Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

accessibilité

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    MINISTRE : Le ministère des comptes publics est un poste hautement stratégique qui a échu dans le passé à Valéry Giscard d’Estaing, Nicolas Sarkozy comme l’a fait remarqué Bruno Le Maire qui a présidé samedi matin, la passation de pouvoir entre Olivier Dussopt qui va au ministère du  Travail et Gabriel Attal qui a fait ses preuves comme porte parole du gouvernement « Ton Professionnalisme est connu de tous. Il  te sera  parfaitement utile dans ses nouvelles fonctions et ses responsabilités écrasantes, Il s’agit de tenir les comptes publics de la France. Tu entres dans une maison exceptionnelle avec des agents exceptionnels.  Rien n’est possible sans ses agents du ministére de l’économie » a déclaré à cette occasion le ministre de l’Economie. «Il n’est pas rare de lire et entendre que Bercy est une forteresse ! Il est vrai que le bâtiment impressionne  Mais cette image n’est pas adapté, vu l’accueil que j’ai eu » a constaté  Gabriel Attal. «C’est l’esprit de responsabilité qui n’anime, car le ministère des comptes publiques est celui des promesses tenues,   des moyens que la nation se donne pour transformer le quotidien, où les paroles se transforment en actes» a-t-il souligné en ajoutant : «c’est le ministére des comptes que l’on doit matriser et que l’on doit rendre compte». Reste à savoir comment ces deux ministres vont s’entendre et travailler. D’autant plus que dans son entourage, on tient à se démarquer : « Bruno le Maire est là pour rassurer les marchés, nous, on est là pour rassurer les Français ». Ca promet !

    LARMEROUX : L’Etablissement social communal Larmeroux public (ex-maison des Vieux Travailleurs)  devrait bénéficier des subsides du « Ségur investissements » et du Plan d’Aide à l’Investissement (PAI)  en Ile de France. Les montants annoncés s’élévent à  près de 200 M€ d’aides à l’investissement dans les EHPAD sur 2021-2024, dont près de 130 M€ de la part l’Etat. Concrètement, plus de 200 projets sont concernés par ces investissements en IDF qui concernent des EHPAD et des établissements sanitaires, dont Larmeroux pour des travaux de restructuration avec ou sans extension et suppression des chambres doubles «C’est la première fois qu’une trajectoire commune pluriannuelle est ainsi définie» indique l’agence Régionale de Santé 

    DEPARTEMENT : La commission permanente des hauts de Seine a demandé à l’Etat  une subvention de 627 952 €  au titre de la dotation de soutien à l’investissement des départements, pour financer le programme de mise en accessibilité de 9 collèges altoséquanais dont Saint-Exupéry à Vanves.  Elle a allouée 124 543 €  à la société d’économie mixte seine ouest habitat et patrimoine pour l’acquisition en VEFA de 19 logements locatifs sociaux dont 8 logements financés en prêt locatif à usage social (PLUS), 6 logements financés en prêt locatif aidé d’intégration (PLAI) et 5 logements financés en prêt locatif social (PLS) situés 31 boulevard du lycée à Vanves. En contrepartie de cette subvention, deux logements, seront mis à la disposition du Département des Hauts-de-Seine pendant quarante ans

  • RETOUR SUR LE CONSEIL MUNICIPAL DE VANVES :

    PARKING DE LA PISCINE :

    Le parking de la piscine municipal a été réaménagé : Il comporte 25 places de stationnement dont 3 PMR, qui ont été réorganisées,  10 places vélos,  6 pour les motos, et 10 autres dédiés aux trottinettes 6 arbres à faible développement ont été planté mais malheureusement un magnifique Magnolia a fait les frais de ce réaménagement comme l’a noté Loic Mechinaud (EELV) qui a regretté la réduction des places vélos, et que les élus de l’opposition n’aient pas été associé à ce réaménagement en parlant d’opacité. Ce qui a déplu au maire adjoint à l’urbanisme qui lui a fait remarquer que ce réaménagement avait commencé bien avant l’élection municipal à l’occasion de la construction d’un ascenseur. Quant au magnolia, il était trop prés du mur de la piscine. Mais surtout, ce parking a changé d’affectation : Il est désormais un parking public, payant (zone rouge) à partir du 1er Mars 2021, fermé entre 23H et 6H   

