Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

salon de l’agriculture

  • LA GRANDE FERME ANNUELLE A VANVES EST RESTEE FERMEE POUR LA 1ére FOIS

    Voilà un an, le salon de l’agriculture a été le dernier salon qui s’est tenu au parc des expositions avant cette année de confinement-déconfinement-reconfinement-couvre feu, écourté d’un jour. Il n’a pas été organisé cette semaine (27 Février – 6 Mars 2021) pour le première fois depuis son lancement en 1964, et cela se voit et se ressent, avec l’absence de ses 650 000 visiteurs.  Un événement important qui marque Vanves à plus d’un titre. Tout d’abord parce que dans sa partie vanvéenne (hall 7) il accueillait le stand de la Région Ile de France (sur la photo) qui mettait en valeur les produits franciliens et leurs producteurs ; ensuite parce que quelques vanvéens ont profité du lait tiré directement de la traite des vaches qui étaient vendus ou distribués chaque jour de cette semaine agricole ; enfin, parce que beaucoup de familles le visitaient avec leurs enfants, pour voir les animaux, rassemblés dans le hall 1 côté porte de Versailles prés du Palais des Sports. Tout un secteur deserté depuis pratiquement un an, le quartier vivant au ralenti, tous les restaurants et brasserie étant fermé, les hôtels comme le Mama Schelter, le Novotel, porte de la Plaine, Mercure à Vanves, ayant été fermé lors du 1er confinement, fonctionnant au ralenti, le parc des expositions étant pratiquement désert, ayant perdu ses 7 millions de visiteurs annuels, sans parler des commerçants, des taxis etc…

    Cette absence d’un rendez-vous important pour les parisiens comme ls vanvéens n’a pas empêché les médiasde parler, surtout la semaine dernière de l’agriculture et des agriculteurs, et notamment en Ile de France, avec une tribune d’Alexandra Dubblanche vice présidente yvelinoise du Conseil Régional chargé de l’agriculture  qui s’en prenait à la candidate Audrey Pulvar (PS) aux Régionales : «Il y a peu encore, les agriculteurs franciliens ne trouvaient pas place dans la vision obstinée de la Maire de Paris d'un Grand Paris cantonné à la Métropole. Exit les territoires ruraux et les franges de l'Île-de-France, exit les départements de grande couronne, exit donc ceux qui nous nourrissent. Seule la zone dense trouvait grâce aux yeux d'élus de l'exécutif parisien qui en 2018 accusaient les agriculteurs, boucs-émissaires de choix, d'être responsables des inondations qui touchaient la région parisienne. Pourtant, sans son agriculture environnante, jamais Paris ne serait devenu Paris. C'est ce que découvre Audrey Pulvar depuis quelques mois au gré de ses ambitions personnelles».

    Et d’expliquer le chemin parcouru depuis près de cinq ans par la profession agricole - avec le soutien du Conseil régional - pour transformer et diversifier les exploitations en prenant en compte les demandes nouvelles des consommateurs franciliens et les exigences environnementales. Et c’est cela qu’il faut retenir : « 10% des exploitations franciliennes  sont aujourd'hui certifiées en bio. Cela reste perfectible mais trois fois plus élevé que le bilan que nous avait laissé la majorité précédente, proche d'Anne Hidalgo. Avec 2,7% des surfaces cultivées en bio en 2015, l'IDF était dernière de la classe au niveau national. Grâce aux efforts de notre majorité, notre région est devenue la première de France pour le nombre de conversions en Agriculture Biologique (AB) pour la deuxième année consécutive ». Le renforcement de l’offre de l’agriculture francilienne : «Depuis 2018, plus de 28M€ ont été affectés au soutien des investissements portés par les agriculteurs : 92 projets dans les filières, 357 investissements dans les filières végétales. L'aide à la diversification a permis à 408 projets de se réaliser entre 2018 et 2020, pour un total de 7,4M€ de subventions régionales, dont 110 ateliers de transformation de produits et de créations d'espaces de vente à la ferme pour 2,3M€ de subvention. Nous ne comptons pas nous arrêter là. C'est tout l'objet du «Plan régional pour une alimentation locale, durable et solidaire» qui s'adresse à tous les Franciliens» et voté lors du dernier conseil régional de Février. «Ce plan résulte de réflexions et de consultations initiées avec les Assises de l'alimentation organisées par la Région en 2019 rassemblant agriculteurs, associations, entreprises de l'agroalimentaire, proviseurs de lycées ou encore Rungis. On ne peut que regretter que la Ville de Paris ait fait le choix de ne pas y participer ! ».

