Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 rue de châtillon

  • LE « 13 » A VANVES LABEL « PATRIMOINE D’INTERET REGIONAL»

    La cité Payret Dortail dit « Le 13 » fait parti des 30 premiers sites franciliens labellisés patrimoine d’intérêt régional, comme d’ailleurs de nombreux cités jardins de la Région

    La création d'un label «patrimoine d'intérêt régional» avait été décidé lors de l'adoption de la nouvelle politique de valorisation du patrimoine de la Région, en juillet 2017. La création de ce label d'intérêt régional pour le patrimoine régional non protégé a pour objectif de faire émerger des édifices et des ensembles bâtis dont la valeur patrimoniale présente un intérêt régional, permettant de reconnaitre leur importance dans le maillage patrimonial du territoire, et contribuant à sensibiliser les Franciliens. Il s'agit d'identifier et de distinguer des sites (maisons, édifices industriels, lavoirs, écoles, etc.) qui, bien que non protégés au titre des Monuments Historiques, présentent un réel intérêt patrimonial. Cette démarche s'inscrit également dans la volonté d'attractivité touristique de l'Île de France, révélant un patrimoine parfois méconnu à découvrir.  

    Suite à un appel à candidatures et à l'examen de ces dernières par les conservateurs de la Région, 30 premiers sites non protégés ont été retenus. Ils sont représentatifs de la diversité des patrimoines franciliens et esquissent de grandes thématiques structurantes : patrimoine rural, industriel, architecture du XXe siècle, cité-jardin, maison d'artiste ou villégiature, etc…. L'octroi de ce label doit permettre la création de parcours proposés aux publics pour une meilleure attractivité de sites souvent méconnus. Cette labellisation offre la possibilité aux porteurs de projets de demander deux aides régionales : la première (plafonnée à 500 000 €) permet de financer en investissement les travaux de restauration et d'aménagement, la seconde (plafonnée à 30 000 €) de valoriser et de faire découvrir le petit patrimoine francilien. 

    Cette cité Payret Dortail est le résultat d’un débat qui a seccoué durant de longues années la ville dirigée alors par Frédéric Pic et qui a vu la création  - mais éphémére – d’un Office Municipal d’Habitation entre 1930 et 1938.  Le Conseil Municipal s’était préoccupé entre 1921 et 1923 de constituer un « office Municipal d’Habitation à Bon Marché » (HBM). On ne parlait pas encore d’HLM. Mais voilà, il aurait fallu doter cet organisme de crédits importants. Or la commune se trouvait dans l’impossibilité de constituer les ressources nécessaires. Les effets de la Grande Guerre se faisaient encore sentir. Et puis nos élus s’en méfiaient faisant état des déboires vécues par des villes qui en avaient créés. 

    Il n’empêche que la municipalité cherchait à édifier un immeuble destiné aux personnes menacées d’expulsion ou habitant les propriétés frappées d’expulsion pour des causes diverses.  Ce n’est pas qu’après la construction de cette cité de 135 logements – la municipalité en avait souhaité 400 – que le Conseil Municipal s’est décidé le 8 Mai 1930 à créer l’Office Municipal d’HBM avalisé par l’Etat le 12 Juilllet 1931. Cet office avait pour mission de construire 40 logements sociaux rue Sadi Carnot. Des terrains furent acquis, des crédits d’Etat furent sollicités puis « sabrés » selon F.Pic « en raison de sa situation financière » et « parce qu’il considérait que la situation du logement à Vanves ne nécessitait pas la construction d’HBM ». Il faut rappeler qu’à cette époque la Ville de Paris avec son Office HBM de la Seine construisait dans la zone dite des « fortifications » toute une série de cité HBM. Du coup, F.Pic prit la décision de dissoudre le 29 Mai 1938 cet office municipal.     

    Cet ensemble architectural fut réalisé par l’architecte Maurice Payret-Dortail qui travailla en collaboration avec l’Office public des Habitations à bon marché de la Seine pour lequel il assurera la construction de plusieurs cités jardins. Il a la particularité de réunir des logements sous forme d’immeubles collectifs et de pavillons, dont 27 ateliers d’artistes bénéficiant pour la plupart d’un logement attenant localisé dans la cité. Outre ses qualités architecturales, cette cité témoigne de presque 100 ans d'aventure du logement social dans les Hauts-de-Seine, marqués par un vécu collectif d'une grande richesse.

    Rénovée il y a une dizaine d’années cette cité d’exception a toujours été un atout patrimonial de la ville dont l’histoire a été contée par l’un de ses habitants, René Sedes,  dans « Ceux du 13 – L’histoire d’une cité HLM à Vanves». Il a raconté surtout que cette cité a été une cité expérimentale au niveau architecturale et une expérience intéressante de vie collective dans ses premières années avec le foyer des locataires, un ciné club, des spectacles artistiques…qu’essaie de faire renaître actuellement une amicale des locataires qui organise différentes activités.

