Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sécurité routière

  • LA REUNION PUBLIQUE DU PLATEAU DE VANVES EN BREF

    Durant ses 3H de réunion publique à l’école Marceau, jeudi dernier, a été présenté le nouveau Vélib que les vanvéens pourront utiliser à partir du du 1erJanvier 2018, géré par la société Smovengo, avec 30% de vélo à assistance électrique, la réforme du stationnement payant qui est une véritable usine à gaz dont le seul résultat sera de faire payer plus cher et sanctionner plus durement  les vanvéens sous couvert d’uniformasition des tarifs sur GPSO, et la nouvelle ligne du bus 59 entre Place d’Italie et l’hopital Percy qui passera par Vanves le long des rues J.Bleuzen, R.Marcheron, Larmeroux, avenues de la Paix et du Général de Gaulle avec plusieurs arrêts   

    CARREFOUR MARKET : L’association Agir sur le Plateau n’est pas seule à se plaindre de Carrefour Market. Même le maire de Vanves en a ras-le-bol, comme il l’a montré lors de cette réunion publique de quartier à la suite de la remarque d’une riveraine qui se plaignait de son activité bruyante à 6H et même à 4H du matin : « Carrefourf Market est une plaie ! » se plaignait elle. « J’ai renoncé à les recevoir. Il y a un nouveau directeur tous les six mois. Je suis intervenu au niveau régional. Des efforts sont faits. Mais à chaque fois, il faut recommencer ! » a répondu le maire de Vanves qui s’en pris aussi au marchand de primeur qui gare son camion devant le biblio club.  

    SECURITE ROUTIERE : Un autre participant s’est plaint de ses véhicules qui circulent à 60 et même 80 km/h rues J.Jaurés et J.Bleuzen : « Il y a une recette dissuasive ! Mettre des radars ! ». Le commissaire de police lui a répondu qu’il peut mettre en place des contrôles de police, ce qui est assez régulier mais qu’il peut les augmenter. Le maire a indiqué que la ville met en place des panneaux de contrôle de vitesse qui ont des effets dissuasifs. « Mais nous sommes confrontés à un probléme de civisme. Mon rêve est la voiture autonome sur laquelle on ne peut rien faire si la vitesse est limitée à 30 km/h. ET je vois bien, malgré tout, que la vitesse limitée sur le mail S.Carnot est respectée ! »

    2e TRANCHE : Après le grand chantier de la place des Droits de l’Enfant qui a été livré à la fin de la semaine dernière, dans le cadre de la phase 2 de requalification du Plateau, GPSO s’attelera à la galerie commerçante pour la rendre plus attrayante et à la place des Provinces afin de rendre cet espace plus conviviale. Une réunion publique est prévue en Janvier pour présenter ces deux chantiers

  • SECURITE SUR LE PLATEAU DE VANVES : MAIRE ET COMMISSAIRE DE POLICE METTENT LES PIEDS DANS LE PLAT

    La réunion publique du Plateau à l’école Marceau, jeudi soir, a été riche d’informations pour les vanvéens qui ont affrontés un début de pluie neigeuse, en ressortant après plus de 3H d’échanges. Occasion pour le maire de Vanves de rendre hommage à Jacques Dumont, décédé, grand figure du Plateau qui ne ratait aucune de ses réunions, et président d’honneur de la FNACA, dont les obsèques seront célébrés le 5 Décembre à 14H30 à Saint François d’Assise

    Les premiers échanges ont bien duré une heure avec le commissaire de police de Vanves. Il a commencé tout d’abord à leur expliquer que «Vanves est une commune relativement calme, peu touchée par la délinquance.  Cela ne veut pas dire qu’il ne se passe rien. Des points de crispations existent, avec des regroupements place de la République, sur le Plateau… qui ont suscité des opérations anti-stupéfiants qui ont ramené le calme » a-t-il indiqué en donnant quelques chiffres pour le Plateau : « 120 interventions depuis les dix premiers mois de l’année, sur le Plateau dont 31 pour des individus indésirables sur la voie publique ou à domicile, 25 différents familiaux dont certains avec rixes, 6 interpellations pour usages de stupéfiants et une pour trafic, 6 pour des dégradations etc… ». Il n’en pas moins rappelé que le commissariat compte 80 personnes, un véhicule équipé, et un second en semaine pour faire de la recherche de délinquance, et qu’il y a une hiérarhisation des interventions : les atteintes aux personnes et aux biens sont prioritaires, la salle de commandement (du département) envoyant un véhicule si celui du commissariat de Vanves est déjà occupé, par les nuisances, ni les différents de voisinages etc…

