Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lrem

  • RETOUR SUR LES ELECTIONS MUNICIPALES A VANVES : COMMENTAIRES

    Plusieurs acteurs de cette élection municipale inédite sont revenus ses derniers temps sur ce rendez-vous électoral en dressant un bilan quelquefois sévére.

    Comme dans cette interview accordé au blog « Vanves Actualités », avec les déclarations de Françoise Saimpert, ex-maire ajointe  sur le résultat des élections municipales à Vanves, ont provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Extraits : «Les électeurs ont fait leur choix et l’on ne peut que s’incliner, c’est la loi de la démocratie. Cependant, compte tenu de l’abstention plus que massive, la modestie s’impose aux vainqueurs, à Vanves comme ailleurs. Seuls les maires réélus au 1er tour peuvent se réjouir, là le choix est clair et sans appel. Pour mémoire, sur 18000 électeurs inscrits à Vanves, moins de 8000 se sont déplacés et la liste élue sous la bannière du maire sortant n’a pas réussi à atteindre les 4000 voix. Il était évident que « la prime au sortant » allait l’avantager compte tenu du second tour des élections se tenant 3 mois après le premier. L’élan de la campagne a été brisé net pour les deux autres listes en lice tandis que le maire restait seul en place pour tout diriger lors du confinement, refusant toute aide extérieure à sa propre liste. Fin juin nos concitoyens avaient d’autres priorités à gérer que ce second tour. A titre personnel, je suis très satisfaite du message envoyé au maire centriste réélu : il ne peut gagner haut la main au 1er tour que lorsqu’il noue une réelle alliance avec ses partenaires de droite comme ce fut le cas en 2014 avec Isabelle Debré en véritable binôme. Mais quand six ans plus tard pour préparer sa campagne il se moque d’eux en décidant de tout en catimini, il déclenche une crise au sein de sa majorité qui aboutit au départ de 5 de ses élu(e)s. Il a rompu la confiance et ce fut rédhibitoire»

    De leurs côtés, les écologistes ont regretté que «ces élections n’aient pas permis de nous donner les moyens de mettre en œuvre non pas une aventure utopique mais une vraie politique d’adaptation de la Ville à un avenir qui risque fort d’être sombre. C’est bien le sens des résultats constatés dans de nombreuses Villes françaises dont les électeurs ont confié les rênes à des alliances menées par les écologistes.  Comme le niveau des océans l’écologie politique monte !» expliquait Pierre Toulouse, conseiller municipal EELV lors du dernier conseil municipal. «A Vanves aussi cette appétence à une autre façon de gérer le bien commun qu’est notre Ville s’est manifestée avec clarté en nous permettant de réussir ce score important qui nous oblige. Nous savons ce que nous devons à nos électeurs et en les remerciant de leur confiance nous leur promettons de nous en montrer dignes.  La liste menée par Séverine Edou comptait aussi de nombreux candidats qui souhaitaient avant tout porter cette espérance d’un virage écologiste et social ambitieux. Avec eux, nous souhaitons pouvoir travailler au rassemblement de tous ces citoyens qui veulent changer la Ville pour la rendre plus résiliente, plus accueillante, plus humaine, plus bienveillante à toutes et tous. Nous sommes convaincus que ce n’est pas en se repliant sur notre quant-à-soi et la tranquillité trompeuse d’aujourd’hui que nous pourrons faire face aux crises qui se dessinent ; aussi, ce virage fort que nous appelons de nos vœux, nous allons tenter de le faire prendre aussi aux nouveaux élus qui composent la majorité d’aujourd’hui que, respectueux des usages républicains, nous félicitons de son succès» affirmait il en  indiquant que le « groupe écologique et social » sera constructif, orienté vers l’action et force de proposition «comme nous l’avons été au cœur de la crise en proposant par exemple un plan d’aménagement cyclable».  

