Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Stade de Vanves - Page 3

  • STADE DE VANVES : DES PROJETS POUR L’ANNEE DES 80 ANS DU STADE ET DES 50 ANS DE LA DIRECTION DES SPORTS ET DE LA PISCINE MUNICIPALE

    2021 sera marquée par trois anniversaires : les 80 ans du Stade de Vanves créé pendant la seconde guerre mondiale, la 50 ans de la création de la direction des sports de la ville qu’André Roche avait confiée à Gérard Clérin, mais aussi de la piscine municipale dont ce dernier avait proposé de traiter à l’ozone l’eau des bassins, une première en France.

    Un point sur les réalisations et les projets de la ville qui se montent en  2021 à 3,5 M€ a été fait par Marie Caroline Cohen, maire adjoint chargée des sports à la fin de l’AG du 4 Mars  qui a noté qu’un contrat d’objectifs et de partenariat avait été signé en 2020 mettant en avant le développement de la pratique, le soutient à l’egagement associatif et le bénévolat (des dirigeants sportifs qui sont d’une grande richesse), le soutien aux JO de Paris 2024 et le maintien des équipements sportifs : 6,6 M€ ont été investis pour la salle omnisports sous la piscine, la rénovation de son parking avec l’aménagement d’un ascenseur, la transformation du pavillon Jean Baptiste Potin du PMS…. En 2021, 3,5 M€ sont consacrés à la rénovation de la salle Marcel Dambron, l’aménagement de vestiaires dans les locaux de la section boules lyonnaises (évincée) avec un ascenseur pour handicapés, la rénovation de la piste d’athlétisme, la création d’un parcours sportif dans la ville, la rénovation de l’accueil et des vestiaires de la piscine, des cours n°1 et 2 des courts de tennis… sans parler des perspectives ouvertes par la rénovation des terrains sportifs extérieurs du lycée Michelet (sur la photo) financée par la région Ile de France, auxquels a contribué la ville et dont devrait profiter le stade de Vanves

  • STADE DE VANVES : UNE ASSEMBLEE GENERALE INEDITE POUR UNE ANNEE TOUT AUSSI ETONNANTE

    Pour la premiére fois  de son existence depuis 80 ans, le Stade de Vanves a tenu une assemblée générale virtuelle le 4 Mars (sur la photo, une AG En présentielle avant)  grâce à Zoom pour dresser le bilan d’une saison particulière (2019-2020), et des perspectives pour une nouvelle saison tout à fait inédite. Alors que ses effectifs ont connu jusqu’en 2019-2020 une constante augmentation avec 5220 stadistes ( 5014 en 2018-2019), soit + 4,11%,  «grâce à la qualité de nos installations sportives» selon Bruno Chauvet, président du Stade de Vanves,   ils ont plongé de 31,9% pour 2020-2021 avec 3593 stadistes à cause de la crise sanitaire, ce qui n’a pas empêché la Natation d’évoluer en championnat National 1, le Basket en nationale 2, au sade de Vanves de tenir ses portes ouvertes à la Rentrée 2019, sa course de Noël début 2020 alors que la France allait se confiner à la mi-mars

    Pendant ce confinement, les sections ont fait preuve d’imagination pour garder le contact avec leurs adhérents, ce qui n’a pas été simple : Le rugby a ouvert un compte Instagram, le tennis un site en ligne, des cours ont été organisé en ligne par la danse, la gym volontaire, l’Escrime, Aerts martiaux…). Lors du déconfinement, il a fallu que les sections s’adaptent avec des cours et des entraînements dans les parcs et forêts (Arts Martiaux, escrime), avec la prolongation des entrainements en Juillet/Août… tout en s’adaptant aux nouveaux horaires, la nécessité de nettoyer les équipements et surfaces après utilisation, gérer l’absence de vestiaires… Sachant que chaque section avait du communiquer le protocole sanitaire édicté par leur fédération sportive au secrétariat tant du stade de Vanves que de la direction du service des sports, et reçu plusieurs courriers du bureau du stade Vanves pour les tenir au courant de l’évolution de la situation, et des mesures de précaution à prendre. Heureusement, le Stade de Vanves a bénéficié des aides de l’Etat pour l’activité partiielle et la sécurisation de l’emploi de ses salariés

    L’objectif de la nouvelle saison est de retrouver les stadistes prévus tout en faisant face à un nouveau reconfinement en Octobre, maintenant un couvre-feu, avec une réduction des plages horaires disponibles, le maintien des cours à distance, la demande de créneaux horaires exceptionnelles (Dimanche et vacances scolaires), et retarder l’application du couvre feu à partir de 17H30 au lieu de 17H au PMS A.Roche mis en place pour que les gardiens puissent fermer avant 18H et vérifier que tout le monde soit siorti de cet équipement sportif. «Je confirme que l’on va pouvoir lâcher du lest pour le couvre-feu» a indiqué Marie Caroline Cohen, maire adjoint chargée des sports. La volonté de cette association omnisports est de faire tout son possible pour que ses adhérents puissent continuer leurs activités sportives malgré ses conditions exceptionnelles. «Je suis admiratif de ce que vous faîtes» a conclu François Praud ex-président du Stade de Vanves.  

  • LES SERVALS, RUGBY CLUB DE VANVES, SE DEVELOPPE MALGRE UN QUASI CONFINEMENT

    Malgré cette situation que certains vanvéens vivent comme un quasi confonement, avec ce couvre-feu, le club des rugbymen de Vanves se développe et annonce sur les réseaux sociaux qu’il va  proposer à partir de septembre prochain une Ecole de Rugby pour les 6 ans et plus, et organiser d’ici là des journées découvertes initiations au printemps .

    Rappelons que cette section du Stade de Vanves a été créée 2013 par 4 frères au bagout extraordinaire, anciens éléves du lycée Michelet. Cette jeune équipe de rugby à XV principalement composée de jeunes joueurs (24 ans de moyenne d'âge) s'entraînent les vendredis au PMS André Roche et accueille toute personne souhaitant jouer au rugby, qu'importe son niveau, dans un cadre sain et amical. «La devise du club, «Ad majorem ludi gloriam», résume notre vision du rugby : le jeu avant tout ! Nous accueillerons les enfants, garçons comme filles, à partir de 6 ans avec un seul objectif : privilégier le jeu, l'amusement et le plaisir ! Nous croyons en l'épanouissement de l'enfant par une pratique ludique et bienveillante du rugby mettant l'accent sur le plaisir plutôt que sur la compétition» explique l’un de ses fondateurs, Laurent Cazenave Lacroutz. Malgré les événements er les intempéries, ils continuent de s’entrainer avec un   entrain  extraordinaire pour ceux qui ont la chance de les observer, quels que soient ls intempéries.