Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Espaces verts - Page 5

  • VANVES INAUGURE SON SQUARE JARROUSSE MAIS SANS MANIFESTANTS EN COLERE

    Vanves inaugure aujourd’hui, et pour la troisième fois, le square jarrousse. Cette cérémonie sera précédée d’une plantation d’un arbre du souvenir en hommage aux victimes du génocide des arméniens dans le square entre l’hôtel de ville et le centre administratif

    Le square Jarrousse, du nom d’un ancien maire de Vanves (1902-11) a pour origine le don d’un médecin Vanvéen, le docteur Malfaire qui a offert ce terrain à la commune, à la condition qu’un espace vert y soit créé. Ce qui fut le cas entre les deux guerres. Lors de sa première inauguration, il s’étendait sur 1680 m2 car une partie du square actuel était alors occupé par les bâtiments d’une compagnie de taxis qui a été récupéré par le garage et les ateliers municipaux dans les années 40. Son aménagement était succins avec quelques massifs, quelques bacs à sable… et il a été le théâtre de quelques animations de la ville dont quelques bals du 14 Juillet. Il était très apprécié des riverains, à tel point qu’il a fait l’objet d’une manifestation de parents.   Lorsque le garage et les ateliers municipaux ont déménagés en Octobre 1990,  à leur emplacement actuel entre les rues de l’Avenir et Larmeroux, la municipalité a entrepris de le réaménager et de l’agrandir ( 3800 m2). 

    Le projet avait été confié en 1990  à l’architecte Alain Lamy qui avait choisi  l’eau  comme un élément majeur avec bassin, canaux,  cascade en gradins de 4 m de haut pour animer ce square de leurs effets d’eaux : « L’élément aquatique sous forme de canaux et de bassins sera disposé de telle façon qu’il semblera omniprésent »expliquait il en ajoutant : « La ville a voulu provoquer un dépaysement, une rupture avec la circulation automobile grâce au mur cascade, tout en créant un signal architectural qui annonce ce square et le protège contre le bruit, ceux qui en profitent. Nous avons privilégié la fonction d’espaces verts, le lieu de repos et de détente, et de jeux pour enfants ».

    Mais voilà, le 22 Juin 1991, sa seconde inauguration par Didier Morin et Roger Aveneau, respectivement maire RPR et Conseiller général UDF, avait été perturbée par des parents qui s’insurgeaient contre « ce réaménagement qui a été réalisé pour empêcher les enfants de jouer », reprochant à l’architecte d’avoir fait un « square béton » alors que le précédent était jugé « trop vert », et au maire d’avoir dépensé 8 Millions de frs. « Nous ne pouvons pas toujours faire que des heureux lorsque nous réalisons un équipement » constatait le maire d’alors. Il n’empêche que dés son ouverture, il était fortement sollicité, car très apprécié par les habitants du quartier. Mais au fil du temps, le square a vieilli, souffrant de vétusté et d’une exposition ombragée,  les équipements se sont dégradé victime d’actes de vandalisme et d’intrusions nocturnes. Une requalification était alors engagée vingt après, par la ville et GPSO sur deux années afin de lui redonner de la transparence et du confort avec une plus grande place au végétal après deux réunions publiques pour recueillir l’avis des habitants et de ses habitués et réaliser un diagnostic puis un projet.  

    Ainsi les canaux ont disparu, remplacé par une pelouse, la cascade a été simplifié, le mur de l’avenue Pasteur a été scié sur toute sa longueur et complété par une grille en barreaudage pour donner plus de visibilité sur le square, la plus grande partie de la haie de cyprés de Leyland vieillissante et dépérissante, a été remplacée par une haie diversifiée dont la palette végétale a été définie pour offrir aux habitués et aux riverains des floraisons printanières et estivales. « Cette présence végétale est assurée tout au long de l’année grâce à l’emploi de plantes à feuillage persistant » indique t-on chez GPSO. Les deux massifs de vivaces aux abords du bassin du kiosque, ont été complètement repensés. Le marronnier dépérissant a été supprimé et apporte ainsi davantage de lumière à cet espace vert qui dispose d’allées en stabilisé, d’un nouveau mobilier,  de portails  plus hauts pour stopper les intrusions nocturnes, avec un éclairage.  L’aire de jeux des petits a été en partie ténovée (renouvellement s du sol souple) et l’aire des adolescents a été complètement réaménagée avec une nouvelle et grande structure ludique. Bernard Gauducheau, pour sa 3éme inauguration, le 12 Septembre 2015,  peut être tranquille, il n’y aura pas de manifestations de vanvéens en colère, bien au contraire !   

