Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ps - Page 4

  • VANVES ET LES ELECTIONS REGIONALES – RENCONTRE AVEC DES CANDIDATS : GABRIEL ATTAL (PS)

    Dans cette ambiance de campagne très particulière, le Blog Vanves Au Quotidien a sollicité certains candidats vanvéens sur différentes listes en continuant par les socialistes avec Gabriel Attal

    Vanves Au Quotidien - Que ressentez-vous d’être le benjamin de la liste PS sur le 92 ?
    Gabriel Attal : « De la fierté, avant toute chose. D’abord, parce que c’est une chance inouïe que de pouvoir s’engager dans un collectif, de se battre concrètement pour les idées auxquelles on croit. De la fierté aussi, parce que la liste sur laquelle je figure ressemble à celles et ceux qu’elle espère représenter. J’ai appris à connaitre chacun d’entre eux ! La liste rassemble tous les horizons professionnels, toutes les générations, tous les âges, tous les territoires. C’est là sa principale force !
    La fierté que je ressens doit aller avec un esprit de responsabilité, notre région est la première région d’Europe. Pour aller jusqu’au bout, d’abord. La dynamique que nous avons engagée, grâce notamment à l’engagement exemplaire de Nadège Azzaz, doit se traduire en actes. Et puis, la responsabilité, pour défendre concrètement les intérêts des franciliens que nous devrons représenter au soir du 13 décembre.

    VAQ - Qu’est-ce que cela va permettre d’apporter aux vanvéens d’être présents à une place éligible ?
    G.A. : « Un lien direct avec les représentants de la région et donc une vraie relation de confiance ! Si je suis élu, mon mandat concernera évidemment l’ensemble de la région : mais j’aurai à cœur de me battre pour notre département et notre ville, qui en ont grandement besoin !

    VAQ - Vous avez un bon bilan grâce à JP Huchon, un programme intéressant, mais les couacs du gouvernement, les attentats ne vont-ils pas faire la différence au profit de V.Pécresse comme l’indiquent les sondages ?
    G.A. : « Vous avez raison de souligner la qualité du bilan de Jean-Paul Huchon. Avec lui, l’Ile-de-France a pris une nouvelle dimension. Elle fait rayonner notre pays en Europe et à l’international et contribue à entrainer la France vers la reprise. Des milliers de start ups sont créées chaque jour, des chercheurs et des entrepreneurs du monde entier choisissent de s’y installer. Des festivals internationaux – Rock en Seine, Solidays… - prouvent à quel point notre région est vivante ! C’est aussi une région qui a transformé le quotidien de ses habitants : 220 lycées créés ou rénovés depuis que la gauche est aux responsabilités, les transports ont été modernisés, le pass navigo unique permet maintenant aux Vanvéens de se déplacer gratuitement dans toute le région et d’autres chantiers sont lancés, les associations sont soutenues.
    Vous me demandez si les attentats auront une influence sur le vote ? Certainement. Comment prétendre le contraire ? Je crois pour ma part que cela rend cette élection d’autant plus importante. Car dimanche, l’enjeu sera d’abord démocratique, contre l’abstention. Les Franciliens doivent montrer que le vote est quelque chose de précieux. Ils auront ensuite le choix. Ils pourront opter pour le repli, la stigmatisation, les divisions fratricides. Le week-end dernier, la candidate de Nicolas Sarkozy était au côté du Front national devant la Manif pour tous, après avoir promis de « démarier » les couples homosexuels. Chacun ses priorités soi-disant républicaines… Dimanche, les Franciliens pourront choisir de voter pour Claude Bartolone, qui propose aux Franciliens de renforcer drastiquement leur sécurité, tout en restant debout, tout en continuant de vivre en misant sur la culture et l’éducation. Faire ce second choix, c’est se battre pour préserver ce que nous sommes vraiment : une région fière de ses atouts et ouverte sur le monde.

    VAQ - Quelles sont les 2 à 3 mesures sur lesquelles vous avez envie d’insister ?
    G.A. : « Une mesure qui concerne directement le quotidien des Vanvéens, d’abord : l’automatisation de la ligne 13 du métro. Nous sommes des milliers à l’emprunter chaque jour et nous savons combien ce grand chantier mettra fin aux retards, aux rames bondées… C’est du concret ! Et puis, des mesures qui feront progresser l’ensemble de la région. La création de pôles territoriaux de coopération économique, pour soutenir encore davantage le dynamisme économique, pour aider les entreprises à se développer et à embaucher. Enfin, le projet de Claude Bartolone pour défendre l’environnement est extrêmement ambitieux. Notre région accueille la COP21 : elle doit être exemplaire. C’est pourquoi les initiatives innovantes pour le développement durable seront encouragées et soutenues. Nous sommes les seuls à nous engager aussi fortement et concrètement pour la qualité de vie des franciliens.

