Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

place de la république - Page 5

  • LES RENDEZ VOUS DE VANVES DURANT L’ETE 2017

    L’été à Vanves sera surtout marqué par des chantiers dont le plus spectaculaire sera le ripage du toit de la future gare du Grand Paris Express Fort d’Issy/Vanves/Clamart, avec notamment la réfection ds voiries de l’avenue V.Hugo, de la rue du 4 Septembre. Il faut ajouter la transformation en cours du terrain de football d’honneur avec une pelouse synthétique. Et des travaux de rénovation complète de la boulangerie des Lavandières dont l’entrée dans cinq semaines s'effectuera du côté de la place du Val puiqu’elle disposera d’une terrasse. Mais ce qui est surtout intéressant, c’est qu’elle expérimentera un nouveau type de boulangerie sur lequel le blog reviendra. Enfin, des vanvéens devraient aller faire une marche pélerine sur le chemin d’Assise  pendant une semaine au lendemain du week-end du 14 Juillet, des jeunes devraient participer à la Rencontre de  Taizé fin Août, sachant qu’il y a les barbecues de l’été chaque Mercredi à Saint Remy.  

    Depuis le 10 Juillet jusqu’au 21 Juillet

    A la Féclaz : Séjours d’été pour les5/9 ans « La Féclaz  au temps de la préhistoire : A la recherche du menhir

    Jeudi 13 Juillet

    A 19H Sur la place de République : Vanves célèbre la fête nationale mais sans feu d’artifice, avec un concert de Supersonic en deux parties à 19H et à 22H, des ateliers maquillages, distributions de colliers et bracelets luminescents, des animations par les accueils e loisirs à 20H, le lancement du bal des enfants à 20H35 avant celui des adultes avec  DJ jusqu’à 1H30 du matin. Beaucoup de vanvéens vont regretter qu’il n’y ait pas de feu d’artifice comme d’habitude, pour des raisons d’économies, depuis maintenant 3 ans. En 2015 cette suppression avait suscité la polémique entre le maire et le futur jeune député actuel de Vanves, Gabriel Attal, alors simple conseiller municipal d’opposition. Au nom du PS, il avait regretté la décision d'annuler le feu d’artifice pour des raisons budgétaires : «Des marges étaient possibles, notamment les 60 000 € pour équiper les élus en iPad» puisqu’ en octobre 2014, les élus avaient voté 25 000 € d'achat de tablettes et 32 000 € pour l'installation d'une borne wi-fi dans la salle du conseil. Cependant, l'argument était balayé par le maire (UDI), Bernard Gauducheau : «A l'heure de la baisse des recettes de la ville, nous devons soit faire des économies, soit augmenter les impôts. J'estime que les habitants en paient suffisamment et j'ai préféré économiser les 25 000 € que coûte le feu d'artifice»

    Du 24 Juillet au 4 Août :

    A laz féclaz : Séjour d’été des 7/10 ans : « Les grands voyageurs de la montagne

    Du 7 au 18 Aopût

    A la Féclaz : Séjour les les 9/13 ans : « Le bol x’air en avoie »

    Du vendedi 11 au mardi 15 Août

    Sur la ligne SNCF Montparnasse : Interruption du trafic ferroviaire pour permettre le ripage d’une dalle de 7000 tonnes sous ls voies ferrées au niveau de la gare de Clamart. Elle constituera le toit de la future salle d’échange de la gare du Grand Paris Express Fort d’Issy/Vanves/Clamart. L’opération elle-même devrait débuter dans la nuit du 12 au 13 Août vers 1H du matin. Elle a été préparée et programmée depuis prés de 5 ans tant par SNCF-Réseau que la Société du Grand Paris pour ne pas râter ce rendez-vous du week-end du 15 août. Ce qui explique que ce chantier a dû pratiquer les 3x8, avec bien sûr des nuisances pour les riverains. Mais il était impératif d’être au rendez-vous ou sinon, le chantier prenait deux ans de retard. Et maintenant avec la quasi certitude que Paris aura les JO de 2024, c’était impossible !  

