Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ccas

  • LES QUESTIONS TRES PERTINENTES DE L’OPPOSITION SUR LES ORIENTATIONS BUDGETAIRES DE VANVES

    Les huit conseillers municipaux des groupes LREM et EELV ont posé des questions après la présentation des orientations budgétaires lors du conseil municipal de samedi dernier,  pour demander précisions et éclaircissements auxquels les maires adjoints ont tenté de répondre

    Gabriel Attal  (LREM)a ouvert le feu en constatant que « la crise sanitaire impacte tous les niveaux et nécessite une mobilisation de tous. Les dotations de l’Etat ont été maintenus par le gouvernement qui soutient les collectivités locales, à travers la CAF, le plan de relance dont bénéficie Vanves avec l’aide à l’isolement thermique des bâtiments, le soutien à l’emploi des jeunes, et le service civique». Ce qui a suscité une précision de Sandrine Bourg qui a indiqué que l’ESCAL recrute chaque année un jeune en service civique. Anne Caroline Cahen, maire adjoint chargé des sports a précisé que  « durant la crise on a constaté un décrochage des jeunes des activités sportives que la journée de l’Olympisme devrait permettre de rattraper »  

    Jean Cyril Le Goff (LREM) s’est interrogé sur la mise en place de cette structure renforçant l’attractivité touristique et le lien avec une coffre plus diversifiée de la culture. «Notre objectif est d’avoir une offre culturelle  qui corresponde à ce que demande les vanvéens, ce qui n’était pas toujours le cas à les entendre, et à agir avec les différents acteurs culturelles de la ville dont les associations » a indique Dominique Broez, maire adjoint chargé de la culture qui souhaite faire mieux connaître Vanves à l’extérieur : «Nous avons engagé une refonte du SIAAV et son étoffement en lien avec les activités touristiques et culturelles qu’il méne grâce à une meilleure offre» a précisé Erwan Martin maire adjoint chargé ses animations et de la vie associative. «L’objectif est d’atteindre 8 policiers municipaux  à terme. Nous sommes à 3 pour l’instant. 2 devraient être recrutés d’ici le printemps » a  répondu Kevin Cortes à JC Le Goff (LREM) qui avait posé une question sur l’augmentation des agents municipaux et notamment des effectifs à la police municipale et chez les médiateurs : Il a précisé que l’intervention des médiateurs devrait s’étende de Mai à Octobre en 2021 au lieu de Juin à Octobre. Sandrine Bourg maire adjoint chargée de la solidarité a indiqué que le CCAS s’étoffre avec 3 agents dont une stagiaire « afin de pouvoir accueillir davantage de personnes en recherche de secours, d’informations, d’accompagnements. CE renfort de l’équipe social permettra également de renforcer les prises de contacts téléphoniques et les visites à domicile aux personnes âgées dans le cadre de la lutte contre l’isolement», tout en répondant aussi à Aurélie Zaluski (EELV) qui insistait sur l’augmentation des actions du CCAS

    Séverine Edou (LREM) s’est étonné d’une baisse des droits de mutation alors que les constructions se développent dans Vanves  auquel Bertrand Voisine, adjoint aux finances,  dans son style inimitable,  a répondu qu’il a noté un ralentissement des ventes hors programmes neufs. Interrogé sur la mise en place de composteurs par l’association Graine en ville, la municipalité lui  a répondu  que deux devraient être installés en ville pour commencer et que GPSO devrait revenir sur sa politique de collecte des déchets

    Thibaut Lejeune (EELV)n’a pas manqué de relever de la ville a eu 40 000 € d’amendes pour non respect de la loi SRU, alors que la municipalité précisait que le taux de logements sociaux est de 24,39% début 2021 Alors qu’il était de 23,25% auparavant. Loic Michenaud (EELV) a souhaite que les associations vanvéennes compétentes et très présentes en matière de vélo depuis des années soient associés à la Maison du vélo qui devrait être un véritable service municipal à entendre l’exécutif municipal  et demandé une taxation des logements ArBnB

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    SOLIDARITE : Cette période de Noël est marqué par la solidarité : Les 10 tonnes de produits de première nécessité récoltées dans certaines villes dont Vanves, viennent d’être acheminés par GPSO à Beyrouth où ils été distribués à des familles sinistrés de cette explosion survenu ans le port en Août dernier. Un cédre du Liban a été planté la semaine dernière dans le parc F.Pic. Les seniors vanvéens ont retirés leurs ballotins de chocolats distribués par le CCAS dans trois salles municipales ( La Palestre, le Square et la salle  Latapie) la semaine dernière. Mais il n’y aura pas cette année de banquet pour le nouvel an à cause bien sûr de la crise sanitaire. La Croix Rouge (sur la photo) a organisé 3 collectes pour confectionner des boites de solidarité de Noël pour être distribués aux plus démunis des villes de Vanves et de Malakoff durant cette période de fêtes. 