    VAQ - En quoi cela peut aider le PS pour aller à la reconquête de Vanves ?
    G.A. : « Aujourd’hui, ce n’est pas le sujet. Les élections municipales auront lieu dans cinq ans. Je ne m’engage pas pour le coup d’après mais pour cette élection-là, pour faire gagner Claude Bartolone, parce que je suis sincèrement convaincu que notre région perdra énormément en cas de victoire de la droite. Donc l’enjeu, c’est de tout faire pour convaincre les Vanvéens et les Franciliens que le vote pour Claude Bartolone est le bon, que lui seul permettra de donner à la région les ambitions de ses moyens, que lui seul sera en mesure d’améliorer le quotidien. Donnons à l’Île-de-France les moyens de poursuivre son ascension.

  • LA CAMPAGNE DES REGIONALES REPREND TIMIDEMENT A VANVES COMME AILLEURS

    Les trois principales listes étaient présentes sur le marché samedi matin puisque la campagne a véritablement redémarrée au lendemain de l’hommage de la nation aux victimes des attentats du 13 Novembre

    Les Républicains et les centristes distribuaient un tract présentant la liste LR/UDI dans les Hauts de Seine, avec Bernard Gauducheau déambulant dans le marché. Une lettre expliquant « Pourquoi j’ai choisi Valérie » sera distribué dans les boîtes à lettre ces jours-ci signé d’un côté par Isabelle Debré Sénateur LR de Vanves, et de l’autre par Bernard Gauducheau maire UDI de Vanves et candidat : « Son projet est financé sans hausse d’impôt grâce à un plan courageux d’économies de 400 M€ par an et des mesures anti-gaspillage que vous ne retrouverez chez aucun autre candidat » explique t-il en donnant 3 exemples vanvéens : la rénovation des équipements sportifs de la Cité Scolaire de Michelet, la modernisation des transports en commun et notamment la ligne 13 de la RATP, et le soutien à l’installation de dispositifs anti-bruit le long de la ligne SNCF. Les socialistes distribuaient un tract « Les Hauts de Seine avec Barto » personnalisée « Vanves avec Barto » comme c’était le cas dans chaque commune altoséquanaises et francilienne, avec les photos des deux candidats, Gabriel Attal et Valérie Mathey, des conseillers municipaux et du secrétaire de section qui étaient sur le terrain au marché avec Guy Janvier,  carrefour de l’Insurrection avec Anne Laure Mondon et Valérie Mathey, place de la République avec Jean Cyril Le Goff et Antonio Dos Santos. Leur objectif est de mobiliser leur électorat, comme ils l’affirment dans leur tract, pour qu’ils votent parce que « nous voulons une région qui fait face aux urgences du quotidien tout en préparant l’avenir et parce que nous sommes certains que Vanves a besoin d’une région forte à gauche ». Catherine Naviaux, candidate vanvéenne sur la liste EELV  (sur la photo) était présente devant la poste avec Pierre Toulouse pour distribuer le programme défendu par les écologistes en Ile de France  et la lettre ouverte d’Emmanuelle Cosse sa tête de liste,  écrite après les attentats. Ainsi que Boris Amoroz (FG/PC) conseiller municipal qui n’est pas candidat sur la liste conduite par Pierre Laurent, et  distribuait un tract présentant la liste altoséquanais coduite par l’avocate de Jean Luc Mélenchon, et où certains d’entre eux s’exprimaient. Une réunion est organisée salle des fêtes Jean Jaurés de Malakoff avec les cinq candidats malakoffios sur cette liste et la maire Jacqueline Belhomme.    

