Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

SECURITE - Page 4

  • LE COMMISSARIAT DE VANVES TRANSFORME EN POSTE D’ACCUEIL ?

    Le Parisien a fait état de la possibilité de diviser par eux le nombre de commissariats dans les Hauts de Seine mais aussi le Grand Paris. Tout simplement parce que c’est une hypothèse sur lequel travaille le préfet de police Michel Cadot qui a autorité sur l’ensemble de la police du Grand Paris (Paris et les 3 Départements de la petite couronne) dans le cadre d’un «projet stratégique pour la sécurité du Grand Paris » qui devrait être présenté le 30 Juin prochain. « L’idée, c’est d’adapter l’organisation policière à la baisse d’effectifs tout en maintenant le niveau de sécurité et en faisant des économies. Le tout en s’adaptant au Grand Paris » indiquait il en ayant lancé la concertation dans les départements, ce qui a fait réagir certains élus d’autant plus que les Hauts de Seine passeraient de 25 circonscriptions à 9 c'est-à-dire que 16 commissariats deviendraient des postes d’accueil. Qu’en serat-il de Vanves ? Mais tout va dépendre du résultat des élections présidentielles bien sûr, certains élus considérant que ce redécoupage va à l’encontre du développement d’une police de proximité dont beaucoup demandent le retour. Ce qui serait bien nécessaire à Vanves où le retour des beaux jours suscitent un regain de regroupements et  troubles divers dans certains quartiers, comme ce fut le cas place de la République et rue de Châtillon le week-end dernier.

     

     

  • EXPOGRAPH VANVES VICTIME D’UN ACTE INCROYABLE MALHEURESEMENT REPETITIF !

    « Du jamais vu depuis plus de 50 ans que je suis dans le milieu du football de France et de Navarre!   À la mi -temps du match de championnat d'Ile de France entre USNett et l'As Expograph au stade Andre Roche, samedi dernier, 0/1 pour les visiteurs à la pause, qu'elle ne fut pas la surprise des 2 équipes et de leurs dirigeants d'apprendre que les arbitres ne reprenaient pas la seconde mi-temps et pour cause : leur vestiaire a été forcé pendant la première mi/temps et leurs objets personnels  dérobés !! » raconte Jean Royer, co-président d’Expograph Vanves qui pense que « c’est Encore la même bande qu'il  y a quelques mois ? Ras le bol! »

    Mais il y a plus grave : « De plus, le club d'Expograph va être pénalisé certainement match perdu et avec 0 point. Super pour jouer le titre ! Qu'attendons nous pour réagir ? Que les utilisateurs des installations aient leur milice privée ? L'ennui est que les arbitres vont porter plainte contre la mairie et auprès de la ligue de Paris.Depuis le temps cela devait arriver!!! Que chacun prenne ses responsabilités » ajoute t-il particulièrement choqué et énervé par cet incident.

    Heureusement, suites à ces événements,  le président du  club USNETT  a envoyé un mail à  Jean Royer  par lequel il lui dit avoir informé la commission qu'il était tout à fait disposé à rejouer le match, en espérant que la commission en décide ainsi. « Pour notre club, expograph, avec qui nous entretenons d'excellentes relations, ne peut être en aucun cas responsable sur ce type d'incident... » lui a écrit Laurent Lacour son président. Un courriel qui l’a beaucoup touché : « Nous nous battons pour que le football entreprise soit fort, et par ton soutien, nous pouvons montrer que la solidarité dans notre milieu existe. Malheureusement la décision dépend de la délibération de la commission des compétitions , et  nous ne pouvons qu'attendre, même si un grand sentiment d'impuissance et de révolte m'envahit ainsi que tous les bénévoles qui sont à mes côtés » lui a répondu Jean Royer. Il est intéressant de noter, que le retour des beaux jours coincide malheureusement avec le retour de ce genre de faits comme le phénoméne de bande place de la République constaté ce week-end printanier.   

  • RELATIVE STABILITE DE LA SECURITE MAIS HAUSSE SENSIBLE DES ATTEINTES A LA TRANQUILLITE PUBLIQUE A VANVES

    Lors du dernier conseil municipal de Vanves du  22 Février, le groupe PS a posé une question orale à la municipalité pour  « faire un état des lieux de l'année 2016 en matière de sécurité en nous communiquant l'évolution chiffrée et comparée de la délinquance par quartier (délinquance générale, délinquance sur voie publique, gardes à vue et mis en cause) » car comme l’a expliqué Jean Cyril Le Goff (PS) « Notre commune a connu en 2016 plusieurs faits de délinquances (braquage de commerçants, règlement de compte entre bandes rivales, trafics de drogues, nuisances de voisinage) ». Marie Françoise Goloubtzoff maie adjoint chargé de la sécurité lui a fait une réponse détaillée en précisant d’emblée : « Les chiffres de la délinquance sont répertoriés uniquement au niveau du commissariat de Vanves Malakoff selon une modélisation établie par le Ministère de l’Intérieur. Ces chiffres ne détaillent pas le nombre de faits par quartiers et il n’est pas possible de disposer d’une analyse comparative selon les secteurs de la commune.Cela nécessiterait un traitement spécifique des données qui devrait être réalisé par le commissariat de police puisque seuls les services de la police nationale ont accès aux éléments complets concernant les faits de délinquance ».