    BUDGET 2021 : Cette semaine a été marqué par le vote du buget 2021 de la Région ile de France au bout de 3 jours de débat. Ce budget de 5 milliards d’euros présente une hausse des investissements à 2,6 milliards d'euros (+17%), tandis que les dépenses de fonctionnement s'établissent à 1,9 milliard. Un budget  considéré comme «offensif» et «inédit», selon sa présidente Valérie Pécresse : «Ce budget est rendu possible parce que nous avons les reins solides et que depuis 2016, nous avons su dégager des marges de manœuvre financières par une gestion exemplaire» a-t-elle affirmé en annonçant un milliard d'euros pour la santé, par exemple pour «créer 500 lits de réanimation modulaires et former 3000 soignants.

    SOUTIEN AUX RESTAURANTS : Par ailleurs, la région a voté une aide aux loyers de 1000 € aux commerces, bars et restaurants confrontés à une fermeture administrative pendant le deuxième confinement. «Déjà affectés par les premières mesures de mars et d'octobre, les petits commerces, les services de proximités, les bars et les restaurants sont dans une situation préoccupante, accentuée par le second confinement et la chute brutale de leur chiffre d'affaires. De plus, les commerçants et artisans, souvent travailleurs non-salariés, ne bénéficient pas du dispositif d'activité partielle et le paiement des loyers reste notamment une charge importante (entre 6% et 12% du chiffre d'affaires des restaurants et des commerces franciliens). Le dispositif proposé vise donc les commerces de détail et de services (coiffure, soins de beauté...), les entreprises de la restauration (bars-restaurants hors restauration rapide) et l'artisanat commercial qui ont dû fermer le 30 octobre dernier, alors même que leurs charges restaient dues» indique-t-on à la Région

  • CHRONIQUES VANVEENNES DE CONFINEMENT : 6e week-end et 41e jour de confinement

    Comme d’habitude, lors de son point hebdomadaire de presse, vendredi, à la veille de ce week-end, le 6éme en confinement, le maire de Vanves a donné quelques informations  à quelques jours de la présentation du dispositif de déconfinement à 15H Mardi, par le premier Ministre,  devant l’assemblée Nationale dont l’application se fera en lien avec les maires, et à la veille d’un arrêté pubié au Journal Officiel  qui permet aux pharmacies de vendre des masques textiles provenant de la filière industrielle au grand public, les pharmaciens prévenant que ce n’est pas la peine de se précipiter dans leurs ofiicines dés aujour’hui, car beaucoup n’auront pas encore été livrés

    Tout d’abord sur le déconfinement qui ne pourra se faire, à ses yeux, qu’avec port du masque et respect des gestes barriéres. «nous nous adapterons aux mesures du gouvernement à la condition qu’elles soient réalistes et cohérentes» a précisé le maire. Il prépare bien sûr la rentrée des écoles, en lien avec l’inspection académique, avec remise en état et désinfection  des équipements municipaux, puisque 786 éléves de CP à CM2 reprendraient l’école, à raison de 15 enfants par classes, mais «l’accueil des autres nécessiterait, à l’entendre la mobilisation de  80 agents municipaux pour les encadrer en toute sécurité  et de disposer d’une quarantaine de lieux  pour les accueillir et respecter ainsi les régles de prévention sanitaires, ce qui constitue une prouesse que nous aurions du mal à réaliser ». Ses services municipaux travaillent sur différents scénarios pour les cantines et les accueils des centres de loisirs afin d’appliquer les mêmes régles sanitaires. Concernant la reprise du marché, pour l’instant, toutes les demandes de dérogation ont été rejetés par le Préfet des Hauts de Seine. Les huit villes de GPSO ont fait une demande commune mais sans succés. Il a donné quelques chiffres en matière de solidarité :  Le réseau municipal de Solidarité compte 161 bénévole qui viennent en aide à 160 famies, 114 personnes âgée  et fragiles qui bénéficient de courses à domiciles, 83 familles qui sont aidés dans le cadre de l’aide sociale du CCAS, reçoivent des produits de premières nécessités, 69 consultation ont été réalisé dans le cadre du point écoute famille de l’ESCAL