    Vendredi 25 Août

    A 18H au monument aux Morts : Commémoration du 73éme anniversaire de la Libération de Vanves et de Paris

     

  • LES RENDEZ-VOUS DE VANVES D’UNE SEMAINE ENCORE ELECTORALE MAIS AUSSI SPORTIVE

    Lundi 12 Juin

    A  19H à Boulogne (chez Emerence) : Atelier Numérique du Club Challenge de Christine Vlavianos sur « comment optimiser l’organisation de votre entreprise »

    Mercredi 14 Juin

    A 19H30 à Issy les Moulineaux : Réunion publique de Gabriel Attal (REM) avec le ministre de l'Education Nationale

    A 20H au Stade de Rueil( 298 Avenue Napoleon Bonaparte, 92500 Rueil Malmaison : EXpograph Vanves joue la finale de la Coupe des Hauts de Seine  contre Orange

    Jeudi 15 Juin

    A 20H30 au CinéVanves : Soirée de courts métrages

     Vendredi 16 Juin

    A 17H Place de la République : Cette place du centre ancien-Saint Remy redevient piétonne chaque week-end jusqu’à celui du 14 Juillet

    A 18H30 au 88 bis av.V.Hugo : Portes Ouvertes aux Ateliers d’Expression

    A 20H chez les Bénédictines : Soirée dédicace autour de la vie de Madeleine Pauilliac, héroïne du film Les innocentes ». Philippe Maynial viendra présenter son livre

    Samedi 17 Juin

    A 11H30 au monument aux morts : Cérémonie pour l’anniversaire de l’appel du Général de Gaulle

    A 14H au 88 bois av.V.Hugo : Portes Ouvertes aux Ateliers d’Expression

    A 16H30 au Stade Alain Fournier à Draveil : Expograph Vanves rencontre le NewTeam de Vincennes dans le cadre de la Coupe de Paris Ile de France et joue le maintien dans le gotha du football francilien et du football national entreprise

    A 17H au PMS A.Roche : Départ de la 15éme  édition de La Vanvéenne (sur la photo lors d’une précédente édition)

    Dimanche 18 juin 2017 :

    A 8H Dans les 21Bureaux de vote : 2nd tour des élections législatives

  • INSECURITE A VANVES : A DEFAUT DE MIRACLES, LE MAIRE INVITE AU LOBBYING !

    Le hasard et les coïncidences peuvent être fâcheuses. Pendant que le maire de Vanves tenait sa réunion publique de quartier consacré au Centre Ancien-Saint Remy où furent bien sûr abordées les questions de sécurité sur la place de la république, ses habitants vivaient des scénes dignes du far west : bagarres entre individus rue Louis Dardenne provoquant l’intervention des forces de police, avec course-chasse poursuite à travers le centre ancien jusqu’au bd du Lycée, sous les yeux médusés de militants d'En Marche en train de tracter, des commerçants en plein travail, des vanvéens en train de rentrer chez eux.

    A croire que tout ce qui a été dit et expliqué lundi soir à l’hôtel de ville « c’était du pipot ! » selon un participant qui reste quand même médusé devant l’invitation à porter plainte ou aller inscrire un témoignage sur la main courante au commissariat, à écrire au préfet des Hauts de Seine, au préfet de police, à appeler le 17 qui pourra envoyer une équipe de police,  comme les y a invité Bernard Gauducheau, avec son adjointe à la sécurité, Marie françoise Goloubtzoff qui se voulait rassurante en expliquant  « Ce que vous faîtes est pris en compte. Même si on n’en voit pas les résultats tout de suite ! »   - « Et bien puisque c’est comme cela, je vais écrire à Isabelle Debré, car je pense qu’étant vice présidente du Sénat elle a plus de poids vis à vis du préfet des Hauts de Seine ou du préfet de police qu’un maire ! » témoignait un participant au lendemain de cette réunion qui a compris que le maire invite au lobbying

