Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

1er tour

  • LES RESULTATS DU 1er TOUR DES ELECTIONS PRESIDENTIELLES A VANVES: MACRON EN TETE

    Sur les 18 500 électeurs,  15 024 ont voté, soit une participation de 82,56%, avec beaucoup de jeunes nouveaux électeurs (l’un d’entre eux sur la photo filmé par sa mére) qui votaient pour la première fois. Les vanvéens se prononcés   à 35,78% pour Macron (En Marche) avec 5 373 voix,  à 23,86 pour Fillon (LR) avec  3 584 voix, à 18,91% pour Mélenchon (FG) avec 2841 voix, 10% pour Hamon (PS) avec 1 502 voix, 6,29% pour  Le Pen (FN) avec 945 voix, 2,58% pour Dupont-Aignan (LFD) avec 388 voix, 0,93% pour Asselineau (DVD) avec 140 voix, 0,70% pour Lasalle (DVD) avec 105 voix, 0,56% pour Poutou (NPA) avec 84 voix, 0,29% pour Artghaud (LO) avec 43 voix. 0,11% pour Cheminade (DVD) avec 17 voix.

    Emmanuel Macron est arrivé en tête dans de nombreuses villes des Hauts de Seine et même à Issy les Moulineaux où il a fait 37,03%  des voix, suivi par François Fillon avec 26,7%, Jean Luc Mélechon à 16,3% et Benoit Hamon à 6,4%. André Santini faisait sa tête des mauvais jours à la soirée électorale du Conseil Départemental des Hauts de Seine  où la majorité départementale LR/UDI faisait grise min. Ses leaders ont appelés à voter pour Macron au second tour,  mais ont donnés rendez-vous aux Législatives où ce sera une autre paire de manche

  • RESULTATS DES PRIMAIRES A VANVES ET AILLEURS : HAMON ET VALLS AU 2éme TOUR

     

    Les socialistes vanvéens ont voté pour cette seconde primaire de la gauche, 5 ans après le discoiurs du bourget, dans 3 bureaux à Marceau, Cabourg et Larmeroux, et non 6 comme pour la droite en Novembre. Ils ont été 1472 votants vanvéens à confirmer le trio en tête au niveau national avec Hamon (37,7%), Valls  (30,7% et Montebourg (15,7%) devant tous les autres : Peillon (9,6%), de Rugy (3,7%), Pinel (3,8%), Benhamias'(0,7%)..

    Rappelons qu’ils étaient 1941 vanvéens le 9 Octobre 2011 pour le 1er tour de la  1ére primaire, organisée par la gauche, soit 11,23% des 17 000 électeurs vanvéens de l’époque. Ils s’étaient prononcés à 36,23% pour F.Hollande (701 voix), 34,4%pour M.Aubry (665), 16,1% pour A.Montebourg (312), 8,5% pour M.Valls (164), 4,7% pour S.Royale (90) et 0,6% pour F.Baylet (12). Les vanvéens s’étaient le plus mobilisés sur le Plateau où un bureau avait été ouvert à l’école Max Fourestier, avec 2 autres bureaux à Larmeroux et à Aristide Briand dabs la matreernelle provisoire insrtallée dans des algécos. Fabian Estellano était alors secrétaire de section et s’était réjoui au 2éme tour le 16 Octobre 2011 de la victoire de François Hollande, à Vanves    avec 1077 voix (53,29%) contre Martine Aubry avec 944 voix (46,71%). 11,7% des vanvéens s’étaient déplacés au 2éme tour, soit 2031 électeurs sur 17 238 inscrits sur la liste électorale,« Cela a été un moment de chaleur humaine ! Nous avons à faire gagner le candidat en haut de l’affiche » avait il déclaré ce soir là.

