Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gabriel attal porte parole du gouvernement

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    L’ENFANT BLEU AUDITIONNE A L’ASSEMBLEE :

    Isabelle Debré présidente de l’Enfant Bleu a été auditionné jeudi dernier par la commission d’enquête créé pour mesurer et prévenir les effets de la crise du covid-19 sur les enfants et la jeunesse à l’Assemblée Nationale (sur la photo) : « Grâce aux différentes campagnes de sensibilisation les voisins ont pris conscience qu’ils ne pouvaient pas rester silencieux » a-t-elle déclaré en expliquant que «les écoles fermées, les enfants n’avaient plus la possibilité de parler facilement à un adulte protecteur». Et « les enfants représentent l’avenir de notre pays, nous devons en prendre soin » a-t-elle conclu 

    GPSO ET l’EMPLOI DES SENIORS

    Seine Ouest Entreprise et Emploi s’associe à la Semaine pour l’emploi des séniors organisée par le Pôle Emploi des Hauts-de-Seine du 12 au 16 octobre 2020. Dans ce cadre, le lundi 12 octobre 2020 de 14h30 à 16h00, se tiendra en ligne une rencontre RH pour les personnes inscrites au programme Challenge 50+. Le programme est dédié aux demandeurs d’emploi seniors (de 50 ans et plus), résidant sur le territoire de Grand Paris Seine Ouest

    GABRIEL ATTAL ET LE COVID-19

    «Il y a un horizon dans le brouillard» de l'épidémie de Covid-19, a jugé la semaine passé, Gabriel Attal porte-parole du gouvernement qui estimait «qu'on peut encore prendre le virus de vitesse. L'épidémie continue de progresser, vite, très vite dans certains territoires. Pour autant, il y a un horizon dans le brouillard, car l'épidémie circule moins vite qu'elle ne circulait au printemps dernier» faisait il valoir sur France 2, en soulignant qu'un malade contamine aujourd'hui en moyenne un peu plus d'une personne contre en moyenne trois personnes au printemps dernier, grâce aux efforts des Français qui appliquent les gestes barrières». Tout en concédant une préoccupation très forte notamment sur les réanimations«p», en particulier en Ile-de-France.

    EXPOGRAPH A FAIT PARLER LA FOUDRE

    Les 2 équipes A et B de l’AS EXPOGRAPH ont encore fait parlé la poudre: 2 victoires à l’extérieur 6/3 pour la B à l’ATSCAF PARIS et 6/2 pour la A sur les terres de PARIS 13. «Il y a bien longtemps que les attaquants avaient autant marqué. Pourvu que cela dure » espére Jean Royer co-président de l’AS EXpograph

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    LE PATRON D’INTERMARCHE DE VANVES DEVIENT LE PATRON DES MOUSQUETAIRE

    «Vincent Bronsard, patron des intermarchés de Vanves et d’Irgeval  deviendra président du conseil d'administration d’intermarché et de Netto en novembre, en remplacement de Thierry Cotillard qui occupait depuis cinq ans la présidence d'Intermarché, enseigne phare du groupement, et du discounter Netto» ont précisé Les Mousquetaires dans un communiqué. Ce groupement compte neuf enseignes et exploite près de 4.000 points de vente en Europe dans trois métiers (alimentaire, équipements de la maison/bricolage et mobilité/entretien de la voiture). Son chiffre d'affaires s'est établi à 45,33 milliards d'euros en 2019. Il  compte pour sa part 1.800 points de vente en France et Netto 295.  Le chiffre d'affaires de ses deux enseignes alimentaires, Intermarché et Netto, a atteint 37,2 milliards d'euros (carburant inclus) en 2019, selon les derniers résultats publiés par le groupement

    GABRIEL ET LE NOUVEAU TOUR DE VIS

    Une semaine après un tour de vis contesté dans plusieurs villes pour lutter contre la progression du Covid-19, et dans le Grand Paris (Paris et la petite Couronne)  à partir d’aujourd’hui, car  les indicateurs se sont encore dégradés, Gabriel Attal porte parole du gouvernement expliquait : «Cette annonce était nécessaire la semaine dernière. Là, à Paris par exemple, on a eu quelques jours pour discuter avec les élus locaux, et on a eu  aussi un moment à mettre à profit avec les restaurateurs. On a recueillir leurs propositions pour voir dans quelle mesure on pouvait faire évoluer les choses, et voir les impacts». Tout en précisant «qu’on regarde partout comment limiter les risques au maximum. Pour autant,  il n'y a pas deux poids deux mesures entre Paris et Marseille. On assume d'avoir une stratégie territorialisée et graduée, Ce qu'on veut, c'est qu'il y ait le moins de formes graves de Covid-19 possibles, le moins d'hospitalisations»

    VANVES ET LE NOUVEAU TOUR DE VIS DANS LE GRAND PARIS

    Théoriquement l’ensemble des établissements vanvéens pourront continuer leur activité restaurant mais pas bar après les annonces faites hier matin.  A la condition  que leur chiffre d'affaires soit majoritairement constitué par l'activité restauration, lorsqu’ils auraient néanmoins conservé la classification «débit de boisson». Et qu’ils respectent des conditions draconiennes :  mettre du gel hydroalcoolique à disposition sur toutes les tables et non plus seulement à l'intérieur de l'établissement, maintenir 1 mètre de distance «entre les chaises» des différents groupes de convives qui devront, de leur côté, conserver leur masque la plupart du temps sauf au moment de la consommation des plats. Les groupes de convives seront limités à six personnes (enfants compris) contre dix actuellement. Le paiement à table sera privilégié et les clients seront «incités» à réserver pour éviter les attroupements aux abords des restaurants. Une «jauge» sera mise en place dans les centres commerciaux et les grands magasins, ainsi que dans les universités. Les piscines seront fermées pendant deux semaines à partir de mardi pour les adultes, mais resteront ouvertes aux mineurs «que ce soit dans un cadre scolaire, associatif ou privé», ainsi que les salles de sports et polyvalentes. Par contre, les stades et terrains d'entraînement physique, tous les équipements de plein air pourront rester ouverts à condition de rassembler moins de 1 000 personnes ou 50 % de leur capacité maximale si elle est inférieure à ce chiffre de 1 000 personnes

