Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

udi

  • ELECTIONS EUROPEENNES A VANVES : COMMENTAIRES DE LENDEMAINS DE SCRUTIN

    Les vanvéens ont voté puisque comme ont pu le constater les présidents des 19 bureaux de votes : 10 829 sur 17 962 inscrits sur les listes électorales soit 60,28% de participation  (+ 9% par rapport à 2014 où Vanves avait voté à 51%  comme ce dimanche 26 Mai en France ). Il est vrai que la mairie avait prévu un service automobile pour accompagner les seniors au bureau de vote. Mais les vanvéens sont venus par vague, en fin de matinée et en fin d’après midi, avec toujours des électeurs plus clairsemés dans les périodes calmes du déjeuner et de la sieste.

    Vanves comme dans les Hauts de Seine et le Grand Paris, a résisté face au Rassemblement National : la République a remporté ces élections tant à Vanves (30,23%) que dans les Hauts de Seine (33,57%) avec des scores importants à Boulogne (40,86%), Courbevoie (35,94%), Antony (33,5%). «C’est la confirmation que les électeurs des Hauts-de-Seine sont pro-européens et adhèrent projet d’Emmanuel Macron» soulignait le secrétaire d’Etat (LREM) Gabriel Attal dans le Parisien (sur la photo avec sa collégue Sophie Cluzel dans le bureau de vote de l'école maternelle Lemel).  «C’est aussi un énorme désaveu pour un certain nombre de maires du département qui soutenaient les listes LR mais aussi UDI» ajoutait il. A Issy-les-Moulineaux, justement, la liste de la majorité présidentielle totalisait 34,29 % des suffrages, contre 10,46 % pour celle de François-Xavier Bellamy (LR) et  4,2% pour celle de Jean Christophe Lagarde (UDI)  qui a fait 3,7% à Vanves. Les centristes faisaient grise mine dimanche  soir à l’hôtel de ville de Vanves alors que les marcheurs jubilaient autour de Florence Provendier député avec Jean Cyril Le Goff, Guy Janvier, Jullien Segura etc…

     «C’est une extrêmement lourde défaite»  estimait Philippe Juvin président de la fédération LR 92 dans le Parisien.   «J’ai le sentiment d’un énorme gâchis. Nous avions deux ans pour tout reconstruire et finalement c’est une véritable démolition. Il y a une très grande responsabilité de la direction du parti » ajoutait il après avoir tweeté dans la soirée de dimanche  : «Depuis 2 ans @laurentwauquiez et d’autres répètent en boucle que la droite doit se reconstruire.  Ils ont raison. Mais ce soir leur reconstruction a des airs de démolition. Pour reconstruire, nous devons ns rassembler. Et faire revenir ceux, trop nombreux, qui nous ont quittés».

    «Nous sommes naturellement déçus par ce résultat, même s’il est à deux fois supérieur à celui que les sondages ont matraqués pendant des semaines dissuadant sans doute une partie de nos électeurs de voter pour nous. Nous avons porté les valeurs de l’Europe, fait campagne sur un vrai projet européen, mais nous sommes victimes du piége qui a été tendu aux Français du soi-disant référendum entre M.Macron et Mme Le Pen. Ce piége a fonctionné et il s’est renfemé sur M. Macron qui en sort affaibli. Nous le regrettons car c’est la France qui en est affaiblie, d’autant que nous sommes le seul pays d’Europe occidentale où la vague de l’extrême droite a été endigué» tweetait Jean Christophe Lagarde (UDI) dimanche soir . «La campagne portait en elle les germes de cette défaite : nous n’avons jamais aussi peu parlé d’Europe que durant celle-ci.Toutefois, l’espoir peut être de mise. Les forces politiques françaises se disant pro-européennes rassemblent environ 47% des suffrages exprimés alors que les opposants à l’UE atteignent les 38%. Malgré les divisions, les Françaises et les Français ont manifesté leur attachement au projet européen. La vision qu’ils en ont est plurielle. C’est la loi de la démocratie» optimisait Bernard Gauducheau (UDI) sur Facebook.

    Finalement, la grande surprise est le score des écologistes : 13% en France, 15,88% en Ile de France, 15,67% dans les Hauts de Seine,  19,54% à Vanves. Ainsi la mobilisation de la jeunesse depuis plusieurs mois avec ces manifestations, certaines décisions du gouvernement, la démission de Nicolas Hulot, l’enjeu environnemental qui était pointée par la quasi-totalité des formations, a profité à ceux qui paraissent incarner le mieux l’écologie politique dans ce pays et sur le terrain. «Alors qu’en Février/Mars 2018, les intentions de voter étaient à 2 ou 3% pour EELV, ils ont fait 13% en France. C’est  un signal important adressé au président de la République et au gouvernement, mais aussi au plan local comme dans les Hauts de Seine où ces thématiques ont été un peu trop négligé depuis plusieurs décennies» réagissait un observateur averti de la vie politique écologistes.

    Et Vanves n’a pas échappé à la vague avec sa lente densification en cours et surtout l’absence d’une véritable politique pour « re-naturer la ville ». Mais comme l’expliquait toujours cet observateur averti «les résultats d’une élection européenne ne peuvent être calqué ou projeté sur un territoire municipal. Mais on a noté une mobilisation assez exceptionnelle pour cette élection européenne, peut être dû au retour à une circonscription unique, donc à un mode de scrutin plus juste dans la détermination des siéges et qui est le seul qui permette de nationaliser le débat européen»

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE TRES POLITIQUE

    Les vanvéens ont vécu vraiment un week-end agréable, surtout avec ce samedi quasiment estival  dont ils ont pleinement profité, pour certains, dans le parc F.Pic., d’autre sur la place de la République noire de monde en soirée pour la clôture de la fête du commerce au son de la musique cubaine, les terrasses des cafés-restaurants étant pleine jusqu’à tard. La halte garderie Pistache et Bergamote, située à côté de l’entrée du marché, avait été inaugurée samedi matin, qui est le nouveau point d’accueil des assistante smaternelles, plus central que la pavillon de la rue Pasteur.

