Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

elections législatives 2022

  • UNE CAMPAGNE ATYPIQUE A VANVES ET A ISSY POUR GABRIEL ATTAL ET CLAIRE GUICHARD SOUTENUS PAR ANDRE SANTINI

    Les vanvéens ont vu la différence ces jours-ci entre les campagnes pour les législatives dans cette 10e circonscription des Hauts de Seine de 2017 et de 2022 : voilà 5 ans, Gabriel Attal (LREM), totalement inconnu, partait à la conquête de ce fief d’André Santini face à son poulain UDI Jeremy Coste qui avait pour directeur de campagne, Pascal Vertanessian, et le soutien des 4 Maires de la circonscription. Ce qui n'a pas empêché ce jeune homme politique alors, de finalement l'emporter,  après une campagne de porte à porte, de tractages, de meetings tout à fait classique, et le soutien du ministre Blanquer.

    5 ans après, tout a changé, ayant acquis une notoriété grâce à ces fonctions ministérielles notamment de porte parole, le flyer qui annonce sa présence sur le terrain avec ses militant  et a triplé de volume, plus de meetings, mais des réunions autour d’un verre ou d’un café comme ce fut le cas au restaurant Les Colonnes à Issy Mardi dernier ou à La villa samedi à Vanves où il met moins de distance avec ses interlocuteurs pour échanger.

    Tout ceux qui ont participé à sa première campagne, voit la différence, très à l’aise pour aborder tous les sujets avec le petit côté pédagogique du porte parole, toujours facile d’accés se prêtant volontiers aux selfies comme ce fut le cas à la Villa où beaucoup de curieux sont venus observés ce qui se passait sur la terrasse de ce restaurant. Et surtout, il a reçu le soutien d’André Santini qui lui en avait voulu d’avoitr battu son poulain pendant deux ans. Mais le maire d’Issy les Moulineaux est un homme politique pragmatique surtout lorsqu’il s’est rendu compte  que ce jeune homme était un politique prometteur, ce qui explique l’ accord passé avec lui pour les municipales de 2020. Vendredi, il confiait à l’auteur du Blog lors de la fête des Voisins dans son nouveau coeur de ville qu’il méritait ce nouveau poste à Bercy.

    D’ailleurs  à une question d’un participant au café de campagne à la Villa samedi, s’ils avaient reçu le soutien d’André Santini, Claire Guichard la suppléante de Gabriel Attal avait répondu : «J’ai la bénédiction du pére ! Et si je suis là, c’est que nous avons son soutien »

  • VANVES ET LES LEGISLATIVES : GABRIEL ATTAL AURA POUR SUPPLEANTE CLAIRE GUICHARD ET AUCUN CANDIDAT LR/UDI CONTRE LUI

    Gabriel Attal fait partie des deux députés LREM sortants qui devraient bénéficier de l’absence de  candidats de la majorité départementale LR/UDI  contre eux. Ainsi les maires UDI André Santini (Issy les Moulineaux) et Bernard Gauducheau (Vanves) auraient demandé le retrait de Sandrine Bourg (LR) et Ludovic Guilchert (UDI) investi à l’automne par leur parti respectif dans la 10e circonscription des Hauts de Seine (Vanves/Issy), pour  laissant le champ libre à Gabriel Attal qui avait été élu sur ce territoire en 2017. Il en est même pour sa collègue Laurianne Rossi, questeur de l’Assemblée Nationale, élue en 2017 dans la 11e circonscription,  Étienne Lengereau (UDI) maire de Montrouge, aurait demandé le retrait de Marie Colavita (LR).

    Il est vrai que depuis 2017, Gabriel Attal a pris un poids politique très important, notamment depuis qu’il est porte parole du gouvernement, voyant très souvent le chef de l’Etat qui l’associe à toutes les réunions très sensibles comme les comités de Défense notamment sanitaire, en étant l’un des rares à avoir lu son discours avant le meeting de l’Arena, et à l’avoir accompagné à Saint Denis au débat avec Marine Le Pen. André Santini, avec lequel il avait des relations exécrables au début de son mandat de député, Celui-ci en voulant d’avoir battu son protégé, dans son fief depuis 1988,  qu’il a pris à son cabinet, a changé d’avis,  à l’orée des municipales de 2020 en prenant des marcheurs sur sa liste, puis en adoubant ce benjamin du gouvernement Castex très promtteur, voilà quelques semaines, et finalement en  oeuvrant pour qu’il n’est pas de candidat de la majorité départemental contre lui dans cette 11e circonscription