    Plusieurs dossiers importants vont venir selon Pierre Toulouse :  l’adaptation du PLU, l’aménagement de la rue Marcheron, le renouvellement du contrat de prestation des cantines scolaires, la construction de l’école du Parc… «Nous avons des idées et des propositions sur tous ces sujets pour que ces projets soient vraiment porteurs d’avenir, préservent la santé, améliorent le vivre ensemble, et favorisent l’expression des vanvéens.  A cet égard, nous souhaitons noter que l’absence de confiance dans certaines associations locales auxquelles il a été préféré le recours, payant, à des sociétés privées extérieures à la Ville est un mauvais signe. Nous nous attacherons au contraire à encourager les initiatives et à mettre en valeur nos compétences locales».  Pas sûr que l’opposition soit entendu à un moment où le maire explique explique à tout le monde : « j’en ai assez qu’on me dise quoi faire », malgré ses propos qui pouvaient apparaître appaisant lors du dernier conseil municipal dont il vient de démentir par quelques décisions qui ont choqué des vanvéens qui se sont exprimés sur les réseaux sociaux

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    PREVENTION : La semaine dernière a été marqué par plusieurs cas positifs au Covid-19 dans les écoles qui ont amené à la fermeture d une classe à l’école maternelle Lemel, plusieurs à l’école du Parc, la ville étant en lien avec l’ARS (Agence Régionale de Santé, la médecine scolaire, l’inspectrice de l’Education Nationale et les directeurs d’écoles afin d’assurer un suivi rigoureux de l’évolution sanitaire dans chaque école. «Les mesures théoriques sont super. Malheureusement dans la pratique c'est douteux... »faisait remarquer un vanvéen sûrement parent d’éleve, sur les réseaux sociaux en notant que «devant le collège – sans précise lequel -  à midi notamment le port du masque est absent sur une bonne moitié d'ados une fois la grille vers l'extérieur franchie. Et aucune mais vraiment aucune distance de sécurité. Certains se raclent avec délectation la gorge et lancent de gros crachats.... C'est un comportement civique et responsable en période de virus ? Comment faire respecter le b.a.ba des règles sanitaires» 

    LREM ;  Gabriel Attal Secrétaire d’etat-porte parole du gouvernement devrait candidat aux régionales en Ile de France. Il serait intéressé pour être la locomotive de la liste LREM dans les Hauts de Seine.  Florence Provendier (sur la photo au forum des associations avec Séverine Edou et Jean Cyril Le Goff, conseillers municipaux) qui l’a remplacée comme  député de la 10e circonscription lors de sa nomination au gouvernement,  fait partie de la  Constitution de la Commission d'Enquête pour mesurer et prévenir les effets de la situation sanitaire sur les enfants et la jeunesse créé la semaine  dernière à l’Assemblée Nationale. Présidée par Sandrine Morch avec Marie Georges Buffet, ex-ministre de la Jeuness eet des Sports de Jospin,  comme rapporteur elle comprend 30 députés qui vont travailler jusqu'à la fin de l'année sur ces enjeux déterminants : «Nos enfants ne doivent pas être la variable d'ajustement de la crise !» commente La députée de Vanves qui a ouvert un site pour informer les électeurs de la 10E circonscription sur ses activités parlementaires (florenceprovendier.fr)  

    FETE DES VOISINS : «En ces circonstances si particulières, et dans un contexte où il est primordial de renforcer le lien social et de veiller les uns sur les autres, nous avons pris la décision de maintenir au niveau national la Fête des Voisins du 18 septembre prochain, sauf évolution sanitaire contraire ou interdiction préfectorale. Nous sommes en effet convaincus qu’il est encore possible de passer des moments conviviaux entre voisins, tout en respectant les règles de distanciation et le protocole sanitaire en vigueur» indique Atanase Périfan, organisateur et fondateur de la fête des Voisins qui se déroulera pour la 2e fois le 18 septembre prochain. Ainsi cette nouvelle édition qui se déroulera le 18 Septembre, sera emblématique, non pas d’une distanciation sociale imposée, mais d’un rapprochement choisi tout en restant prudent et en respectant les gestes barrières. Elle se déroulera dans les cours, les entrées d’immeuble, les places de village, sur les trottoirs… mais elle sera masquée et devra respecter toutes les mesures sanitaires et de distanciation physiques qui s’imposent actuellement.. L’ensemble des équipes de la Fête des Voisins se sont mobilisées afin d’adapter les outils de communication à la nouvelle donne sanitaire. Les affiches ont été redessinées, les conseils, trucs et astuces pour s’organiser ont été adaptés à la situation, des masques dessinés… (reprise du doc 10 conseils pour…, de la nouvelle affiche…).