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    SALLES MUNICIPALES A VANVES

    Lors du Forum des associations, leurs présidents avait été informé que la ville avait arrêté un protocole sanitaire de l’utilisation des salles municipales dont les mesures leur ont été envoyé par mail, le maire de Vanves précisant lors de son discours inaugural qu’il fallait limiter leur utilisation surtout dans les écoles à deux fois au lieu de 10 par exemple lorsqu’elle était régulière, au cours de l’année. Comme par hasard, les formations politiques de Vanves qui ont demandé la possibilité de réserver une fois par mois, une salle municipale, comme c’est l’habitude, se sont vus refuser cette possibilité, que ce soit la section PS dont a fait état Anne Laure Mondon sur les réseaux sociaux, ou les autres groupes politiques représentés à Vanves (LREM, FG/PC, EELV)… sous couvert bien sûr de crise sanitaire, dans la plus grande hypocrisie que ce soit. Histoire d’empêcher les opposants au maire de Vanves de tenir réunion, et de faire entendre leur voix, dans le respect d’une certaine démocratie. "C’est véritablement l’application du fait du prince dans la plus parfaite hypocrisie que ce soit, avec de bonnes raisons grâce à cette crise sanitaire" selon ses opposants qui ne sont pas nés de la dernière pluie, d’autant plus que Vanves est l’une des rares commune où c’est le maire lui-même qui signerait lui même les autorisations, pour faire la police, comme s'il n’avait que cela à faire en des temps ci !.   Mais qu’en est il de la section UDI qui se réunit tous les mois ?... dans une salle municipale ?  

    ATTAL UTILISE STOP COVID

    Gabriel Attal,  porte-parole du gouvernement, était sur France Inter dans la matinale lundi dernier, a indiqué qu’il utilise l'application de traçage Stop Covid sur son smartphone, et que celle-ci ne l'avait pas prévenu d'un possible cas contact après le test positif du ministre de l'Economie, Bruno Le Maire. «Je crois que je ne suis pas considéré comme cas contact » a dit le conseiller municipal LREM de Vanves en annonçant que «Les tests antigéniques vont être déployés à partir du mois d'octobre». Face au délai d'attente, parfois très long, des résultats de tests PCR, ces tests, réservés aux personnes qui n'ont pas de symptômes et qui ne sont pas « cas contact», seront réalisés à partir de prélèvements dans les narines, par écouvillon, mais contrairement au test RT-PCR qui requiert une analyse en laboratoire, le test antigénique «agit en 15 à 20 minutes», avait affirmé le ministre de la Santé Olivier Véran. Ces tests arrivent donc «dans quelques jours, quelques semaines» a indiqué Gabriel Attal, en précisant «qu'il y en aura 5 millions pour la France, ce qui va permettre de désengorger et d'avoir des résultats plus rapidement, sur ce point on progresse ! ».

    RENTREE POUR EXPOGRAPH VANVES

    Les deux équipes de football entreprise de l’A.S. Expograph étaient (enfin) sur le pont le week-end dernier, pour la reprise du championnat, en R1 pour l'équipe Première et R3 pour la réserve. Avec seulement 12 valides en première et 11 valides (à peine...) en réserve, les deux matches s'annonçaient difficiles, et il est évident que les coaches Hicham et Yann attendaient avec impatience que les dernières licences en attente soient validées, pour permettre de compléter les feuilles de match et donner plus de choix dans les compositions. L’équipe 1  s’est déplacée à Champigny (94) pour y affronter l’équipe 1 de Chatelet AS FC. Le résultat, match nul sans but (0 à 0), s’est avéré poussif et très décevant, avec un manque de justesse technique, beaucoup de déchets et une absence de cohésion. Ainsi, l’équipe d’Expograph fut quasiment inoffensive, avec peu d’occasions de but malgré un adversaire plutôt moyen. Toutefois, des points positifs doivent être retenus malgré cette prestation: aucun but encaissé et une défense centrale solide. Maintenant, il va falloir se concentrer sur la prochaine journée qui devrait être plus simple à préparer avec de la qualification de plusieurs joueurs qui permettront au groupe de s’étoffer.

    L'équipe réserve s’est  déplacé à elle à Chambourcy (78)  pour y affronter une vieille connaissance, l’équipe 2 de Best Training Chambourcy dans le cadre de la 1ere journée de championnat R3, poule D, de Football Entreprise Critérium. Un match frustrant pour la réserve, face à une bonne équipe de Chambourcy, elle aussi courte en effectif, malgré la présence de quelques joueurs habitués à l'équipe 1. Malgré la défaite, le bilan sur le plan du jeu et de l'état d'esprit est très positif, avec une mention notamment pour Khalil Affi et Vincent Gomes, qui ont accepté de jouer malgré leurs blessures, et qui ont permis d'éviter un forfait qui aurait fait tâche pour commencer la saison.