Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

guillaume benhamou

  • UNE EVICION BETE, STUPIDE, RARE ET SECTAIRE A VANVES DANS UN CONSEIL DE QUARTIER

    Evenement très rare à Vanves pour être noté dans les annales : Un membre d’une instance participative a été démissionné par lettre recommandée par un maire adjoint de Vanves. Il s’agit de Guillaume Benhamou, membre du conseil de quartier du centre Saint Remy.

    Il est vrai qu’il a été absent à des réunions plusieurs fois et non excusées, et que le réglement intérieur des Conseils de Quartier le prévoit en cas d’absence répétée (Article 4.1 du Règlement Intérieur) comme l’a expliqué Kevin Cortes maire adjoint et président du Conseil de Quartier du Centre Saint Remy,  dans un courrier daté du 17 Février, envoyé en recommandé. Dans les annales de l’histoire des Conseils de quartier depuis leur création lors du mandat du maire socialiste Guy Janvier (1995-2001). cela doit bien être la première fois. Car généralement dans ces instances consultatives, les absences répétées ne sont pas sanctionnées, sachant que la présence des membres s’éffiloche au fil du temps, sans avoir besoin de l’acter par un tel courrier

    Mais manque de pot pour la municipalité, cette décision touche un vanvéen handicapé physique qui se déplace en fauteuil, et qu’elle a sollicitée, par  ailleurs, ans le même temps, pour tester ces aménagements rendant accessible certains bâtiments comme ce fut le cas ses derniers jours pour les accès de l’église Saint Remy réaménagés.

    Mais comme le note l’intéressé, l’adjoint au maire concerné n’a même pas pris contact avec lui pour l’informer,  ni tout autre personne de la mairie pour le prévenir, alors qu’il rencontre certains élus  lorsqu’il se rend chaque samedi au marché. A croire qu’il a été évincé parce qu’il a soutenue une liste concurrente à la majorité municipale aux dernières élections municipales. Il a d’ailleurs remarqué, comme beaucoup de vanvéens, que les élus de la majorité municipale n’adressent jamais la parole à ses opposants. Ils ignorent le dialogue républicain et citoyen dans une attitude particulièrement sectaire qui en choque beaucoup..

    D’ailleurs, c’est peut être à cause de cette attitude que ses interlocuteurs auraient ainsi pu prendre conscience, comme il s’en est confié à quelques amis, qu’il passe par des hauts et des bas en fonction de sa santé, de son traitement, pas toujours facile à vivre, pesant sur son moral, à certains moments qui le découragent, et le recroquevillent chez lui. Mais il est vrai qu’au sein de la municipalité, beaucoup ne sont pas très, comme on dit, « fute fute »

    Car Guillaume Benhamou, pour ceux qui le connaissent bien, est un hyperactif, que l’handicap, le fauteuil n’empêche pas d’agir pour les autres. N’a-t-il pas été nommé au conseil national consultatif des personnes handicapées mis en place par Sophie Cluzel, ministre des personnes handicapés voilà 3 ans, présidé la Jeune Chambre Economique de GPSO, écrit un livre… Mais comme beaucoup de Vanvéens qui ont siégé dans les conseils de quartier ou au fameux conseil Economique social et environnemental local de Vanves (CESEL), il s’est rendu compte qu’ils ne servaient à rien, véritables chambres d’enregistrement des décisions de la majorité municipale, sans disposer de véritables moyens financiers, et voyant tout projet présenté par des opposants, rejetés, à tel point que les membres d‘une commission du CESEL avaient démissionné lors du précédent mandat

  • LA PHOTO DE LA RENTREE A VANVES : UNIVERSITE D'ETE SUR LE HANDICAP POUR DEUX VANVEENS

    Deux vanvéens ont  participé aux 1ere Universités d’été de la conception universelle et de l’inclusion organisée parle Conseil Consultatif des personnes handicapés (CNCPH) qui se sont déroulés la semaine dernière : Sophie Cluzel secrétaire d’Etat et Guillaume Benhamou, membre de ce Conseil  qui ont accueilli le premier Ministre, Jean Castex (sur la photo) venu conclure leurs travaux. Occasion de rappeler au gouvernement la nécessité de continuité dans la politique en faveur des personnes handicapés. Le Premier Ministre a présenté en avant première les mesures les concernant dans son plan de relance, comme la création de contrat d’apprentissage pour les jeunes handicapés,  et la suppression de la limite d’âge pour le service civique des personnes handicapés.

