Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

en marche

  • APRES DES VŒUX DIVERS ET VARIES CHEZ LES VOISINS, DES GALETTE A VANVES

    Les vœux auxquels certains vanvéens ont participé ces derniers jours, parmi nos élus, se succédent et ne se ressemblent pas. Il suffit de prendre trois exemples :

    A Issy les Moulineaux, le 12 Janvier dernier, c’étaient les vœux de la discorde. Même si André Santini a célébré  ses grands projets (urbains) symbole du renouveau d’un territoire composé autrefois de friches insalubres », il n’en reste pas moins que 15 conseillers municipaux , pour la plupart LR, n’avaient pas été conviés. Ils ont eu l’outrecuidance d’avoir créé un groupe, dissident au sein du conseil municipal « D’Issy Demain » depuis la Rentrée 2017. Le maire avait déjà retiré à 5 d’entre eux, leurs délégations de maires-adjoints en Juillet dernier à la suite de la défaite de son poulain, Jeremy Coste (UDI) aux élections législatives, puis a exclu tous les membres de ce groupe dissident , de l’ensemble des instances locales (Conseil d’Ecole, Conseils de quartiers, Conseils d’administrations divers), et enfin, ne les convie plus aux manifestations organisées par la ville. Les intéressés n’ont pas manqué d’observer que la plupart des grands élus LR des Hauts de Seine n’y ont pas participé (P.Devedjian, P.Juvin, R.Karoutchi, I.Debré...). 

    A la Seine Musicale, le 16 Janvier, pour les vœux commun des déparrtements des Hauts et des Yvelines, Patrick Devedjian et Pierre Bédier (sur la photo avec G.Larcher président du Sénat et Christian Favier) ont donné un avant-goût de la grande réunion publique de  mobilisation prévue le 31 Janvier, au même endroit, pour défendre les départements franciliens face au projet Macron de réorganisation territoriale de l’Ile de France. Et chose extraordinaire, du jamais vu dans les Hauts de Seine depuis sa création, un président de conseil départemental communiste, Christian Favier du Val de Val de Marne a pris la parole . «On ne partage pas les mêmes idées sur de nombreux sujets. Or on a su se rassembler sur l’essentiel, face à un projet technocratique et recentralisateur. On refuse cette usine à gaz coûteuse. Il serait absurde de supprimer ce qui fonctionne bien ! Ce qui nous rassemble dans ce combat est bien plus fort que ce qui nous différencie» a-t-il déclaré, auquel a répondu Patrick Devedjian (LR) : «Nous partageons la même volonté de tirer vers le haut cette banlieue, malgré les divergences politiques que nous pouvons avoir. Nous avons tous la même passion de nos territoires. Et nous partageons la même colére».

    Enfin, à Malakoff, le 18 Janvier, c’étaient des vœux populaires et militants, Jacqueline Belhomme ayant terminé son discours par un hommage à France Gall avec « résister » invitant ses invités à frapper des mains et même danser. Ce qui était quand même plus « rock and roll » que « Là Là Vanves ». Mais ce n’est pas terminé, car c’est au tour des « galettes des rois » de prendre le relais : A Vanves, notamment après la section PS mardi dernier, c’est au tour cet après-midi d’En Marche au Gaulois avec Gabriel Attal député, puis mardi prochain, pour les Républicains à Larmeroux, avec, entre temps, Dimanche, le banquet des seniors, et lundi soir, la réception des nouveaux vanvéens qui rencontreront leurs élus au cours d’un spate-dating.

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    ATTAL PORTE PAROLE D’EN MARCHE

    Gabriel Attal, député LRM de la 10éme circonscription (Vanves-Issy) pourrait être l’une des portes-paroles d’en Marche. Une marque de confiance de son président Castagner (sur la photo tous les deux lors de la Rentrée scolaire à Vanves). Il est vrai qu’il défend parfaitement bien la politique du gouvernement dans les médias, l’Elysée le faisant monter au créneau comme ce fut le cas pour la loi sur l’audivisuelle et des propos d’Emmanuel Macron lors d’une rencontre avec les membres de la commission culture et Education de l’Assemblée Nationale dont il fait partie. Il  est vrai aussi que les journalistes le sollicitent beaucoup. Mais comme il l’explique, il se refuse de parler des frasques et aventures du chien du président. Faut pas exagérer !

    DES BUCHES A VANVES ET A LA REGION

    Les 80 participants au repas de Noël de l’UDI de Vanves  au Tout Va Mieux, lundi soir, ont eu droit à une bûche pour le dessert d’un repas de fête, avec tartare de saumon ou salade gourmande avec foie gras à l’entrée, suprême de volaille sauce foie gras avec riz et légumes, ou un steak Espadon. Le maire de Vanves a pu trouver un réconfort pendant cette soirée amicale et conviviale alors qu’il a siégié ces trois jours au conseil régional pour sa session budgétaire. Durant lesquels, il n’a pas été le porte parole du groupe UDI sur un des chapitres budgétaires étudiés (transports ou aménagement) comme cela était généralement le cas. Et pour cause : le président très libéral du groupe Frank Cecconi, qu’il soutenait, a été débarqué par un président très clanique, Jean François Vigier, maire de Gif sur Yvette qui n’a pas fait de cadeau, remettant au pas son groupe. A tel point qu’il était prévu que le maire de Vanves qui présidait jusqu’à présent la commission des transports de l’assemblée régional, soit remplacé par Marianne Duranton. Ce qui ne s’est pas fait, puisque c’est Brice Nkonda qui lui a succédé et qui n’y connait rien parait il. Ambiance au groupe UDI au Conseil Régional