    Les vanvéens présents ont commencé par lui poser des questions  sur les nuisances de Carrefour Market, sur la sécurité routière, sur les cyclistes qui roulent dans le passage des Reflets auxquels le maire a surtout répondu et sur lesquels le blog reviendra. Par contre sur le regroupement sur un espace public, le commissaire de police  a indiqué que « la police peut intervenir en cas de tapage, de consommation d’alcool, à l’extérieur, ainsi que lorsqu’ils occupent des halls d’immeubles  et  faire des contrôles, ce qui permet de garder des traces ». Il a indiqué, à la suite d’une autre question, que la police mène des opérations de surveillances et de contrôles aux deux stations de la ligne 13 et à la gare Transilien-SNCF de Vanves-Malakoff régulièrement, même si elles ne se voient pas. A l’occasion d’un échange sur la vidéoprotection, il a indiqué que toutes les caméras sont reliées à la police municipale avec un déport au commissariat. « On peut ainsi envoyer des réquisitions avec les images enregistrées ». Face aux demandes récurentes  des vanvéens pour installer caméras de vidéoprotection, notamment au passage des Reflets, où elles ont été installées, mais ne fonctionnement pas encore, le maire de Vanves a fait remarquer qu’il fallait régler une question technique de relais des images en mettant une antenne sur un toit d’immeuble. Mais voilà « ceux qui font de telles demandes, refusent que l’on mette une antenne relais sur leur immeuble ». Et c’est bien le problème à Vanves comme ailleurs, car beaucoup d’habitants demandent plus de sécurité mais ne sont pas prêt à assumer leurs reponsabilités de citoyens comme l’y invitent les pouvoirs publics.  

    A Suivre…         

  • SECURITE ET PROPRETE DES PORTES D’ENTREE DE VANVES : LA SITUATION EMPIRE

    La sécurité des piétons Porte de La Plaine (place des Insurgés de Varsovie) et Porte de Brancion revient d’une manière récurrente sur le tapis comme c’est le cas pour la propreté de  la rue Louis Vicat

    « Il est particulièrement dangereux pour les piétons de traverser les artères qui desservent ces endroits » indique l’association Agir Pour le Plateau dans un courrier adressé au maire.

    Porte de La Plaine : «  les seules voies protégées par des feux sont l'avenue de la Porte de La Plaine, la rue du général Guillaumat, la rue Louis Vicat, la bretelle d'accès du périphérique extérieur et la bretelle de sortie du périphérique intérieur (rue et bretelles protégée par des feux tricolores). En revanche rien pour protéger l'entrée de Vanves tant par la rue du Moulin que par l'avenue Pasteur. Le même dispositif que l'entrée du périphérique extérieur/rue Louis Vicat pourrait être mis en place ».

    Porte de Brancion : « la confluence de la rue Louis Vicat et bretelle de sortie du périphérique extérieur sont protégées par un feu tricolore mais la temporisation du feu « piéton » est insuffisante pour permettre à un piéton âgé, piéton avec enfant en bas âge ou à mobilité réduite de traverser, d'autant que le revêtement est fortement dégradé... Si la rue Jean Bleuzen dispose d'un marquage au sol et d'un feu « piéton », le boulevard Adolphe Pinard et la bretelle d'entré du périphérique extérieur ne sont protégés ni par des passages zébrés ni par un feu tricolore. Enfin, la bretelle d'entrée du périphérique intérieur (côté 15ème arrdt) n'est pas protégée ; en outre elle est régulièrement inondée... elle pourrait faire l'objet du même dispositif que l'entrée du périphérique côté « Porte de La Plaine » avec un feu tricolore. Les véhicules empruntant ces voies foncent sans vergogne. Ces comportements dangereux se multiplient au moment des heures de pointe et des salons... »

    Un constat partagé par le maire de Vanves qui a signalé à de nombreuses reprises à ses interlocuteurs de la ville de Paris la nécessité d’être plus ambitieux pour ce secteur qui accueillera dans un proche avenir plusieurs équipements importants tels que le futur centre de congrés de Viparis, ainsi que plusieurs hôtels et commerces. « Dans ce contexte, il est évident que les espaces publics devront être réaménagés pour accompagner cette évolution qualitative du site qui devra être exemplaire notamment sur le plan des circulations douces » lui a t-il répondu en releyant ses propositions aupès de la maire de Paris.

    D’ailleurs  dans ce courrier, il n’a pas manqué de déplorer à nouveau un manque fragrant d’entretien de la rue Louis Vicat qui souffre de dépôts sauvages (gravats, ordures ménagéres…) en nette recrudescence depuis quelques mois. Et de renouveler sa proposition de transférer les tâches d'entretien de cette voie à l’EPT GPSO qui gére l’ensemble des voies du quartier