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    ECONOMIES DRASTIQUES : La municipalité racle les fonds de tiroirs pour arriver à trouver 2 M€ d’économie dans son budget 2016. Elle a supprimée plusieurs manifestations comme le feu d’artifice du 14 Juillet et les Trophées du Sports, et s’apprête à abandonner  la course « La Vanvéenne » organisée en Juin pour une fête des sports  qui se réduit à une peau de chagrin. Après avoir augmenté certains tarifs comme ceux du Cinéma et de la Piscine (+13%) et fait payer des services jusqu’à présent gratuit (NAP pour les écoliers et piscine pour les seniors), elle passe maintenant à la baisse des subventions versées aux associations comme ce sera inscrit dans la prochaine convention de partenariat avec le Stade de Vanves et étalée sur 4 ans. Les présidents de section en ont été informés samedi matin, par le maire adjoint chargé des sports et le directeur général des services. Certains ont prévenu qu’ils seront obligés de refuser des jeunes faute de pouvoir payer éducateurs et entraîneurs. Mais cela va beaucoup plus loin, puisqu’elle demande à certains fonctionnaires ou contractuels de rembourser la part de la retraite additionnelle de la fonction publique qu’elle a versée à leur place voilà prés de 10 ans pour ceux qui ont accompagnés les études du soir dans les écoles primaires. De toute façon l’augmentation des impôts locaux que la Municipalité veut évitée sera inéluctable à ce régime là. Certains vanvéens l’ont senti avec la taxe foncière.

    LAUDATO SI : Les vanvéens ont jusqu’au 1er Novembre pour découvrir et visiter une exposition qui illustre la nouvelle encyclique du pape François « Laudato Si » consacrée à l’environnement. Il suffit de pousser la porte du Prieuré Sainte Bathilde des bénédictines de Vanves, d’aller à l’accueil et demander d’ouvrir la salle juste à côté. Des œuvres de Sœur Marie Boniface et d’Anne Sophie Boutry illustrent cette encyclique à partir de 7 mots, choisis par la mére prieure, sœur Marie Madeleine Caseau – Matière, vertige, être, science, conscience, révolution, fraternité -   grâce à un agencement subtil d’œuvres qui illustrent les propos du pape,  des dessins et des peintures de soeur Boniface, des croquis et des sculptures d’Anne Sohie Boutry : « L’art chante et nous apprend à chanter notre vie » expliquait la mére supérieur en faisant visiter cette exposition, la semaine dernière, avec Anne Sophie Boutry, lors d’unevisite guidée.

    REFERENDUM : La section socialiste de Vanves sera mobilisée pour organiser le référendum sur « l’Unité de la gauche » le week-end prochain. Certains craignent que ce soit un fiasco, les troupes militantes étant loin de déborder d’enthousiasme. Mais à Vanves comme en Ile de France, dans le cadre de la campagne électorale pour les Régionales, c’est l’occasion de rappeler ce qu’a fait « la gauche rassemblée » pour la Région Ile de France : Le pass navigo unique à 70 €, le quotient familial dans les cantines des lycées, l’accueil des réfugiés… « Dans un contexte où l’extrême droite se banalise et où la droite se radicalise, nous voulons travailler à rassembler la gauche sur des propositions communes pour une Ile de France solidaire, écologique et sociale » expliquent ils dans un tract où ils annoncent les jours, les heures et les lieux de vote : La permanence PS du 82 Sadi Carnot pendant les 16-17-18 Octobre, pratiquement toute la journée avec une coupure à l’heure du déjeuner, le 17 Octobre au carrefour de l’insurrection et place de la République durant la matinée. IL parait que l’on peut voter même si on n’’est pas socialiste mais qu’on partage les valeurs de gauche

    EXPOGRAPH VANVES : « Si l'équipe B d'Expograph s'est qualifiée pour le tour suivant de la coupe d'île de France, en alliant le très bon en 1ère mi-temps (3/0 à la pause) avec 3 buts de belle facture dont un doublé de Karim Bouzidi, et le beaucoup moins bon en seconde, ou les joueurs de l'Hopital Raymond Poincare sont revenus à 3/2 ,bénéficiant de la suffisance de nos joueurs trop faciles, notre équipe À en a rajouté une couche en abordant le match avant une négligence de l'adversaire qui a réussi son entame,et s'est permis le luxe de mener 1/0 sur nos terres à la mi- temps. Inutile de vous dire, qu'un des 2 présidents... fulminait dans son coin !!! » raconte le coach  qui a sorti alors…le savon… « pour nettoyer les suffisances et la seconde période est devenue beaucoup plus tranquille, après une égalisation de Jeff, un but du gauche de la crevette Himmer, sur un tir un peu raté, un nouveau but de Jeff (ses premiers avec l'équipe A), un coup franc magnifique de Chems au 2ème poteau d'un tir excentré aux 25 mètres et pour finir, après un crochet du droit en plein axe suivi d'une frappe explosive dans la lucarne droite du gardien adverse, auteur malgré tout d' un très gros match, le but de Lamine qui nous a promis de recommencer très vite..!  5/1, score sans bavure, mais Expograph n'a joué que 45 minutes après s'être fait peur! En route pour les 32e de finale du Championnat de France ».