Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

en marche

  • LE MUR DU CON ALLEGREMENT FRANCHIT PAR UN ELU AU MARCHE DE VANVES

    L’expression bien connue de Michel Audiard à propos des cons a été illustrée d’une manière inégalée par un élu de Vanves samedi dernier au marché de Vanves. Matinée de tractage pour les Républicains, les socialistes et les macronistes. Quelques militants PS et d’En Marche tractaient devant l’entrée du marché avec une militante de l’Alliance VITA  lorsqu’ils virent arriver la placière du marché leur expliquer qu’elle avait des « remontées »… des clients du marché qui se plaignaient de leur présence, alors qu’ils ne gênaient aucun commerçant, ni client. A croire que tous les clients du marché connaissent la placière ( ?). Faites un sondage, vous serez édifié. Surtout que certains de ces tracteurs ont l’habitude de faire attention de gêner personne dans ces circonstances. Mais elle est revenue deux fois à la charge. Très très bizarre…

    Il n’a pas fallu attendre beaucoup de temps pour en connaître les raisons. Parce que l’initiateur de l’intervention de la placière s’en est vanté devant un vanvéen  militant LR, quelques heures plus tard : « Vous avez vu, je ai les fait dégager en faisant intervenir la placière du marché. Si cela avait été vous, je n’aurais rien fait ! » lui a expliqué cet élu (sur la photo en train de tracter devant l’entrée du Marché lors de la campagne des Régionales  fin 2015) dont l’épouse  devant un militant tractant pour Macron a osée dire : « c’est une honte !». Voilà comment réagie une partie de la droite et du centre à Vanves lorsqu’ils sont face à des militants de Macron, dont certains membres sont prêt à voter Le Pen si, au second tour, il y a le choix entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Heureusement d’autres mettront un bulletin Macron mais sans le dire. Et ils ne s’en cachent pas. Regardez l’agenda de cette semaine pour être édifiée. Du jamais vu avec deux réunions de la droite-extrême, avec Charles Beigbeder Mardi, et Christophe Billan président de Sens Commun vendredi !  

  • LEGISLATIVES : LA CANDITATURE SOUBELET FAIT UN FLOP A VANVES ET A ISSY A CAUSE DE LE DRIAN

    Un indiscret de RTL faisait état hier que le Général Soubelet n’était plus en odeur de sainteté au sein d’En Marche. Il  en a trop fait, dans les médias, pour obtenir son investiture par la CNI (Commission  National d’Investiture) présidé par JP Delevoye dans la 10 éme circonscription des Hauts de Seine (Issy/Vanves) pour les législatives. Ce qui avait particulièrement irrité les équipes locales d‘En Marche. Ensuite, il ne fallait pas être grand clerc pour prévoir son échec dans la mesure où Jean Yves Le Drian, ministre de la Défense devrait rejoindre le candidat Macron pour le soutenir. Car le ministre de La défense n’a pas du tout apprécié les critiques très dures de ce général contre l’armée. « Autant dire qu’Emmanuel Macron  n’a pas l’intention de fâcher le ministre de la Défense ! »

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    PRESIDENTIELLES : TRACTAGES DU SAMEDI

    Les militants macronistes et fillonistes  étaient de sortie place de l’insurrection devant la Poste samedi matin, durant le marché. En Marche distribuait le programme d’Emmanuel Macron (sur la photo), les Républicains les propositions économiques de François Fillon. A un moment donné, Bernard Gauducheau (UDI) est apparu avec un ou deux élus UDI pour faire la photo – pour les réseaux sociaux -  avec Isabelle Debré et la dizaine de militants LR qui distribuaient, puis est repartit aussi tôt. Mais personne n’est dupe au sein des Républicains. L’UDI ne fait pas campagne pour Fillon à Vanves. Et son chef de file est plus préoccupé par les élections législatives car il  est en concurrence avec le jeune Jeremy Coste pour succéder à André Santini à l’Assemblée Nationale, ce dernier ayant la préférence du député sortant. Du coup l’ambiance est devenue lourde  au sein de l’UDI dans la 10éme circonscription des Hauts de Seine (Issy/Vanves) . D’autant plus qu’il a abandonné son idée d’organiser un séminaire de la majorité municipale sur le bilan de mi-mandat. L’ambiance est beaucoup sereine à gauche entre les socialistes qui ont rejoint En Marche  (2/3 de la section PS de Vanves) et ceux qui soutiennent Benoit Hamon (1/3), c'est-à-dire le candidat désigné par les Primaires. Même chez les Vallsiens qui respectent le choix des militants et n’ont pas rejoint En Marche. Certains d’entre eux pensent qu’ils pourraient se retrouver à l’occasion du 2éme tour à cause du danger Le Pen,  et des élections législatives.

    EXPOGRAH VANVES : L’équipe réserve jusqu'au bout!

    « L équipe réserve d Expograph se rendait sur le terrain de l’hôpital Poincarré, une pelouse lourde avec un temps pluvieux, et cela sans son coach, ni son gardien, absent de dernière minute.  Fabrice a pris la responsabilité de s y rendre pour le bien de l’équipe. La première mi temps fut compliqué dans un 4-2-3-1 où le jeu n’existait pas. Les joueurs n arrivaient pas a trouver les côtés et des relances trop axiales emmenèrent l ouverture du score de l’adversaire. A la mi temps le coach remplaçant changea la tactique en replaçant Mos devant la défense dans un 4-3-3 où enfin les joueurs libérèrent leur jeu. Et c’est par une juste récompense qu’Alain (alias Capi) égalisa de la tete devant son fils Maxime. Pour pouvoir trouver plus de solutions devant, avec Alexandre qui était trop esseulé, le groupe passa en 3-5-2 avec l’entrée de Mehdi a la place de Fethi qui venait juste de rater le 2-1. Cela permis de toucher par deux fois les montants sans finir au fond » raconte Jean Royer, co président. « Durant les prolongations,  l’équipe encaissa un 2eme but. A la mi temps l’équipe repassa en 4-3-3 et l’égalisation survint grace àAlexandre. Direction les tirs au but où Fred, Mehdi et Alexandre transformèrent le leur alors qu’en face il y eu un zéro pointé. Ainsi, elle a  réussi après prolongation à l'emporter aux tirs aux buts et sans gardien de métier par 3/0 sur les terres de l'Hopital Raymond Poincare, grâce à la solidarité ». Enfin, L'équipe 1 a gagné 2/1 après prolongation sur les terres du CHI Poissy, en livrant un des matches les plus ternes de sa saison, rien à dire de plus, seul le résultat est à retenir.