  • LANCEMENT DES TRAVAUX DE REQUALIFICATION DU SQUARE JARROUSSE A VANVES

    Les travaux de requalification du square Jarrousse commencent demain. Le conseil municipal du 28 Mai dernier a voté l’attribution d’un fonds de concours de 104 515 € à GPSO qui réalise les travaux et qui représente du coût du chantier (209 030 €). Les élus socialistes ont rappelé qu’ils souhaitaient cette requalification, mais ils n’en ont pas moins regretté que la ville y participe financièrement, car il s’agit d’une compétence de la communauté d’agglomération. « Rien n’empêche la commune d’y participer comme pour le conservatoire, d’autant plus que cela permet de réaliser plus rapidement cette opération que si la ville l’avait supportée seule » a rappelé le maire.

    Le maire avait présenté le schéma de requalification du square Jarrousse le 28 Novembre 2013 qui avait fait l’objet d’une réunion publique en Novembre 2012 : Un état des lieux qui n’est pas brillant, avait été réalisé, où il apparaissait que « la conception architecturale est contestée, avec ses canaux, sa fontaine et sa cascade usées dont l’alimentation en eau a été arrêté. Les riverains ont été consultés ». Et comme il l’avait déjà annoncé, lors de la précédente réunion publique de quartier, que « la période délicate que nous traversons au niveau des finances (locales), nous amène à être modéré ». Ainsi les canaux seraient supprimés et remplacés par des allées, seul le bassin au pied du kiosque étant gardé, avec la cascade car la détruire aurait coûté très cher, les entrées et le mobilier étant réhabilités.

  • SQUARE JARROUSSE A VANVES : PANSER LES PLAIES OU LE CONFIER A UN PAYSAGISTE ?

    « Au travers de ce qui se dit ce soir, nous allons faire une synthése. Et nous reviendrons vous faire une proposition de requalification de ce square, en reprenant vos idées » a déclaré Bernard Gauducheau (UDI), maire de Vanves, jeudi soir à l’école Marceau devant les vanvéens venus assister à la réunion publique consacrée au square Etiene Jarrousse. Il a même donnée une idée du calendrier en leur donnant rendez-vous dans un mois pour une présentation du projet car l’objectif serait de budgeter et réaliser les travaux en 2013. « Ce qui obligera à fermer le square pendant quelques mois » a-t-il prévenu en ajoutant : « Dans le cadre de notre démarche, il fallait présenter la problématique. Si des gens ont des idées, nos services vont les prendre en note, en faire une synthése,  pour revenir vers vous avec des propositions de requalification et sortir un projet qui gardera la fonction de square ». 

     

    Bernard Gauducheau était d’ailleurs accompagné de représentants de GPSO et des Services Techniques de la Ville qui ont pris beaucoup de notes lorsque les participants  se sont exprimés. David Mahé, conseiller municipal et proche riverain de ce square, qui s’est vu confié  une mission par le Maire sur ce square, était présent, avec beaucoup d’habitués et de riverains. « Ce square est arrivé au bout du rouleau. Tout le monde est conscient de ce square déclinait et se dégradait. Il est nécessaire de le requalifier, de le re-loocker comme nous l’avons avec le square du métro, tout en prenant compte l’aspect financier » a indiqué le maire en précisant que GPSO aura la maîtrise d’ouvrage car la Communauté Urbaine est compétente pour les espaces verts.  A ce moment là, un des participant a insisté sur le fait « qu’il s’agit d’une dégradation fonctionnelle plutôt que structurelle ». Auquel le maire a répondu que « de toute façon, il faut faire quelque chose » - « C’est peut être parce que c’est un architecte et non un paysagiste qui l’a conçu » a remarqué une riveraine au cours de la réunion en posant une question : « Allez-vous panser les plaies ou refaire un projet avec un paysagiste ? » - « Nous ferons justement le point après cette réunion, et nous déciderons en fonction de notre potentiel (financier) » a répondu le maire.