    Marie Françoise Goloubtzoff a ensuite communiqué  les éléments sur les types d’infractions et leur évolution chiffrée entre 2015 et 2016 :

    ATTEINTES VOLONTAIRES A L’INTEGRITE PHYSIQUES : 214 faits en 2015 / 220 faits en 2016 soit +2,8%. « Dans cette catégorie, on peut noter que les faits de coups et blessures volontaires passent de 74 en 2015 à 57 en 2016, soit une baisse de 23%. Les vols avec violences passent de 36 en 2015 à 41 en 2016 soit une hausse de +14%. Les violences sexuelles passent de 13 faits en 2015 à 17 en 2016, soit une hausse de 30% sur un nombre de faits relativement faibles. Les menaces de violences n’évoluent pas avec 65 faits signalés en 2015 ainsi qu’en 2016 ».

    ATTEINTES AUX BIENS  : 814 faits en 2015, 797 en 2016 soit une baisse d’environ 2%. « Dans cette catégorie, le nombre de cambriolages passe de 87 faits en 2015 à 100 faits en 2016, soit une évolution de +15%. Le nombre de vols liés à l’automobile passe de 162 faits en 2015 à 176 faits en 2016 soit une évolution de +8,6%.  La diminution concerne les faits de dégradations volontaires des biens qui passent de 186 en 2015 à 153 en 2016 soit une baisse de 18% ». 

    COMPORTEMENTS PORTANT ATTEINTE A LA TRANQUILlITE PUBLIQUE : le nombre d’interventions des forces de police est passé de 336 en 2015 à 380 en 2016 soit une hausse de 13%.  « Dans cette catégorie, le nombre d’interventions pour des comportements dits dangereux ou gênants, passe de 247 en 2015 à 316 en 2016 soit une hausse de 28% ».

    « On peut constater à la lecture de ces chiffres une relative stabilité entre 2015 et 2016 avec des indicateurs en baisse sensible dans certaines catégories telles que les coups et blessures volontaires qui constituaient 74 infractions en 2015 pour seulement 57 en 2016. La baisse des dégradations volontaires de biens est également notable avec 186 faits en 2016 et 153 en 2015.

    Les catégories qui augmentent le plus en pourcentage sont celles où le nombre de faits signalés est peu élevés tels que les vols avec violences qui augmentent de 14% mais avec seulement 5 faits supplémentaires (36 en 2015, 41 en 2016). C’est le cas également pour les violences sexuelles dont la hausse mentionnée est de 30% mais pour un nombre de faits heureusement bas qui était de 13 en 2015 et 17 en 2016 » a-t-elle expliquée.

    « Le nombre d’interventions pour les atteintes à la tranquillité publique augmente sensiblement avec une hausse de +30% mais les forces de police constatent clairement que les plaignants appellent plus systématiquement le commissariat pour des faits de troubles et de tapages. Cela est dû notamment à la communication relayée régulièrement par les autorités locales (Mairie et police) incitant les victimes de troubles de voisinage et de troubles à la tranquillité publique à se signaler auprès des autorités de police »  a-t-elle constatée.

    « Par ailleurs les statistiques répertorient les faits constatés par les agents de police et si en 2016 on constate une hausse de certains faits, c’est aussi dû à l’augmentation du nombre de fonctionnaires en poste sur la voie publique qui a été plus important qu’en 2015 en rapport avec la réorganisation du dispositif vigipirate et la forte diminution des gardes statiques.

    Enfin, il est à noter que les chiffres de janvier 2017 comparés à ceux de janvier 2016 sont en forte baisse sur les atteintes à l’intégrité physique qui diminuent de 52% et sur les troubles à la tranquillité publique en baisse de 32% par rapport à janvier 2016.L’arrivée en décembre dernier au commissariat de Vanves de 4 agents supplémentaires après plusieurs lettres successives du Maire de Vanves au Préfet de Police a certainement eu un impact dans cette évolution favorable. La commune en lien avec les forces de police continuera à travailler dans le cadre de ses moyens et compétences pour que cette évolution favorable se confirme dans les prochains mois » a-t-elle conclue.