    Le débat a d’ailleurs été d’une grande tenue entre des habitants excédés et la municipalité : « Tout n’est pas réglé. Vous avez fait le maximum. Le travail répressif et éducatif est nécessaire, mais ce n’est pas suffisant ! » a déclaré un riverain de la place de la République en lançant le débat. « Je ne veux pas focaliser sur ce sujet et inquiéter. Il y a un souci à cause de quelques énerguménes qui pourrissent la vie des riverains. Des individus qui ne respectent personne, et même pas eux-même. Depuis 3 à 4 ans, un petit groupes de 4 à 6 individus pas très fréquentables, désoeuvrés, déscolarisés, organisent leurs trafics, occupent le trottoir devant le Maryland, occupe le haut de l’immeuble Bio C’ Bon, et la place de la République. Quelquefois, cela tourne au vinaigre entre eux, sans compter le cirque avec leurs voitures. Des comportements insupportables. La police intervient. Mais les regroupements se reproduisent avec les beaux jours » a-t-il constaté en reconnaissant qu’on ne peut faire de miracles.

    « Les forces de police sont limitées et les circonscriptions de police sont en déficit avec les réductions de personnel : 68 à 70 policiers au commissariat de Vanves/Malakoff alors qu’il en est prévu 120 pour bien fonctionner et assurer un minimum de présence » a-t-il expliqué, alors que selon MF Goloubtzoff « la police met en place des effectifs là où le niveau de délinquance  est important. Or depuis un an, il n’y a pas eu d’augmentation de la délinquance dans notre ville, ainsi qu’en Avril 2017. Vanves est considérée comme relativement calme par rapport à Malakoff où la voyoucratie est importante, et où la police concentre ses efforts ! » . D’où la nécessité d’appeler le 17 pour faire intervenir une équipe extérieure. CQFD.

    « La population vanvéenne m’invite à faire quelque chose, crééer une police municipale ? C’est fait ! Recruter des policiers municipaux pour assurer une présence la nuit ? Quelques villes ont fait cet effort ! » a-t-il reconnu en s’y refusant parce qu’il y est réticent, et en expliquant que ce n’est pas au citoyen de financer une police municipale (pléthorique) alors qu’il finance déjà par ses impôts une police nationale.  « Il faut certes que la police municipale dispose d’outils, mais elle ne dispose pas des mêmes pouvoirs, et des mêmes moyens. Il faut écrire au préfet de police, au ministre de l’intérieur pour demander des effectifs – comme il l’a d’ailleurs déjà fait avec quelques résultats – revenir à une police de proximité » a-t-il expliqué, en comptant aussi sur un travail de prévention coordonné  par le CLSPD, avec deux éducateurs spécialisé, et l’augmentation du nombre d’activités proposées aux jeunes, avec l’ESCAL, et l’ouverture d’une salle pour répondre à leurs demandes de se retrouver dans un lieu. « On a pu ainsi aider quelques dizaines,  jeunes à s’en sortir ! »         

    D’autres riverains sont intervenus par la suite, pour faire part de leur exaspération : « S’il n’y a pas assez de police ! Faut il partir ? » s’est interrogé une riveraine….Un autre a demandé ce qu’il en était de la vidéosurveillance, s’il n’y avait pas un centre de supervision. Ce qui n’est le cas pour l’instant, car la ville n’a pas les moyens, seule, d’avoir un centre de veille permanent. Par contre « GPSO a un projet d’un tel centre intercommunal, ce qui permettrait d’intervenir immédiatement »  a indiqué Marie Françoise Goloubtzoff en insistant de nouveau sur les plaintes et les déclarations au commissariat, sur les appels au 17 qui peuvent provoquer des interventions, sur les courriers aux autorités