    « S'agissant de la restauration scolaire des lycées, la Région a fixé des objectifs ambitieux pour que 100% des 460 lycées soient approvisionnés en produits locaux dont 50% bio d'ici à 2024. A cette fin, nous mobilisons des moyens importants pour organiser les filières d'approvisionnement comme les 4,6 M€ pour la Plateforme de l'Est francilien qui constituera une véritable unité industrielle pour l'approvisionnement des restaurants scolaires des collèges et lycées seine-et-marnais, val-de-marnais et audoniens (15,2 millions de repas par an). Deux autres plateformes logistiques seront déployées pour couvrir les besoins des restaurants scolaires des établissements présents sur le reste du territoire»

    En tous les cas, les vanvéens profitent de cette richesse de l’agriculture francilienne, tout au moins ceux qui s’approvisionnent auprés des trois AMAP fourni par des agriculteurs franciliens, et sur le marché de Vanves

  • LA PLUS GRANDE FERME DE FRANCE A COTE DE VANVES A OUVERT POUR UNE SEMAINE

    Pas moyen d’ignorer que le parc des expositions accueille la plus grande ferme de France pour une semaine, notamment à cause de ses nuisances (embouteillage, stationnement anarchique, mais aussi payant auquel veillent scrupuleusement, plus qu’à l’habitude, les ASVP pour les riverains du Parc), même si certaines rues sont bloquées et l’allée Jullien face au lycée réservée aux riverains disposant d’une carte de résidents.

    La Région ile de France tout comme le département sera présent au salon de l’agriculture sutr le stand organisé par Terre de Saveurs. inauguré demain en fin d’après midi par Valérie Pécresse, mais aussi Patrick Devedjian, respectivement président de l’Ile de France, des Hauts de Seine.  L'incroyable diversité des bons produits franciliens sera mise à l'honneur à travers la scénographie du pavillon de la Région sur 400 m2 : Il recréera l'ambiance d'un véritable marché, où la convivialité sera de mise. Les visiteurs pourront ainsi échanger avec des femmes et des hommes passionnés par leur métier, leur acheter directement leurs produits, découvrir leurs secrets de fabrication. La marque «PRODUITS IDF» qui compte déjà 1400 références, sera mis en avant. Au menu, chaque jour :  Des professionnels des métiers de bouche donneront aux visiteurs le goût de l'Île-de-France, en leur faisant déguster leurs belles recettes, hautes en saveurs et en savoir-faire. Des viticulteurs et des maîtres restaurateurs se joindront aussi à l'événement pour dévoiler de délicieuses associations mets/vins, 100% franciliennes.  Les fédérations des bouchers, crémiers-fromagers et boulangers, accompagnées de jeunes apprentis, viendront quant à elles partager les valeurs et la richesse de leurs métiers.  Des éleveurs témoigneront également de leurs engagements en termes de qualité, de protection des ressources naturelles, de gestion sanitaire, de traçabilité, d'approvisionnement sain et local pour nourrir leurs animaux... Les Hauts de Seine, avec les Yvelines présenteront aux visiteurs leurs produits et proposeront aussi des animations : la bière brassée de Colombes, La bière éco-responsable et sociale La Moissine (bières fabriquées avec du pain invendu), le vin de Suresnes qui posséde le plus grand vignoble d’IDF,  la dégustation de délicieux produits laitiers de la ferme de Grignon.  Le pâtissier lauréat du concours «Imaginons le meilleur gâteau des Hauts-de-Seine» viendra fabriquer son gâteau à base de caramel de pommes des Yvelines.

  • LES RENDEZ-VOUS D’UNE SEMAINE TRES AGRICOLE A VANVES

    Pas d’événements particuliers cette première semaine de vacances à Vanves, sauf le salon de l’Agriculture à la porte de Versailles où la Région Ile de France tient un stand  de 350 m² dans le Hall 3 (allée F) avec le Village de l'ÎDF, tenu par le Centre régional de valorisation et d'innovation agricole et alimentaire (Cervia) : Un marché où une vingtaine de producteurs et artisans franciliens présenteront des produits du terroir rassemblés sous la marque «Produit en ÎDF» : macarons, yaourts, miel, bières artisanales… et même du bon pain cuit sur place à partir des céréales et blés franciliens. Une cuisine ouverte où des professionnels des métiers de bouche et des maîtres restaurateurs dévoileront les coulisses de leurs fourneaux et leurs tours les plus secrets. Les visiteurs pourront rencontrer des agriculteurs et des éleveurs, en particulier ceux des marques «Nos bovins d’ÎDF» et «L’agneau des bergers d’ÎDF», filières d’éleveurs responsables, attachés au bien-être animal, à l’environnement et héritiers d’une longue tradition d’élevage.

    Lundi 25 Novembre

    A  19H à L’hôtel Mercure de Vanves :  L’association « Demain la terre » organise une conférence de presse de présentation des nouveaux développement de sacharte qui incite les aghriculteursde ce réseau à s’engager vers un mode de culture sans pesticide de synthése et sans réseau de pesticide détaché dans le produit final.

    Jeudi 28 Février

    A 9H au Parc des Expositions de la porte de Versailles (dans le hall 1) : La région ile de France  organise les Assises de l’alimentation francilienne avec tous les acteurs de l’alimentation,  producteurs, transformateurs, restaurateurs collectifs, grossistes, artisans, commerçants, sociologues, collectivités et surtout consommateurs…. L’objectif est de permettre aux élus régionaux de se prononcer d’ici 2020 sur une politique régionale partagée, dédiée à l’alimentation.