    Guillaume Benhamou qui est intervenu sur les « problémes de santé des personnes handicapées pendant le Covid-19 » en insistant sur leur formation pour mieux les gérer personnellement, a été intéressé par les nombreux échanges entre les participants, notamment sur les questions d’éthique et d’handicap. Vanves a la chance d’avoir une personnalité compétente sur ces questions dont  la municipalité n’utilise aucunement les connaissances en la matière.

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    LES JEUNES DU FOOT ONT FOULE LA PELOUSE DU PARC DES PRINCES,

    L’équipe U15 de la section football a foulé la pelouse du parc des Princes le 1er février dernier. Tout simplement parce qu’à chaque match de ligue 1, à la mi-temps, un challenge Orange est organisé entre 2 équipes, en l'occurrence Vanves contre Créteil, ce jour là. Les 2 équipes se sont affrontées sur des tirs au but, et les jeunes de Vanves se sont imposés : 7 buts à 6 buts pour Créteil. Les jeunes de l’équipe  U15 se sont qualifiés pour le tour suivant. «Ce challenge est régional puis national. Un souvenir inoubliable pour nos jeunes qui ont été récompensés par une tenue ( maillot, short, chaussette ) » indique Jean Louis Vigna, président de la Section Football

    CONFERENCE DU HANDICAP

    Deux vanvéens assisteront à la conférence nationale du handicap mardi à l’Elysée : Guillaume Benhamou qui est membre du Conseil National Consultatif des personnes Handicapées où il a été nommé depuis le début de l’année. Et bien sûr Sophie Cluzel en tant que secrétaire d’Etat aux personnes handicapées qui s’exprimait hier dans le JDD, aux Echos et sur des radios au «Grand rendez vous d’Europe 1 » et à laTV,  notamment sur le théme de l’accessibilité dont elle a invité les maires à se saisir à l’occasion des municipales : «Quand on travaille pour accessibilité, on fait du bien commun pour tous, c’est du gagnant-gagnant» a-t-elle affirmé. «Pendant trop longtemps, tout le monde a été dans l'incantatoire.Pendant un an, les personnes handicapées ont été assignées à résidence à Paris parce qu'elles ne pouvaient pas sortir compte tenu des travaux sur les trottoirs. Et ce n'est pas mieux aujourd'hui» a taclé Sophie Cluzel en visant Anne Hidalgo, mais aussi «tous les maires qui ne font rien, dans leur globalité. Aidons les maires à construire des parcours, on hérite d'un pays très vieux qui n'est pas accessible dans des villes parfois historiques» a-t-elle déclaré en annonçant que des missions de service civique allaient être mises en place pour aider le cheminement de l'aménagement au niveau local. La secrétaire d'État a rappelé que «le maire est celui qui peut changer au quotidien la vie des Français» 

    CONSULTATION SUR LA FUSION

    Les 28 000 vanvéns comme les 3 millions habitants des Départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines peuvent donner leur avis sur la plateforme de participation citoyenne www.fusion-78-92.fr,  sur le projet territorial de fusion de ces deux départemens jusqu'en Mai. Ils peuvent répondre à des question sur sept thèmes - Développement économique, emploi et innovation ; Mobilités ; Environnement et cadre de vie ; Solidarité et ruralité ; Culture et patrimoine ;  La Seine (nature, économie et tourisme) ; En dehors des sentiers battus (une thématique consacrée à toutes les idées innovantes au-delà des six autres thématiques - avec possibilité de faire des propositions. «L’objectif n’est pas convaincre mais de faire comprendre, d'informer les habitants mais aussi d'enrichir le projet territorial en permettant aux citoyens de contribuer à la définition des orientations et grands projets du futur Département unique» indiquent Patrick Devedjian et Pierre Bédier les deux présidents du 92 et du 78 

    40 ANS APRES, RETOUR SUR LE CRIME DE LA TOURELLE :

    Quarante ans après les faits, un livre revient sur l’assassinat dans son restaurant gastronomique, d’un ancien cuisinier du Président Pompidou. François Doublet, qui avait été assassiné d'une balle dans la nuque : «Commissaire à la crim’» de Claude Cancés (Mareuil édition). Dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 juillet 1978, vers 3 h du matin, une jeune femme blonde, pieds nus, en peignoir, un bébé de trois mois dans les bras arrête une patrouille de police dans une rue de Vanves «Mon mari a été tué, à la Tourelle, venez-vite !». C’est le début d’une affaire qui a fait pendant plusieurs mois la Une de l’actualité. Soupçonnée du meurtre de son mari, Larissa Doublet a finalement été innocentée deux ans plus tard. L’assassin du restaurateur n’a jamais été identifié...Les enquêteurs avaient été jusqu’à vider la pièce d’eau du parc F.Pic pour retrouver l’arme du crime