient de préciser que la ville d’Issy-les-Moulineaux applique depuis 15 ans et sans difficulté une fréquence de deux collectes par semaine sauf dans les secteurs très denses (quartier des Epinettes) ».

  • PERMANENCES POLITIQUES A VANVES : LES REPUBLICAINS QUITTENT LOUIS BLANC

    Les Républicains ferment leur permanence de la rue Louis Blanc presque dix ans après son ouverture et son inauguration le 2 Décembre 2006 avec Jean Pierre Fourcade, Jean Jacques Guillet, Roger Karoutchi, André Santini, Patrick Devedjian, Bernard Debré. « Lieu de partage et d’écoute, elle nous a permis d’animer la vie de notre mouvement et de préparer plusieurs campagnes électorales. Aujourd’hui, une permanence politique s’avère moins nécessaire » expliquent les responsables vanvéens des Républicains qui « grâce à l’économie réalisée, pourront « faire plus et mieux, notamment sur le terrain : Cafés politiques, déplacements et réunions thématiques ». Ils organisent un pot de fermeture le lundi de Pâques en fin d’après midi. Il ne restera plus qu’une seule permanence politique à Vanves : Le « 82 » (rue sadi Carnot) des socialistes. Petit retour sur l’histoire des permanences politiques à Vanves     

    Les permanences du parti gaulliste (UMP et RPR) comme celles de l’UDF puis de l'UDI et du PS ont connu des résidences multiples depuis une trentaine d’années : Les Jeunes Giscardiens PR aux débuts des années 80 avaient ouvert un local derrière la boutique Vanv’en Poupe,  ensuite dans une ancienne petite boutique de fleuriste où se trouve actuellement l’immeuble de la Banque Populaire rue de la République. Son animateur s’amusait à afficher les bonnes feuilles vanvéens de la Tribune Régional, journal d’informations locales disparu, qui énervaient les conducteurs cégéstistes ou communistes de la RATP. Le RPR a occupé l’une des plus minuscules dans un local face à l’hôtel des Impôts rue Marcheron durant les campagnes présidentielles de 1988 et municipales de 1989, puis des bureaux rue Jean Bleuzen durant la malheureuse et désastreuse campagne municipale de 1995. Et même une ancienne boucherie rue de la République où se trouve aujourd’hui le nouvel immeuble à l’angle de la rue Vieille Forge avec sa boulangerie durant celle de 2001 qui fut inaugurée par MAM (Michéle Alliot Marie) alors présidente du RPR le 13 Décembre 2000 et reçu un pavé dans la vitrine 3 jours après. D’ailleurs ce jour là (13 décembre), le PS inaugurait aussi sa permanence rue Jean Bleuzen avec Guy Janvier et Robert Badinter, qui connut aussi quelques avatars. 

    L’UDF a aussi eu ses permanences dans un local au 2  rue Henri Martin durant la campagne des cantonales 1998, qui fut la première permanence des gaullistes du temps du RPF, en face du restaurant «Les Sportifs» (devenu « les filles »). Puis à l’angle des rues Diderot et Raymond Marcheron en face du nouveau commissariat durant la campagne des municipales de 2001  dont «l’objectif était de montrer son attachement à la constitution d’une liste de rassemblement en mars 2001 dans une ville gagnée par la gauche à une voix», puis celles de 2008. Enfin dans un minuscule locale de la rue Jean Bleuzen au niveau des Procédés Chenel  pour les municipales de 2014  inauguré par une pléiade de politiques venus soutenir Bernard Gauducheau lors d’une réunion publique à Marceau (Patrick Devedjian, Valérie Pécresse André Santini, Roger Karoutchi sénateur,  Hervé Marseille, Laurent Lafon) avec un ruban bleu et fushia aux couleurs de l’UMP et de l’UDI à la place d’un ruban tricolore à découper. La dernière permanence à rester ouverte sera celle des socialistes inaugurée un 12 Décembre 2009 alors que Guy Janvier était conseiller général, Fabian Estellano, Secrétaire de Section, Lucile Schmid encore au PS (avant de passer chez les écologistes), Antonio Dos Santos, trésorier : « Cela a toujours été notre rêve !  C’est une pierre importante pour la vie locale du PS » indiquait Guy Janvier. « Cela change tout d’avoir un lieu. C’est savoureux d’être entre nous » ajoutait Lucile Schmid.