    ACCESSIBILITE 

    A l’occasion du dernier conseil municipal du 3 février, la municipalité a fait le bilan de l’état l’accessibilité sur le territoire de Vanves qu’adressé une commission communale d’accessibilité qui a vocation à donner des avis sur le respect de la réglementation dans le cadre de projet de travaux. Lors de sa dernière réunion, GPSO a présenté un état des lieux forts instructifs : 51 places de stationnements PMR ont été aménagées sur 1300 places soit 4%. Les feux tricolore sonores sont équipés à 100% d’un module GPSO pour prévenir de la traversée possible ou pas de la chausée. 25 km de voirie sont partiellement ou totalement accessible grâce à des travaux d’entretien  sur l’avenue V.Hugo, les rues A.Briand, Coche et Diderot,  l’aménagement des arrêts de la ligne 59 à Vanves…. 50% des ERP (Etablissements Recevant du Public) sont accessible, sachant que les commerces d’alimentation et de restauration se sont largement investis dans ce type de travaux ou en prévoyant un plan incliné comme c’est le cas pour La librairie «Le Cheval Vapeur» parait il, précision apportée à la suite d’une question de l’opposition. Des logements pour maintenir les seniors à domicile, ont été réaménagés et mis en conformité avec le logement Français (40), Hauts de Seine Habitat (12)… Mais ses 52 logements ont souvent  quelquess marches avant d’arriver à l’ascenseur rendant l’accès aux PMR impossible. Depuis la loi ELAN, 26 logements certifiés PMR ont été construits à Vanves par les bailleurs Seine Ouest Habitat, Toit et Joie, et 3 F. L’immeuble en cours de construction à l’angle Marcel Martinie  et René Sahors par l’OGIC devrait comporter quelques logements PMR  

  • LA PREPARATION DIFFICILE DU BUDGET DE VANVES IMPOSE UNE AUGMENTATION DE LA FISCALITE LOCALE

    La préparation du budget 2016 depuis plusieirs mois est assez sportive avec, selon l’exposé du 1er adjoint Bertrand Voisine chargé des finances lors du DOB (Débat d’orientation budgétaire)   tout d’abord, une pert de DGF estimée à 701 000 € en 2016 (773 000 € en 2005) sachant que le dynamisme de la démographie vanvéenne, à la hausse avec plus de 28 000 habitants (28 100) permet de limiter l’impact de  cette baisse  en préservant 85 000 €. Ensuite une diminution  de 185 000 € de la DSC (Dotation de Solidarité Communautaire) versée par GPSO, et un montant de péréquation financière totale de 1 078 000 € à des fonds nationaux et régionaux.  Enfin, le report en 2017 de la recette de 16,3 M€ de la vente des terrains A.Briand à la suite de recours juridiques. Sans compter des dépenses incontournables comme les adhésions à des syndicats intercommunaux (556 000 €), les fluides (1,1M€), des charges de copropriétés et loyers (407 000 €), les subventions aux associations et au CCAS (1,5 M€), les engagements contractuels pour le fonctionnement de certains services (restauration scolaire, entretien du patrimoine communal) à hauteur de 3,3 M€, les charges de personnel.

    C’est pourquoi, malgré les  efforts d’économie de part et d’autre, les élus de la majorité municipale envisagent une hausse de la  fiscalité de 3% (des taux des  taxes foncière et d’habitation), ce qui mettrait fin à la stabilité fiscale observée à Vanves depuis 6 ans.  « Le produit estimé de cette augmentation serait d’environ 700 000 € qui s’ajouteraient aux économies réalisées par la commune pour financer les millions d’euros repris par l’Etat » indiquait le maire de Vanves dans un communiqué paru sur le site Internet de la ville et sur son blog : « Les efforts d’économie engagés depuis plusieurs années ont aujourd’hui atteint leurs limites et ne peuvent se prolonger sans remettre en cause gravement, la qualité des services dans de nombreux secteurs » explique t-il car l’équipe municipale s’est fixée trois objectifs majeurs comme il l’a indiqué avec Bertrand Voisine lors du DOB le 10 Février dernier

    Tout d’abord un maintien de la qualité de service qui va exiger des efforts de productivité, de modernisation des procédures, d’innovation générale de la part de tous les acteurs locaux. Si un effort tarifaire a été demandé aux bénéficiaires de certains services (Activités périscolaires, piscine, théâtre/cinéma…), des mesures seront reconduites dans les domaine de la communicaton (suppression  d’un V.I.), de l’animation (suppression d’un certain nombre de manifestation dont le feu d’artifice du 14 juillet), de Jeunesse  (non reconduction des séjours d’été en sports et suppression des classes externées et de séjours de colonies de vacances en prestation de service externe afin de privilégier le chalet du Croc à la Féclaz), culturel (diminution du nombre de spectacles et réduction de prés de la moitié de la programmation du festival ArtDanthé) avec une réduction de 510 000 à 460 000 € descrédits culturels

    Ensuite le maintien d’un service public communal performant grâce à une attention particulière sur les conditions de travail des communaux et la qualité du climat social parmi les 536 agents permanent et 120 contractuels (28% exercent dans des établissements de la petite enfance, 20% en accueils de loisirs et 30% dans les écoles)  que compte la commune. Enfin, maintenir l’effort d’équipement et son effort d’investissement comme la ville l’a fait depuis 12 ans, à travers notamment deux chantiers : les travaux d’extension et de création de nouveaux espaces au Parc Municipal des Sports (sur la photo la piste d'athlétisme gelée un matin de Janvier) pour lesquels une subvention a été demandée et la réfection du 2éme étage de l’école élémentaire Marceau. Devrait aussi débuter le programme de travaux d’accessibilité sur plusieurs bâtiments communaux qui s’étalera jusqu’en 2025.