    Ce qui explique qu’il aura comme suppléante, Claire Guichard, adjoint au maire d’Issy les Moulineaux chagée du tourisme, des relations internationales et affaires européennes (sur la photo avec André Santini et l’Evêque de Dapaong ville du Nord Togo jumelée avec Issy), après avoir été lors du mandat précédent maire adjointe à la petite enfance, à la jeunesse et à la famille.. Un choix dont André Santini a informé la majorité municipale d’Issy les Moulineaux mardi soir.    Et Gabriel Attal  lance en fin d’après-midi (vers 17H)  sa campagne du marché situé  devant la mairie d’Issy les Moulineaux, ce qui n’est pas anodin, de l’engagement dans la campagne d‘André Santini qui devrait être présent avec lui  sur ce site incontournable d’une campagne à Issy les Moulineaux et dans cette circonscription  

  • VANVES ET LES ELECTIONS LEGISLATIVES : FLORENCE PROVENDIER NE SE REPRESENTE PAS

    Si Gabriel Attal, actuel porte-parole du gouvernement a été investi par la République en marche, devenue Renaissance pour représenter le parti présidentiel dans la dixième circonscription (Vanves/Issy), où il avait fait 60,94 % des voix, il ne repartira pas avec Florence Provendier, alors sa suppléante. Elle lui avait succédé lorsqu’il avait été nommé secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse le 17 Novembre 2018, puis porte parole du gouvernement en Juillet 2020. Elle a fait le choix de ne pas se représenter. Une décision qu’elle a prise « après mûre réflexion, avec la volonté de poursuivre son engagement pour les objectifs  de développement durable et les droits de l’enfant, mais sous une autre forme» explique-t-elle dans un courrier daté du 9 Mai   

    Occasion de dresser un bilan de ces cinq ans où elle a eu à cœur « de s’investir sans compter au service des altoséquanais, d’être un relais pour créer du lien et trouver des solutions aux problématiques du quotidien. Les nombreux échanges que j’ai pu avoir et les particularités de notre territoire, ont toujours nourri mon travail et mes combats au Palais Bourbon. C’est du concret, et cela a donné beaucoup de sens à mes actions » explique-t-elle en rappelant qu’elle a fait adopter une Résolution pour que les Droits de l’enfant soient pris en compte dans les travaux de l’Assemblée Nationale et en déposant une loi transpartisane visant à la création de délégations parlementaires aux Droits de l’Enfant pour consacrer leur place dans la fabrique de la loi. Commissaire aux affaires étrangères et à l’éducation, elle s’est pleinement impliquée pour la défense d’une information juste et indépendante, ainsi que pour un accès à la culture à travers la promotion d’un audiovisuel public fort. Elle a été rapporteur de la proposition de loi relative aux bibliothéques et au développement de la lecture publique.

    Enfin, elle a été missionnée sur les objectifs de développement durable (ODD)  par le premier Ministre Jean Castex auprés de la ministre de la transition écologique, qui a profondément marqué la fin de son mandat, décidé à continuer à travailler pour un monde plus juste et plus durable, avec l’ensemble de ses acteurs.  «Je suis convaincue que les ODD sont la clé pour répondre aux défis environnementaux, technologiques, démocratiques, économiques et sociaux auxquels nous sommes confrontés. La multiplication des crises comme la guerre en Ukraine montre à quel point la transition écologique ne peut se concevoir sans transition économique et sociale et combien il peut être difficile de concilier des objectifs tout aussi prioritaires que contradictoires. Comme vous le savez, l'Agenda 2030 intègre cette complexité, grâce à une approche systémique du développement durable pour un monde plus juste, qui ne laisse personne de côté» écrivait elle dans sa dernière lettre aux électeurs de la 10e circonscription

    Florence Provendier a vécu deux événements marquants tout au long de ces cinq ans : ce voyage en Arménie au moment de la guerre du Haut Karabah qui l’a menée à agir au niveau de l’aide humanitaire et en faveur d’une coopération renforcée avec les eux pays, et la crise sanitaire