    IL MANQUE 1,5% POUR ATTEINDRE 25%

    Une petite étude d’une spécialiste de l’urbanisme de la section En Marche de Vanves montre bien que Vanves n’atteint pas encore le taux de 25% avec 3026 logements sociaux. La ville prévoit de construire 145 logements sociaux en 2018 en comptabilisant les 112 logements sociaux du Rosier Rouge, 25 rue A.Briand/R.Coche/Diderot et 8 rue R.Sahors. Mais sur les 112 logements sociaux du Rosier Rouge, avec sa créche, il n’y en a que 30 comptabilisé pour Vanves, car le Rosier Rouge s’étend aussi sur Issy les Moulineaux. Il manque donc 1,5% à Vanves pour atteindre 25% soit 190 logements sociaux qui sont une urgence avec 1256 demandes     

    DEFAITE DU STADE DE VANVES C/ PARIS 15

    « Cette rencontre peut se résumer en chiffres, car au niveau du jeu il y aurait beaucoup à dire sur le niveau des joueurs  sur le terrain, pour certains dans les têtes. Score de 3 à 0 pour PARIS 15 avec des avertissements : 6 cartons dont 2 rouges, un blessé avec une fracture du poignet. Le match s’est terminé à 9 joueurs. Rencontre à vite oublié, encore que... Espérons une meilleure entame pour 2018 » espére Jean Claude Vignal, président de la section Football du Stade de Vanves.

  • LES NOUVELLES REFERENTES D’EN MARCHE A VANVES QUI SE STRUCTURE POUR DEFENDRE LE PRESIDENT MACRON ET SA POLITIQUE

    Dans le cadre de l’organisation et de la structuration du mouvement En Marche, au lendemain des élections présidentielles, législatives et sénatoriales, le référent de Vanves a changé : Julien Segura,  qui avait crée l’antenne vanvéenne lors du lancement du mouvement En  marche, a passé le relais à Michéle Brual et Angela Naser (sur la photo avec lui), voilà quelques semaines. Elles sont en train de mettre en place actuellement l’antenne ou la section d’en Marche à Vanves. Le Blog de Vanves au Quotidien les a rencontré ces jours-ci alors qu’elles préparent quelques initiatives en lien avec le député Gabriel Attal (LRM)    

    Michèle Brual, 58 ans, mère de deux enfants et trois fois grand-mère (!) habite Vanves depuis une dizaine d'année. « Ancienne Clamartoise, j'ai des attaches de longue date avec Vanves, un de mes enfants ayant étudié au Lycée Michelet ». Elle travaille dans un grand groupe de communication digitale basé à Boulogne, en tant que Directrice de projet au sein de la Direction des Relations Institutionnelles. Elle est responsable du soutien apporté aux écosystèmes innovants et à la transition numérique des TPE-PME sur l'ensemble du territoire français. «Je me suis engagée dans En Marche à l'automne 2016, avec le désir profond d'un renouvellement de la vie politique, de la fin des clivages partisans et avec la volonté d'accompagner une dynamique positive de transformation de notre pays, dans le respect de tous. Engagée dans la campagne des Présidentielles puis dans celle des législatives au printemps 2017, je souhaite poursuivre mon action au niveau local pour mobiliser les citoyens autour de projets de proximité, pour soutenir l'action du Président de la République et expliquer aux habitants le bien-fondé des réformes menées par le Gouvernement »explique t-elle avec des sujets de prédilection : la transition numérique de l'économie traditionnelle, le renouveau des centre-villes et l'éco-responsabilité citoyenne.

    Angela Naser ,  41 ans, est  arrivée à Vanves à l’âge de 8 ans, avec ses trois petits frères. Elle est une grand mére heureuse de trois merveilleux enfants qui habitent aussi à Vanves. Après 17 ans passé en tant que Manager à General Electric Money Bank où elle a  exercé plusieurs fonctions, elle a  quitté cette entreprise en décembre 2016 pour se mettre à son compte en tant que Consultante en Marketing Stratégique et Digital. Elle est bénévole au Resto du Cœur depuis 23 ans et a été aussi en charge de GE Bénévoles durant ses années à General Electric. « J’ai adhéré au mouvement La République En Marche en avril 2016 une semaine après son lancement, car il représente pour moi tout ce que je souhaite voir en politique : le rejet de toute forme de conservatisme, l’attachement à l’Union Européenne, et surtout des changements dont nous avons besoin afin que notre cher pays retrouve sa place légitime sur la scène internationale et que nous puissions réduire de manière significative le chômage et les inégalités » explique t-elle.