  • QUELQUES LECONS SUR LE 1er TOUR ET UN ENTRE’DEUX TOURS DECISIF A VANVES ET AILLEURS

    La plupart des élus, des candidats  et des militants vanvéens participeront, ce soir, au meeting respectif de leur tête de liste : Républicains, centristes et Modem seront à Issy  les Moulineaux au Palais des Sports R.Carpentier pour une grande réunion publique régionale, sans leader national, pas même Nicolas Sarkozy qui s’était invité, Valérie Pécresse tête de liste y ayant mis son veto, car elle souhaite mener une campagne régionale durant cet entr'deuxtours décisif. Socialistes, écologistes, communistes et mélenchonistes seront à Créteil pour un meeting de « la gauche et des écologistes rassemblés », la nouvelle dénomination de la gauche francilienne devenue plurielle

    Ainsi la lutte pour la présidence du Conseil régional s’annonce très serrée Dimanche comme finalement l’avaient prévu les observateurs avertis, l'addition des blocs de gauche atteignant 39,85 %, alors que ceux de droite regroupent 39,41 % des suffrages. Or, la réserve de voix à gauche est bien plus importante qu'à droite. Ce que réfute Valérie Pécresse en expliquant que  « 3 électeurs de droite sur 4 n’ont pas été voté » et en ayant lancé depuis Lundi,  la pêche aux abstentionnistes. « S’abstenir ou voter PS, c’est voter FN » explique t-elle avec l’ensemble de ses candidats qui tractent,vont à la rencontre des électeurs. En face, Claude Bartolone doit persuader  les électeurs de gauche  notamment du Front de Gauche de voter au second tour pour la liste qu’il conduit, par très enthousiastes à l’idée de voter pour un représentant de la majorité présidentielle qui a renié la plupart des promesses faites à la gauche en 2012.

    Chacun a tiré les leçons de ce scrutin : « Notre alliance LR/UDI fait bonne figure en IDF puisque nous arrivons en tête. Mais globalement, nous ne sommes pas très satisfaits des résultats nationaux. Parce qu’avec notre alliance nous sommes la force d’alternance naturelle ! Il y a un rejet massif de la politique socialiste, de la gauche, une exaspération de notre peuple à cet égard, et dont profite le FN. Le vote du FN est d’abord l’exaspération » expliquait Patrick Devedjian (LR) dimanche soir au Conseil départemental. « Ce vote est une interpellation qui nous est adressée et qui doit nous conduite à nous interroger, à proposer des choses nouvelles » ajoutait il. «  Les français attendent de la part de l’opposition de nombreuses choses que nous ne leur donnons pas : Tout d’abord un renouveau des personnes des figures nouvelles, ce qui ne veut pas dire que cela suffit, parce qu’ils attendent de l’intelligence, de la part de ces figures nouvelles. Ensuite un discours différent, un démarquage profond par rapport à cet espèce de socialisme ambiant qui gagne la société ». Pour la gauche, « le score de Claude Bartolone est bien meilleur que ce qui avait été prévu et annoncé par les sondages. Le score de Valérie Pécresse est moins important que prévu et celui du FN moins important que ce qui avait été envisagé » explique l’un des candidats vanvéens de la liste PS, Gabriel Attal, conseiller municipal PS de Vanves,  conduite par Nadége Azzaz qui est venu plusieurs fois à Vanves

    « Au niveau départemental, Claude Bartolone fait 15 000 voix de plus que JP Huchon au 1er tour des régionales de 2010. On progresse de 15 000 voix, ce qui est un très bon résultat dans le contexte actuel et les attentes que l’on pouvait avoir.  Sur Vanves, les résultats sont historiques, puisque nous faisons 5 points de plus que JP Huchon au 1er tour en 2010. Vanves est la 4éme ville des Hauts de Seine en termes de score pour Bartolone (après Clichy,  Montrouge et Fontenay aux Roses qui dépasse les30%), alors même que le maire de Vanve s’est fortement engagé en étant 9éme sur la liste de la droite. Et le total « gauche » est supérieur à la droite. Il y a eu une très bonne campagne menée au niveau régional, départemental et local avec les forces vives du PS à Vanves.Ce qui donne beaucoup d’espoir pour dimanche prochain et pour la suite » explique Gabriel Attal. « Pécresse n’a plus de réserve de voix, mais tout n’est pas acquis pour le PS.  Bartolone est certes favori pour le second tour. Mais si on veut qu’il l’emporte, il faut qu’il y ait une mobilisation totale des électeurs, et c’est là-dessus que nous insistons sur cette semaine d’entre deux tours : une seule voix de gauche, des écologistes, et plus large des progressistes et des républicains ne doit manquer ».