Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pms.a.roche

  • CHRONIQUES A VANVES D’UNE FIN DE CONFINEMENT : LES VANVEENS PARTAGES ENTRE HATE ET CRAINRE LORS DE SES DERNIERS JOURS SOUS CLOCHE

    Tous les anvéens attendaient ce déconfinement annoncé et confirmé le 11 Mai, c’est-à-dire aujourd’hui par le gouvernement. Beaucoup de français, interrogé par les médias, expliquaient qu’ils feraient une grande promenade pour prendre l’air, à pied, à vélo, peu importe, dans leur grande majorité, certains rêvant d’une bière sur une terrasse de café, mais cela sera pour plus tard. Est-ce peut être la raison d’avoir ressenti un certain relâchement ces derniers jours à cause du beau temps, surtout en fin de journée, qu’un week-end pluvieux et orageux a limité, alors que le vanvéens comme les français ont respecté le confinement, comme l’ont reconnu tant le Maire de Vanves que le ministre de l’Intérieur

    Mais beaucoup ne souhaitent pas aussi changer grand-chose à leur mode de vie adoptée durant ce confinement pour se protéger encore. Parce que la Région Ile de France avec ses 8 départements, est encore dans le rouge, avec des risques de rechute. C’est le civisme des vanvéens et des Français qui permettront d’éviter une seconde vague, car, comme l’a dit le premier Ministre, on est sur une ligne de crête : «Trop de relâchement et d’insouciance, et c’est une deuxiéme vague qui nous menace ; trop d’immobilisme et d’angoisse, c’est l’asphysxie collective. Tel est le chemin de crête sur lequel nous devons avancer : Chaque versant est un à pic vertigineux ! ». C’est pourquoi les sentiments sont très partagés, ambivalents actuellement, les vanvéens comme les français étant partagés entre hâte et crainte aprés ses derniers jours passés sous cloche .

    A Vanves, la fin du confinement la semaine dernière a été occupé par la distribution de masques à tous les vanvéens : «Mobilisée dès le début du mois d’avril sur la question de l’approvisionnement en masques de protection, la Municipalité a fait le choix d’agir avec efficacité : une commande de 30 000 masques en tissu, lavables et réutilisables, a été faite auprès d’une société française de fabrication artisanale. Cette commande, financée par la commune, va permettre de distribuer des masques dans les dix centres de distribution accessibles dans les trois quartiers de la ville» indiquait elle dans un communiqué en annonçant une seconde campagne de distribution dans les prochaines semaines suite à une nouvelle commande de 56 000 masques réalisée grâce au soutien de GPSO. Du coup les vanvéens ont pu retirer entre Jeudi et Samedi leurs masques dans 10 équipements la ville où ils étaient distribués par plus d’une centaine d’agents qui portaient un masque chirurgical.  Les spécialistes auraient constaté qu’ils ne seraient pas agrémentés AFNOR, avec ces ficelles au lieu d’élastiques. Ce qui fait débat sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi des vanvéens ont préféré s’en procurer dans les pharmacies ou des commerces quite à les payer. Mais la santé, n’a pas de prix, et on ne joue pas avec.

    La muncipalité a même organisé la distribution de 4000 masques venant de la Région  aux usagers de la ligne 13 et du Transilien. Une seconde est prévue ce matin à la gare SNCF de Vanves/Malakoff. Les socialistes franciliens ont reproché à Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile de France d’être en compagne avec ces distributons très électoralistes dans les gares. Une enquête parue dans le monde cette semaine sur les racines de la crise des masques et sanitaire de Gérard Davet et Fabrice Lhomme est à lire pour comprendre ce que nous avons vécu jusqu’ici avec ces râtés et qui ont suscité cette défiance générale des Français visà vis de l'exécutif et du gouvernement. Ils ont notamment interviewé Gabriel Attal qui était alors au Cabinet de Marisol Touraine lorsqu’elle était au ministére de la Santé où elle avait nommé un conseil spécial, Jérome Salomon, aujourd’hui, directeur général de la santé. Un homme qu’il connait bien, «investi et décalé» avec lequel il faisait souvent le trajet en métro ensemble entre le ministére et Vanves où ils résident tous les deux. 

    Avec  ce déconfinement, les vanvéens devraient retrouver leurs commerces, notamment les coiffeurs qui ne vont pas désemplir comme chez Métamorphoses où Laurent, son patron a commencé à inscrire les rendez-vous dés la semaine dernière en donnant quelques instructions à ces clients, avec port du masque obligatoire. Vanv’en Poupe va pouvoir ré-ouvrir notamment son relais postal qui a bien manqué durant ce confinement, car il fallait 2H d’attendre à la Poste du Carrefour de l’Insurrection avant d’y accéder comme l’attestent les nombreuses photos parues sur les réseaux sociaux.

    Tous les services et équipements municipaux ne vont pas ré-ouvrir d’un seul coup mais d’une manière progressive comme l’a expliqué le maire de Vanves dans on point de situation hebdomadaire de Vanves vendredi dernier : Le cente administratif sera ouvert, mais pendant 3 semaines, la ville invitant les vanvéens à privilégier les démarches en ligne pu au téléphone, la prise de rendez-vous est la régle. Pour l’ESCAL par exemple, le PHARE et les Sports, l’ouverture sera progressive et l’accueil du public strictement limité. Pour les sportifs, seule la pratique individuelle est autorisé, la piste d’athlétisme  du PMS A.Roche sera accessible par la porte de la rue du Dr Arnaud, et limité à une quinzaine de personnes. La bibiothéque ouvrira ses portes avec une jauge réduite, le théâtre et le cinéma resteront fermés, l’ODE ouvrira ses portes le 25 mai pour les cours musicaux individuels. Les jardins resteront toujours fermés. Le stationnement redeviendra payant à compter du 1er Juin. Le marché ré-ouvrira avec une régulation des flux, filtrage des entrées, avec une circulation sortie et entrée différente afin d’éviter les croisements 

    La ville a limité la vitesse à 30 km/h sur les rues Raymond-Marcheron et Larmeroux, les rues avenue Marcel Martine et Pasteur, et demandé au département de le faire sur la RD 50 (Bd du Lycée, A.Fratacci, E Laval) pour devenir une «ville 30 km/h». Des pictogrammes et des signalétiques «30 km/h» sont en cours réalisation, 70 panneaux «Vanves à Vélo» vont être installé sur des voies zone 30. Elle a désigné trois «ambassadeurs vélos» pour réaliser un comptage et donner les tendance 3 ambassadeurs vélos feront des comptage et  donneront la tendance sur la durée. Elle va organiser un atelier technique de vélo le 18 Mai sur le parking de la mairie. Des stations de réparation seront installé sur l’espace pûblic à la sortie du métro, à proximité du parc F.Pic et du Lycée Michelet. Une bourse à Vélo devrait êtee bientôt organisé. Enfin, la mairie va créer un service municipal vélo.

    Mais le grand rendez-vous de cette semaine et la reprise progressive dans les écoles sur lequel le Blog reviendra demain