    Ensuite il a annoncé que la municipalité a annulé toutes les manifestations municipales d’ici le 15 Juillet, et que le  8 Mai sera célébré et se traduira par un dépôt de gerbe avec deux représentants des associations d’anciens combattants. Celles-ci au niveau national avaient réagit lorsque la secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, avait confirmé les cérémonies mémorielles du 26 avril (journée du souvenir des victimes de la déportation) et du 8 mai étaient «annulées dans chaque département  car il n'est pas question de créer des regroupements composés bien souvent majoritairement d'anciens combattants et de porte-drapeaux. Néanmoins, ces journées seront marquées nationalement. Et le 8 Mai, une cérémonie sera organisée dans un format particulier qui sera retransmis dans la France entière.  «A quelques jours de La Rentrée des classe, alors que chacun peut aller acheter des croquettes pour nourrir ses chiens ou chats […], la France ne pourrait pas honorer ses morts?! C'est ahurissant et inconcevable ! » réagissait l’AMF (Association des Maires de France qui  invite donc chaque maire de France, en compagnie d’un porte-drapeau désigné par les associations d’anciens combattants, à déposer seul, le 8 mai prochain, une gerbe du souvenir au pied du monument commémoratif traditionnel de la commune, sans rassemblement ni autre manifestation publique.  

    Le maire est revenu sur un sujet tout à fait d’actualité en IDF.: Le vélo avec le renforcement du plan vélo communal en lien avec le plan vélo régional et en partenariat avec GPSO, et en lançant un appel aux idées sur facebook. Occasion de rappeler que GPSO a mis en peinture des marques au sol de piste cyclabes et de nombreuses attaches vélos « Notre réflexion inclue aussi la circulation vélo piétonne ! Pour faciliter l’usage du vélo, ou du gyropode, et éviter l’utilisation abusive des trottoirs, nous allons renforcer les marquages au sol, ou la signalétique directionnelles sur certains axes secondaires ou les zones de rencontres». C’est d’autant plus important que des cyclistes circulent encore sur les trottoirs alors qu’ils disposent d’une simili-piste cyclable avec marquage au sol, et même en contre-sens. Enfin, il va inciter les propriétaires de vélos à les vendre s’ils ne les utilisent pas via une braderie vélo ( ?)   avec remise en état via des prestataires sélectionnés par la ville. Plusieurs pistes devraiernt être étudié comme la promotion de livraison de vélo cargo ! Prenant au mot, le maire de Vanves, les écologistes, face à cet appel lui ont envoyé une série de proposition sans grand résultat, ni réponse, pour l’instant. Ils espérent que leur contribution servira à enrichir le plan vélo communal. Une réponse montrerait en ces temps d’appel à l’union sacrée, que nos politiques, même locaux, dépassent leurs intérêts électoraux pour faire face à cette crise sanitaire, comme l’a appelé au niveau national Gérard Larcher, président du Sénat  

    Enfin, Bertrand Auville curé de Vanves continue ses causeries spirituelles, à célébrer une messe chaque jour en portant les intentions des paroissiens sur l’autel. Depuis le week-end de Pâques, chaque dimanche à 18H, comme c’était la cas hier, il propose une visio conférence-apéro pour partager quelques nouvelles, échanger, adresser un message, donner quelques nouvelles. «Il nous tarde de nous retrouver pour célébrer ensemble notre louange au Seigneur et la Joie d’être de ces disciples. A ce jour, nous sommes en attente des décisions qui s’appliqueront à l’exercice du culte à l’issue du 11 Mai. Vous avez peut être lu dans la presse, les échanges de vues entre l’épiscopat et les instances gouvernementales. Quoiqu’il en soit, soyez sûr qu’à la paroisse de Vanves, nous avons commencé à réléchir à l’après ! » écrivait il dans le Sel et Lumière de ce week-end.