  • AU 13 RUE CHATILLON A VANVES, LES LOCATAIRES RECREENT DU LIEN SOCIAL DEPUIS UN AN

    Plus d’un an après sa création, l’ALASTA, amicale  qui réunit les locataites du « 13 », tenait son assemblée générale, samedi après-midi salle Latapie. L’un de ses premiers et principal résultat est « d’avoir remis du lien social dans la résidence » selon Christian Pringarde, son président qui a constaté que « les résidents se reparlent, se saluent, sont plus polis ».Un sentiment partagé par la quinzaine de membres sur 34 adhéents présents à cette AG. « Cette résidence a retrouvée une ambiance. On sent que cette cité revit. On s’est rapprochée alors qu’avant, on s’ignorait ! On vit en collectivité avec ses bons et ses mauvais côté, mais on s’entraide, on va voir nos personnes âgées pour prendre des nouvelles, voir si cela va bien » expliquaient ils. La fête des voisins en Mai 2015, le 1er concours de pétanque ont commencé à créer des liens, avec la fête d’Halloween, le goûter de Noël, la chasse aux œufs à Pâques qui seront reconduit bien sûr durant cette année 2016-17. « A Noël, on offrira des places de cinéma aux enfants » a indiqué le président qui envisage d’organiser une après-midi senior une fois par semaine, du soutien scolaire… avec toujours en tête, ce projet d’organiser une journée à la mer…. Et la volonté de s’entraider pour de menus petits travaux à effectuer dans l’habitat et recenser  ce qu’il faudrait améliorer pour le signaler  à l’office départemental HLM sans empiéter sur le travail du gardien Frédéric. « C’est bien d’avoir enclenché cette démarche, car tous ensemble, on peut arriver à quelque chose» constatait l’un des participants.

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE SAINTE PASSIONNANTE

    C’est une semaine particulière qui s’ouvre à Vanves, partagée entre d’un côté la célébration de la passion du Christ et de sa résurrection avec la fête de Pâques, et de l’autre la passion de la danse et du théâtre avec ce grand rendez-vous qu’est le festival Art Danthé qui donne sa pleine mesure depuis  15 jours auquel malheureusement, passe à côté la plupart des vanvéens, bien loin de leurs passions. Ce week-end a été marqué évidemment par l’anniversaire du 19 Mars 1962 mais surtout par une soirée corse au restaurant LeTout Va Mieux très courue par des personnalités vanvéennes qui souhaitaient rester discrétes, (voir photo) et un déjeuner couscous de l’Amicale des Pieds Noirs le lendemain du 19 Mars ( ?) après son assemblée générale, au restaurant Lharissa prés de Vanves. 

    Lundi 21 Mars

    A 9H au CDI du Lycée Michelet : A l’occasion de la semaine de la presse, s’ouvre une exposition consacrée à « La Grande Guerre à la Une » réalisée par les éléves de 3è1 et 3è2 en Français, avec Mme Grandiau, professeur de lettres et passionnée d’histoire, puisqu’elle est l’auteur du dernier livre sur l’histoire de ce lycée …Elle se déroule toute la semaine sauf le week-end de Pâques et le 28 Mars entre 9H et 17H. « Les élèves de 3è1 et 3è 2 ont fait des recherches au CDI sur les thèmes proposés en novembre 2015 par l’exposition Les Hauts-de-Seine dans la Grande Guerre, en exploitant parfois les brochures de l’exposition 2014 de la Marie de Vanves.  Ils ont étudié le principe de la une (en 1914 et aujourd’hui),  avec l’aide de Madame Haziza, professeur-documentaliste du collège, et de Monsieur Gilbert. Ils ont  lu des textes littéraires et des témoignages authentiques » indique Jocelyne Grandiau en invitant à venir découvrir les 14 affiches réalisées grâce à un travail par groupes réunissant les deux classes. « Chaque affiche représente un moment différent de la Grande Guerre ou de son centenaire, sous une forme originale: la une d’un journal existant, actuel ou ancien, avec des textes « journalistiques » inédits, respectueux des informations historiques et totalement rédigés (en classe uniquement) par les élèves ! »

    A 18H à la Défense  (Tour Allianz One): soirée débat du Challenger Club avec Allianz Expertise Conseil sur le leadership au féminin en partenariat avec Entrepreneurs 92, Le Boss Club PME et la JCE GPSO

    Mardi 22 Mars

    A 19H30 à l’école Marceau : Réunion d’information et de travail relative aux opérations d’aménagement entreprises dans le quartier du Plateau « afin d’améliorer le cadre de vie de ses habitants » réservée uniquement aux représentants des différentes résidences de ce quartier ( ?) alors que cette réunion pourraient intéresser d’autres vanvéens du Plateau qui n’habitent pas ces résidences (lesquelles) et notamment des pavillons avoisinants ( ?). A L’ordre du jour : Les travaux mis en oeuvre dés cette année pour remédier aux problèmes d’étanchéité de la dalle, programme d’actions relatif à la rénovation des différents espaces publics  du quartier.