  • VANVES ET LES MUNICIPALES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    CROIX GAMMEE SUR DES AFFICHES LREM

    Bizarre ces croix gammées sur une affiche LREM où apparait Séverine Edou tête de liste LREM avec Gabrier Attal Secrétaire d’Etat que des militants ont découvert sur un panneau de l’avenue du Général de Gaulle, à la veille d’un déplacement du Président Macron en Israël pour le 75e anniversaire de la libération des camps d'extermination nazi et de la journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’holocauste qui sera marquée  par un dépôt de gerbe dimanche matin au monument aux morts de Vanves.  «Combattre l’antisémitisme et le racisme, c’est ne jamais rien leur céder, c’est rappeler l’importance de la justice pour identifier et punir fermement leurs auteurs» a tweeté Gabriel Attal qui a décidé de porter plainte après la découverte d’inscriptions haineuses sur les affiches de la candidate LREM qu’il soutient. «Je condamne fermement les insultes et les croix gammées, constatées ce jour, sur des affiches de campagne électorale. En lien direct avec la Police nationale, j’ai demandé, dans le respect de l’enquête judiciaire en cours, à ce que ces tags infamants et intolérables soient immédiatement supprimés, ce qui est fait» tweetait le maire de Vanves. D’ailleurs la commune est peu habituée à ce genre de faits, même en période de tensions politiques extrêmes. Souvenir lointain d’une soirée de collage à Vanves en 1980 lorsqu’une élection partielle avait été provoqué par le décés d’André Roche, avec l’élection de l’un de ses fils, Danier Roche au Conseil Municipal et Roger Aveneau  au conseil général : Les militants RPR avaient été encerclés à la gare Vanves-Malakoff par des militants du FN qui recherchaient ceux qui arrachaient leurs affiches. Ce qui n’étaient pas leur cas, comme ils le leur firent comprendre après discussion. Parmi eux, alors délégué jeune du 92, le futur ministre de l’intérieur de Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux, et un futur maire de Vanves, Didier Morin. Et pendant ce temps, un certain Raymond Deniau (PS), qui avait dû arracher ses affiches, rentrait chez lui à pied, après sa tournée d’affichage et d’arrachage pour le PS dans le quartier du carrefour de l’insurrection.  

    ATTAL SOUTIENT SANTINI AUX MUNICIPALES A ISSY

    «J'ai rencontré Gabriel Attal et Florence Provendier On se respecte beaucoup, on se découvre mutuellement. Les premiers propos qu'ils m'ont tenus, c'est : «on ne vous a jamais critiqué. Ce qui est vrai… ». J'ai apprécié leur franchise. Ils considèrent que la ville est agréable, bien gérée, donc ce n'est pas une façon hypocrite de se rapprocher. Et j'ai toujours animé des listes d'union. Je ne mets pas en avant les clivages partisans, je n'ai pas besoin du support des partis. Les querelles de chapelle, ça ne m'intéresse pas» expliquait André Santini dans le Parisien d’hier pour officuialiser le soutien de LREM et la présence de marcheurs dont Florence Provendier à ses côtés en seconde place sur la liste. «J'ai accueilli des colistiers issus de La République en Marche, qui rejoignent ceux de la société civile, de l'UDI, des Républicains ou du MoDem. Il faudra renouveler notre liste, car certains sont avec moi depuis quelque temps. Mais il faut surtout des personnes présentes, disponibles, compétentes» ajoutait il. Première visite de campagne ensemble : Ce matin dés 9H quartier des Epinettes