     

    Il a présenté la situation actuelle, aidé de photos,  de ce square de 3440 m2 aménagé en 1991/92 par un architecte vanvéen et inauguré en Juin 1992 qui connait une fréquentation inter-générationnelle : Une cinquantaine d’arbres avec beaucoup d’essences, la plupart sain, seul le marronnier devant être renouvelé. « On a mis beaucoup de choses sur une surface réduite » a-t-il constaté en listant les équipements : Un kiosque « qui est à garder », avec des aires de jeux « mal situés et mal agencés, et dégradés » a ajouté une participante. Une présence de l’eau à reconsidérer, sachant qu’elle occupe 300 m2 dans ce square, avec une cascade tombée en panne à deux reprises dont le coût de remise en marche est excessif, des problèmes d’étanchéité qui ne permet plus de remplir les bassins et canaux qui ont coupé en deux ce square. Des accés peu qualitatifs et peu fonctionnels, avec une entrée de l’aire de jeux des tous petits bloqueé, et une serrureruie vétuste, une hauteur de clôture insuffisante pour éviter des incursions nocturnes, un sol boueux ou poussérieux en fonction du climat, avec des racines affleurantes, et des massifs incomplet du côté du bassin. Un éclairage souvent dégradé…

     

    La plupart des participants qui ont considéré que cette « analyse était juste », se sont plaint des actes de vandalismes, des incursions nocturnes, - « le square n’est pas ouvert la nuit, mais il est occupé » a constaté le maire -  des dégradations provoquées lors des sorties d’écoles, ou « les bandes qui le fréquentent parce qu’il n’y a plus de gardiens. Il ne faudrait pas qu’elles s’implantent »… « Ne serait il pas possible que la police fasse des rondes ». Bernard Roche qui a fait une enquête sur les espaces verts avec son Conseil des Seniors a indiqué que « deux types de public fréquentent ce parc : calme le matin, agîté et remuant l’après midi. Et c’est à cela que l’on devra s’adapter ! »

     

    L’un d’entre d’eux a insisté sur la dégradation de l’entretien en constatant que c’est dû à un changement d’équipe, de responsabilité. « Tant que c’était la ville, c’était bien fait. L’espace des Tous petits était ratissé quotidiennement ». Claudine Charge, conseillère  municipale PC qui va y lire et « parler avec les petites dames de Danton » régulièrement,  a insisté sur le fait que ce square, mais aussi  tous ceux de la ville, sont mal entretenus. Bernard Gauducheau a donné une explication à ce constat : « Si l’entretien des espaces Verts s’est dégradé, c’est parce qu’il y a eu un changement d’équipe, des difficultés de recrutement, lorsqu’il y a eu transfert de compétence à GPSO des espaces verts. Mais nous avons remonté la pente en 2012. Mais ce n’est pas facile de trouver de bons jardiniers, des qens qualifiés et qui ont envie de travailler ! On a 3 millions de chômeurs en France. Et on ne trouve pas de candidats ! »

     

    D’autres ont insisté sur l’aspect paisible de ce « parc », comme le dénomme très souvent ses riverains qui mettent en avant l’ensemble formé par cet espace vert avec les arbres et jardins des propriétés qui l’entourent. Le maire a reçu des courriers de vanvéens qui ont fait des propositions : un petit bassin pour les oiseaux. La supression des canaux et de la cascade. Alors qu’un autre insiste sur cette présence de l’eau qui attire du monde lors des beaux jours. Un agrandissement de l’aire de jeux pour les tous petits. Des allées surélevées et non en creux. Des bances (en plus grand nombre). Certains ont fait des propositons irréalisablers : L’éclairer toute la nuit ! S’inspirer de la Grande Bretagne avec un gardien aux accès pour les enfants etc… Rendez-vous dans un mois pour voir le résultat !