    A 19H30 au Théâtre Le Vanves (Festival Art Danthé) : « The Abyss » deuxiéme volet de « Fire of émotions » de Pamina de Coulon, « qui interroge le reflet du cosmos dans l’océan, notre lien à l’eau qui englobe tout sans faire de différenciation mais aussi le voyage dans le temps comme métaphore de lamigration humaine en général et parfois en particulier… »

    A 20H30 au Théâtre Le Vanves (Festival Art Danthé) : « UFE (UNFILMEVENEMENT) » de César Vayssié qui est une œuvre articulée autour de la logique d’un événement vivant et d’une œuvre plastique. Elle pose la question du statut de l’œuvre en se déclinant avec un film et une performance qui sont deux versions autonome du projet UFE. « La performance reconstitue la recherche chorégraphique réelle menée par un groupe de comédiens (non danseurs) lors des résidences de création »

    A 21H30 au Prieuré des Bénédictines : Adoration sur le théme de « l’aveu et la Réparation »

    Mercredi 23 Mars

    A 18H30 à la mairie de Boulogne : Conseil du territoire GPSO avec débat budgétaire

    Jeudi 24 Mars

    A 17H à Saint François, à 19H30 chez les Bénédictnes,  à 20H30 à Saint Remy : Célébration du Jeudi Saint ou célébration de la Céne du Seigneur

    A 19H30 à Panopée (Festival Art Danthé) : « Effleurement » création de Asja Srnec Todorovic et Clara Chabalier

    A 20H à l’Espace Jean Monnet : Café-Philo  animé par Bruno Magret sur le théme : « Qu’est-ce qu’être en relation avec l’autre »

    A 21H30 au théâtre Le Vanves (Festival Ar Danthé) : « A Leaf, Far and Ever », une création de Nina Santes& Célia Gondol qui s’inscrit dans un cycle de travaux utilisant la voix en relation avec le corps, et s’envidage comme une pièce sonore et chorégraphique dans laquelle le son serait le fil d’Ariane

    Vendredi 25 Mars

    A12H15 à Saint François : Chemin de croix

    A 14H30 chez les Bénédictines : Lecture de la Passion suivie du Chemin de Croix avec la Communauté Simon de Cyréne

    A 19H Chez les Bénédictines : Célébration de la Passion et de la Mort du Seigneur

    A 19H30 à l’espace Jean Monnet : Vernissage de l’exposition Betty Mariani 

    A 20H30  à Saint Remy : Célébration de la Passion

    Samedi 26 Mars

    A 15H à l’ODE  (Festival Art Danthé) : Projection d film  « UFE (UNFILMEVENEMENT) de César Vayssié : « A défaut de pouvoir formuler un projet de société et des solutions concrètes, un groupuscule imagine une action artistico-politique spectaculaire qui stigmatise le rôle de la TV dans le chaos qui secoue la sociéété contemporaine »

    A 17H30 au Théâtre (Festival Art Danthé) : Vernissage de l’exposition « le quatriéme mur » de François Olislager avec à partir de 20H en continu à l’extérieur une création de Katja Heitmann  - « For iTerniTy » - qui invite le public à intercepter les rayons lumineux à l’aide d’écrans blancs laissés à sa disposition, et par cebiais, faire bouger et transformer les images proposées

    A 18H30 à La Plastre : « Gone Fishing » de Thomas Mailenaender et Hubert Colas qui relate sous la forme d’un recueil de correspondances fictives, l’épopée moderne d’un jeune homme qui préfère les vacances entre « potes » à ses nouvelles responsabilités de père

    A 19H0 à Panopée (Festival Art Danthé) : « They might be giants » de Steven Michel. Une recherché sur le theme de l’audio-vision.

    A 20H30 au Théâtre (Festival Art Danthé) : « « For Claide Shannon » de Liz Santoro & Pierre Godard : Danscenouveau quintette, ils travaillent sur la génération d’une partition musicale – servant de support à la danse – à partir des éléments de la structure syntaxique d‘un texte

    A 20H30 à Saint Remy : Célébration de la Passion

    A 22H à Panopée (Festival Art Danthé) : « Ode to the Attempt » de Jan Martens : « Ce solo, en forme d’autoportrait sincère et drôle, présente la manière qu’à Jan Martens de travailler et de vivre au quotidien »

    A 22H chez lezs Bénédictines : Vigile Pascale

    Dimanche 27 Mars

    A 10H à Saint François, à 11H30 chez les Bénéductines et à 11H15 à Saint remy : Messe de Pâques suivie d’une chasse aucx Oeufs à Saint François

    A 10H30 au 13 rue de Châtillon : Chasse aux œufs dans les jardins qui se clôturera par une distribution finale de chocolat dans les locaux de l’association