    Sur le plan politique, cette journée d’élections internes chez les Républicains, a vu l’élection de Bertrand Voisine comme Délégué de circonscription, succédant ainsi à Isabelle Debré qui a assuré cette fonction pendant 20 ans. Les Républicains vanvéens et isséens ont choisi la voie de la sagesse à défaut de la jeunesse, avec Sandrine Bourg qui souffrait d’être considéré comme le bras armé d’une tentative d’entrisme de l’UDI chez les Républicains comme l’avait fait et réussi André Santini avec les ex-RPR et UMP dans sa ville. Mais là échec et mat avec un résultat net : 62,7% pour B.Voisine, 37,3% pour S.Bourg. Preuve que la bonne entente entre LR et UDI repose sur le respect de chaque formation dans ce département depuis sa création, et du fameux adage fabusien : «l’UDI c’est l’UDI ! les Républicains (LR) ce sont Les Républicains». Et qu’un poste de Maire Adjoint peut se payer très cher lorsque l’on fait feu de tout bois.

    L’autre affaire était le remaniement ministériel avec cet article de France Soir.fr et les rumeurs qui laissait entendre que le député Gabriel Attal était sur les rangs, pour un poste ministériel, avec 6 autres, pour le ministére de la culture selon france.fr, pour un secrétariat d’Etat au Service Universel selon le JDD.

    A noter, le renouvellement des instances départementales dirigeantes de l’UDI, où le maire de Vanves est membre de droit du Conseil départemental UDI 92, avec Pascal Vertanessian, et Bernard Roche, membre élu. Enfin, Lucile Schmid est passé à Génération Ecologue qui a été repris en main par Delphine Batho, ex-ministre de l’environement, où elle s’occupera de la Canopée, un espace de réflexion ouvert et idépendant du parti.        

    Lundi 15 Octobre

    A 12H30 au Conseil Départemental des Hauts de Seine : Isabelle Debré participe à la Commission Permanente

    De 17H à 22H à l’hôtel de ville :  2éme forum de l’entreprise à Vanves organisé avec le Challenger Club sur le théme « Vendre ,çà s’apprend, c’est toujours sauf improviser ?

    Jeudi 18 Octobre

    A 11H30 dans les Hauts de Vanves : Inauguration de l’immeuble Le Ponant à l’angle des rues Raymond Marcheron/ République à l’emplacement de 2 ou 3 pavillons

    A 19H30 à l’école Max Fourestier : Conférence Débat organisée par la section locale de LREM  sur le livre de Jean Claude Hazera, journaliste et historien : « Comment meurent les démocraties» (Edt Jacob).

    Samedi 20 Octobre

    A 16H30 au PMS A.Roche : Match de football  Rxpograph Vanves - Nike

    Dimanche 21 Octobre

    A 15H au PMS A.Roche : Match de football Stade Vanves - Issy les Moulineaux 

     

         

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    JEAN CHRISTOPHE LAGARDE A VANVES

    Jean Christophe Lagarde était à Vanves, lundi soir, pour l’assemblée générale de la fédération UDI des Hauts de Seine qui se déroulait dans le préau de l’école Marceau avec le sénateur Hervé Marseille qui a été réélu président de cette fédération. Président le groupe UDI au Sénat, il a commenté les turbulences en Espagne, en Italie, après le Brexit, la droite populiste en Allemagne, en Autriche… «L’Europe tangue. Plus que jamais, elle doit être au cœur de nos préoccupation» a-t-il déclaré

    LE NOUVEL EVEQUE DU 92 A VANVES HIER
    Monseigneur Matthieu Rougé, vient d’être nommé,  évêque de Nanterre, hier, 5 Juin 2018 par le Pape François. Et il était à Vanves ce jour là ! C’est pourquoi, à midi, les cloches de Saint Remy ont sonné à toute volée, car c’est la tradition lorsqu’un évêque est présent dans une paroisse. Il rencontrait le pére curé Auville qui est délégué aux relations institutionnelles du diocése de Nanterre. Il paraitrait que des membres de sa famille habitent Vanves Le père Matthieu Rougé était jusqu’à présent curé de la paroisse Saint-Ferdinand - Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus et Doyen des Ternes dans le 17ème arrondissement de Paris. Il est par ailleurs éditorialiste sur RCF.

    VIDEOPROTECTION AU CONSEIL DE PARIS

    Le groupe UDI  du Conseil de Paris a fait une proposition qui peut intéresser Vanves : Il a proposé que la ville de Paris s’engage sur un calendrier de déploiement de caméras de surveillance à proximité des espaces les plus pollués de la capitale en raison de l’incivilité des utilisateurs, comme par exemple, en fonction des périodes, la rue Louis Vicat envahi par des dépôts sauvages. Leurs du groupe des élus constructifs (ex-LR macronistes) souhaitent en augmenter le nombre spécialement dans les arrondissements sous-équipés dont fait partie le 15éme arrondissement (avec le 112me, 17éme, 20éme) et développer la vidéoprotection intelligente avec reconnaissance faciale.